VOTE | 171 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#118 : Cible Vivante

En ramenant Sketchy chez lui après qu'il ait un peu trop bu au Crash, Max et lui tombent sur un bande de voyous. Max se bat contre sans difficulté mais elle remarque qu’un homme étrange la suit et la prend en photo. De son coté, Logan enquête sur la mort brutale de plusieurs personnes en liberté conditionnelle.

Popularité


4.56 - 9 votes

Titre VO
I and I Am a Camera

Titre VF
Cible Vivante

Première diffusion
01.05.2001

Première diffusion en France
26.01.2002

Vidéos

extrait - max vs voleurs

extrait - max vs voleurs

  

extrait - hier soir

extrait - hier soir

  

Photos promo

Max (Jessica Alba) à vélo

Max (Jessica Alba) à vélo

Max s'occupe de Sketchy (Richard Gunn) qui est bourré

Max s'occupe de Sketchy (Richard Gunn) qui est bourré

Max dit aurevoir à Phil (Rainn Wilson)

Max dit aurevoir à Phil (Rainn Wilson)

Max et Phil en mission

Max et Phil en mission

Sketchy tente de protéger Max

Sketchy tente de protéger Max

Max et Phil se trompent de lieu

Max et Phil se trompent de lieu

Max regarde Phil partir

Max regarde Phil partir

Max perd patience

Max perd patience

Plus de détails

Réalisation: Jeff Woolnough
Scénario: David Simkins

Guest:
Nana Visitor (Madame X)
Dexter Bell (Snuffy)
Jaren Brandt Bartlett (Gamin)
Matthew Brevner (Joueur de baseball)
Carson (Homme sur la croix)
Keith Dallas (O.G.)
Guyle Lee-Fraizer (Technicien)
Storma T. McDonald (Dominatrice #2)
Kevin McNulty (Gilbert Neal)
Sky Miles (Sky)
Brad Mooney (Lanceur)
Cindy Lou Powell (Dominatrice #1)
Lawrence Pressman (Jonas Cale)
Troy Turi (Voyou)
Rainn Wilson (Phil)

 

> Captures

Toute la bande est au Crash, pendant la soirée ils font la connaissance de l’ancien compagnon de cellule d’Herbal mais Max se voit obligée de raccompagner Sketchy, complètement bourré. A la sortie du bar, des hommes tentent de voler le portefeuille de Sketchy, étant armé Sketchy s’exécute. Max décide d’agir et met K.O. les agresseurs sans difficulté. Seul problème, un homme caché un peu plus loin à vu la scène…

Le lendemain matin, en arrivant à Jam Pony, Sketchy raconte à tout le monde leur mésaventure d’hier soir, bien qu’étant évanouis aux moments des faits. Normal arrive alors pour attribuer une livraison, mais personne n’en veut car situer sur un territoire sensible. Max se dévoue finalement pour y aller.

Arrivé à destination, Max tombe nez à nez avec l’inconnu d’hier. Ce n’est pas une coïncidence, l’homme savait que seule Max aurait le courage de venir, d’ailleurs le paquet et pour elle. Dans l’enveloppe, elle découvre un morceau de papier sur lequel est écrit ‘Destiné’ et sans plus d’explication l’homme disparaît.

De retour au Crash, on apprend la mort de l’ami d’Herbal et même Normal compati, ce qui étonne tout le monde. Max se rend chez Logan et lui apprend la nouvelle, curieux il fait quelques recherches… Il se rend compte de ce n’est pas la seule victime depuis ces dernières semaines. En effet, plusieurs hommes libérés dernièrement sont mort mystérieusement. Mais Logan n’a pas plus d’information à cause d’une panne qui l’empêche d’accéder aux fichiers de la prison. Max se rend donc sur place pour récupérer les fichiers à sa manière…

Logan suit une piste et rend visite à son oncle Jonas car c’est lui qui s’occupe de la fabrication des vigidrônes, peut-être témoins des meurtres. De son côté, Max suit la trace du fameux inconnu qui n’arrête pas de la suivre, chez lui, elle découvre qu’il a un lien avec les meurtres commis. Pensant qu’il est le meurtrier, Max le suit jusqu'à sa prochaine victime, en fait, l’inconnu était venu le sauver…

Chez Logan, l’inconnu, Phil, leur explique comment il a su pour les meurtres. Max et Logan apprennent également d’où viennent les ‘capacités’ de Phil, il porte sur lui un exosquelette. Après quelques explications, le trio cherche à comprendre la mort de tous ces détenus. Logan décide d’aller voir son oncle une nouvelle fois et Max accompagné de Phil suivent une piste qui les mène près d’un port… Ils découvrent que les vigidrônes sont responsables des meurtres et à ce moment-là l’un d’eux tente de s’en prendre à Logan. Max arrive finalement à détruire l’engin.

De retour chez Logan, ce dernier apprend la mort de son oncle, tué par son partenaire. Si l’affaire s’ébruite, la compagnie de vigidrône sur laquelle repose la fortune de la famille Cale s’effondrera. Mais qu’importe, Logan veut rétablir l’ordre et en accepte les conséquences…

De son côté Phil rentre chez sa mère mais avant de partir, il décide de laisser un cadeau à Logan, l’exosquelette endommagé…

AU CRASH
OC : Une autre chose que j'aime chez les hommes, c'est qu'ils se comportent toute la vie comme des enfants.
Max : J'ai l'impression quelques fois que tu pourrais presque virer de bord.
OC : Faut rien exagérer chérie.
Sketchy : Mesdames, est-ce-que je peux vous offrir un petit verre.
OC : Non, tu devrais peut-être te calmer, vu que t'es déjà bituré.
Max : C'est qui le gars avec Herbal.
OC : C'est Snuffy, il vient de sortir de taule. C'était le compagnon de cellule d'Herbal.
Max : Herbal a été en taule?
Sketchy : Deux ou trois ans à Avenol pour une histoire de ganja mais c'était une erreur judiciaire.
Max : Je lève mon verre à tous les rebelles qui sont au trou.
Sketchy : Donne-moi un mezcal avec l'asticot.
Herbal : Max, Original Cindy, saluez mon grand copain Snuffy Wills. Euh, Snuffy cherche un emploi en ce moment, vous croyez qu'on pourrait convaincre Normal de... de lui filer un coup de main.
Max : Ouais, tu peux compter sur nous.
Sketchy : Hey les amis! Visez ça...
Max : Je vais te sortir d'ici avant que tu n'incinères quelqu'un.
Sketchy : Laisse-moi finir mon verre.
Max : Tu es raide. Ravie de vous connaitre.


DANS UNE RUE

Sketchy : Me sens pas très bien.
Max : Si tu dégueules, je te descends.

Phil : Ramasse ça vite.
Garçon : Hey, lâche-moi bouffon.
Phil : Je t'ai dit de ramasser ça, t'as compris?
Garçon : Hey, t'es qui toi?
Phil : C'est comme ça que ça commence, bientôt les rues seront des fleuves d'ordures puantes, toutes les vitres seront brisées et partout des graffitis obscènes. Pourquoi une fille n'irait pas se vendre là pour avoir de la drogue? Ramasse ça! Ramasse ça et tout de suite.
Garçon : Ok.
Phil : Maintenant je sais à quoi tu ressembles.

Sketchy : T'es une vraie pote, toi.
Max : Ouais ben à côté de mes chaussures s'te plait.
Voleur : Vos portefeuilles vite et je vous laisse tranquille.
Sketchy : Laisse moi faire. Fou moi le camp de là.
Voleur : Ah, tu veux mourir ce soir zigomar.
Sketchy : Euh, j'en n'ai pas très envie, tiens.
Max : Tu vois, t'aurais jamais dû faire ça. Il est débile de s'être cuité mais il se trouve que c'est un ami alors je vais te flanquer une raclée. (voyant Phil) Hey!
Phil : Ca va aller?
Max : Oui.
Sketchy : Merci. Où sont passés ces gars?
Max : Vite filons. Vous pouvez m'aider, il pèse un peu lourd.


A JAM PONY
Sketchy : On a donc quitté le Crash juste après minuit parce que Max était claquée.
OC : Parce que tu te souviens de ce que tu as fait hier soir après tes neufs premières bières?
Sketchy : Je peux raconter mon histoire?
OC : Hum...
Sketchy : Je la raccompagnais...
OC : Vantard.
Sketchy : Et tout d'un coup y'a une bande de voyous qui nous a sautés dessus. J'ai commencé à cogner pour défendre sa vertu mais ils étaient très nombreux et très baraqués et enfin de compte, j'ai dû m'incliner.
Sky : Et combien ils t'ont piqué?
Sketchy : Rien du tout, y'a un gars, je sais pas trop comment l'appeler qui est tombé du ciel et qui les a tous aplatis comme aurait pu le faire un très grand maître de karaté.
OC : T'as halluciné avec toutes tes bières où alors moi je suis blanche neige.
Sketchy : Si tu me crois pas Cindy, Max a tout vu t'as qu'à lui demander.
Max : Ouais, un taureau en furie, impressionnant.
Sky : Ah ouais et qui c'était ce mec?
Sketchy : Une légende urbaine qui va faire fureur.
OC : C'est ce qu'Original Cindy répète sans arrêt, la nuit renferme un million de secrets.
Sketchy : Tu peux le dire. Je suis pratiquement sûre que des zombies sont parmi nous.
OC : D'ailleurs en voilà un.
Normal : Désolé d'interrompre cette petite réunion d'imbéciles mais j'ai une course pour le 17 Clemson.
Sketchy : Non, c'est le territoire des Rydin' forties, ils sont en guerre contre les Ryddim kidz et puis j'suis allergique à ces enveloppes.
Normal : A l'époque lointaine où nous étions une grand nation la plupart des gens mettaient de la fierté dans leur boulot, ils relevaient n'importe quels défis...
Max : Je la prends juste pour éviter de vous entendre louer les grands idéaux d'autrefois.
Normal : Oui, vous, les jeunes, vous feriez bien d'en prendre de la graine.
Sketchy (en toussant): Oui, papa.
Max : A tes souhaits.


