173 fans | Vote

#216 : Immunité

Episode 2x16 : Immunité

Logan reçoit un appel inquiétant de Wendy, la femme de White qui affirme avoir retrouver son fils, Ray puis elle disparaît à son tour. Logan et Max se rendent alors dans la petite localité de Willoughby et découvre l'existence d'une étrange école.

Popularité


4.56 - 9 votes

Titre VO
Exposure

Titre VF
Immunité

Première diffusion
22.03.2002

Première diffusion en France
09.11.2002

Vidéos

extrait - white et mule

extrait - white et mule

  

Photos promo

Cérémonie d'initiation des familiers

Cérémonie d'initiation des familiers

Max (Jessica Alba) interrompt la cérémonie

Max (Jessica Alba) interrompt la cérémonie

Plus de détails

Réalisation: Stephen Williams
Scénario: Moira Kirland

Guest:
Mark Lukyn (Technicien #1)
Gabrielle Rose (Mme Moorehead)
Brayden Bullen (Ray White)
Aaron Douglas (Employé de l'hôtel)
Devin Douglas Drewitz (Samuel)
Jase-Anthony Griffith (Technicien #2)
Emily Holmes (Wendy Olsen-White)
Mike Mitchell (Transhumain)
Alex Rae (Employé de magasin)
Callum Keith Rennie (Shérif Lamar)
Garwin Sanford (Prêtre)
Stephen Spender (Garde de la sécurité)
Malcolm Stewart (Directeur Paul Simms)
Dominika Wolski (Prêtresse)

> Captures

Ce résumé est tiré du site Jensen Ackles Fans, que nous vous conseillons vivement de visiter si vous êtes fans de la série Dark Angel !


À Jam Pony, Alec remet fièrement le bordereau de la seule livraison qu'il a faite de la journée. Max et O.C. passent quelques remarques lorsque Sketchy arrive tout heureux de leur apprendre qu'il a été engagé à titre de photographe free-lance pour un journal à sensations, avec la tâche de photographier des mutants. Max lui dit que c'est extra, sans que cette joie atteigne vraiment ses yeux. O.C. lui dit que les mutants n'existent pas et que ce torchon est rempli de mensonges. Sketchy lui répond alors d'attendre qu'il ait sa première exclusivité. Sur ce, ils se dispersent et Max et Alec s'isolent pour discuter de cette situation.

Alec lui dit qu'il n'aime pas ça et qu'il est, lui aussi, inquiet à l'idée que les transgéniques soient exposés à la connaissance du public. Max lui dit qu'elle le croirait davantage s'il avait pris soin de mieux camoufler son code-barre en tant que Monty Cora (voir l'épisode « L'ensorceleuse »). Alec lui dit qu'il doute sérieusement que Ames White et sa bande de joyeux chasseurs de transgéniques, prennent leurs informations dans ce genre de revue et qu'en plus, il s'agit de Sketchy. Après tout, quelles sont les chances qu'un produit de Manticore soit assez stupide pour se laisser prendre en photo? À ces mots, Sketchy les interpelle et au moment où ils se retournent, Sketchy les capte tous les deux sur pellicule. Après quelques secondes de stupéfaction, Max dit à Alec « tu disais? »

Le lendemain, à Jam Pony à nouveau, Sketchy échange un paquet avec O.C. pour se rendre dans le secteur 3, car il semble qu'un mutant y a été aperçu. Il part et O.C. demande à Alec ce qu'il en pense. Il répond qu'il traînera dans les égouts probablement une heure et reviendra ensuite bredouille et dégageant une odeur de poubelles.

C'est l'heure du lunch, Alec et O.C. mangent assis sur les bancs du vestiaire de Jam Pony, quand Sketchy arrive tout excité et les informe qu'il a vu un mutant et qu'il en a la preuve sur pellicule. Alec se lève et, lui prenant son appareil photo qu'il tend à O.C. avec un regard significatif, lui demande de tout leur raconter. Sketchy, trop occupé à raconter son histoire à Alec, ne se rend pas compte que O.C. expose la pellicule en ouvrant l'appareil photo qu'elle lui remet ensuite. Sketchy s'en va après leur avoir assuré qu'il ferait développer son film après le lunch.

O.C. s'attriste sur ce qu'ils ont fait à Sketchy, sur quoi Alec répond qu'il fallait que ce soit fait. Alec remercie O.C. qui lui répond qu'elle l'a fait pour Max... mais qu'il n'y a pas de quoi.

On se retrouve au Crash en soirée. Sketchy noie son chagrin d'avoir raté les photos et se sent stupide. O.C. et Alec font de leur mieux pour le consoler, sans grand succès. Alec dit à Sketchy de ne pas être si dur pour lui-même et que de toutes façons, toutes ces histoires sont inventées par la presse à sensations. Sketchy admet qu'il a probablement raison et s'en va, complètement bourré. O.C. demande à Alec de lui dire encore une fois qu'il fallait que ce soit. Alec répond sur un ton sans remords, qu'il le fallait. En sortant du Crash, Sketchy se fait amener par les agents de White pour être interrogé sur ce qu'il avait vu dans les égouts.

Le lendemain, de retour à Jam Pony, Sketchy raconte à O.C. et Alec ce qui lui est arrivé la veille. Il rapporte qu'il leur a dit qu'il a vu un gars masqué et qu'ils l'ont laissé partir. Alec lui donne une tape sur l'épaule. Ensuite, Sketchy lui dit que cette histoire l'a fait réfléchir, ce qui alarme O.C. et Alec. Sketchy leur dit que s'il a été interrogé par des fédéraux, c'est qu'il a probablement réellement vu quelque chose. Alec lui dit oui, un gars masqué. Sketchy rétorque « comme si le gouvernement avait besoin de cacher l'existence de gars costumés. » Il ajoute « les mutants existent et je vais le prouver », puis s'en va.

Alec dit alors à O.C. que ça n'avait pas été aussi bien qu'il l'espérait. Et, avec un sourire, ajoute que la question importante qui reste, est de savoir qui doit informer Max.

A JAMPONY.

Alec : Et voila, patron! Course urgente au coin de la 5ème et de Maple, faite avec courtoisie par votre serviteur...

Normal : C'est ma rock star!

Max : Vous voulez rire?! Un seul paquet dans toute la journée? C'est tout?

Alec : C'est pas la quantité mais la qualité, Max!

Original Cindy : C'est ce que les hommes se disent pour dormir sur leurs deux oreilles.

(Max rit.)

Sketchy : Salut la compagnie! J'ai une grande nouvelle, mes frères! Vous avez devant vous la dernière recrue du magazine américain qui connait le plus grand essor!

OC : Le new world weekly?

Normal : Pas de journalisme pendant vos heures de travail, s'il vous plait!

Sketchy : Rassurez vous, je fais ça en freelance. Je leur ai déposé mon CV il y a un mois, et ils m'ont rappelé en disant qu'ils étaient près à donner sa chance à un jeune journaliste!

Alec : Et tu vas travailler dans quelle branche exactement?

Sketchy : Je vais traquer des mutants sur mon temps libre et immortaliser leurs visages déformés pour leur postérité médiatique.

(Normal rit fort.)

Alec : Ah!

Max (ironiquement) : Un boulot super!!...

Sketchy : Ouais.

OC : L'ennui c'est qu'il n'y a pas de mutants, et que ce torchon raccompte des cracks!

Sketchy : Ouais, on en reparlera quand j'aurais un scoop! En attendant je paye ma tournée à tout le monde, les gars!

(Tout le monde crie pour le remercier.)

Sketchy : Tout le plaisir est pour moi!

Max : Pas génial, tout ça!

Alec : Mmm! Non. Non, et j'ai peur autant que toi que nous soyons découverts.

Max : Oui, je te croirais quand tu cacheras mieux ton code-barres, Montycora!

Alec : Je doute que White et sa joyeuse bande de chasseurs de créatures transgéniques tirent leurs renseignements de ce torchon. Et avec Sketchy comme journaliste, quelles sont les chances qu'il tombe sur un ancien de Manticore assez stupide pour se laisser tirer le portrait?

Sketchy (prenant Max et Alec en photo) : Le petit oiseau va sortir!

Max : Tu disais?

 

CHEZ LOGAN.

(Le téléphone sonne.)

Logan : Oui?

Voix : Logan? C'est Wendy White.

Logan : Wendy? Ou êtes vous? J'ai essayé de vous joindre mais votre sœur m'a dit que...

Wendy : Je sais, je l'ai eu au téléphone. Vous continuez vos recherches concernant Ray?

Logan : Oui, cela dit je n'ai rien de solide pour l'instant.

Wendy : Je l'ai retrouvé.

Logan : Quoi?

Wendy : J'ai retrouvé Ray!

Logan : Il est avec vous?

Wendy : Non... Mais je sais où mon mari l'a emmené. Il faut que vous m'aidiez à le récupérer.

Logan : Je le ferais. Mais avant vous devez me promettre que vous ne tenterez rien jusqu'à mon arrivée. Vous savez à quel point ces gens sont dangereux, inutile de vous le répéter.

Wendy : Dépêchez vous, Logan, je crois avoir été repérée!

Logan : J'ai compris, dites moi où vous êtes.

Wendy : Logan, même le policier que je suis allée voir...

Logan : Wendy, où êtes vous?

Wendy : Dans une petite...

(Elle sursaute de peur alors que White défonce la porte.)

Wendy : Oh mon Dieu!!

Logan : Wendy?

(White arrache le téléphone.)

Logan : Wendy?!

(Wendy frappe White à la tête avec son appareil photo.)

White (ironiquement) : Aoutch.

Wendy : Oh...

(White la frappe, elle crie de douleur et tombe sur le lit.)

White : Tu aurais dû l'oublier!

Wendy : Je veux que tu me rendes mon fils!

White : Dorénavant il ne l'est plus! Il est l'un des notre.

Wendy : Ce que tu dis me fait peur! Vous lui faites quoi, qui êtes vous?

White : Ca ne te regarde pas! Nous avons survécus pendant des milliers d'années! Le mieux est l'ennemi du bien!

Wendy : Je t'en pris!

White : Je t'ai aimé, Wendy! Tu avais été choisie pour moi! Mais tu aurais dû oublier Ray! Et tu aurais dû m'oublier moi aussi.

(White s'approche d'elle en se préparant à l'étrangler avec sa cravate, puis on entends Wendy hurler.)

 

Générique.

 

CHEZ LOGAN.

Max : Salut! Je n'ai pu acheter qu'une 20ène de litres.

Logan : Oh, ça devrait suffire pour le voyage!

