VOTE | 171 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#115 : Havre de Paix

Sous le prétexte d’un week-end de vacances, Logan conduit Max dans une petite ville, Cap Haven afin d’y rencontrer un témoin potentiel dans le meurtre de 18 personnes. En ville, Max se lie d’amitié avec Sage, un jeune garçon au passé mystérieux...

Popularité


4.67 - 9 votes

Titre VO
Haven

Titre VF
Havre de Paix

Première diffusion
27.03.2001

Première diffusion en France
15.12.2001

Vidéos

extrait - troc de sketchy

extrait - troc de sketchy

  

extrait - max logan et sage au bar

extrait - max logan et sage au bar

  

Photos promo

Max (Jessica Alba) console Sage (David Kaye)

Max (Jessica Alba) console Sage (David Kaye)

Logan (Michael Weatherly) arme son pistolet

Logan (Michael Weatherly) arme son pistolet

Max et Sage discutent sur le pas de la porte

Max et Sage discutent sur le pas de la porte

Max admire le paysage

Max admire le paysage

Plus de détails

Réalisation: Michael Rhodes
Scénario: Jose Molina

Guest:
James Ashcroft (Adjoint Hailahan)
Daniel Boileau (Benny)
Ashley Crow (Trudy Sumner)
Tara Fynn (Emily Gilan)
Paul Irani (John Gilan)
Aidan Jarrar (Jeune Sam)
David Kaye (Sage)
Byron Mann (Matt Sung)
Mark Rolston (Herman Colberg)
Kurt Max Runte (Clyde)
Ian Tracey (B.C.)
Salvator Xuereb (Dean)

 

> Captures

Dans les rues de Seattle, Max et Sketchy font la queue pour avoir de l’essence. Sketchy se plaint et a peur que la citerne soit vide avant leur tour. En fait, ce dernier n’a pas besoin d’essence mais de chaussures qu’il compte obtenir grâce à plusieurs trocs entre Original Cindy, Sky, Herbal et Normal. Max est impressionnée par le plan de Sketchy mais contrairement à lui, elle a besoin d’essence pour faire une virée avec Logan.

Max et Logan quittent donc la ville pour aller à Cap Heaven, où Logan souhaite rencontrer une source. Quand Max découvre les réelles intentions de Logan, la tension monte légèrement et Logan s’en va. Max reste dans la maison qu’ils ont loué, c’est alors qu’elle a une crise et Sage, le petit garçon de la propriétaire de la maison, découvre Max en train de convulser. Au commissariat, Logan trouve sa source, il s’agit du shérif, il aurait été témoin d’un massacre mais ce dernier refuse d’en reparler. Max et Sage sont au bar et font une partie de billard, Logan les rejoint quelques instants plus tard. Mais la bonne ambiance est de courte durée à cause BC et sa bande qui déclenche une bagarre.

Le lendemain matin, la tension entre Max et Logan est toujours bien présente. Logan pense que Max ne veux pas de son aide et qu’il est ‘l’infirme de service’. Cette fois, c’est Max qui s’en va, rejoindre Sage qui se trouve au cimetière. Sage raconte à Max l’histoire de la famille Gilan, un petit garçon et ses parents mort dans un incendie juste après l’impulsion. Sage l’emmène même sur les lieux de l’incendie mais quand elle lui lance une poignée de porte, celui-ci s’enfuit en courant.

A la maison, Logan reçoit la visite d’un ami de BC, il s’agit du menuisier qui est là pour installer une rampe pour que Logan puisse se déplacer. Une fois la tâche accomplie, une autre visite attend Logan, celle du shérif témoin. Celui-ci explique à Logan les raisons du massacre, après l’impulsion, les policiers n’avaient plus le choix face aux émeutes c’était ‘tuer ou être tuer’.

Max est à la recherche de Sage, quand elle le retrouve, celle-ci comprend que Sage et Sam Gilan à cause de ses brûlures. Pour en avoir le cœur net et le prouver à Logan, ces derniers se rendent au cimetière à la nuit tombée et découvre un cercueil en creusant la tombe de Sam Gilan.  