DANS UN IMMEUBLE
Phil : N'ayez pas peur.
Max : Comme le monde est petit.
Phil : Pas vraiment. Je m'étais dit que vous seriez la seule de l'équipe à ne pas redouter de venir.
Max : Je voudrais une signature.
Phil : Mais elle est pour vous. Ouvrez-là.
Max : Le Destin. Et ça veut dire quoi ça, expliquez-moi.
Phil : J'arrive à voir votre avenir.
Max : Alors vous m'avez déjà vue mettre les voiles parce que vous êtes siphonné.
Phil : En réalité, je vous offre une chance à ne pas rater.
Max : Tu parles.
Phil : J'ai vu ce que vous avez fait hier soir. Je me contenterais de dire que vous avez des capacités que l'on ne peut guère qualifier de normales.
Max : Je ne sais pas à quel jeu vous jouez alors arrêtez vos mystères et finissons-en au plus vite.
Homme : Rapporte à ta bande ce que je t'ai dit, après on parlera peut-être d'une trêve.
Max : Alors qu'est-ce-que vous voulez.


DANS UNE RUE
Gamin : T'es prêt? Allez grouille-toi! Tu te magnes ou quoi?
Gamin#2 : Y'a un cadavre la dessous.
Gamin : On sait, c'est un gangster.


A JAM PONY
Herbal : Snuffy m'a toujours épaulé dans cet enfer. Il ne voulait pas qu'il m'arrive quoique ce soit, oui, c'était mon frère.
Max : Comment tu te sens?
Herbal : J'essaie de réfléchir à ce que seul le tout puissant saisi. Mon frère marche à côté du roi.
OC : C'est ce que tu ressens.
Normal : On m'a dit pour votre ami, toutes mes condoléances. J'ai dit un truc que je devais pas dire?
Herbal : Non Normal et merci du fond du cœur.
Normal : Bien, je vous laisse.
Max : Si t'as envie de parler ou bien d'autres choses.
Herbal : J'ai seulement besoin de temps pour réfléchir.
Max : Courage.


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Max : J'ai parlé à l'ami d'Herbal, hier soir, comme je te parle en ce moment. Et il est mort liquidé, c'est finit pour lui.
Logan : Gerald "Snuffy" Wills libéré de prison il y a trois jours après avoir purgé une... une peine de six ans pour utilisation de faux laissez-passer. Le premier rapport fait sur les lieux attribut la mort à de multiples blessures par balles à la poitrine, aucun témoin.
Max : Il avait l'air sympathique.
Logan : Après ton appel, j'ai répertorié six homicides non résolus supplémentaires, tous en liberté conditionnelle, tués dans les deux dernières semaines, même méthode.
Max : Et bien sûr les flics n'en ont rien à cirer.
Logan : Ou alors ils sont dans le coup et puis ils ferment les yeux.
Max : De toute manière la police l'emportera toujours.
Logan : Oui bien sûr. J'aimerais bien avoir la liste des prochains détenus mis en liberté conditionnelle si le passé explique tout, il se peut qu'ils soient tués à leur sortie aussi.
Max : Tu peux pirater le fichier de la prison?
Logan : J'ai beau faire, mon ordinateur ne me permet pas d'y entrer. Quelle plaie ces pannes.
Max : C'est pas nouveau. Je vais aller chercher ces fichiers en utilisant ma vieille méthode.
Logan : Merci.
Max : Si on dînait ensemble après?
Logan : Une autre fois.
Max : Tu vas bien? Tu... T'as l'air un peu tendu ces temps-ci.
Logan : Je suis assez préoccupé.
Lydecker (flashback) : Elle est loin d'être une fille ordinaire. Ils ont été conçus pour tuer. Il suffit d'un facteur déclenchant. Vous n'avez aucune idée de ce dont elle est capable.


POSTE DE POLICE
Max : Oh, pas de chance celui-là n'est pas débile.
Phil : Ahhh!!!
Max : Vous devez absolument me parler sinon des horreurs vont se produire.


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Logan : Ils vont libérer 22 prisonniers la semaine prochaine dont 9 en liberté conditionnelle à Seattle.
Max : Peut-être que le Veilleur devrait les mettre en garde?
Logan : D'abord, il faut savoir qui est dernière tout ça. J'ai du mal à croire qu'on puisse tuer des gens sans que personne ne voit rien.
Max : Alors que des tas de vigidrones surveillent tout constamment. Il serait logique que ces crimes auraient été filmés.
Logan : Je vais peut-être aller voir mon oncle Jonas, sa société fabrique ces monstres. Si la police de secteur garde les films de surveillance pour elle, il m'aidera peut-être à comprendre pourquoi.
Max : Je croyais que c'était un de ces idiots de droite favorable à la police, un néo-républicain ringard.
Logan : C'est ça mais ce qui compte le plus pour lui, c'est l'argent. Si le moindre scandale autour d'un de ces produits menace ses ventes, crois moi, il me filera un coup de main.
Max : Autant que je me souvienne, il m'aimait bien. Je peux venir avec toi?
Logan : Non, inutile. Tu as eu des ennuis dehors ce soir?
Max : Juste un type bizarre qui me suit tout le temps.
Logan : Y'a de quoi s'alarmer?
Max : Non, s'il va trop loin, je le descends. Bonsoir.


DANS L'APPARTEMENT DE MAX
OC : Salut chérie.
Max : Salut.
OC : Y'a de la soupe si t'as faim.
Max : Hm, hm.
OC : Tu veux du thé?
Max : Non.
OC : Déballe tous ce que tu as sur le cœur, toi tu vas pas bien.
Max : C'est à cause de ce débile.
OC : Tu peux me donner plus de détails?
Max : Il me suit partout où je vais et prend des photos.
OC : T'as envie que je lui flanque une raclée? Tu sais j'en suis capable.
Max : Mais non, c'est pas ce genre de photos.
OC : Oh.
Max : Ouais, c'est pas une plaisanterie.
OC : Tu sais ce qu'il veut?
Max : Aucune idée. Prendre des notes, faire du chantage, toucher une prime et le pire c'est que ces capacités sont extraordinaires, je l'ai vu sauter un mur de trois mètres.
OC : Oh, quelle plaie. Logan en pense quoi?
Max : Il ne sait rien pour l'instant. Le courant passe pas très bien entre nous ces derniers temps. Logan me regarde comme on regarde quelqu'un qu'on déteste.
OC : Ou qu'on aura jamais.
Max : Non, c'est comme s'il venait de se rendre compte que je suis différente des autres femmes.
OC : Ca c'est positif.
Max : Je commence à croire que pour lui, c'est négatif.
OC : On a tous des hauts et des bas, t'inquiète pas. Comment tu vas t'y prendre avec ce type.
Max : Je suppose qu'il en sait pas mal sur moi, il faut que j'arrive à savoir qui c'est. A plus.
OC : Ouais, ciao.


DANS L'APPARTEMENT DE JONAS
Jonas : Ce sont de graves allégations mon petit mais ne crois-tu pas que s'il se passait ce genre de chose les responsables remédieraient à la situation?
Logan : Pas s'ils sont dans le coup.
Jonas : Tu as des éléments pour soutenir ta théorie d'escadron de la mort et de ripoux?
Logan : Je n'ai encore rien, c'est pour ça que je suis ici. Aide-moi à avoir accès aux films de surveillance des vigidrones. Voici une liste de dates, d'heures et puis de lieux.
Jonas : La mise au jour d'un pareil scandale avec ta signature serait un des plus beaux fleurons de ta couronne, n'est-ce pas?
Logan : Pour toi aussi l'enjeu est assez considérable. Si les vigidrones que tu fabriques sont utilisés par la police pour dissimuler des crimes, ça ne serait pas très bon pour tes affaires.
Jonas : Bien j'appellerai Lucas Gant demain matin. C'est un ami très influant, il a des relations, si quelqu'un peut apprendre quelque chose c'est bien lui.
Logan : Je te remercie de ce que tu feras.
Jonas : Ah autre chose, j'allais justement t'envoyer ça mais autant économiser les timbres. C'est ta part de bénéfices du quatrième semestre du trust Cale.
Logan : Super, merci.
Jonas : Par temps clair, je parie que tu vois la lutte des classes depuis ton superbe appartement.