Max : Tu l'a localisée?

Logan : Elle me téléphonait de Willoughby, situé à 3 heures de route, au Sud. J'essaie d'obtenir une adresse précise.

Max : Pourquoi est-elle partie toute seule sur les traces de son fils?... C'est fou. Surtout qu'elle sait que White, et ses adeptes sont dangereux!

Logan : Je ne te dis pas combien de fois j'ai essayé de l'en dissuader. Je l'ai eu plusieurs fois au téléphone poursuivre des pistes qui ne menaient nulle part.

Max : Tu crois que celle ci aussi est une fausse piste?

Logan : Je le pensais! Jusqu'à ce que j'entende du bruit et que quelqu'un coupe la ligne.

(L'ordinateur trouve l'adresse de l'appel de Wendy.)

Logan : Bien joué!

Max : C'est l'adresse?

Logan : Oui! En route!

 

A JAMPONY.

Normal : Malade! Encore une fois!

OC : Elle n'a pas dormi... Elle a passé la nuit dans les toilettes! Ca doit être le choléra!

Alec : Ou la diphtérie!

Normal : Ohh... Ou la peste bubonique, peut être?

Alec : Elle est en recrudescence!

Normal : Si vous ovulez faire son boulot en plus du votre, ça m'est complètement égal! Amusez vous!

Sketchy : Attends! Celui là est pour le secteur 3? Je te l'échange.

OC : Mmm, si tu veux.

Sketchty : J'ai eu un tuyau du magasine, un mutant se baladerait dans les égouts. Avec de la chance, j'aurais sa photo!

OC : Qu'est ce que tu en dis?

Alec : Je dis qu'il va s'éreinter dans les égouts pendant une heure, revenir les mains vides, crevé, et puant les ordures à plein nez.

 

DANS LES EGOUTS.

(Sketchy avance avec une lampe de poche, s'inquiétant de certains bruits, quand une ombre monstrueuse le surprend.)

Sketchy : Oh la vache!!!

(Il l'a prend en photo avant de se rendre compte qu'il s'agit de l'ombre d'un rat.)

 

DEVANT L'HOTEL DE WENDY.

Logan : Elle appelait sur l'une des lignes de cet hôtel.

Max : A quelle chambre le numéro correspond?

Logan : L'annuaire ne donne pas ce genre de détails.

Max : Bon, ben dans ce cas allons voir!

Logan : Wendy se demandait si elle n'avait pas été suivie, alors évitons de confier à n'importe qui qu'on la cherche.

Max : Oui, ben ça ne va pas nous rendre la tâche facile.

Logan : Regardes et instruits toi!

Max : Uhm!

 

A L'HOTEL.

Réceptionniste : Bonjour!

Logan : Bonjour! Euh, les Connors ont réservé pour nous!

Réceptionniste : Connor, vous dites.

Logan : Un week end de chasse, pour deux personnes.

Réceptionniste : Non, je suis désolé, vous êtes sûr du nom?

Logan : La fiancée de Bill a peut être utilisé son nom pour réserver. Euhm... Essayez... Arrrhh... Je n'arrive pas à m'en souvenir, je ne l'ai vu qu'une fois. Arh, je sais, je n'ai aucune excuse, mais bon, peut être qu'en lisant la liste ça me reviendrait?

Réceptionniste : Umm, mais ça ne fait rien, on a d'autres chambres à vous offrir!

Logan : Parfait!

Réceptionniste : Oui.

Logan : Dans ce cas, on prend une chambre!

Réceptionniste : Entendu, je vous donne... Votre fiche d'hôtel à remplir.

Logan : Franchement, c'est exaspérant! Quand on a le nom sur le bout de la langue!...

Réceptionniste : Oui, je sais, c'est très agaçant. Jetez un coup d'œil, allez y!

Logan : Ah, c'est très aimable, merci... Ces noms ne me disent rien du tout! Et à toi?... Hin, la semaine a était calme, on dirait!

Réceptionniste : Oui, c'est surtout le week end qu'on a du monde, pour des chasseurs dans votre genre.

Logan : Ahhh...

Max : Vous n'avez pas eu un seul client?

Réceptionniste : Ben c'est... C'est bien ça, oui.

Logan : Voila.

Réceptionniste : Oui!... Je vous ai donné la 203, prenez l'escalier, derrière.

Logan : Merci.

Réceptionniste : Et bon séjour!...

(En chemin vers la chambre.)

Logan : Je t'ai dit de regarder et d'en prendre de la graine, pas d'éveiller ses soupçons!

Max : Rooh, mais je voulais en avoir le cœur net! Il serait un des compagnons de voyage de White. Et il se dit quoi, lui, un familier?

Logan : Qui sait! On capte mal le réseau, dans ce coin perdu! Pas trop tôt, ça sonne! Tu l'entend sonner?

Max : Pas encore.

(On entend alors le téléphone sonner dans une chambre, Max crochète alors la serrure.)

Logan : Gâche toute neuve, peinture fraiche, ...

Max : Ouais! Et ça, c'est une nouvelle prise téléphone!

Logan : Ils ont tout remis en ordre, comme s'il ne s'était rien passé!

Max : Non, 10 billets pour un soda?!!

Logan (amusé) : Umhh!! T'as pas vu le standing! On vous escroque par tout les moyens!

Max : Tout fout le camp, dans ce monde décadent! Ohh!... Regardes ce que j'ai trouvé!

Logan : Bon endroit pour garder une pellicule avant de la développer!

Max : Elle est à Wendy, selon toi?

Logan : On verra bien, mais joli coup!

Max : Je regarde, je m'instruis... Et je vole des sodas!

 

DANS LES EGOUTS.

Groupe d'hommes : On ne bouge plus!! Qu'est ce que vous faites là? Je le vois!! Le suspect vient de sortir en surface, je répète, il vient de sortir en surface!

White : Quelle merde! A toutes les unités, périmètre de sécurité en surface!

Homme de main : On sort, aller!!

(Ils poursuivent un transgénique à travers la ville. Sketchy essaye de les suivre.)

Des passants : Qu'est ce qu'il fout!! Hey!!

(Le transgénique est prit au piège entre White et ses hommes.)

Les hommes de main : On ne bouge plus!! Le voila!! Tu n'iras nul part, alors restes tranquille!

(Sketchy prend des photos. Le transgénique essaye de résister.)

Les hommes de main : Maitrisez le!! Dépêchez vous! Tu bouges plus, t'entends!! Cette fois il a son compte!!

Passant 1 : Tu crois que c'est Ebola?

Passant 2 : Non, vu sa tête!...

Homme de main : C'est bon les gars!!

White : Ils n'ont rien à faire là!

Homme de main : Reculez, s'il vous plait! Reculez, aller!! Et rentrez chez vous! Y a rien à voir!!

White : Cachez moi cet affreux visage! Et je le veux au QG au plus vite!

Hommes de main : Bien monsieur! Aller, on l'embarque!

(Sketchy s'enfuit.)

 

DANS UNE BOUTIQUE MULTIMEDIA.

Employé : Attendez quelques minutes, et euh... Les photos sortiront euh... Dans le bac du dessus!

Logan : Parfait.

Employé : Au revoir.

Logan : Merci!

Employé : De rien!

Shérif : Bonjour! Vous êtes descendus à l'hôtel?

Logan : Oui.

Shérif : On m'a dit qu'on avait des touristes. Bienvenue.

Max : On est de passage, seulement!

Shérif : Je vous souhaite un agréable séjour.

Employé : Salut Shérif! Alors, ça vous a plus la cassette?

Max : Qu'est ce que c'est?

Logan : Aucune idée! Des enfants en uniforme. Il doit y avoir une école privée dans le coin. Et vu la taille du château, c'est certainement une école de riches!

Max : C'est Ray!

Logan : White doit l'avoir caché ici pour que Wendy ne le retrouve pas!

Shérif : Vous avez un enfant un Brookridge?

Max : Non! Ohh...

Logan (en même temps) : Oui! Ohh...

(Ils rient jaune.)

Logan : En fait... Il se trouve qu'on est... Passé devant, et en apercevant l'école, on a pensé que c'était le genre d'endroit idéal pour envoyer un jour nos enfants faire leurs études.

Max : Si on en a les moyens.

Logan : Oui...

Shérif : Vous êtes passés devant? C'est curieux parce que c'est loin de la route! Pour le voir, on doit s'arrêter pile devant la grille!

Logan : Oui... C'est parce que... J'ai bifurqué trop tôt!

Max : Oui... Je lui ai indiqué la mauvaise direction!

Logan : C'est elle mon co-pilote... On va y aller... Mmrh! Merci!

Employé : Ouais, au revoir!

Logan : Au revoir.

Shérif : Attendez! Vous oubliez celle la!

(Le shérif leur tend une photo sur laquel Ray est clairement le sujet principal.)

Max : Merci.

Logan : Ne t'arrêtes pas, soit naturelle, on est de passage, c'est tout!

(Un des enfants en uniforme dévisage Max pendant un moment.)

Max : Uhh! A mon avis cette école est bien autre chose qu'un de ces pensionnats où l'on accueille les indisciplinés et les mauvais élèves!

Logan : Tu verrais plutôt un élevage d'enfants version Manticore?

Max : Qui sait! Et si c'est à Willoughby qu'est leur siège? C'est difficile de savoir qui est des leurs. Le shérif? Le réceptionniste?...

Logan : On retrouve Wendy et Ray, et on file!

Max : Moi, ça me va!

 

AU QG DE WHITE.

Homme de main : On pense qu'il a été conçu comme une sorte de drone ouvrier, servant à soulever des charges, ou bien à creuser des tunnels, ce genre de chose.

White : Il parle?

Transgénique : Je parle. Oui, je parle.

White : Très bien!!! Comme ça tu comprendras toutes mes instructions! Un dernier repas, on ne voudrait pas être accusés d'être inhospitaliers! Et demain vous le confiez à notre convoyeur, nos étudiants en biologie pourront le disséquer pendant les récréations!

Homme de main : Bien monsieur!

(Ils quittent la pièce.)

Homme de main : J'ai une information à vous donner. On pourrait nous créer des ennuis. L'équipe d'intervention à rencontrer un gamin dans les égouts quand le monstre est sortie dehors. Il avait un appareil... Et pourrait avoir pris quelques photos.

White : Fantastique!

(Son téléphone sonne.)

White : White! Oui, monsieur. Entendu. Peut on attendre demain, j'ai une urgence familiale à régler. Excellent, monsieur! Je serais là.

(Il raccroche.)