Dans la matinée, Max et Logan vont à la clinique et demandent une explication à Trudy celle qui a fait semblant de l’enterrer et d’adopter l’enfant. Max apprend la nouvelle à Sage mais en rentrant, BC et sa bande sont là. Des coups de feu sont tirés et le shérif est touché, avant de mourir, il confie à Logan qu’il ne connait pas celui qui a donné l’ordre mais que tous les policiers ont tiré. BC s’en va chercher du renfort tandis que Logan et Sage se préparent à la venue de BC et sa bande cette fois-ci armé. Grâce à quelques pièges et l’aide de Sage, les choses finissent bien, les meurtriers des parents de Sage ont eu ce qu’ils méritaient.

DANS UNE RUE
(Des gens attendent pour remplir leur jerrycane d'essence. La caméra arrive sur les gens et l'on peut voir Sketchy et Max en train de faire la queue.)
Sketchy : La citerne sera vide avant notre tour.
Max : Oh! Tu vas arrêter de te plaindre!
Sketchy : J'ai besoin de chaussures moi!
Max : Oh Sketchy, on est là pour de l'essence.

(Tout en avançant, Max et Sketchy continuent de parler.)
Sketchy : Je sais, mais si j'apporte à Sky une dizaine de litres de Super, il me file deux pneus de vélo. (S'adressant à quelqu'un autre que Max et en criant) Eh, on fait la queue!Max : Je croyais que tu voulais des chaussures!
Sketchy : Sky n'a pas de chaussures, Herbal en a lui!
Max : Alors tu troques des pneus contre des chaussures.
Sketchy : Herbal veut pas des pneus, il veut un gaufrier pour sa gazelle. Original Cindy en cherche elle.

(Ils avancent jusqu'à s'asseoir à l'arrière d'un camion.)
Max : Et Original Cindy a un gaufrier?
Sketchy (comme si ça devait être logique) : Non, c'est Normal qui a le gaufrier! Et il va l'échanger à Original Cindy contre de la lingerie. Elle la donne ensuite à Herbal contre les pneus que Sky me troque contre l'essence comme ça j'ai ma paire de chaussures.
Max (comprenant et souriant) : Géant! (se rappelant de ce que Sketchy lui a dit juste avant) Mais pourquoi Normal veut-il de la lingerie?
Sketchy : Je suis un businessman, je ne pose pas de question.

(Le camion à l'arrière duquel ils étaient assis démarre. Ils se lèvent brusquement. Puis regardant le camion partir.)
Sketchy : T'aimerais pas t'évader et fuir cet enfer rien qu'un jour ou deux?
Max : Et pourquoi tu crois que je fais la queue?


AU COMMISSARIAT

(Matt Sung est dans sa voiture, il parle à Logan au téléphone.)
Logan : Allô Matt, c'est Logan! J'ai besoin de ton aide. Tu te souviens de ces manifestants portés disparus quand la loi martiale a été instaurée en ville?
Matt Sung : Ouais on pense que des escadrons de la mort les auraient exécutés.
Logan : Je crois pouvoir le prouver.


APPARTEMENT DE LOGAN

(Logan qui discute toujours avec Matt Sung par téléphone. Il est dans son fauteuil et fait le tour de son appartement.)
Logan : J'ai un tuyau sur l'un des flics qui se trouvait sur les lieux. Apparemment, son coéquipier a essayé de vendre la mèche mais, bien entendu, il est mort avant. L'autre flic s'est tiré. Depuis il se tient à carreau dans une petite ville sur la côte.

(Retour sur Matt Sung.)
Matt Sung : Tu crois qu'il serait prêt à parler?

(Retour sur Logan)
Logan : Si tu m'obtenais un laissez-passer, je lui rendrais visite et je verrais avec lui.

(Retour sur Matt Sung)
Matt Sung : Depuis les émeutes du nouvel an, la police a renforcé la sécurité. Personne ne sort ou n'entre en ville sans un laissez-passer de classe A. (retour sur Logan) Auquel je n'ai même pas le droit.
Logan : Je vois!