DANS UNE CABINE TELEPHONIQUE
Max : Logan, c'est moi. Sur la liste des gars en liberté conditionnelle, il y a un Pedro Benedek, il me faut son adresse.
Logan : Ne quitte pas je regarde. Qu'est-ce-que tu as l'intention de faire?
Max : Il faut que j'aille le voir, c'est le prochain qui se fait descendre. Ce branque qui me suis partout où je vais, c'est lui le tueur.
Logan : Pourtant, tu avais dit qu'il était inutile de s'alarmer.
Max : En fait, il voulait m'engager comme deuxième soldat d'une milice qui n'en compte qu'un.
Logan : Dépêche-toi.
Max : En soupçonnant la police de secteur, tu as manqué de flair.
Logan : Ah, je l'ai. 3117 East Calhoun.


DANS L'APPARTEMENT DE PEDRO
Phil : Ouvrez la porte!
Max : Hey!
Phil : Ah ben je ne m'attendais pas à vous voir ici. Vous arrivez à temps.
Max : C'est terminé les petites virées nocturnes et vous ne tuerez plus personne.
Phil : Moi? Mais j'ai abattu personne! C'est cet engin là! Non! Vous n'avez rien?
Max : Je n'ai rien mais c'était quoi cet engin?


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Logan : Un vigidrone?
Max : Equipé de deux automatiques calibre 45.
Phil : Et de silencieux. Comment vous vous appelez?
Max : Max.
Logan : Et comment saviez-vous que Benedek serait la victime suivante?
Phil : Par le journal tout bêtement.
Logan : Je ne comprends pas.
Phil : Je lis énormément et dans la nécrologie, j'ai vu que trois anciens détenus avaient été tués.
Logan : Oui...
Phil : Benedek était un délinquant sexuel.
Logan : Et alors?
Phil : Alors quand ils l'ont relâché, ils ont publié son nom et son adresse pour prévenir tous ses voisins. Je pensais qu'il pouvait être une cible. Je suis allé l'avertir et il s'est avéré que j'avais raison. Max, ça veut dire maximum?
Max : Maximum?
Phil : Oui comme force maximum? Fille maximum? Femme! Enfin femme maximum?
Max : Non, non rien de tout ça.
Phil : Faut que j'aille me laver les mains, mon ami Pedro a pissé dans son froc.
Logan : Ce n'est pas le tueur d'un milice quelconque juste un dingo qui suit par hasard les mêmes pistes que nous.
Max : Et qui peut sauter un mur de trois mètres et courir vite.
Phil : Ah, oh... Oh bon sang, j'ai une patte folle.
Max : S'il n'y avait que la patte.
Phil : Ahah, quelle horreur. C'est terriblement embarrassant. Ok. Alors votre fauteuil il a quoi comme option? Ou vos pouvoirs sont psychiques?
Logan : Surtout psychiques, oui.
Phil : Vous êtes la tête et puis elle, les jambes. Qu'est-ce qui y a une guêpe vous a piqué? Vous avez été foudroyé?
Max : Pas que je me souvienne.
Phil : Vous êtes une mutante?
Max : Quelque chose dans ce genre là.
Phil : Ca se pourrait, en effet.
Logan : Parlez nous de vous, dites-moi, quelle sorte de pouvoir avez vous?
Phil : D'ordinaire, c'est un sujet que je n'aborde pas mais puisqu'on est embarqué la dedans tous les trois.
Max : Ouah.
Logan : Je ne sais pas très bien ce que je regarde là.
Phil : C'est un exosquelette. Ce bloc capte les impulsions nerveuses et les transmet au cerveau moteur. Il augmente la vitesse, la puissance, la capacité de sauter, la capacité de soulever et de porter des poids de 30%.
Logan : Ah oui.
Max : Ministère de la défense.
Logan : Vous l'avez volé?
Phil : On ne me l'a pas donné par hasard. Vous croyez que c'est par hasard que j'ai eu un boulot là où il était entreposé après l'Impulsion, que c'est par hasard que j'ai perdu le contrôle de mon chariot élévateur, que c'est par hasard que je l'ai trouvé? Non, ça, mes petits amis c'est le destin.
Logan : Il y a tout de même une chose qui m'intrigue dans ce vigidrone. Pourquoi la police de secteur enverrait un engin aussi pointu pour traquer d'anciens taulards alors qu'un bon vieil escadron de la mort ferait très bien l'affaire.
Max : Peut-être que les flics n'ont rien à voir avec ça.
Phil : Je voudrais pas être alarmiste mais pouvons-nous être sur que ces drones ne sont pas déployés depuis une autre dimension?
Logan : Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un engin aussi ésotérique. Je vais parler à mon oncle, si ce drone est une version modifiée d'un des appareils de Cale, une liste de clients pourrait nous aider à réduire le champs d'investigation. Il nous faudrait avoir vite une preuve que ces engins là existent réellement.
Phil : Une photo ça vous aiderez? J'ai l'attaque de Benedek là-haut.
Logan : Toi, tu vas avec lui et reviens avec les photos le plus vite possible.


DANS L'APPARTEMENT DE PHIL
Phil : Et quel âge aviez-vous quand vous avez découvert vos pouvoirs?
Max : On me l'a mis dans mon crane dès mon plus jeune âge.
Phil : Moi j'étais un attardé. Ma vie serait probablement partie dans une tout autre direction si elle n'avait pas vécu ça. Elle. Ma chère sœur, Francesca. Je l'ai prise avec mon premier appareil.
Max : Vous étiez très liés.
Phil : Oui et non. Elle est décédée.
Max : Désolé.
Phil : C'est pour ça que je fais ça. Pour me rattraper et faire ce que je n'ai pas fait à l'époque.
Max : J'ai perdu une sœur aussi, ça a bouleversé ma vie.
Phil : Comment elle s'appelait?
Max : Eva, elle avait 9 ans.
Phil : Alors vous me comprenez. Je regrette simplement que ce soit Francesca qui m'ait montré mon destin. Elle avait pas toute sa tête, elle avait du mal à s'exprimer, elle marchait avec difficulté alors quand ces hommes ont fait irruption pour voler notre téléviseur, elle a eu très peur et s'est mise à pleurer? Je leurs ai dit qu'il pouvait emporter tout ce qu'ils voulaient et plus ces hommes lui hurlaient de se taire plus ma sœur paniquait. Un homme l'a frappée et on ne l'a plus jamais entendue après ça.


DANS L'APPARTEMENT DE JONAS
Jonas : Logan. Tu es très matinal. Je croyais que les gens bohèmes comme toi ne s'aventureraient dehors qu'une fois la nuit tombée.
Logan : Il faut que tu m'aides.
Jonas : Ah, c'est juste. Ton petit article. Ah, je suis navré, je n'ai pas trouvé grand chose. Bloody Mary?
Logan : Non merci. En fait, j'ai découvert des informations troublantes depuis la dernière fois qu'on s'est parlé.
Jonas : Ah...
Logan : Ces anciens taulards ont tous été tués par un vigidrone.
Jonas : Ahah, Logan tu as trop regardé X-Files quand tu étais plus jeune.
Logan : Donc tu en fabriques sur commande pour d'autres clients.
Jonas : Bien entendu. Mais des vigidrones avec tourelle je crois que ça aurait eu des conséquences terribles sur les ventes.
Logan : Ton client pouvait les faire équiper d'armes par un de tes concurrents.
Jonas : La société dans son ensemble s'est bâtie sur le concept que les vigidrones protègent les gens si tu publies des balivernes de ce genre ça va faire fuir les clients. Et tu toucheras moins de bénéfices également je te le rappelle.
Logan : Mes révélations seront étayées de preuves, tu auras des photos de l'engin.
Jonas : Il faut qu'on arrive à trouver le fin mot de toute cette histoire.
Logan : Merci, Jonas. Je te ferais signe.


DANS L'APPARTEMENT DE PHIL
Phil : Oh, elles sont voilées. Il a dû se casser quand vous m'avez projeté contre ce mur.
Max : Désolé. Quel âge aviez-vous quand votre sœur est morte?
Phil : 13 ans. Un an et deux jours de plus qu'elle.
Max : Vous n'étiez qu'un enfant. Il ne faut pas vous sentir coupable.
Phil : C'est ce que maman me répétait mais j'étais plus un enfant. J'avais le sentiment de ne pas m'être conduit comme j'aurais dû le faire. Vous comprenez?
Max : Oui. Vous voyez toujours votre maman?
Phil : Non, je me suis enfui de chez moi à 15 ans. J'ai beaucoup zoné et puis le destin s'en est mêlé et vous connaissez la suite.
Max : Ca doit être dur pour elle, perdre sa fille et ensuite son fils.
Phil : On échappe pas à son destin.
Max : Non, je crois qu'on est maitre de son destin.
Phil : C'est dommage pour les photos. Pas grave, on en fera d'autres.
Max : Comment?
Phil : Il faut attendre qu'il aille se ravitailler en carburant à la base.
Max : Vous savez où elle se trouve?
Phil : Oui, là-bas au bord de l'eau. Je l'ai suivi jusque là l'autre soir.
Max : Mais vous auriez dû m'en parler!
Phil : Vous m'avez pas demandé.