White : Ca, c'était le directeur! Il désire me voir concernant la pagaille qu'on a semé aujourd'hui! J'aimerais autant ne pas avoir à lui dire que pour couronner le tout nous avons... Un gamin qui se balade avec les photographies de l'arrestation!

Homme de main : Nous avons une piste. Un des homme du raid s'est souvenu que le gamin avait un sac portant le macaron d'une société.

White : Trouvez le. Faites le parler et détruisez la pellicule, vu?

Homme de main : Oui monsieur.

White : Et si jamais ce morveux en savait trop, éliminez le. Rhhh! Ro, déjà! Je dois aller voir mon fils ce soir. J'aurais de la chance si je quitte la ville avant l'heure de pointe!

 

A JAMPONY.

OC : Qu'est ce qui t'arrive? On dirait que tu reviens en courant du secteur 3! Et tu as ramené l'odeur du quartier!

Sketchy : Vous allez pas croire ce que j'ai vu. Un vrai mutant! Un cobaye de laboratoire raté, vivant, et j'ai des photos pour le prouver!

Alec : Mmm! Tiens, pauses tes affaires, assieds toi, et... Racontes nous tout.

Sketchy : D'accord!... Voila, j'étais dans les égouts, à la recherche du mutant, et une unité de militaires en civil me tombe dessus. Ils avaient acculé le monstre dans un cul de sac...

(Pendant que Sketchy raconte son aventure, OC ouvre discrètement son appareil photo pour exposer la pellicule à la lumière et détruire les preuves de Sketchy.)

Sketchy : ... Il est sortit. Si t'avais vu le grumeau! Bon qu'est ce que je raconte, vous le verrez quand j'aurais les photos!

Alec : Ouais, j'ai hâte de voir ça! Haha!

OC : Tiens! Evitons qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains!

Sketchy : Merci Original Cindy. J'irais les apporter au mag' après le déjeuner!

(Alec souffle de soulagement.)

OC : Il a pas de chance, le p'tit loup! Il avait un scoop, et nous on le casse!

Alec : Il le fallait! Merci!

OC : Je l'ai fait pour Max! ... De rien quand même!

 

DANS UNE ZONE DESAFECTEE.

Le directeur : Qu'est ce qui vous a pris d'aller pourchasser un de ces évadés de Manticore en plein jour?

White : Il représentait un danger imminent pour la population, monsieur.

Le directeur : Si votre unité ne pouvait pas le capturer discrètement, elle aurait dû renoncer au lieu de le forcer à sortir en pleine rue, là où tout le monde pouvait le voir!

White : Peut être que j'aurais dû attendre qu'il dévore un des enfants du secteur?

Le directeur : Vous êtes sur une mauvaise voie, agent White!

White : Avec tout mon respect, ce qui est sur la mauvaise voie c'est la façon dont on mène cette opération délicate! Je manque d'agents de terrain et j'ai un budget serré!

Le directeur : Vous êtes financés par une caisse noire, je ne peux raisonnablement faire plus sans éveiller des soupçons!

White : Je croyais pourtant que ma mission était de capturer des créatures transgéniques, pas de servir de paravent.

Le directeur : Si on découvrait que des milliards de dollars ont été secrètement investis par le gouvernement dans la constitution d'une armée de soldats transgéniques, cela ferait plutôt mauvais effet! Mais si on découvrait que bien d'autres milliards étaient maintenant détournés afin de traquer ces monstres parce qu'ils se sont échappés, ce serait un vrai désastre! Bon sang, Ames. Cela compromettrait le comité qui serait dissous! Pour être clair, faites ce que vous voulez de ces créatures transgéniques. Traquez les, tuez les, ou laissez les courir et danser dans les égouts à leur guise! Tout ce que je vous demande, c'est qu'ils ne fassent pas la une!

(Le directeur s'en va, le téléphone de White sonne.)

White : Oui! Bonjour, Ray! Comment va mon p'tit homme? Non, et je le regrette, fiston. Aucun parent n'a le droit de venir tant que ce n'est pas terminé. Mais non ne t'inquiètes pas chéri, tout va bien se passer, tu n'as qu'à faire comme on te l'a enseigné! On se voit tout à l'heure. Et je t'aime, moi aussi. Oui, Ray. Au revoir.

(Il raccroche.)

 

DEVANT LE BATIMENT DE L'ECOLE DE WILLOUGHBY.

Logan : Prête?

Max : Regardes et instruits toi!

Logan : Si t'es encore là dedans dans une heure, je viendrais te chercher!

Max : T'as plutôt intérêt!

(Elle sort de la voiture et cours vers le bâtiment, pendant que Logan va faire une diversion en parlant à un garde.)

Garde : Je peux vous aider?

Logan : Ah euh, oui, j'ai dû bifurquer sur la mauvaise route! Je veux rejoindre, euhmm... La départementale 4.

Garde : Ah oui, je vois! Vous allez faire demi-tour, et prendre à gauche au bout de l'allée. Après une dizaine de kilomètres, il y a un feu, prenez encore à gauche,...

Logan : A gauche.

Le garde : Et, ce sera la première à droite.

Logan : Je devrais peut être le noter. Vous n'auriez pas un stylo?

Le garde : Non, désolé, pas sur moi. Je vais en chercher un.

Logan : Ca ne fait rien! Je crois que je vais m'en souvenir. Merci!

(Logan s'en va, maintenant que Max est entrée à l'intérieur.)

 

A L'INTERIEUR DE L'ECOLE.

(Max trouve un livre qui appartient à Ray. Puis elle suit des gens qui se dirigent vers une cérémonie.)

Prêtresse : Adara mo'ke tali. Konoss rehu jek. Hiif polna menos kori. Konoss rehu jek. Kariff mo'ss!

Les autres familiers : Miisru eh-nu.

Prêtresse : Kariff daah.

Les autres familiers : Miis'ru koss.

(Ray entre.)

Prêtresse : Kan'dara mo'ss re'kali.

Les autres : Mo'ss re'kali, ken'da hiif.

Prêtresse : Kon'ta ress.

(Deux hommes amènent un coffre, la prêtresse l'ouvre et en sort des serpents.)

Prêtresse : Kariff mo'ss, miis'ru eh-nu. Kariff daah, miis'ru koss. Miis'toka ben tahari filus par'ri ben'ta koss. Mis'rah hek.

Autre prêtresse : Mis'ra'kahi fe'nos tol.

Les autres : Fe'nos tol.

Prêtresse : Kiv'sa pol...tu'ri kom'sa....konoss rehu jek.

(Elle coupe la tête d'un des serpents sous les yeux de Ray et récupère le sang dans une coupe. Puis elle y trempe le manche d'une dague.)

Ray : Kan'dara mo'ss re'kali.

Prêtresse : Konoss rehu jek.

(Elle applique le manche de la dague sur le bras de Ray.)

Prêtresse : Kan'dara mo'ss re'kali. Mo'ss re'kali, ken'da hiif!

Les autres : Mo'ss re'kali, ken'da hiif.

(Un jeune témoin se retourne au moment où du vent soulève le rideau derrière lequel était cachée Max. Elle décide alors de prendre les devants. Elle cout vers la prêtresse, mais touche le manche de la dague. Max combat mais se fait rapidement maitriser.)

 

A L'EXTERIEUR DE L'ECOLE.

(Logan soupire en regardant sa montre.)

Logan : Bon sang!

(Il prend son arme et cours vers l'école. Le sheriff arrive dans son dos.)

Shérif : On est de passage, hein!!

 

EN VOITURE.

White (au téléphone) : Je ne vais plus tarder. Comment va-t-il?

Prêtresse : Il est trop tôt pour le dire, mais les symptômes sont apparus très vite.

White : Ah oui?

Prêtresse : Nous avons été dérangé par une créature transgénique.

White : Quoi?!!

Prêtresse : Elle a essayé d'interrompre la cérémonie et d'enlever Ray.

White : 4-5-2!

Prêtresse : Elle est sous bonne garde. On l'a blessée, avec le Kariff. Ces effets ne tarderont pas à se faire sentir.

White : Je vous verrais dans une heure. Fe'nos tol.

Prêtresse : Fe'nos tol.

 

DANS UNE CELLULE.

(Max se réveille quand la prêtresse arrive. Elle semble en forme, mais elle a mal à la main, la dague ayant laissé une cicatrice en forme de caducée.)

Prêtresse : Ca vous brûle?

Max : Oui! Je demande à être remboursée! J'avais demandé le cœur avec la dague qui le traverse.

Prêtresse : Pourquoi êtes vous venue? C'est elle qui vous a envoyé, sa mère? Elle n'a plus besoin de votre protection, vous arrivez trop tard.

Max : Qu'est ce que vous faites à son fils?

Prêtresse : Ce qui est nécessaire.

Max : Vous pourriez être plus précise? J'ai oublié chez moi le manuel des processions et rituels chez les zombies du Nord.

Prêtresse : Ray vient d'être mis à l'épreuve.

Max : Oh, sans blague! J'adorerais vous voir passer cette épreuve.

Prêtresse : Je l'ai fait. Comme nous tous!

Max : Youppie!! Et quand on réussit le test suprême du sang de serpent sacré, on vous donne quoi, un caramel?

Prêtresse : Vous n'auriez pas dû intervenir.

Max : Désolée d'avoir gâcher la soirée.

Prêtresse : Vous allez le regretter! N'ayez crainte.

 

A JAMPONY.

Normal : On est fermé! Revenez demain!

Otto : Agent Spécial Otto GottLieb, NSA. J'ai quelques questions à vous poser.

Normal : Mmm, Oui... Je ne savais pas qui vous étiez... Désolé. Euhm, c'est vrai, je ne m'attendais pas à... Passons. Reagan Ronald, un patriote, à votre service, Monsieur.

Otto : C'est vous le patron?

Normal : Ou.. Oui, Monsieur, enfin, j'essaie.

Otto : Nous cherchons un de vos coursiers, un jeune homme d'une vingtaine d'années, cheveux longs, débraillé...

Normal : Euh, c'est affligeant, mais c'est la description type de tout mes employés.

Otto : Il fait de la photo.

Normal : Calvin Simon Theodore, alias Sketchy. Dans les 1m80, 80kg, sent souvent les fruits pourris. Qu'est ce qu'il a fait?

Otto : Confidentiel, Monsieur.

Normal : Entendu.

Otto : Dites nous où on peut le trouver.

Normal : Au Crash, 1313 Euclid, c'est un bar. Il s'y rend avec ses amis dépravés après le travail pour s'enivrer jusqu'à l'hébétement.

(Les hommes s'en vont.)

Normal : A votre service!