(Retour sur Matt Sung)
Matt Sung : Je sais que tu ne laisseras pas tomber, alors un p'tit conseil : fais attention à toi!

(Retour sur Logan, déçu)
Logan : T'inquiète pas.

(Il enlève son micro et en se retournant voit Max souriante qui lui montre son jerrycane d'essence.)
Max : Salut.
Logan (étonné) : Salut! Où est-ce que tu vas?
Max : Quoi! T'as pas oublié, l'air frais de la forêt, les sommets vertigineux, l'escalade des parois rocheuses à Cascade Range, on en a parlé la semaine dernière!
Logan : Tu as peut-être remarqué que certaines choses ont changé! Sauf si tu veux pousser ce fauteuil en haut du Mont Rainier! Tu pourrais vouloir renoncer.
Max : Quoi! Avoir réintégré ce fauteuil t'interdit une vie normale?
Logan : Non mais si j'allais escalader les montagnes, ce serait un miracle!
Max : D'accord, oublions Cascade Range mais pas la ballade au grand air, les feux de camps, les marshmallows?
Logan : J'ai trop de travail!
Max (en colère): Et moi j'ai fait la queue toute la matinée pour avoir de l'essence!

(Elle commence à s'en aller furieuse.)
Logan : De toute façon, il est interdit de quitter la ville sans présentation (Max lui montre des laissez-passer visiblement de classe A) d'un laissez-passer!
Max : De classe A. Parfait Sésam! On franchit sans question tous les barrages. Pour les voler au commissariat je suis restée une heure pendue à une corniche comme une chauve-souris. J'ai bien cru que j'allais gerber alors que j'ai horreur de gerber et toi, tu me laisses tomber?
Logan : Qui a dit que je te laissais tomber?


DANS LA VOITURE DE LOGAN

(Max regarde une carte puis la route, perplexe.)
Max : Sans vouloir froisser ta susceptibilité de macho, elle est là-bas la cabane de ton oncle!
Logan : Oh, je croyais t'avoir dit que la maison était bâchée. Ils l'ont traitée contre les termites!
Max : Et alors, une bâche ça s'enlève.
Logan : Tu as déjà entendu parler de Cape Haven? Une jolie ville touristique. J'y suis allé quand j'étais enfant. L'endroit est charmant.
Max : Je dirais que la cabane de ton oncle a du charme elle aussi et en plus elle est gratuite.
Logan : Elle... elle a été louée, je croyais te l'avoir dit!
Max : Non, tu as simplement dit qu'il y avait des termites.
Logan : Peu importe, tu vas adorer ce petit village. Pour se détendre y'a pas mieux.
Max : D'accord, moi tant que j'ai mes marshmallows.

(On voit un panneau qui indique Cape Haven.)
Logan : Je me souviens de l'hôtel, la piscine était immense, le plongeoir très haut et mes parents ne m'avaient...

(Il est interrompue en voyant des hommes armés à l'entrée de la ville.)
Max : A ton hôtel, est-ce-qu'il n'y avait pas un voiturier par hasard?

(Logan la regarde ne sachant quoi répondre. Il baisse sa vitre lorsqu'un des hommes se dirige vers la voiture.)
Homme : Votre destination?
Logan : Nous y sommes!
Homme : Si c'est pour travailler, on n'a rien pour vous.
Max : Je peux vous poser une question? Où est votre plaque?
Homme : Pas de plaque! On garde notre ville, on veut éviter les ennuis.
Logan : Oh, on ne restera que le week end.
Homme : Couvre feu à 10h. Après 7h nous vous conseillons de rester chez vous.
Logan : C'est clair.
Homme : Bienvenue à Cape Haven.

(Logan redémarre et remonte sa fenêtre Il entre dans la ville.)
Max : Où les hommes sont rois et les touristes ont la frousse. Et pourquoi sont-ils à cran?
Logan : Oh, tu te souviens comment c'était après l'impulsion? Les gens fuyaient en masses les métropoles pour venir se réfugier dans ce genre d'endroits. Ils étaient désespérés et affamés.
Max : En croyant trouver asile dans ces havres de paix.
Logan : L'explosion nucléaire détruit l'informatique, tous les satellites et renvoie l'homme de l'air électronique à l'âge de pierre en une nuit. Pourtant on peut encore aller pêcher, cultiver la terre, faire de l'élevage. Sans protection, ces villages auraient été pris d'assauts.
Max : Ils nous ont questionnés parce qu'ils s'ennuient. Ils n'ont pas compris que les gens quittent la ville pour fuir la loi martiale et oublier que l'impulsion s'est produite?
Logan : C'est toujours facile à dire.