DANS L'APPARTEMENT DE JONAS
Jonas (au téléphone) : Logan j'ai quelque chose pour toi sur le vigidrone en question.
Logan : Super, je viens tout de suite.
Jonas : Pas ici. Je ne veux pas être vue en ta compagnie.
Logan : Mauvais pour les affaires.
Jonas : Je suis heureux que tu le comprennes. Rejoins-moi au 368 Jorgen Avenue dans une heure.
Logan : A tout à l'heure.
Jonas : Je connais mon neveu Neal, il ne s'arrêtera pas avant d'avoir trouvé ce qu'il cherche.
Neal : C'est pour ça qu'on le met sur une fausse piste. On va le mener en bateau jusqu'à ce que les essaies sur le terrain soient achevés.
Jonas : Mais comment a-t-il pu avoir vent de la mort de ces six anciens taulards?
Neal : Les exercices de tirs seront bientôt terminés. La technologie de reconnaissance faciale marche à la perfection. Nous allons pouvoir commercialiser une technologie furtive qui pourra traquer et éliminer n'importe qui, n'importe où, à partir d'une photo. Dans un mois, on pourra se relaxer et laisser les commandes affluées.
Jonas : Et dit donc Neal, Margot et moi aimeraient que tu viennes avec Joy manger à la maison.
Neal : Volontiers.
Jonas : Et nous avions pensé faire ce dîner mardi soir nous pourrions... Oh non!


DANS UNE BASE DE VIGIDRONE
Max : Tu es sur que c'est là?
Phil : C'est au 73 ou au 37. Non, non, non, c'est bien là. Je suis formel. A trois, alors un, deux... Attention à trois, prête?
Max : Ouais.
Phil : Et trois! Oh seigneur!
Max : Ohh... Tu es sûr?
Phil : Absolument.
Max : C'est ce que tu avais dis tout à l'heure.
Phil : Non, j'avais dis formel. Alors à trois, un, deux, attention...
Homme : Hey qui êtes-vous?
Max : T'as intérêt à ramener ce truc à la base. Dépêche-toi!
Homme : Je ne peux rien faire, il connait sa cible.
Max : Obéis.
Homme : Il ne s'agit pas d'un essai. Il a une mission précise, si on essaie de le stopper, il se retournera contre nous.
Max : Logan!
Phil : Il va vers l'Avenue Jorgen.
Max : On y va.
Logan : Max, qu'est-ce-que tu fais là?
Max : Logan, baisse-toi! Mets-toi à l'abris! (au vigidrône) Tu vas te décider à crever! Fais tes adieux. Les gars!
Logan : On est là.
Phil : Il semblerait que j'ai un petit ennui mécanique pour l'instant. Je pense qu'une balle ou un fragment de métal s'est logé dans la partie antérieure du cerveau moteur.
Max : Tu as de la chance, elle aurait pu se loguer dans le gras de ta cuisse. ça va être galère de faire du stop pour rentrer.


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Max : Je sais ce qui est arrivé à ton oncle.
Logan : De multiples blessures par balles sur le thorax, pas de témoin, aucun indice. Ca ne te rappelle rien.
Max : Les mecs qui veulent ta peau.
Logan : Les associés de mon oncle.
Max : Tout se tient.
Logan : Il m'a juré qu'il n'était pas au courant. Quand je pense qu'il m'a menti sans s'émouvoir.
Max : Et il a payé le prix fort.
Logan : Mais ses copains vont s'en tirer. A moins que le Veilleur ne raconte toute l'histoire.
Max : Tu sais ce qu'il va t'arriver si tu le fais.
Logan : Le gouvernement va intervenir, tout le monde se dira scandalisé et puis ils saisiront les avoirs des industries Cale en faisant mine d'être outré, ils confisqueront la société et le trust.
Max : Et par voie de conséquence ton actif.
Logan : J'ai toujours mon appartement, je peux vendre aussi quelques objets d'art. Les industries Cale ne seront plus dans le marché du crime.
Max : Tu crois qu'on peut partir en guerre en faisant vœux de pauvreté, ça va être très efficace.
Logan : Le genre de vie que je mène, Max, est financé par des appareils qui maintiennent le peuple sous la surveillance de la police. Il a fallu bien trop de cadavres pour que je vois les choses en face et que je m'avoue la vérité.
Max : N'oublie pas tout ce que tu as pu accomplir sous le masque du Veilleur. Tu crois que tu pourras continuer quand tu seras fauché.
Logan : On verra.
Max : Seul un malheureux blanc libéral et plein aux as peut refuser une fortune pour prouver qu'il n'était pas un malheureux blanc libéral et plein aux as. Personne n'aurait une mauvaise opinion de toi si tu décidais de te taire. Il vaudrait mieux que tu ne fasses pas l'imbécile.


A LA GARE
Phil : Alors, tu crois que c'est si sage que ça? De me détourner de mon destin aujourd'hui et d'aller revoir ma mère?
Max : Il faut voir les choses autrement. Tu crois qu'on est devenu amis tous les deux par hasard et qu'on traquait ce vigidrone par hasard et puis qu'une balle s'est logée dans le cerveau moteur et a bousillé par hasard cet exo je ne sais quoi? Non. ça mon ami c'est le destin.
Guichetier : Bon voyage.
Phil : Je crois que t'as raison. Ouais et puis je change pas vraiment de domaine. Des témoins rapportent que la porte interdimensionnelle au-dessous de Sheboygan va devenir une décharge astrale bientôt. Je ferais peut-être appel à toi.
Max : Non, tu vas aller passer quelque temps avec ta maman et lui restituer une bonne partie de sa vie dans un premier temps.
Phil : Très bien.
Homme : Hey, regarde c'est le Veilleur!
Le Veilleur : N'essayez pas de régler votre téléviseur voici votre cyberflash...
Phil : Hey! Oh, le Veilleur! J'ai toujours rêvé de le connaitre, ce gars-là, c'est un vrai héros.
Max : Ouais, c'est sûre et un parfait abrutis. Hey, je ne sais même pas ton nom.
Phil : Phil.
Max : Phil...
Phil : C'est tout. Juste Phil. Bon, toi et Logan, faites attention à vous par amitié pour moi.
Max : Oui. Seattle ne sera plus la même sans toi.
Phil : Je te laisse entre de bonnes mains non? Hé! Ramasse ça et vite!
Homme : Et puis quoi encore!
Max : T'as compris ramasse ça et vite!


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Max : Alors tu l'as fait hein?
Logan : Hm, hm, je l'ai fait. Quand les banques ouvriront demain matin, ce chèque n'aura absolument plus de valeur.
Max : Tu devrais aller l'encaisser avant.
Logan : La banque vient de fermer, pas de bol. Mon oncle Jonas m'a offert cette bouteille quand j'ai passé ma licence, il m'avait dit de la garder pour une grande occasion.
Max : Comme le fait d'être ruiné.
Logan : C'en est une. A mon cher oncle Jonas qui cachait dernière son charmant sourire une âme de meurtrier.
Max : La seule chose que j'ai apprise à Manticore, c'est de ne jamais sous estimer ce dont nous sommes capable les uns aux autres.
Logan : Et mon oncle, malgré ses privilèges, a sombré dans le cœur des ténèbres. Tu as passé ta vie à t'en éloigner le plus possible.
Max : Je crois que c'est quelque chose d'important. Je dois m'en aller. Je vais voir la bande pour les obsèques de Snuffy. En vérité, elles sont toujours là, les ténèbres, sur mes talons.
Logan : Oui, je sais. Mais, toi, tu peux courir.


AU QG DE MANTICORE
Neal : A la pointe du progrès, idéal pour des opérations spéciales, la dernière série d'essais sur le terrain à prouver sa fiabilité et...
Renfro : Et vos ennuis soudains avec la justice entrainent une baisse de vos prix.
Neal : Les spécifications, les données des essais et puis 4 années de recherches et de développement sont à vous pour 10 millions de dollars. Je pars tout de suite pour Belize.
Renfro : Avec de l'avance sur le FBI.
Neal : On conclue l'affaire?
Renfro : La somme a été transférée sur votre compte offshore pendant notre entretient. La confiance est une denrée un peu trop rare aujourd'hui. Où est le deuxième prototype?
Neal : Dans un camion à l'extérieur.
Renfro : En état de marche?
Neal : Prêt à fonctionner.
Renfro : On a juste besoin d'une photo, n'est ce pas?
Neal : C'est cela.
Renfro : Stupéfiant. Vraiment stupéfiant.


DANS L'APPARTEMENT DE LOGAN
Bling : On vient de te livrer ça. Tu veux que je t'aide?
Logan : Ca ira. Merci.
Bling : Bon je m'en vais, alors à demain!
Logan : Désolé qu'il soit si abîmé, mais si vous arrivez à le réparer, qui sait, peut être que ça vous aidera à aller de l'avant, amitié, Phil.

(The episode begins at the Crash with the Jam Pony gang and Herbal Thought's friend, Snuffy Wills.)


ORIGINAL CINDY: Another thing you got to learn about men is they never stop acting like little boys.

MAX: You know what, girl? Sometimes it sounds like you can almost switch teams.