 

AU CRASH.

Sketchy : Oh non, vraiment, je ne comprends pas!

(Toutes ses photos sont noires à cause de OC.)

Alec : Peut être que tu as laissé le cache sur l'objectif!

OC : Ou que tu avais mal mis la pellicule?

Sketchy : Ouais, ou peut être que je ne suis qu'un raté qui loupe tout ce qu'il fait! C'est ce que le rédacteur pense.

Alec : Oh, ce sont des choses qui arrivent, tu es trop dur avec toi.

OC : Ca ne devait pas se faire, c'est tout!

Alec : Et puis franchement, tu crois sincèrement que c'était un vrai mutant? Tu connais les méthodes de la presse! Ils font la une avec la photo d'un ballon sonde, et te vendent une invasion de martiens!

OC : Et celles qu'ils prennent le jour d'Halloween portent la légende "des monstres dans la ville".

(Alec claque des doigts pour approuver OC.)

Alec : Ah! Skecthy... C'était un coup monté!

Sketchy : Ouais, je crois que tu as raison. C'est que j'aurais tellement aimé que ce soit vrai! Tu vois, ma vie elle est pas intéressante, Alec. J'suis qu'un pauvre coursier!

Alec : On est tous à la même enseigne.

Sketchy : Ouais, mais chez toi, Max et Original Cindy, on sent qu'il y a autre chose! Si ces histoires de mutants étaient vraies,... Ma vie serait plus intéressante, et si en tant que journaliste je révélais leur existence, alors je serais plus intéressant. Mais je sais bien ce que je suis, un simple coursier!

OC : Non, c'est faux, Sketchy!

Sketchy : Pourtant, pour moi c'est vrai. Bon aller, merci en tout cas! Je rentre vomir ma bière.

(Il s'en va.)

OC : Dis moi encore une fois qu'il le fallait.

Alec : Il le fallait!

(Sketchy s'approche de la sortie quand l'équipe de Otto l'intercepte.)

Otto : Calvin Théodore? Vous venez avec nous!

(Sketchy vomit sur ses chaussures.)

 

AU COMMISSARIAT DE WILLOUGHBY.

(Logan est en cellule.)

Logan : Shérif, j'ai un permis pour cette arme dans ma voiture.

Shérif : Ecoutez, je me fiche de votre permis. Je veux savoir ce que vous faisiez devant l'école. Vous êtes là pour ce petit garçon?... Celui de la photo?... Vous aviez l'intention de faire quoi?... L'enlever?...

Logan : Vous faites erreur.

Shérif : Ouais? Je dois veiller sur tout les enfants de l'école et sur l'ensemble de ceux qui y vivent! Alors je vous répète ma question, que faisiez vous devant l'école?

 

DANS L'ECOLE.

(Max, dans sa cellule et surveillée par un jeune ado qui ne la quitte pas des yeux.)

Max : Qu'est ce que tu regardes, le sauvage?

Jeune : Toi! Tu ressens quoi?

Max : Parce que ça t'intéresse?

Jeune : Ca aurait dû déjà commencer. C'est le cas pour Ray.

Max : Tu parles de quoi? Est ce qu'il va bien?

Jeune : S'il est des nôtres, il survivra.

Max : S'il est malade, vous devez le soigner.

Jeune : S'il ne doit pas survivre à l'épreuve, personne ne le sauvera.

Max : Pfiouuu, dis donc, il faut chaud, ici! Tu saurais baisser le chauffage?

Jeune : Ca commence.

Max : Qu'est ce qui commence?

Jeune : Je suis là pour ça. Pour voir.

Max : Voir quoi?

Jeune : Te voir mourir.

 

DANS LE QG DE WHITE.

Sketchy : Eh, je vous ai dit que j'étais désolé pour vos chaussures!

Otto : Que faisiez vous dans les égouts?

Sketchy : Je faisais un reportage! Je travaille pour un magazine.

Otto : Vous aviez un appareil, je veux la pellicule!

Sketchy : Heh!! Les photos étaient toutes noires!

Otto : Vous croyez que je vais avaler ça?

Sketchy : J'ai raté les photos, qu'est ce que je peux dire d'autre? Ca me tue, j'étais à deux doigts d'avoir un scoop!

Otto : Quel scoop?!! Qu'est ce que vous avez vu?

Sketchy : Un mec déguisé, il avait un masque dans le genre Halloween.

Otto : Et pour quel magazine vous travaillez, exactement?

Sketchy : New World Weekly.

Homme de main : Ah, genre cracs et compagnie?

Sketchy : Ouais, avec la photo d'un ballon sonde on vous dit que les aliens débarquent!

Otto : Ah oui, et avec celle d'un gamin déguisé pour Halloween?

Sketchy : Des mutants sont dans la ville, mais j'aurais eu un scoop si j'avais pas ruiné la pellicule!... Ecoutez, je vous rachèterais une paire de chaussure, je suis désolé!

(Otto et l'homme de main parlent en aparté.)

Homme de main : Bon alors,... Qu'est ce que t'en dis?

Otto : Il ne sait rien du tout. On le relâche.

 

AU COMMISSARIAT DE WILLOUGHBY.

Logan : Il se passe des choses étranges dans cette école. Etranges et dangereuses!

Chérif : De quoi vous parlez?

Logan : N'y a-t-il pas quelques chose que vous auriez remarqué à propos de ces gens?

Chérif : Qu'est ce que c'est, vous êtes engagé dans une bataille juridique pour avoir la garde de l'enfant?!!

Logan : Voyons, c'est votre boulot, vous êtes flic, que je sache! Vous n'avez rien vu d'intriguant ou d'inhabituel dans cette école?!! Chez les profs? Les enfants?!!

Chérif : Si, peut être.

Logan : Alors écoutez moi.

 

DANS L'ECOLE, A LA CELLULE DE MAX.

Max (couchée par terre et affaiblie) : J'ai du poison dans les veines. Je meurs de soif! J'ai besoin de boire.

Jeune : Ca ne changera rien.

Max : Je vais mourir de toutes façons. Je t'en prie!

 

DANS LA PIECE DE LA CEREMONIE.

(On voit White arriver, inquiet pour son fils toujours inconscient.)

White : Miis'toka ben tahari filis par'ri ben'ta koss.

(Un homme arrive derrière lui et lui touche l'épaule.)

White : Je suis étonné de vous voir. C'est un honneur. Comment va-t-il?

Prêtresse : Il est faible. Je serais surprise s'il survivait.

L'homme : Je suis désolé, Ames. On doit tous faire face à son destin.

White : Ray... C'est mon unique enfant!

L'homme : C'est notre règle depuis toujours.

Prêtresse : Vous disiez avoir à faire avec 4-5-2. Je vous avertirais si son état changeait.

 

A LA CELLULE DE MAX.

Max : Je t'en prie.

(Le jeune lui prépare un verre d'eau, et ouvre la cellule pour le lui donner. Max se relève et s'enfuit en courant.)

Jeune : Stop!!

(Max s'arrête net. Le jeune se retourne vers elle, et d'un regard, la plaque contre le mur. On comprend alors qu'il est télé-kinésiste.)

Jeune : J'ai dis stop!

(Max ne peut pas bouger, il la soulève alors du sol par la pensée.)

Jeune : Tu faisais semblant d'être malade! Tu veux que je te fasse descendre?

Max : Ca dépend... Si tu me maintiens en l'air très longtemps, ta tête explosera?

(Il la fait descendre. Elle essaye d'aller vers lui, mais il la recolle contre le mur.)

Jeune : T'as aucune chance.

Max : Tu crois? Et j'augmente mes chances si je fais ça? Hein?

(En parlant, elle soulève son haut pour montrer ses sous-vêtements, ce qui distrait le jeune homme. Il perd sa concentration et Max arrive alors s'approcher et commence à le frapper. Elle l'assomme facilement.)

Max : C'est ma botte secrète!!

(Max s'enfuit, et voit quelqu'un avec une toge à capuche. Elle va donc maitriser la personne et récupérer le vêtement pour passer plus inaperçue. Dans la pièce de cérémonie, les Familiers font une sorte de prière. White quitte les lieux et croise Max qui arrive, sans la reconnaitre. Elle arrive à côté de Ray, la prêtresse la voit, mais Max l'étrangle avant qu'elle ne donne l'alerte.)

Max : Fais de beaux rêves, sorcière!

(White arrive à la cellule et trouve le jeune inconscient. Il retourne à la salle de cérémonie et se rend compte que Ray a disparu. On voit Max s'enfuir de l'école en portant le petit, mais White la rattrape.)

White : Plus un geste!! Posez le, en douceur!

Max : Vous tueriez votre fils pour me descendre?

White : Maintenant, posez le à terre!

(Le chérif arrive en voiture avec Logan. White se retourne vers eux, et il ne faut pas plus de temps à Max pour se mettre à couvert.)

Chérif : Déposez votre arme et levez les mains en l'air!

(White tire sur le chérif puis s'avance vers Max, mais Logan prend le volant et percute White.)

Logan : Max, dépêches toi! En route, chérif. Montez!!

(White se relève, récupère son arme et tire sur la voiture, mais ne peut les empêcher de fuir.)

 

A JAMPONY.

Normal : Et bien j'espère que la main de la justice vous a tiré les oreilles comme vous le méritez!

Sketchy : C'est vous qui avez envoyé ces gorilles au Crash?

Normal : Oui je l'ai fait! Et quelque soit leurs soupçons je suis sûr que vous étiez coupable! Course urgente 9 ème et Grand.

Alec : Alors, Sketchy, ça roule?

Sketchy : Ouais. Il m'est arrivé un truc bizarre hier soir. Des agents en costard m'ont agrafé, et m'ont conduit dans un endroit secret. Ils voulaient savoir ce que j'avais vu.

OC : Qu'est ce que tu as répondu?

Sketchy : Que j'avais vu un gars avec un masque. Et ils m'ont relâché.

Alec : Très bien!

Sketchy : Ensuite j'ai réfléchi.

Alec : Ah oui?

OC : Qu'est ce que tu veux dire?

Sketchy : Ben, s'ils étaient en panique au point de m'interroger, c'est peut être que j'ai vu un truc!

Alec : Ah oui, un gars avec un masque!

Sketchy : C'est ça oui, sers toi de tes neurones! Comme si le gouvernement devait dissimuler l'existence de gens déguisés en monstres! Ca le fait pas. Il y a quelque chose de louche là dessous. La vérité est ailleurs, mes frères. Les mutants existent, et je le prouverais.

Alec : Une diversion ratée, en un mot!

OC : Oui, ratée de chez ratée.