(Logan s'arrête devant une église qui annonce une heure.)
Max : 12h05.
Logan : 1er juin 2009, l'heure fatidique.


DEVANT UNE MAISON

(On voit la voiture de Logan s'arrêter devant une maison. Une femme en sort.)
Logan : Vous êtes Trudy?
Trudy : Oui M.Cale. Heu, faites le tour par la cuisine.

(Alors que Logan fait le tour et que Trudy rentre à l'intérieur, Max voit un jeune garçon derrière la fenêtre de la maison.)


DANS LA MAISON

(Trudy ouvre la porte de la cuisine pour laisser entrer Logan et Max.)
Max : Ravissant.

(Elle leurs montre un peu toutes les installations.)
Trudy : Le four est au gaz, le chauffe-eau également. Je vous demanderais de fermer la vanne après chaque utilisation. Le propane n'est pas facile à trouver.
Max : Pas de problème.
Trudy : La cheminée tire bien. Si vous voulez couper du bois, y'a une souche dehors et une hache.

(Elle aperçoit l'escalier de l'intérieur de la maison.)
Trudy : Oh, l'escalier... Je ferai venir le menuisier pour vous faire construire une rampe.
Logan : Merci.

(Continuant le tour de la maison.)
Trudy : La salle de bain est ici. La chambre du maître des lieux.
Max et Logan : Où est la chambre d'amis?

(Voyant le regard de Trudy.)
Max et Logan : Je ronfle!
Trudy : La chambre d'amis est là.

(Logan se retourne pour voir le même garçon que tout à l'heure dans l'embrasure de la porte.)
Logan : Salut.
Trudy : Nous n'avons pas refait le lit. Sage reviendra vous apporter des draps.
Logan : Oh... Et où est le téléphone?
Trudy : Nous ne l'avons pas, désolée!
Logan : D'ici, avec mon portable je n'ai pas accès au réseau, il me faut un téléphone.
(Max regarde Logan).
Trudy : Il y a une cabine publique en ville.
Logan : Bien.
Trudy : Si vous n'y voyez pas d'inconvénients, est-ce-que vous pourriez?
Logan : Oh bien sûr, désolé. (Il prend des billets et les lui tend.) Tenez voilà!
Trudy : Merci. Sage en route!

(Elle s'en va. Sage était déjà ressorti. Il attendait devant la porte. Max et Logan les regardent partir.)
Max : Explique-toi?
Logan : Comment ça?
Max : Bling a oublié de nourrir le chat que tu n'as pas?
Logan : Je dois rencontrer un contact qui détient des renseignements.

(Max qui s'était assise après le départ de Trudy se lève et se dirige vers la cheminée.
Logan : Quoi?
Max : J'aurais dû le deviner!
Logan : Max, c'est très important.
Max : Tu es venu travailler!

(Elle allume un feu dans la cheminée.)
Logan : Il y a 10 ans, 18 personnes qui luttaient contre la brutalité policière se sont faites assassiner. Ce contact était là.
Max : Ca m'est égal qu'il ressuscite les morts. Je te rappelle qu'on était partis en week-end.
Logan : Et tu crois que je serais capable de faire la fête alors que...
Max : Alors que 18 esprits tourmentés attendent depuis 10 ans que tu les venges!
Logan : Alors que l'homme responsable de ces exécutions n'est autre que Rollins Miller, le chef de la police. Il a commis ces crimes en toute impunité et il est monté en grade grâce à cela.
Max : Si j'avais su que je devais passer le week-end en compagnie du Veilleur, eh bien je ne serais pas venue.
Logan : Quoi? Tu me demandes de fermer les yeux c'est ça?
Max : Tu comptes réparer toutes les injustices?
Logan : Je dois au moins essayer.
Max : Ben voyons, va donc le rencontrer. La fille va s'allonger, manger des marshmallows et se détendre!
Logan : Très bien. À tout à l'heure.
Max : Prends ton temps!
Logan : Amuse-toi bien puisque c'est ce qu'il y a de plus important à faire.
Max : J'essaierais, même si je suis rongée de remords étant donné que je n'ai rien à partager avec les habitants de cette foutue planète.