ORIGINAL CINDY: Let's not get gross.

MAX ( Chuckles )

SKETCHY: Ladies. Can I offer either of you an adult beverage?

ORIGINAL CINDY: No... and you might want to slow down yourself, wigga, cuz you faded.

MAX: So, who's over there with Herbal?

ORIGINAL CINDY: That's Snuffy. He just got out of lockup. Him and Herbal used to be cell mates.

MAX: Herbal did time?

ORIGINAL CINDY: He did a couple years in Avenol for slinging the herb.

HERBAL THOUGHT: Miscarriage of justice. All respect to my soldiers on the wrong side of the wall. Let me have a mescal neat with a worm back. Max, Original Cindy, say, "what's up?" To my boy Snuffy Wills. Um, Snuffy is needing some employment just now. So, you think maybe we can convince Normal to... help a brotha out?

MAX: You know we will.

SKETCHY: Hey, guys, check it.

(Sketchy blows huge flames with a lighter.)

MAX: I'm going to get you out of here before you incinerate someone.

SKETCHY: Let me finish my worm.

MAX: You're done. It's nice to meet you.

(Max shakes Snuffy's hand.)

(Max and Sketchy leave and go outside.)

SKETCHY: I don't feel so good.

MAX: You earl, you're dead.

(A man wearing a long coat and a camera on his head appears. A kid comes out of a door and throws his cigarette on the ground. The mystery man grabs the kid.)

MYSTERY MAN: Pick it up.

KID: Hey, let me go.

MYSTERY MAN: I said pick it up.

KID: Who the hell are you?

MYSTERY MAN: This is where it starts. Pretty soon the streets are a river of garbage. All the windows are broken, obscene graffiti's everywhere. So, why shouldn't the girl sell her body in an alley to buy drugs? Pick it up, now.

KID: Okay.

(The kid picks up the cigarette.)

MYSTERY MAN: I know what you look like.

( Shutter clicks )

(The mystery man brings his camera over his eye and takes a picture of the kid.)

(In another part of the streets, Sketchy is throwing up and Max is holding him.)

SKETCHY ( coughs and spits )

SKETCHY: You're a true friend, Max.

MAX: Just don't get it on my shoes.

(A man with two other guys behind him appears.)

MAN: Hand over your wallets, no one gets hurt.

SKETCHY: I'll handle this. Piss off.

MAN: Oh, you wanna die tonight, skidmark?

(The man takes out a gun and points it at Sketchy.)

SKETCHY: Uh, that'd be a negative. Here.

(Sketchy hands his wallet over and the man knocks him down.)

SKETCHY ( Grunts )

(Max puts her baseball cap on backwards.)

MAX: See now, you shouldn't have done that 'cause even though he's a drunken idiot, he happens to be a friend and I gotta kick your ass.

(Max fights off the guys while the mystery man is in the background taking pictures. She sees him after she finishes off two of the guys. The mystery man trips the third guy and takes Sketchy's wallet from him. He walks over to Max and Sketchy.)

MAX (to Sketchy): Hey.

SKETCHY ( Moans )

MYSTERY MAN: You all right?

MAX: Yeah.

MYSTERY MAN: Here.

(Mystery man gives Sketchy's wallet to Max.)

SKETCHY: Thanks. What happened to those guys?

MAX: Let's get out of here. Want to give me a hand with my friend? He's kind of heavy.

(Max turns around and the mystery man is gone.)

(The next day at Jam Pony Headquarters, the gang is walking in.)

SKETCHY: All right, so we leave Crash a little after midnight 'cause Max was getting tired.

ORIGINAL CINDY: Like you remember anything about last night after the first nine beers.

SKETCHY: Can I please tell my story? So, I'm walking her home...

ORIGINAL CINDY: Please.

SKETCHY: ...And we're jumped by a pack of local hard bodies. I throw a few punishers to defend our girl's honor, but these dudes are large and numerous. I go down... eventually.

CO-WORKER: Hey, how much did they rip you off for?

SKETCHY: Nada. This guy, I guess you could call him appears out of nowhere and takes out the entire dirt bag crew like he was some kind of Shaolin master.

ORIGINAL CINDY: And if you weren't on no chronic break then I got a white girl's ass.

SKETCHY: If you don't believe me, ask Max. She saw the whole thing.

MAX: Fists of fury. It was awesome.

CO-WORKER: So, who was this dude, man?

SKETCHY: An urban legend in the making, you ask me.

ORIGINAL CINDY: Like Original Cindy always says, the night holds a million secrets.

SKETCHY: You got that right. I'm 90% certain that zombies walk among us.

ORIGINAL CINDY: And here he comes.

(Normal walks over.)

NORMAL: I hate to break up this little cretin fest, but I have a hot run to 17 Clemson.

SKETCHY: Na-uh. Rydin' forties turf. They still got that gang war going on with the Ryddim kidz and I'm allergic to yellow tape.

NORMAL: You know, there was a time in this once-great nation when people actually took pride in their work rose to meet any challenge...

MAX: I'll take it...just so we don't have to hear how great the great communicator was.

NORMAL: Yes, you kids could learn something from that man's example.

SKETCHY (coughs): Bite me.

MAX: Bless ya.

(Max leaves Jam Pony and enters a place with a dark hallway. She hears a camera.)

( Shutter clicks )

MYSTERY MAN: Don't be nervous.

(The mystery man appears at the end of the hallway.)

MAX: Small world.

MYSTERY MAN: Not really. I figured you'd be the only one at the messenger service who wouldn't be afraid to come here.

MAX: I need a signature.

MYSTERY MAN: It's for you. Open it.

(Max opens the envelope and finds a blank piece of paper with "DESTINY" typed in the centre.)

MAX: And this is supposed to mean what?

MYSTERY MAN: I can see your future.

MAX: Then you've already watched me turn around and walk away 'cause you're a whack job.

MYSTERY MAN: Fact is I'm offering you an opportunity.

MAX: Pass.

MYSTERY MAN: I saw what you did last night. Suffice it to say you have abilities that couldn't be described as... normal.

MAX: Whatever angle you're playing here, bring it on and let's get it over with.

(A guy gets thrown out of a door to the wall.)

MAN: Yeah. Now, you tell your set what I said. Then, maybe we can talk about trucing.

(The man fires with a machine gun at the guy thrown out. The guy leaves and Max turns around.)

MAX: So, what is it you want...

(The mystery man is gone.)

(Kids outside are playing baseball.)

KID: Are you ready?

(A pitch is thrown and the batter hits. Another kid goes to get the ball and finds Snuffy dead underneath a car.)

KID #2: Dead guy under there.

KID: We know. He's the foul line.

(Jam Pony Headquarters)

HERBAL THOUGHT: Snuffy always have my back in that terrible place. Made sure not harm came to I and I. He was my brotha.

MAX: How you doing?

HERBAL THOUGHT: I'm trying to get my head around what only the most high understand. My boy is walking with the king now.

ORIGINAL CINDY: You know he is.

(Normal walks over.)

NORMAL: Heard about your friend. I'm sorry for your loss. Did I say something wrong?

HERBAL THOUGHT: No, man. I thank you from my heart.

NORMAL: Yeah, all right.

(Normal leaves.)

MAX: If you ever want to talk or need anything...

HERBAL THOUGHT: Just time to think about things.

MAX: Take care.

(Logan's appartment)

MAX: I was talking to Herbal's friend last night like I'm talking to you right now. He's dead, gone, ceased to exist.

(Logan is looking up files on the computer.)

LOGAN: Gerald "Snuffy" Wills. Released from custody three days ago after serving six years for carrying a forged sector pass. Preliminary crime scene report has cause of death as multiple gunshot wounds to the chest. No witnesses.

MAX: Seemed like a sweet guy.

LOGAN: After you called I dumped six more unsolved homicides--all recent parolees killed in the last three weeks, same mo.

MAX: Let me guess, the cops couldn't care less.

LOGAN: Or they're in on it, or looking the other way.

MAX: Either way, the law-and-order types come out on top.

LOGAN: Pretty much. I wouldn't mind getting my hands on a list of upcoming parolees. If past is prologue, they could be potential targets.

MAX: Could you hack into records?

LOGAN: I've been trying. My computer keeps booting me off. Damn blackouts.

MAX: What else is new? I guess I'll have to get those files for you the old-fashioned way.

LOGAN: Thanks.

MAX: How about dinner afterwards?

LOGAN: Another time.

MAX: You okay? You seem preoccupied lately.

LOGAN: I've got a lot on my mind.

(Max leaves and Logan flips through a some sheets of his notepad to look at pictures of young Max from Lydecker. Logan remembers what Lydecker said about Max and flashbacks of young Max appear.)

LYDECKER: She's not the girl next door. They were designed to kill. All it takes is a trigger. You have no idea what she's capable of doing.

(Max gets on her Ninja to go get the records. The mystery man is right on her trail.)

( Engine starts )

(At the record place, Max gets the records, but there is a guard on duty in the courtyard. Max takes the CDs out of the tin box and throws the box out to the middle of the courtyard for distraction. The guard doesn't take the bate.)

MAX: Great, how'd I get the smart one?