Alec : Maintenant la question est de savoir qui va le dire à Max!

 

A L'ECOLE DES FAMILIERS.

L'homme : Elle a subie l'épreuve, et elle a survécue sans être affectée le moins du monde! Comment est ce possible?!!

White : Sandman...!! Ses travaux à Manticore ont dû être plus concluants qu'on l'imaginait!

L'homme : Il faut que nous sachions si les autres sont aussi immunisés.

White : Je me charge des autres créatures transgéniques et de notre 4-5-2. Mais je veux savoir ce qu'est advenu de Ray.

Prêtresse : Ames,...

White : Il est possible qu'il ai survécu!

Prêtresse : Possible, mais peu probable.

White : J'ai horreur des doutes! Je veux en être sûr!

L'homme : Faites ce que vous avez à faire. Mais je tiens à savoir de quoi il retourne! Ceci pourrait compromettre notre avenir!

(En se dirigeant vers la sortie.)

Prêtresse : Après toutes ces années, c'est dommage de quitter cette maison.

L'homme : On n'y peur rien, nous en trouverons une autre. Samuel?

(Le jeune homme, Samuel, ferme la porte par télékinésie.)

 

AU QG DE WHITE.

(Le transgénique qu'ils ont capturé est enchainé.)

White : N'ais aucune inquiétude, tu ne souffriras pas. Mais avec... Un peu de chance, ça te tuera.

(White ouvre sa valise, et on y voit un serpent.)

 

CHEZ LOGAN.

Logan : C'était Sam Carr, à l'hopital. Il avait le résultat des analyses de sang, Ray n'est pas en danger.

Max : Le médecin a une idée de la nature de ce poison?

Logan : Un agent pathogène ou viral qu'il n'avait jamais vu auparavant.

Max : Mhmm... Et les serpents sont porteurs de ce virus, ou de ce bacille qu'ils utilisent.

Logan : Quelque soit ce virus, le système immunitaire de Ray a produit les bons anticorps.

Max : Cette cinglée de prêtresse m'a dit qu'il devait passer cette épreuve. C'est comme une sorte de test initiatique de survie. S'il meurt, c'est qu'il n'est pas des leurs.

Logan : Ce poison n'a eu aucun effet sur toi!

Max : Ce qui fait de moi un membre honoraire, à parement!

Logan : Félicitations!

Max : Si je me concentre assez longtemps, tu crois que je pourrais faire voler des objets?

Logan : Ne comptes pas trop là dessus! Moi j'imagine que le... Le jeune adolescent qui t'a envoyé contre le mur appartient à une lignée particulière.

Max : C'est à se demander quels autres tours ces sorciers ont dans leur sac! Pauvre chéri. Maman est morte, papa est cinglé,... On est loin du joyeux épilogue auquel on s'attendait!

Logan : On l'a sauvé de leur emprise, c'est pas si mal! Et c'est ce que Wendy voulait! J'ai eu sa sœur au téléphone, elle ne va pas tardé à arriver. J'ai déjà fait les réservations sur un vol, pour eux. Ils seront en sécurité loin de White.

(Ray se réveille.)

Max : Salut Ray! Comment tu te sens?

Ray : Ca va. J'ai réussi. Je suis fort.

Max : Oui, tu es fort.

Logan : Pourquoi as tu besoin d'être fort, Ray?

Ray : Pour l'avènement.

Logan : L'avènement? Qu'est ce que c'est?

Ray : On ne m'a pas tout expliqué. Mais... C'est mauvais pour ceux qui ne sont pas des nôtres.

(Il regarde son bras bandé à cause de la blessure de son épreuve, puis sourit. Max et Logan se regardent, pleins d'interrogations.)

(At Jam Pony)

ALEC: Here you go, boss. One hot run delivered to Fifth and Maple, in a timely and courteous fashion, by yours truly.

NORMAL: That's my rock star.

MAX: Are you kidding me? One package? That's it? All day?

ALEC: Quality, not quantity, Max.

ORIGINAL CINDY: That's what all men tell themselves. Helps them sleep better at night.

SKETCHY: Greetings, all y'all! Big news, my brothas. You are looking at the newest reporter for America's fastest-growing magazine. (Holds up a tabloid)

ORIGINAL CINDY: New World Weekly?

NORMAL: You're not reportin' anything on Jam Pony time, mister.

SKETCHY: No worries, it's strictly freelance. I dropped my résumé off last month, and they finally called. Said they're willing to give a hungry young newshound a chance.

ALEC: And what exactly are you gonna be doing for 'em, Sketch?

SKETCHY: I'm gonna hunt down mutants in my spare time and immortalize their horrible, deformed faces for tabloid posterity.

(Normal laughs.)

MAX: That's just great.

ALEC: Yeah.

ORIGINAL CINDY: Except there are no mutants, and that rag is full of lies.

SKETCHY: Wait 'til I get my first exclusive. In the meantime, everybody, drinks on me at Crash! (The employees cheer)

(Max and Alec step away and speak privately.)

MAX: This is not good.

ALEC: No, no, I'm as worried about exposure as you are.

MAX: I'd believe that if you covered your barcode better, Monty Cora.

ALEC: Look, I seriously doubt White and his, uh, merry band of transgenic hunters get their tips from the New World Weekly. I mean, besides, this is Sketchy we're talking about. What are the chances he stumbles across an actual Manticore alum that's stupid enough to let him snap a shot?

SKETCHY: Hey, guys. (Snaps a picture of them on his way out)

MAX (to Alec): You were saying?

(In Logan's apartment, the phone rings and he wheels over to answer it.)

LOGAN: Yeah.

VOICE: Logan? It's Wendy White.

LOGAN: Wendy? Where are you? I've been trying to reach you, but your sister said that you were--

WENDY: I know. I--I talked to her. She said you were tracking down some leads on Ray?

LOGAN: Yeah, I have nothing solid yet, but--

WENDY: I found him.

LOGAN: What?

WENDY: I found Ray.

LOGAN: Is he with you?

WENDY: No, but I know where my husband took him. You've gotta help me get him back.

LOGAN: I will. But, Wendy, you have to promise me that you're not going to do anything until I get there, okay? I don't have to tell you how dangerous these people who took your son are, right?

WENDY: Hurry, Logan. I think they're onto me.

LOGAN: Okay, Wendy. Tell me where you are.

WENDY: Even the policeman that I talked to--

LOGAN: Wendy, where are you?

WENDY: A little town--

(White walks in the door.)

WENDY: Oh, my God.

LOGAN: Wendy?

(White yanks the phone so the cord comes out of the wall.)

LOGAN: Wendy?

(Wendy picks up something heavy and hits White on the head with it. He doesn't flinch.)

WHITE (without emotion): Ouch.

(He smacks her hard and she lands on the bed.)

WHITE: You shouldn't have come here.

WENDY: I want my son.

WHITE: He's not your son anymore. He's one of us.

WENDY: Who are you people? What are you doing to him?

WHITE: That is not your concern. We've protected ourselves for thousands of years. (Begins removing his tie)

WENDY: Ames...

WHITE: You should've left well enough alone.

WENDY: Please...

(White approaches her, wrapping the ends of his tie around his fists.)

WHITE: I loved you, Wendy. You were chosen for me. But you should've forgotten about him...and you should've forgotten about me.

(Wendy screams.)

INTRODUCTION: They designed her to be the perfect soldier--a human weapon. Then she escaped. In a future not far from now, in a broken world, she is haunted by her past. She cannot run; she must fight to discover her destiny.

(In his apartment, Logan is adjusting the exoskeleton, and Max enters with some containers of gasoline.)

MAX: Hey. Only managed to score about five gallons.

LOGAN: That should be enough to get us there.

MAX: So you traced the call?

LOGAN: She called from a town called Willoughby, which is located three hours south of here. Trying to pinpoint the address.

MAX: Why is Wendy trying to track down Ray by herself? I mean, she knows how psycho White and his cult pals are.

LOGAN: I can't even tell you how many times I've tried to tell her that. She's called me more than once with what turned out to be bogus leads.

MAX: Think this might be another dead end?

LOGAN: It occurred to me, until I heard someone bust in and the line went dead.

(Logan's computer beeps and shows the following information:)

Address:
Hotel Willoughby, 43
Sasson St. Willoughby,
WA

Telephone:
1-360-555-0194

LOGAN: Bingo.

MAX: The address.

LOGAN: Yup. Here we go.

(At Jam Pony)

NORMAL (not believing a word): Max is sick again?

ORIGINAL CINDY: Up all night. I couldn't get her out of that bathroom. I think it's cholera.

ALEC: Or diphtheria.

NORMAL: Or maybe bubonic plague.

ALEC (distracted): I hear that's been going around.

NORMAL: Look, you want to cover her shift as well as your own, makes no never-mind to me. Happy riding.

(He hands them some packages and walks away. Original Cindy tries to give some to Alec and he refuses. Sketchy approaches.)

SKETCHY: Hey, is that going to sector three? Trade ya.

ORIGINAL CINDY: Whatever.

SKETCHY: I got a tip from the paper about a grotesque mutant living in the sewers over there. Maybe I'll get lucky and snap a shot. (Leaves)

ORIGINAL CINDY: What do you think?

ALEC: I think he'll slog around in the sewers for about an hour, come back empty-handed, tired, and smelling like garbage.

(In the sewers, Sketchy is looking around with a flashlight. He sees a large shadow on the wall ahead. After gasping, he takes out his camera and snaps some pictures of the shadow. A moment later he is disappointed to discover the shadow was cast by a rat.)

(In Logan's car, Max and Logan pull up outside a building in Willoughby.)

LOGAN: Phone number's listed to this hotel.

MAX: Which room did she call from, though?

LOGAN: Records didn't break it down that far.

MAX: Well, let's go check it out.

LOGAN: Wendy said she had the feeling someone was onto her. We don't want to tip the wrong person we're looking for her.

MAX: Well, that kinda makes things tough.

LOGAN: Watch and learn.

(Max and Logan enter the hotel lobby, suitcases in hand, and approach the front desk.)

DESK CLERK: Morning.

LOGAN: Morning. Uh, we're here with the Connor party.

DESK CLERK (checking the computer and not finding a reservation): Connor party?

LOGAN: Hunting weekend. Booked two rooms.

DESK CLERK: No, I'm sorry. Is it under another name?

LOGAN: You know, maybe Bill's girlfriend used her name to check in. Uh...try...(Chuckles sheepishly)...I can't remember her name. I only met her that once. Oh, God, this is embarrassing. Um, maybe if I just take a look, it might jog my memory.