(Elle mange un marshmallow.)

 

A L'EXTERIEUR DE LA MAISON
(On retrouve Max dehors en train de se défouler en coupant du bois avec une hache pour mettre dans la cheminée. Elle coupe un morceau de bois, un deuxième, mais au troisième, elle est arrêtée par des tremblements qui la prennent dans tout le corps. Elle laisse tomber sa hache.)


DANS LA MAISON

(Elle ramasse le bois qu'elle vient de couper et rentre à la maison, mais elle est reprise de tremblements qui lui font échapper le bois. Elle se met la main droite derrière la tête. Elle court dans la chambre pour prendre ses pilules. Elle en prend quelques-unes, mais laisse tomber la boîte. Elle commence à ramasser toutes ses pilules qui sont sur le sol quand Sage, le petit garçon qui était avec Trudy arrive pour apporter les draps. Il la trouve en train de trembler.)
Sage : Ma tante vous soignera. Je vais la chercher si vous voulez?
Max : Non, c'est rien.
Sage : Qu'est-ce-que vous avez?
Max : J'ai toujours eu ce genre de problèmes. Certains produits chimiques me jouent de mauvais tours. J'avale quelques-unes de ces pilules et j'attends gentiment que ça se passe.

(Sage regarde la boîte de pilules, puis se met à les ramasser.)
Sage : Tryptophane. Y'en a dans le lait.
Max : Comment tu le sais?
Sage : Ma tante est médecin. Elle ne se contente pas de vous donner un verre de lait quand on dort pas. Elle vous dit pourquoi c'est efficace.
Max : J'ai du mal à dormir moi aussi.
Sage : J'ai surtout horreur de ça.
Max : Pourquoi?
Sage : Je fais des cauchemars.
Max : J'en fais parfois moi aussi.
Sage : Quel genre?
Max : Je rêve qu'on me poursuit. Ces gens veulent me tuer.
Sage : Dans mon rêve, je fais tout pour me cacher, mais dès que j'essaie de me sauver...
Max : Tu ne peux pas bouger.
Sage : Ils s'avancent vers moi.
Max : Mais ils s'arrêtent toujours à temps.
Sage : Oui.
Max : Oui.
Sage : Vous voulez pas de médecin, vous êtes sûre?
Max : Oui, absolument.
Sage : Pourquoi?
Max : C'est compliqué. C'est une sorte de secret.
Sage : Moi aussi j'ai un secret!
Max : Ouais.
Sage : Je vous dis mon secret et vous me dites le vôtre.
Max (rigolant) : Bien essayé.


DANS UNE PIECE

(On voit Logan s'approcher de deux hommes.)
Logan : J'aimerais voir Herman Colberg.

(L'un des deux hommes appelle Herman qui se trouve assis sur le bureau d'à côté.)
Homme : Herman?

(Herman tourne la tête et Logan se dirige vers lui.)
Logan : M.Colberg?
M.Colberg : Oui!
Logan : Je m'appelle Logan Cale. Je suis journaliste.
M.Colberg : Hum hum.
Logan : Je peux vous parler quelques minutes? En privé?
M.Colberg : À quel sujet?
Logan (en murmurant) : Je sais qui vous êtes, qui vous étiez! Je ne veux pas vous poser d'ennuis.
M.Colberg : Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler.