MYSTERY MAN ( Screaming )

(The mystery man comes out running and kicks down the guard, and then he leaps over the gate.)

(Max goes back to her bike and there is a note left by the mystery man. The note says, "You really DO need to talk to me OR bad things will happen." On the other side of the note is a picture of Max doing a flip in the air from the other night.)

(Logan's appartment. Logan is looking at computer files.)

LOGAN: Corrections is releasing 22 prisoners next week, nine of them paroled to Seattle.

MAX: Maybe Eyes Only should tip them to what's going on.

LOGAN: I need to know who's behind it first. It's hard to believe six people can get mowed down without anyone seeing it.

MAX: Especially with hoverdrones zooming around everywhere. You think they would've caught something on tape.

LOGAN: Maybe I should talk to my uncle Jonas. His company makes the damn things. If the sector cops are sitting on any surveillance footage maybe he can help me suss it out.

MAX: I thought he was one of those right-wing support-your-local- sector-police, neo-Republican idiots.

LOGAN: He is...but he cares deeply about money and if there's even a hint of scandal involving one of his products it could hurt his sales. Believe me, he'll want to help.

MAX: As I recall, he kind of liked me. You want me to tag along?

LOGAN: Uh... not necessary. Run into any trouble out there tonight?

MAX: Nah. Just some weird guy who keeps following me around.

LOGAN: Anything to worry about?

MAX: No. If he gets out of line, I'll just kill him. Late.

(Logan has a strange look on his face, a bit fearful. Max leaves the appartment and gets on her bike to go home. She goe home to her appartment where Original Cindy is fixing herself a cup of tea.)

ORIGINAL CINDY: Hey, shugga.

MAX: Hey.

ORIGINAL CINDY: There's soup if you're hungry.

MAX: Mmm.

ORIGINAL CINDY: Want some tea?

MAX: No.

(Max goes and sits on a chair.)

ORIGINAL CINDY: Break it down for Original Cindy 'cause you ain't right.

MAX: There's this freak.

ORIGINAL CINDY: You want to be a little more specific?

MAX: He's been following me around, taking pictures.

ORIGINAL CINDY: You need me to put the smackdown on his ass, you know I will.

MAX: It's not those kind of pictures.

(Max shows Original Cindy the picture that the mystery man left.)

ORIGINAL CINDY: Uh-oh.

MAX: No joke.

ORIGINAL CINDY: What's his dealio?

MAX: Not sure. Takedown, blackmail, finder's fee. Worst part is he's revved up somehow. I watched him jump a ten-foot fence.

ORIGINAL CINDY: Damn. What does Logan think?

MAX: He's not in the loop on this. I've been getting a weird vibe off him lately like when he looks at me he sees something he doesn't like.

ORIGINAL CINDY: Or can't have.

MAX: More like all of a sudden he's clued into the real that I'm seriously not like other females.

ORIGINAL CINDY: Like that's a bad thing.

MAX: I'm beginning to think maybe he thinks it is.

ORIGINAL CINDY: Hoes up, g's down, you ask me. How are you going to handle this dude?

MAX: Looks like he's got my number. I think it's about time I get his. Late.

ORIGINAL CINDY: Late.

(Max gets up to leave.)

(At uncle Jonas' place, Logan and Jonas are drinking martinis.)

JONAS: Pretty serious allegations, Junior, but don't you think if this kind of thing was going on the people in charge would be doing something about it?

LOGAN: Not if they're in on it.

JONAS: Got anything to back up this rogue-police-death-squad theory of yours?

LOGAN: Not yet. That's why I came to see you--help me get access to hoverdrone surveillance footage. Here's a list of dates, times, and locations.

(Logan gives uncle Jonas a piece of paper. Uncle Jonas reads it.)

JONAS: A muckraking piece like this with your byline would be quite a feather in your cap, wouldn't it?

LOGAN: Well, you've got a lot at stake here, too, uncle. If the hoverdrones you manufacture are being used as part of a police cover-up...that can't be good for business.

JONAS: Let me call Lucas Gant in the morning. He's a friend with influence and connections. If anyone can shake something loose, it'll be him.

LOGAN: I appreciate anything you can do.

JONAS: On another matter...

(Uncle Jonas goes over to his desk to get a check and gives it to Logan.)

JONAS: I was going to mail this to you, but you can save me the postage. It's your share of the fourth-quarter earnings from the Cale trust.

LOGAN: Great. Thanks.

JONAS: On a clear day, I bet you can really see the class struggle from that penthouse of yours.

(Meanwhile, Max goes back to the place where she made that delivery to the mystery man. Max figures out where the mystery man lives and decides to check it out. She sees tons of newspaper clippings including one that reads, "Writers On Strike" and a mannequin from D.O.D.(Department of Defense). She also sees developed pictures of herself hanging which she takes a couple. Max also spots a panel with newspaper pictures of the people who have been recently killed. All of the pictures have a red "X" marked including the most recent Snuffy Wills. The next picture is of Pedro Benedek who doesn't have a cross yet. She immediately calls Logan.)

MAX (on phone): Logan, it's me. There's a guy on that list from corrections. His name's Pedro Benedek. I need an address on him.

(Logan is on the computer)

LOGAN: All right. Hold on, I'm checking. What's up?

MAX: I've got to get over there. He's next in line to get greased. That whack job who's been stalking me...he's the killer.

LOGAN: I thought you said he wasn't anything to worry about.

MAX: Turns out he was trying to recruit me as another soldier in his one-man army.

LOGAN: Come on.

(Logan hits the side of his computer moniter to get the connection going.)

MAX: So much for your sector police theory.

LOGAN: Yep, here it is. 3117 East Calhoun.

(Benedek's file coms up. Max drops the phone immediately after she receives the address. Logan is left hanging to hear Max take off on her Ninja. When Max arrives at the apartment, the mystery man is already there.)

MYSTERY MAN ( Knocking )

MYSTERY MAN: Open up.

MAX: Hey.

MYSTERY MAN: Didn't expect to see you here. You're just in time.

(Mystery man kicks down the door and enters the apartment. He finds Pedro with his headphones on asleep on the chair.)

headphones ( Music bleeding through )

(Max grabs the mystery man and flings him out the door to the wall.)

MYSTERY MAN ( grunting )

MAX: the vigilante routine is over. You're done killing people.

MYSTERY MAN: Me? Nah, I'm not killing anybody. That thing did.

(Mystery man points to the hoverdrone that just appeared next to the window. He gets his camera ready. The hoverdrone beams a red laser grid on Pedro's face.)

MYSTERY MAN: No!

(The mystery man leaps on top of Pedro to push him down. The hoverdrone shoots through the window several time continuously and then it leaves. Max goes to the window afterwards.)

MYSTERY MAN: You all right?

MAX: Yeah, but what the hell was that?

(Back at Logan's appartment with the mystery man.)

LOGAN: A hoverdrone?

MAX: Mounted with twin 45-caliber automatics.

MYSTERY MAN: And silencers.

MYSTERY MAN ( Imitates shooting )

MYSTERY MAN: What do you call yourself?

MAX: Max.

LOGAN: Can I ask? How did you know...this guy Benedek was going to be the next target?

MYSTERY MAN: It-it was in the newspaper.

LOGAN: The newspaper?

MYSTERY MAN: I'm a voracious reader, see, and I was reading the obits and noticed how all these ex-cons kept getting shot.

LOGAN: Right.

MYSTERY MAN: And Benedek was a sex offender.

LOGAN: So?

MYSTERY MAN: So when Benedek got let out they published his name and address in the paper, to alert the neighbors. I thought he could be a possible target and went to warn him. It turns out...I was right. Max...is that short for Maximum?

MAX: Maximum?

MYSTERY MAN: As in maximum force? Ooh! Maximum girl? Woman. I meant maximum woman.

(While the mystery man is saying all this, Max gives him weird looks.)

MAX: It's not short for anything.

MYSTERY MAN ( Sniffs )

(The mystery man spells his fingers and wiggles them.)

MYSTERY MAN: I've got to go wash my hands. Uh, I'm afraid our friend, Pedro, peed his pants.

LOGAN: Sure.

(Logan points to the direction of the bathroom. Mystery leaves and Max waves her hand to indicate the smell.)

LOGAN: So this guy's not a vigilante killer, he's just a nut who happens to be following the same set of leads as us?

MAX: And who can jump a ten-foot fence and run really fast.

(Mystery man comes back from the bathroom. His leg is bugging him.)

MYSTERY MAN: Aw...damn, got a screw loose.

MAX: No argument there.

MYSTERY MAN: Ah, ha...there. Hate when that happens. It's so embarrassing. Okay. So, what's the chair do? I mean...

MYSTERY MAN ( imitates shooting )

MYSTERY MAN: Or are your powers mostly mental?

LOGAN: Mostly mental, yeah.

MYSTERY MAN: You're the brains. She's the brawn. What happened? You get bit by a spider? Struck by lightning?

MAX: Not that I remember.

MYSTERY MAN: So, what, you're a mutant?

MAX: Guess you could say that.

LOGAN: So what about you? Uh, what sort of powers do you have?

MYSTERY MAN: Ordinarily, that's not something I discuss, but since we're all in this together...