DESK CLERK: It's okay. We've got a couple extra vacancies, so...

LOGAN: Oh, great! Well, then, we'll take a room.

DESK CLERK: Okay. Well, just fill that out. (Hands him a form)

LOGAN: Hate it when that happens. Right on the tip of your tongue, and...

DESK CLERK (smiling): Yeah, yeah. Yeah, I know the feeling. Why don't you go ahead and take a look? (Turns the computer monitor toward Logan)

LOGAN: Ah, thanks, I appreciate it. (To Max, after checking the screen) I don't see anything. Do you?

(She takes a look. He points to the screen's calendar. There are no reservations for that week.)

LOGAN: Wow. Pretty quiet week.

DESK CLERK: Yeah, it's mostly a weekend sort of place. Folks hunting, like yourselves.

LOGAN: Huh.

MAX (abruptly): So nobody? All week?

(Logan gives her a look. The desk clerk suddenly looks wary.)

DESK CLERK: That's, uh, that's what it says.

LOGAN (handing him the form): Here you go.

DESK CLERK: Yeah. You're in, uh, 203. Back stairs.

LOGAN: Thanks.

DESK CLER: Have a nice stay.

(Upstairs, Max and Logan walk down the hallway.)

LOGAN: I said "Watch and learn," not "Watch and tip the guy off."

MAX: I was just trying to make sure. Think he's one of White's fellow travelers? What did he call them--Familiars?

LOGAN: Maybe. (Dials his cell phone) Reception in this town is terrible, but there we go, it's ringing. You hear anything?

MAX: Not yet.

(Max slowly walks down the hallway, stopping when she hears a phone ringing from inside one of the rooms. Logan hangs up, the room's phone stops ringing, and Max picks the lock on the door. They enter the room and look around.)

LOGAN: New strikeplate. Fresh coat of paint.

MAX: Huh. Looks like a new phone jack.

LOGAN: Somebody went out of their way to make it look like nothing happened here.

(Max opens a small refrigerator, removes a can, and glances at the price list lying on the fridge.)

MAX: Ten bucks for a soda?!

LOGAN: Honor bar prices. They'll gouge you any way they can.

MAX: No honor in a broken world.

(Opening the can, she picks up a roll of film that was in the fridge.)

MAX: Oh, look what I found.

LOGAN: Best place to keep film until you're ready to develop it.

MAX: Think it's Wendy's?

LOGAN: Let's find out. Nice work.

MAX: I watch, I learn, I steal sodas.

(In the sewer, Sketchy is still looking around. He rounds a corner and several men suddenly point guns at him.)

MAN: Freeze! What the hell are you doing here?

SKETCHY: Uh...

SECOND MAN (pointing behind Sketchy): There he is!

(The men run past Sketchy and chase another man, who is climbing a ladder out of the sewer.)

FIRST MAN (into a microphone on his collar): Subject is headed for daylight. Repeat--subject is headed for daylight.

(Above ground, White is in a car with Otto.)

WHITE: Damn it. (Into a radio) All units form a perimeter above ground.

FIRST MAN: Go! Go!

(The men climb the ladder and leave the sewer. A short distance behind, Sketchy follows.)

(Above ground, a man--clearly a Manticore escapee--runs through a market area, chased by the other men. Sketchy follows. The man being chased approaches a street, but turns back when White pulls up and gets out of the car.)

FIRST MAN: Freeze!

(The man being chased is cornered, and the other men take aim at him. Sketchy arrives, hides, and begins taking pictures. The men in suits use tasers on the Manticore escapee. He tries to fend them off, but eventually they bring him down.)

WHITE: Get these people out of here.

SECOND MAN (to the gathering crowd): All right, let's move it back.

FIRST MAN: All right, let's go. Move back.

SECOND MAN: There's nothing to see here.

WHITE: Put a sheet over its ugly head. Get it to HQ, ASAP.

(At a convenience store, a clerk is showing Max and Logan how to use a photo-developing machine.)

CLERK: Just takes a few minutes. And, uh, the photos, they come out right here.

LOGAN: Great. Thanks.

(A sheriff enters the store and approaches them.)

SHERIFF: Afternoon. Uh, you folks staying at the hotel?

LOGAN: Yeah.

SHERIFF: Yeah, I heard we had visitors. Welcome.

MAX: Just passing through.

SHERIFF: Well, you enjoy your stay.

(The sheriff walks away to return a video. Max and Logan look at the photos as they develop. Most of the photos are of a large building.)

MAX: What's that?

LOGAN: Don't know.

(They glance out the window to see a group of uniformed kids walking down the street.)

LOGAN: School uniforms. (Looking back at the pictures) Could be a prep school nearby. Place looks pretty posh...must be exclusive.

(In one of the pictures, a boy peers out a window.)

MAX: That's Ray.

LOGAN: White must have stashed him here so Wendy couldn't find him.

(The sheriff approaches from behind, surprising them.)

SHERIFF: You folks have a kid up at Brookridge?

LOGAN: Yeah.

MAX (at same time): No.

(They laugh awkwardly. The sheriff doesn't.)

LOGAN: Uh, we're, uh, we just happened to drive by, and we happened to see it, and we just thought that it looked like the kind of place that we might send our kids someday.

MAX: If we could afford it.

LOGAN: Right.

SHERIFF: Just happened to see it, huh? 'Cause it's nowhere near the roads. I mean, you've gotta, you know, pull right up to the gate.

LOGAN: Right. Well, I took a wrong turn.

MAX: I gave him bad directions.

LOGAN: She had the map. (To the clerk) Anyway, thanks.

CLERK: Yeah, take care.

LOGAN: Bye. (He and Max turn to leave)

SHERIFF: Hey!

(They turn back, looking worried. The sheriff removes one last photo from the machine.)

SHERIFF: Forgot one.

MAX (taking it): Thank you.

(Max and Logan leave the store. The sheriff follows them out and watches them walk down the street.)

LOGAN: Keep walking, act natural, we're just passing through.

(They step aside to let the uniformed boys and girls walk by. Max exchanges a glance with one of the boys, who looks at her strangely.)

MAX (after the kids have passed): I'm starting to get the funny feeling this isn't your average boarding school for rich kids with disciplinary problems.

LOGAN: Think maybe it's the breeding cult's version of Manticore?

MAX: If so, then Willoughby's Cult Central and we don't know who's involved. Sheriff...hotel clerk...

LOGAN: Let's get Wendy and Ray and get out of here.

MAX: Works for me.

(At their headquarters, White and Otto are talking about the Manticore escapee, who is chained to a wall.)

OTTO: We're thinking he was probably designed to be some kind of worker drone. Good for hauling equipment, digging fossils, that kind of thing.

WHITE: It talk?

ESCAPEE: Talk...I can talk.

WHITE: Good. Then you'll understand what I'm about to say. (To Otto) Give it a last meal; we don't want to be accused of being inhospitable. Ship it out in tomorrow's transport. The boys in Forensics can take it apart at their leisure.

OTTO: Yes, sir.

(White and Otto leave the room)

OTTO: On another matter, sir, we may have a situation. The team came across a kid down in the sewers right before the damn thing broke for the street. He had a camera. May have gotten off a couple of shots.

WHITE: Terrific.

(White's cell phone rings)

WHITE (into phone): White. Yes, sir. Of course, but can it wait 'til tomorrow? I've got a family situa-- (His jaw tightens) Very good, sir. I'll be there.

(He hangs up.)

WHITE: That was the Director. He wants to meet to talk about today's little snafu. I do not want to have to tell him that on top of everything else, we have a kid running around with photographs of the takedown.

OTTO: We do have a lead. One of the men remembers that he was wearing a backpack with some kind of company logo on it.

WHITE: Find him, find out what he knows, get rid of the film.

OTTO: Yes, sir.

WHITE: And if he knows too much, get rid of him. (Checks his watch) Damn it. I'm supposed to have seen my kid today. I'll be lucky if I get out of town before rush hour.

(At Jam Pony, Sketchy runs in and joins Alec and Original Cindy, who are eating lunch.)

ORIGINAL CINDY: What's up? Looks like you ran all the way from sector three. (Makes a face) And you smell like it, too.

SKETCHY: You guys will not believe what I just saw. A mutant. A real, live miscreation of science, and I've got the photographic proof. (Holds up his camera)

ALEC: Well, why don't you, uh, take a load off and tell us all about it?

(Alec takes the camera and hands it to Original Cindy. Sketchy sits down and starts talking. He doesn't notice Original Cindy turn away briefly and open the back of the camera, exposing the film to light.)

SKETCHY: Okay. So I'm trolling the area, looking for the mutant. I come across this military action in progress. They had the fiend trapped in an alley. You should have seen him, dude. Wait, what am I saying? You're gonna see it as soon as I get the film developed.

ALEC: That's right. I can't wait.

ORIGINAL CINDY (handing Sketchy his camera): Here. Wouldn't want that falling into the wrong hands.

SKETCHY: Thanks, O.C. I'm gonna take this to the paper right after lunch. (Leaves)

ORIGINAL CINDY: Poor little white boy. He was excited about that story, too.

ALEC: Had to be done. Thanks.

ORIGINAL CINDY: I did it for Max. But you're welcome.

(At the harbor, a man who is presumably the Director talks to White.)

DIRECTOR: What were you thinking, chasing a Manticore escapee into broad daylight?

WHITE: It posed a clear and present danger to the public, sir.

DIRECTOR: If your men couldn't make the capture under wraps, they should've let it go, not flush the damn thing into the street where everybody could see it.

WHITE: Perhaps I should've waited until it ate somebody's child, sir.

DIRECTOR: You are out of line, Agent White.

WHITE: With respect, what's out of line is how this entire operation is being handled. We're understaffed and underfunded.

DIRECTOR: Your funding is off the books. We can't risk diverting any more without raising some eyebrows.

WHITE: Well, I thought that my job was to capture transgenics, not to cover somebody's ass.

DIRECTOR: If it got out that billions of tax dollars were diverted to a secret government program to build transgenic soldiers, well, that would be bad enough. But if it got out that millions more were being diverted to catch the damn things because they got away, it would be a disaster. Damn it, Ames. It could bring down the Committee itself. Bottom line: I don't care what you do with these transgenics. Catch them, kill them, let them skulk around the sewer to their hearts' content. You just keep them off the nightly news.

(The director leaves. White's cell phone rings.)

WHITE (into phone): Yeah. Hi, Ray. How's my big man? Well, I can't, you know? You know the parents aren't allowed to be there until it's finished. But don't worry. It's gonna be just fine. You just do like you practiced, right? And I'll see you soon. I love you too. Okay. Bye.