(M.Colberg se lève et se dirige vers une autre pièce, Logan le suit.)
Logan : Vous étiez à Seattle dans la police. Vous avez démissionné en 2010 et vous avez changé de nom.
M.Colberg : Que voulez-vous que je vous dise? Je crois qu'il y a erreur sur la personne.
Logan : Je conçois que vous ne soyez pas désireux de vous confier à moi.
M.Colberg : Je n'suis pas celui que vous cherchez.
Logan : Que des policiers aient tué de pauvres gens vous laisse peut-être indifférents, mais ce n'était pas le cas de votre coéquipier. Il a été tué en essayant de faire la lumière sur cette affaire. J'espère qu'il n'est pas mort pour rien.

(Logan se recule et s'en va. M.Colberg le regarde partir.)


DANS UN BAR

(Max est avec Sage. Elle boit un verre de lait.)
Barman : Vous aimez le lait hein?
Max : Excellent pour la santé.

(Sage se met à rire. Un homme arrive. Il s'adresse au barman.)
Homme : Salut Benny! Remets-moi un pichet! Et un verre de lait pour la princesse.

(Le barman sert le verre de lait à Max.)
Homme : Sage (il allume une cigarette), une nouvelle fiancée. Allez soit sympa, fais les présentations! (Voyant que Sage ne réagit pas) T'en fais pas, je vais m'en charger. (Regardant Max) Bonjour je m'appelle B.C.
Max : Vous avez finis votre partie?

(Un autre homme, ami de B.C. est assis à côté de Max.)
Homme : Le billard est à vous, chérie!
Max (s'adressant à Sage) : Tu viens?

(Max et Sage se lèvent et vont vers le billard. Max explique comment on joue à Sage.)
Max : Tu donnes un p'tit coup ici.

(Sage touche une des boules avec la queue du billard et la met dans un trou.)
Max : Bravo.

(Logan arrive.)
Max : Te voilà?
Logan : Oui. J'ai eu ton mot.
Max : Tu te souviens de Sage?
Logan : Bien sûr. Ça va Sage?
Sage : Oui merci.
Max : Alors, ton contact, tu l'as vu?
Logan : Ah ce n'était pas celui que je recherche.
Max : Ouah! Je sens que tu vas être obligé de prendre du bon temps.

(Max titube à cause de ses tremblements.)
Logan : Est-ce-que ça va?

(Max acquiesce. Logan regarde Sage.)
Max : Très bien, oui. Il est au courant. Je me sens lessivée c'est tout.

(Elle met la boule noire dans un trou.)
Max (à Sage) : Désolée mon grand la partie est pour moi.
Sage : C'est gentil à vous de pas me laisser gagner parce que je suis un enfant.
Max (à Logan) : Tu veux être ma prochaine victime?
Logan : Je peux commencer?

(Logan commence donc la partie. Il met une boule dans un trou. Puis une autre.)
Max : C'est de la chance.

(Logan continue de jouer et en met encore une. L'homme de tout à l'heure qui était assis à côté de Max s'adresse à B.C.)
Homme : Il en a!
Max : Pas mal!

(Logan met encore une boule dans un trou mais rate le coup suivant. Max prend le relais. Elle se penche. B.C. lui regarde le derrière.)
B.C. : Joli!

(Max empoche la boule et B.C. se met à siffler. Logan se recule avec son fauteuil pour faire face à B.C., deux de ses potes ainsi que Benny le barman.)
Logan : Y'a un problème?
B.C. : Non, m'sieur aucun problème, j'admire la vue c'est tout.
Logan : Pourquoi vous n'allez pas admirer les murs de votre tanière?

(Les hommes se mettent à rire.)
B.C. : Oh bah ouais d'accord!

(Il met la main sur l'épaule de Logan et le tire en arrière. Il tombe par terre. Les hommes se remettent à rire et Sage s'en va en courant.)
B.C. : Oh, oh, je suis désolé!

(Max qui était toujours en train de jouer au billard, leurs tournait le dos. Elle poussa la queue de billard derrière elle et donna un coup dans le ventre à B.C. Son pote, lui, s'en prend un dans la figure. Max tape la queue du billard sur le billard ce qui a pour effet de la casser en deux. Un autre pote à B.C. se prend des coups de poing dans la figure. B.C. revient à la charge et elle lui donne un coup de queue de billard dans le visage. Max s'assoit sur le bord du billard et envoie ses deux pieds dans le ventre d'un des deux potes de B.C. Celui-ci se relève et fait face à Max.)
B.C. : Eh!