(Mystery man unzips his fly and turns around. He pulls down his pants. Logan and Max both have weird looks on their faces. Mystery man turns around and opens his long coat.)

MAX: Wow.

LOGAN: I'm not entirely sure what I'm looking at here.

(Mystery man shows off his exoskeleton and does a 360 to show it off.)

MYSTERY MAN: It's an exoskeleton. This pad picks up the nerve impulses relays them to the servomotors. Enhances speed and strength, the ability to jump the ability to lift and carry by as much as 30 percent.

LOGAN: Really?

MAX: Department of defense?

LOGAN: You stole that?

MYSTERY MAN: It was given to me for a reason. Or do you think I just happened to land a job at the warehouse, where they were mothballed after the pulse...that I just happened to lose control of my forklift, which just happened to knock over the crate it was in? No. That, my friends... is destiny.

(Now the three are sitting at the dinner table with the mystery man sitting at the end eating cookies and drinking milk.)

LOGAN: About the hoverdrone you saw--the thing I don't get is why would the sector police deploy a sophisticated piece of hardware to hunt down ex-cons when a good, old-fashioned death squad would do the job just as well?

MAX: Maybe the cops aren't the ones behind this.

MYSTERY MAN: Not to be an alarmist here, but can we be certain that these drones aren't being deployed from some other dimension?

LOGAN: I don't think we're dealing with anything quite so esoteric. I'll talk to my uncle. If the drone is a modified version of one of the company's designs, a list of customers would probably help narrow the field. In the meantime, we need proof that this thing is actually out there.

MYSTERY MAN: Would photographs be helpful? I got the attack on Benedek right here.

(Mystery man points to the camera on his head.)

LOGAN: You go with him and get back here with the pictures ASAP.

(Back at mystery man's place developing the pictures.)

MYSTERY MAN: So, uh...how old were you when you discovered you had powers?

MAX: I had it beaten into my head at a pretty young age.

MYSTERY MAN: I was a late bloomer. My life probably would have gone in a whole other direction...if it hadn't been for her.

(Mystery man points to a picture of his sister on the post.)

MYSTERY MAN: It's my sister, Francesca. Huh. I took that with my very first camera.

MAX: You two close?

MYSTERY MAN: Yes and no. She's deceased.

MAX: Sorry.

MYSTERY MAN: That's why I do this--to try and make up for what I didn't do back then.

MAX: I lost a sister, too. My life was never the same.

MYSTERY MAN: What was her name?

MAX: Eva. She was nine.

MYSTERY MAN: Then you understand. I just wish Francesca didn't have to be the one to show me my destiny. She wasn't quite right, see. She, uh, couldn't talk too good and had trouble walking. So when the men broke in to steal our television she got scared and wouldn't stop crying. I told them they could take whatever they wanted. The more the men kept yelling at my sister to shut up the more scared she got. Then one of them hit her and she didn't make any more noise after that.

(Uncle Jonas' place. Logan rolls in.)

JONAS: Logan...you're up early. I thought you Bohemian types only ventured out when the sun had set.

LOGAN: I need your help.

JONAS: Oh, yes...your little article. I'm afraid I haven't come up with much. Bloody Mary?

(Uncle Jonas goes across the room to refill his glass.)

LOGAN: No, thanks. The fact is, I've uncovered some disturbing information since we last spoke.

JONAS: Oh?

LOGAN: Those ex-cons-- they were killed by a hoverdrone.

JONAS ( Laughing )

JONAS: Junior, you watched too many X-Files when you were a boy.

LOGAN: You do build custom models for outside buyers.

JONAS: Well, yes...but with gun turrets? I think that would have thrown up a few flags down in purchasing.

LOGAN: Whoever bought it could've had the guns put on later through another contractor.

JONAS: Our entire company is built on the idea that hoverdrones protect people. You publish some half-assed yarn it's going to drive away business...and take a chunk out of your bottom line, too, let's not forget.

LOGAN: I'm not going to print anything I can't prove. If I could get you photographs...

JONAS: We'll get to the bottom of whatever it is that's going on.

LOGAN: Thanks, Jonas. I'll be in touch.

(Logan rolls out of the room.)

(Back at the mystery man's place, the photos didn't come out. Max looks at the blurry black/grey photos.)

MYSTERY MAN: No...they didn't come out. Hmm.

(Mystery man picks up his camera headgear.)

MYSTERY MAN: Must've broken when you threw me against that wall.

MAX: Sorry. How old were you when your sister died?

MYSTERY MAN: 13. A year and two days older than her.

MAX: You were just a kid. You can't blame yourself for what happened.

MYSTERY MAN: That's what my mom kept telling me, but I didn't feel like a kid. I felt like someone who didn't do the right thing when they should've. You know?

MAX: Yeah. Do you still keep in touch with your mom?

MYSTERY MAN: Nope. Ran away when I was 15...drifted around...then, uh, destiny intervened and... well, you know the rest.

MAX: It must be pretty rough for her. She lost her daughter and her son, too.

MYSTERY MAN: Can't argue with destiny.

MAX: I think we make our own destiny.

MYSTERY MAN: Too bad about the pictures.

MYSTERY MAN ( Sighs )

MYSTERY MAN: We can always get some more.

MAX: How?

MYSTERY MAN: Just wait for the darn thing to return to base for refueling.

MAX: You know where it refuels?

MYSTERY MAN: Mm-hmm. Yeah, down by the waterfront. Uh... I followed it there the other night.

MAX: Why didn't you say something?

MYSTERY MAN: You didn't ask.

(At uncle Jonas' place, Jonas is making a call to Logan.)

JONAS: Logan, I have something for you on this hoverdrone thing.

LOGAN: Great. I'm on my way.

JONAS: Not here. Can't risk being seen with you.

LOGAN: Bad for business.

JONAS: Glad you understand. Meet me at 354 Jorgen Avenue in an hour.

LOGAN: I'll see you there.

(Jonas hangs up the phone . Gilbert Neal is in the room.)

JONAS: I know my nephew, Gil. He won't stop till he finds what he's looking for.

GILBERT: That's why we're sending him on a wild goose chase--keep him occupied with some cloak-and-dagger until the field tests are completed.

JONAS: How the hell he even got wind of the half-dozen dead ex-cons...

(Jonas goes over to the side to refill a drink for Gilbert. Gilbert goes to the window.)

GILBERT: Target practice is almost over. The facial recognition technology is working perfectly. We're going to be able to market a stealth technology that can track down and eliminate anyone anywhere...from a photograph. A month from now, we can just sit back and let the bids roll in.

JONAS: Listen, Margot and I want to have you and Joy over for dinner next week.

GILBERT: Sounds great.

JONAS: We were thinking...Tuesday night we could--

(Jonas turns around and sees a hoverdrone by the window. The hoverdrone has the laser grid target on Jonas.)

JONAS: No.

(The hoverdrone starts shooting through the window and Jonas is dead. It flies away afterwards. Gilbert goes to the mantle and picks up a picture of Logan.)

(Max and mystery man are looking around the waterfront for the hoverdrone base.)

MAX: You sure this is it?

MYSTERY MAN: Seventh and Third. Or was it Third and Seventh? No, no, this is definitely it. I'm positive. On three. One... two...

(Mystery man goes to the opposite side of the door.)

MYSTERY MAN: Get ready for three. Ready?

MAX: Yeah.

MYSTERY MAN: A three!

(Mystery man kicks down the door and they both go in.)

MYSTERY MAN: Good lord.

MAX: Ugh.

(Max and the mystery man had just walked in on two girls and a guy playing bondage.)

(Max and the mystery man are now at another location.)

MAX: You sure?

MYSTERY MAN: Absolutely.

MAX: That's what you said before.

MYSTERY MAN: No, I said I was positive. Ready? On three. One... two....

(Once again, the mystery man goes to the opposite side of the door.)

MYSTERY MAN: Get ready for three.

(Max kicks down the door.)

TECHNICIAN: Hey, who the hell are you?

(Max goes to the technician and mystery man kicks down the other man.)

MAX: You better bring that sucker back here now.

(There is a big screen in front of them indicating the actions of the hoverdrone.)

TECHNICIAN: I can't. The target's been acquired.

MAX: Do it.

TECHNICIAN: Look, this isn't a test; it's a search and destroy. Anyone tries to stop it will be a target, too.

(Max knocks down the technician and sees that Logan is the next target on the screen, tracking him driving his Aztec.)

MAX: Logan...

MYSTERY MAN: He's heading east on Jorgen.

(Mystery man is reading the grid map.)

MAX: Come on.

(Max and the mystery man are able to catch up to Logan. They drive up next to him.)

LOGAN: Max, what the hell are you doing here?

(Logan is targeted by the hoverdrone with the red laser grid on his face.)

MAX: Logan, get down!

( Shots firing )

(Max jumps into Logan's vehicle and makes sure they both lay low. She takes control of the steering wheel from below.)

( gunfire continuing )

MYSTERY MAN ( groans )

(The mystery man gets hit on the knee by the hoverdrone. Max drives the vehicle into a warehouse. Mystery man closes the door.)

MAX: Take cover.