(In Logan's car, Max and Logan pull up to the driveway of the school.)

LOGAN: Ready?

MAX: Watch and learn.

LOGAN: If you're not out of there in an hour, I'm coming in after you.

MAX: Damn right you are.

(She gets out of the car and heads for the building. He drives up to the door, where a uniformed guard stands watch. Logan pulls out a map and hides a gun under it.)

GUARD: Can I help you?

LOGAN: Hey. Yeah, I must have taken a wrong turn somewhere. I'm looking for, uh, county road four?

(While the guard is distracted, Max sneaks up to the building and begins climbing the wall.)

GUARD: Sure thing. Go back the way you came. Make a left at the drive. About six or seven miles you'll hit a light. Make another left...

LOGAN: Left?

GUARD: It's your first right.

LOGAN: Maybe I should write this down. You got a pen?

(The guard checks his pockets. Logan sees that Max has reached a ledge.)

GUARD: Not on me. Let me get one.

LOGAN: Uh...that's all right. I think I can remember. Thanks. (Drives away)

(Max crawls in an open window into a bedroom. A boy is sleeping in one of the two beds. Max notices a book on the nightstand. The book has a symbol on the cover. She opens the book; the words "Raymond White" are handwritten inside the cover. The rest of the book consists of hieroglyphic-like symbols. A gong sounds in the distance. Max quietly follows the sound downstairs. She sees some cloaked figures, carrying candles, headed for the basement. She follows. In the basement, the cloaked figures put on white and brown makeup and approach an altar. There stands a priestess, wearing makeup but no cloak, and flanked by two people in cloaks. Max watches, hiding behind a curtain.)

PRIESTESS: Adara mo'ke tali. Konoss rehu jek. Hiif polna menos kori. Konoss rehu jek. Kariff mo'ss!

OTHER PEOPLE (in unison): Miisru eh-nu.

PRIESTESS: Kariff daah.

OTHER PEOPLE: Miis'ru koss.

(A cloaked man sounds the gong and the other people kneel. Ray White, not wearing a cloak, is escorted into the room.)

PRIESTESS: Kan'dara mo'ss re'kali.

OTHER PEOPLE: Mo'ss re'kali, ken'da hiif.

PRIESTESS: Kon'ta ress.

(The other people rise. Two men carry a large wooden chest to the altar and open it. The priestess lifts out a pair of live snakes.)

PRIESTESS: Kariff mo'ss, miis'ru eh-nu. Kariff daah, miis'ru koss. Miis'toka ben tahari filus par'ri ben'ta koss.

(The priestess hands one snake to an older, cloaked priestess standing nearby. We see that one of the cloaked people is the boy with whom Max exchanged glances on the street.)

YOUNGER PRIESTESS: Mis'rah hek.

OLDER PRIESTESS: Mis'ra'kahi fe'nos tol.

OTHER PEOPLE: Fe'nos tol.

(The younger priestess sets the snake down on the altar. A man hands her an ornate dagger. The older priestess escorts Ray to the altar.)

YOUNGER PRIESTESS: Kiv'sa pol...tu'ri kom'sa....konoss rehu jek.

(The younger priestess uses the dagger to slice off the snake's head. She drains the blood into a chalice and hands the snake to a man standing nearby. She dips the bottom of the dagger's handle into the blood and looks at Ray. Max restrains herself from rushing forward in alarm. Ray rolls up his sleeve.)

RAY: Kan'dara mo'ss re'kali.

YOUNGER PRIESTESS: Konoss rehu jek.

(She presses the bottom of the dagger's handle onto Ray's forearm.)

YOUNGER PRIESTESS: Kan'dara mo'ss re'kali. Mo'ss re'kali, ken'da hiif!

(Ray raises his arm. It has been branded with the same symbol that was on the book's cover.)

OTHER PEOPLE: Mo'ss re'kali, ken'da hiif.

(The boy Max saw on the street turns to look at the curtain. The curtain moves aside, revealing Max. Max rushes the altar. The younger priestess tries to get her with the dagger, but Max blocks it. The bottom of the dagger's handle presses into her gloved hand for a moment. The older priestess shields Ray. Max punches the younger priestess and kicks a cloaked man, but some of the other people take her down.)

(Outside, in the car, Logan checks his watch.)

LOGAN: Damn it.

(He prepares his gun, gets out of the car, and approaches some bushes near the school. He stands there for a moment, looking at the building. The sheriff suddenly points a gun at Logan's head from behind.)

SHERIFF: Just passing through, huh?

(Logan slowly turns around and raises his hands in surrender. The sheriff takes Logan's gun.)

(Alone in a car, White speaks on his cell phone to the older priestess while he drives. She is watching over Ray, who is unconscious.)

WHITE: Yeah, I'll be there soon. How's Ray?

PRIESTESS: It's too soon to tell. But the symptoms have come fast.

WHITE: I see.

PRIESTESS: We had an incident involving one of the transgenics.

WHITE: What?

PRIESTESS: She tried to stop the ceremony and take Ray.

WHITE: 452.

PRIESTESS: We have her. She was cut with the kariff. It should take effect on her soon.

WHITE: I'll be there in an hour. Fe'nos tol.

PRIESTESS: Fe'nos tol.

(Max wakes up in a supply room, caged behind a wire wall. The older priestess and the boy Max saw on the street enter the room, on the other side of the wire. Max sees a tear in her glove and removes it to find that her palm has been branded with the symbol.)

PRIESTESS: Does it hurt?

MAX: Yeah, except I want my money back. I asked for the heart with the dagger through it.

PRIESTESS: Why did you come here? Did she send you, the Mother? If you're trying to protect her, don't bother. It's too late for that.

MAX: What are you doing with Ray?

PRIESTESS: What is necessary.

MAX: Could you be a little more specific? 'Cause I left my copy of Wacky Cult Rituals for Dummies at home.

PRIESTESS: Ray is proving himself.

MAX: Oh, really? Well, I'd like to see you prove yourself.

PRIESTESS: I have. (Rolls up her sleeve to reveal the brand on her forearm) We all have.

MAX: Yippee. So, uh, after you pass the sacred snake blood test, what do you get? A lollipop?

PRIESTESS: You shouldn't have interfered.

MAX: Sorry I spoiled the party.

PRIESTESS: You will be sorry...soon enough.

(At Jam Pony, Otto enters with two other men in suits. Normal calls out without looking up from his Chinese food.)

NORMAL: We're closed. Come back tomorrow.

OTTO (flashing his badge): Special Agent Otto Gottlieb, NSA. I'd like to ask you a few questions.

(Normal looks up and quickly puts away the food.)

NORMAL: Hey, sorry. Didn't realize that, uh...I mean, you know, I never expected, uh...(Takes a deep breath and salutes briefly)...Whatever. Reagan Ronald, proud American, at your service, sir.

OTTO: You run this place?

NORMAL: Yes, as best I can, sir.

OTTO: We're looking for one of your messengers. Male, early twenties, long hair, ratty clothes.

NORMAL: Uh, tragically, sir, you've just described every young man in my employ.

OTTO: He had a camera.

NORMAL: Calvin Simon Theodore, a.k.a. Sketchy. Six foot, roughly 180 pounds, smells vaguely of rotten fruit. What'd he do?

OTTO: That's classified.

NORMAL: Got it.

OTTO: Just tell us where we can find him.

NORMAL: Uh, Crash. 1313 Euclid. It's a bar. He and his fellow reprobates go there after work to drink themselves into stupors.

(Otto and the other men leave.)

NORMAL: Glad I could help.

(At Crash, Sketchy is sitting at a table with Original Cindy and Alec. He is depressed and looking at his photos, which are nothing but black.)

SKETCHY: Dude, I just don't...I don't get it.

ALEC: Well, maybe you left the lens cap on.

ORIGINAL CINDY: Or loaded the film in backwards.

SKETCHY: Yeah, maybe I'm just a loser who can't do anything right. That's what my editor thinks.

ALEC: These things happen, Sketch. Don't be so hard on yourself.

ORIGINAL CINDY: It just wasn't meant to be, that's all.

ALEC: I mean, come on. You really think you saw an honest-to-God mutant? You know how these tabloid things work. Slap a photo of a weather balloon on the cover and call it an alien invasion.

ORIGINAL CINDY: Or a shot of a guy in a Halloween mask and say that there's monsters on the loose.

ALEC: Sketch, they make this stuff up.

SKETCHY: Yeah, I guess you're right. It's just...I really wanted to believe it, man. You know? My life's not that interesting, Alec. I'm a bike messenger.

ALEC: We're all bike messengers.

SKETCHY: Yeah, but with you and Max and O.C., it's like it's not all you are. If the mutant stories were true, then life would be more interesting, and as a reporter bringing that story to the world, then I would be more interesting. But I am what I am...a bike messenger.

ORIGINAL CINDY: It's not true, Sketchy.

SKETCHY: Well, it feels true. (Standing up unsteadily) All right, thanks, you guys. I'll go home now and puke. (Walks away)

ORIGINAL CINDY: Tell me again how that had to be done.

ALEC: Had to be done.

(Sketchy is about to walk into the men's room when Otto stops him.)

OTTO: Calvin Theodore, you're coming with us.

(Sketchy throws up on Otto's shoes.)

(In the jail, Logan is behind bars, talking to the sheriff.)

LOGAN: I've got a permit for the gun. It's in my car.

SHERIFF: Look, I don't care about the permit. I'm interested in what you were doing up at the school. This is about the boy, isn't it? The one in the picture? What do you think you're going to do--take him?

LOGAN: You got it all wrong.

SHERIFF: Do I? (Logan nods) Look, I make it my business to take care of that school and everybody in it. I'm going to ask you one more time: What were you doing up there?

(In the supply room, the boy is watching Max through the wire.)

MAX: What are you lookin' at, you little freak?

BOY: You. How do you feel?

MAX: What do you care?

BOY: It should've started by now. It's started with Ray.

MAX: What's started? Is he okay?

BOY: If he's one of us, he'll live.

MAX: If he's sick, you should get a doctor.

BOY: If he's not meant to survive, no one can help him.

(Max looks down at the brand showing through the rip in her glove.)

MAX: It's getting hot in here. Can you turn down the heat?

BOY: It's begun.

MAX: What's begun?

BOY: That's why I'm here. To watch.

MAX: Watch what?

BOY: Watch you die.

(Otto and one of his men take Sketchy, who is blindfolded and handcuffed, to headquarters. They shove him into a chair, remove the blindfold, and interrogate him.)

SKETCHY: Whoa, man, I said I'm sorry about the shoes.