(Mystery man carries Logan out of the vehicle. Max gets back behind the wheels. The hoverdrone is still attacking. Max backs out of the warehouse. The hoverdrone is following. Max drives the vehicle back into the warehouse.)

( Shots firing )

(Max rolls out of the vehicle and the hoverdrone smashes into the Aztec.)

( gunshots cease )

( gunshots resuming )

(Hoverdrone comes flying out from the back of the vehicle.)

MAX: Would you die already?

(Max goes down a pit in the ground. She spots a red light on the bottom of the hoverdrone. She decides to attack it from the bottom with a pole.)

MAX ( Grunting )

(Max manages to stick the pole in hoverdrone and get control of it. She smashes it to the ground.)

hoverdrone ( zapping )

MAX: Say goodnight, Hal.

(Max gives the hoverdrone one final stab at the red light to finish it off.)

(Max rolls in a wheelchair to where Logan and the mystery man is hiding.)

MAX: Boys!

LOGAN: We're over here.

MYSTERY MAN: It appears we've had a small mechanical failure.

(One of the mystery man's legs is going nuts. It is moving around with no control.)

MYSTERY MAN: I believe a bullet or a fragment thereof has lodged itself in my mid-anterior servomotor.

MAX: Better than lodging into your mid-anterior actual leg. We're going to have a hell of a time hitching a ride back to the city.

(Max rolls Logan out of the wheelchair with the mystery man walking beside her and his leg going all whack.)

(Logan's apartment. Logan is looking out the window.)

( Thunder rumbling )

MAX: Heard about your uncle Jonas.

LOGAN: Multiple gunshot wounds to the chest. No leads, no witnesses. Sound familiar?

MAX: Same guys who put a hit on you.

LOGAN: My uncle's partners.

MAX: Go figure.

LOGAN: He swore he didn't know what was going on--lied right to my face, didn't even blink.

MAX: And he paid the price.

LOGAN: But his cronies skate off this unless Eyes Only tells the whole story.

MAX: You know what'll happen if you do that.

LOGAN: The government steps in, everybody acts all shocked then, they seize the assets of Cale industries in a show of civic outrage...confiscate the company, the trust.

MAX: And your net worth along with it.

LOGAN: Well, I own my apartment. Got some art I can sell. I'll be all right. And Cale industries will be out of the murder business for good.

MAX: So your idea of going to war is taking a vow of poverty. That'll show them, Logan.

LOGAN: This lifestyle of mine, Max...is bought and paid for with money made helping keep people under police surveillance. It took a lot of people dying for me to finally face the fact that... I've been living a lie.

MAX: What about all the good things you've accomplished with Eyes Only? How you going to keep that afloat when you're broke?

LOGAN: Somehow.

MAX: You know, only a bored, rich, liberal, white guy would piss away a fortune to prove he wasn't a bored, rich, liberal, white guy. Nobody would think any less of you if you decided to let this one slide. I would invite you not to be a dope.

( Thunder rumbling )

(The next day at the bus depot with Max and the mystery man. Mystery man is buying a bus ticket.)

MYSTERY MAN: So you really think this is a prudent thing to do--turning my back on destiny like this and going to see my mom?

MAX: Let me put it to you this way. Do you really think we just happened to hook up happened to go after that hoverdrone that just happened to shoot up your mid-anterior servomotor and bust up that exo-thingie? No. That, my friend, is destiny.

MYSTERY MAN: I think you're right...and, besides, I'm not getting out of the business altogether. There have been reports of an inter-dimensional portal forming under Sheboygan that could easily turn into an astral dumpsite. I might be sending for you.

MAX: You have a nice long visit with your mom first. You're giving her a big part of her life back.

(Eyes Only comes on screen at the television sets nearby.)

EYES ONLY: Do not attempt to adjust your set.

MAN: Hey, man, check it out--Eyes Only.

EYES ONLY: This is a streaming freedom video bulletin. The Cale Corporation...

MYSTERY MAN: Hey, Eyes Only.

EYES ONLY: ...is guilty of murder. Its executives, Jonas Cale and Gilbert Neal...

MYSTERY MAN: I've always wanted to meet him. That guy...he's a real hero.

EYES ONLY: ...into a killing machine.

MAX: Yeah, he is...and a real dope.

(Mystery man gets on the bus.)

MAX: Hey. I never got your name.

MYSTERY MAN: Phil.

MAX: Phil...?

PHIL: Just plain Phil. Well, you and Logan take care of each other for me, okay?

MAX: Yeah. City's not going to be the same without you.

PHIL: I'm leaving it in good hands.

( Metal clanking )

(A guy drops a pop can on the ground.)

PHIL: Hey, pick that up.

GUY: Yeah right.

(Max grabs the guy.)

MAX: You heard the man. Pick it up!

(The guy picks up the can and puts it in the trash can.)

bus ( Engine starting )

(Max and Phil wave good-bye to each other.)

(Logan's apartment)

MAX: So you did it, huh?

LOGAN: Mm-hmm. Sure did. By the time the banks open tomorrow morning this check won't be worth the paper it's printed on.

(Logan waves the check from Jonas.)

MAX: Maybe you should go cash it then.

(Logan looks at his watch.)

LOGAN: Five after 3:00. Damn.

(Logan pours some wine into two glasses.)

LOGAN: My uncle Jonas gave me this bottle when I graduated from college. Told me to save it for a special occasion.

MAX: Like financial ruin?

LOGAN: Why not? To my dear uncle Jonas who underneath his winning smile was a cold-blooded killer.

MAX: The one thing I learned in my years at Manticore is never underestimate what people are capable of doing to each other.

LOGAN: My uncle, for all his privilege went right for the heart of darkness. You've lived your life trying to get as far away from that as possible.

MAX: Guess that counts for something. Got to blaze. Got to meet the gang for Snuffy's memorial.

(Max gets up to leave.)

MAX: Thing is...it's always there, the darkness...right on my tail.

LOGAN: I know...but you got moves.

(Manticore)

GILBERT: State-of-the-art. Ideal for special ops. The recent series of field tests have proven its viability and...

MADAME X: And your sudden legal troubles are translating into a fire sale price.

GILBERT: The specs, testing data and four years of research and development. All yours for $10 million. I'm on the next flight to Belize.

MADAME X: One step ahead of the feds.

GILBERT: Do we have a deal?

MADAME X: The money is being wired to your offshore account as we speak.

(Madame X puts her hand forward.)

MADAME X: Trust is far too rare a commodity these days.

(Gilbert shakes Madame X's hand.)

MADAME X: Where's the second prototype?

(Gilbert hands over a micro-chip.)

GILBERT: Parked in a van outside.

MADAME X: Fully operational?

(Gilbert hands over the key.)

GILBERT: It's good to go.

MADAME X: And all you need is a photograph?

GILBERT: That's it.

MADAME X: Amazing.

(Madame X sits back down. Gilbert leaves. Madame X takes a picture of Gilbert from the surveillance camera outside her door. She then prints the picture and looks at it.)

MADAME X: Just amazing.

(Logan's apartment. Logan is putting his check and the two pictures of young Max through the shredder. Bling rolls in with a large crate with D.O.D. on the outside.)

BLING: Something just came for you. Need a hand?

LOGAN: I got it. Thanks.

BLING: I'm heading out. I'll see you tomorrow.

(Bling leaves and Logan opens the crate. Inside the crate is the exoskeleton with a typed up note from Phil.) The note reads:


SORRY IT'S ALL BUSTED UP,
BUT IF YOU CAN FIX IT,
WHO KNOWS? MIGHT HELP YOU
GET FROM HERE TO THERE.
BEST,
PHIL.

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

MikeBallin 
23.05.2020 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
28.01.2019 vers 10h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

coldflash 
03.01.2019 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

L'HypnoCard His Dark Materials de la catégorie Evil a été élue HypnoCard du mois de février 2021 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Bilan du mois de Février

Bilan du mois de Février
> Le bilan du mois de Février vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Calendrier de Mars

Calendrier de Mars
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Le quartier fête ses 16 ans !

Le quartier fête ses 16 ans !
Aujourd'hui, le quartier Dark Angel souffle ses 16 bougies ! Actif depuis le 19 Février 2005, nous...

Calendrier de Février

Calendrier de Février
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

HypnoCup 2021! [Résultats]

HypnoCup 2021! [Résultats]
Pour cette nouvelle édition de l'HypnoCup, les couples sont le thème de cette année. Parmi les 512...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 13:04

Le calendrier du mois est arrivé sur le quartier Legends of tomorrow ! Ainsi que nouveaux duel, pdm et sondage

SeySey, Aujourd'hui à 14:40

Bonjour ! Nouvelles lectures sur le quartier Sex Education ;D

quimper, Aujourd'hui à 17:48

De nouveaux calendriers sur les quartiers Elementary, The Closer, NCIS Los Angeles et Sherlock.

quimper, Aujourd'hui à 17:49

Et un nouveau sondage sur Sherlock : quelle actrice de Doctor Who dans la saison 5. N'hésitez pas à venir

emeline53, Aujourd'hui à 20:41

Nouveau sondage sur le quartier The Fosters portant sur le spin-off Good Trouble ! N'hésitez pas à commenter, je serai ravie de vous répondre

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site