OTTO: What were you doing down in that sewer?

SKETCHY: I was on assignment. I work for a newspaper.

OTTO: You had a camera. I want that film.

SKETCHY: Yeah, man, the pictures didn't come out.

OTTO: You expect me to believe that?

SKETCHY: What can I say, man? I screwed up. I'm bummed about it too. Woulda made great copy.

OTTO: What would've? What did you see?

SKETCHY: Some loser in a Halloween mask. I don't know.

OTTO: What paper is it exactly that you work for?

SKETCHY: New World Weekly.

OTHER MAN (relieved): It's a tabloid.

SKETCHY: Yeah, you know, you get a picture of a weather balloon, the aliens are coming.

OTTO: Some kid pulls a holdup wearing a Halloween mask...

SKETCHY: ...mutants are on the loose. Man, I would've had a cover if I hadn't messed up the film. Look, dude, I'll totally score you a new pair of shoes, all right?

(Otto and the other man step away to talk privately.)

SECOND MAN: What do you think?

OTTO: He doesn't know anything. Let him go.

(At the jail)

LOGAN: There's something going on at that school. Something dangerous.

SHERIFF: What are you talking about?

LOGAN: Haven't you ever noticed anything strange about those people up there?

SHERIFF: What is this? Are you involved in some kind of custody dispute over that kid in the picture?

LOGAN: Come on, you're a cop! It's your job to notice things! You haven't noticed anything unusual about that school? About those kids?

SHERIFF: Maybe.

LOGAN: Then hear me out.

(In the supply room, Max is lying weakly on the floor.)

MAX: It was something in the blood. (Coughs) I'm so thirsty. I need water.

BOY: It won't do any good.

MAX: I'm going to die anyway. Please?

(White enters the school's basement and goes to Ray, who is still unconscious.)

WHITE (whispering tenderly): Miis'toka ben tahari filus par'ri ben'ta koss.

(One of the men who was at the ceremony touches White on the shoulder. White turns around and sees who it is.)

WHITE: I didn't know you would be here. I'm honored. (Looking at Ray) How is he?

PRIESTESS: He's weak. I'd be surprised if he survives.

MAN: I am sorry, Ames. But we all have our destiny.

WHITE: Ray...(Caressing him)...He's my only son.

MAN: This is how it's always been for us.

PRIESTESS: You said you had some business with 452. I'll call you if there's any change.

(Ray gives White a kiss and then leaves.)

(In the supply room)

MAX: Please.

(The boy prepares a glass of water for Max and unlocks the door in the wire to give it to her. Max runs past him.)

BOY: Stop!

(Max stops in her tracks. The boy turns to look at her and she is flung against the wall.)

BOY: I said stop.

(Max struggles, but can't move away from the wall. The boy lifts her up with just a look, until she is hanging in midair.)

BOY: You were just pretending to be sick. (Max struggles.) Want me to put you down?

MAX: Depends. If you hold me up here long enough, will your head explode?

(Max drops to the ground. She starts to rush at him, but she is pushed against the wall again.)

BOY: You can't win.

MAX: Really? Not even if I do this?

(She lifts her shirt and flashes him. He blinks, stunned, and Max takes the opportunity to kick him to the ground.)

MAX: Made you look.

(Max runs out of the supply room. A person wearing a cloak walks down a hallway as Max watches. Moments later, Max enters the basement, wearing the cloak and passing White, who is on his way upstairs. She enters the area where Ray is lying, still unconscious. Max chokes the older priestess until the priestess passes out.)

MAX: Sweet dreams, bitch.

(White enters the supply room with his gun drawn, finds the boy lying unconscious, and runs to Ray's bed. Ray is gone.)

(Max carries Ray outside. White runs after her and draws his gun.)

WHITE: Not another step!

(Max stops and turns around.)

WHITE: Put him down.

MAX: You want to shoot me through your own son?

WHITE: Put him down.

(The sheriff and Logan pull up in the sheriff's SUV, siren wailing. The sheriff gets out, stands by the open driver's-side door, and points a gun at White. While White is distracted, Max slips into the bushes.)

SHERIFF: Drop your gun. Keep your hands where I can see 'em.

(White fires. The glass in the door window shatters and the sheriff falls to the ground with a grunt. White turns to aim at Max again, but she is gone. Logan climbs over to the driver's side of the car and runs White down.)

LOGAN: Max, hurry!

(Max puts Ray into the car and gets in herself. White sits up. Logan backs up until they reach the sheriff, who saw what happened to White.)

LOGAN: Get in, sheriff. Get in!

(White stands up. The sheriff gets in. White reaches his gun and fires in vain at the retreating SUV.)

(At Jam Pony)

NORMAL: Well, I expect the long arm of the law has given you a sound and deserved thrashing.

SKETCHY: You tipped those goons I was at Crash?

NORMAL: That I did. Whatever they suspected you of, I'm quite certain you were guilty. Hot run, Ninth and Grand.

(Normal hands him a package and Sketchy walks away.)

ALEC: Dude, pal, you okay?

SKETCHY: Yeah. The weirdest thing happened to me last night. Some government suits grabbed me up, took me to their secret headquarters. Wanted to know what I saw in that sewer.

ORIGINAL CINDY: What'd you tell 'em?

SKETCHY: I saw some dude in a Halloween mask. Then they let me go.

ALEC: Good man.

SKETCHY: But then I started thinking.

ALEC: Thinking?

ORIGINAL CINDY: What do you mean, thinking?

SKETCHY: Well, if they were that spun about what I might have seen, then maybe I actually saw something.

ALEC: Yeah, a guy in a mask.

SKETCHY: Yeah, right. Use your head, dude. Like the government needs to cover up the existence of guys in costumes? I don't think so. They nabbed me 'cause they got something to hide. The truth is out there, people. The mutants exist, and I'm gonna prove it. (Leaves)

ALEC: Well, that didn't go as well as I'd hoped.

ORIGINAL CINDY: No, it did not.

ALEC: Of course, the important question is, who gets to tell Max?

(At the school, White talks to the priestess and the man who had been with them earlier. All three are wearing regular clothes and no makeup.)

MAN: She was exposed. She not only survived--she didn't even show symptoms. How is that possible?

WHITE: Sandeman. His work at Manticore must have progressed further than we thought.

MAN: We need to find out if the other transgenics are immune as well.

WHITE: I'll deal with the other transgenics, and I'll deal with 452. But I have to find out what happened to Ray.

PRIESTESS: Ames...

WHITE: It's possible he survived.

PRIESTESS: Possible, but doubtful.

WHITE: I need to know. I have to be sure.

MAN: Do whatever you have to do. You just find out what the hell is going on. This could jeopardize everything we've worked towards.

(They walk out of the school, passing the boy, who is standing just outside the door.)

PRIESTESS: It's a shame we have to leave this place after all this time.

MAN: It can't be helped. We'll find somewhere else. (To the boy) Samuel.

(The boy turns and looks at the door, and it closes.)

(At headquarters, White walks into the room where the Manticore escapee is being held. White sets down a briefcase and pulls out a pocket knife.)

WHITE: Don't worry, this isn't gonna hurt. But, with any luck, it'll kill you.

(He opens the briefcase to reveal a live snake.)

(At Logan's apartment, Ray is lying asleep or unconscious on the couch as Max sits with him. Logan joins them, hanging up his cell phone.)

LOGAN: That was Sam Carr at the hospital. Ray's bloodwork came back. He's going to be fine.

MAX: Doc have any idea what they exposed him to?

LOGAN: Some kind of pathogen or viral agent he's never seen before.

MAX: Those snakes must be carriers, hosts for whatever bug it is.

LOGAN: Well, whatever it is, kid's immune system kicked in with the right antibodies.

MAX: That nutcase priestess bitch said he had to prove himself, like this was some kind of test to see if he would survive. If he didn't, he wasn't one of them.

LOGAN: You were exposed. You didn't get sick.

MAX (holding up her bandaged hand): Guess that makes me an honorary member.

LOGAN: Congratulations.

MAX: Think if I concentrated hard enough, I could make stuff fly around the room?

LOGAN: I wouldn't count on it. My guess would be that the, uh, kid that went all Poltergeist on you was part of some kind of special breeding line.

MAX: Make you wonder what other tricks they have up their sleeves. (Looking at Ray) Poor kid. Mom's gone...dad's a freak...Not exactly the storybook ending we were hoping for.

LOGAN: Well, at least we got him away from those people. That's what Wendy wanted. Oh, I talked to her sister, by the way. She's on her way down. Made arrangements to get her and Ray on a plane, as far away from White as I can .

(Ray wakes up.)

MAX: Hey, Ray. How you feeling?

RAY: Okay. Did I pass? Am I strong?

MAX: You did fine.

LOGAN: What do you need to be strong for, Ray?

RAY: For the Coming.

LOGAN: The Coming? What's that?

RAY: Nobody ever told me yet, 'cept it's bad if you're not one of us.

(Ray looks at his forearm, which has been bandaged. Fade out as Max and Logan exchange glances.)

Kikavu ?

Au total, 75 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

MikeBallin 
23.05.2020 vers 23h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
03.02.2019 vers 09h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

coldflash 
06.01.2019 vers 14h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

kimiM 
leveilleur 
Activité récente
Actualités
Bilan de Septembre

Bilan de Septembre
> Le bilan du mois de Septembre vient d'être rédigé ! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Photo du mois

Photo du mois
Vous avez choisi la photo 5 (Samuel), sur le thème des familiers! Ce mois-ci, venez voter pour les...

Calendrier d'Octobre

Calendrier d'Octobre
Le calendrier du mois d'Octobre est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Calendrier de Septembre

Calendrier de Septembre
Le calendrier du mois de Septembre est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Bilan Août

Bilan Août
> Le bilan du mois d'Août vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au courant de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Emilie1905, Avant-hier à 09:19

Elles sont 7, les créations d'AMLT, la dernière s'était perdue en route. Vous pouvez venir voter, tout est rentré dans l'ordre

choup37, Avant-hier à 19:35

Calendrier sur Doctor who, merlin, torchwood

Locksley, Aujourd'hui à 21:02

Travaux de peinture terminés dans La Casa de Hypnoweb. Nouveau design à découvrir ! Bonne visite et bon WE !

choup37, Aujourd'hui à 21:08

Nouvelle bannière doctor who en vote, on a besoin de vous pour que tout soit prêt d'ici le 31 octobre

Locksley, Aujourd'hui à 21:22

Autre style avec le nouveau design du quartier Cougar Town. Attention peintures fraîches !

Viens chatter !