(Max le regarde et lui envoie un coup de poing dans la figure. B.C. atterrit sur un des poteaux du bar et se laisse glisser par terre. Logan essaye de se remettre sur son fauteuil tandis que le barman se tient la tête dans ses mains en voyant les dégâts. Max se dirige vers Logan et l'aide.)
Max : Ca va?
Logan : Oui, très bien!

(Logan sort du bar. Il se sent un peu humilié.)


DANS LA MAISON

(Le lendemain, on retrouve Max et Logan. Il est assis sur un meuble dans la cuisine.)
Logan : Bonjour.
Max : Bonjour.
Logan : Tu veux un petit déjeuner?
Max : Non, j'ai pas faim!

(Elle se sert un verre de lait.)
Logan : Tes crises ont empirées?
Max : Pas plus que d'habitude. J'ai un affreux mal de tête et je n'arrête pas de trébucher.
Logan : C'est pas nouveau ça!
Max : Ma révision des 5000 kilomètres est de rigueur!
Logan : Si tu as froid je peux allumer un feu (il se rassoit dans son fauteuil) si tu veux?Max : Non je n'ai pas froid.
Logan : Je rapporte un plaid.
Max : Logan je n'ai pas froid!
Logan : Ah oui, j'oubliais... Je ne suis pas censé te venir en aide parce que tu es superwoman et moi l'infirme de service.
Max (en colère) : Qu'est-ce-que mon ADN de machine de guerre vient faire là-dedans?

(Logan se met à table et mange son petit déjeuner.)
Max (gentiment) : Quand tu auras fini, tu ne voudrais pas qu'on aille faire une balade?Logan : Ça m'ennuierait de te ralentir!
Max (de nouveau pas contente) : Très bien! Tu veux t'apitoyer sur ton triste sort! Libre à toi!

(Elle sort, laissant Logan seul dans la maison.)


AU CIMETIERE

(On retrouve Max dehors en train de se balader. Elle s'arrête en voyant Sage devant des tombes. Sur la première, on ne voit pas le prénom, mais juste son nom de famille et l'année de sa mort : GILAN 1984-2009. Sur la deuxième, on y lit : Emily GILAN 1984-2009 et sur la dernière, on peut voir marquer : Sam GILAN 200 (on ne voit pas le dernier chiffre) -2009. Max s'approche de Sage. Il regarde la tombe de Sam GILAN.)
Max : Salut.
Sage : Salut.
Max : Tu le connaissais?
Sage : Si on veut.
Max : Comment ça, si on veut?
Sage : Je t'ai parlé d'un secret, tu t'en souviens?
Max : Oui.
Sage : Tu pourras le garder pour toi?
Max : Promis Sage.
Sage : Parfois, je vois ce garçon la nuit.
Max : Tu veux dire quand tu dors?
Sage : Non, il est là, il est dans ma chambre.
Max : Tu veux dire son fantôme?
Sage : Peut-être que c'est mon imagination. Je sais comment il a été tué.
Max : Il a été tué?
Sage : Oui, dans un incendie.


DANS LA MAISON

(Logan entend frapper à la porte. On peut voir que c'est un des potes à B.C.)
Logan : Que voulez-vous?
Homme : C'est Trudy qui m'envoie.
Logan : Vous êtes le menuisier?
Homme : Boîte à outils, planche, camion. Est-ce-que j'ai l'air d'un dentiste?
Logan : Je pensais à quelque chose d'autre!


DEVANT UNE MAISON CALCIFIEE

(On voit une maison qui a entièrement brûlé. Il ne reste que des ruines.)
Sage : C'est arrivé avant que je vienne vivre chez ma tante juste après l'impulsion. Il faisait leur électricité avec un groupe électrogène et y'a eu un accident. Y sont tous morts.

(Max et Sage sont dans la maison.)
Sage : C'était sa chambre.

(Max entre dans la chambre. Elle regarde un peu partout. Elle trouve une poignée de porte.)
Max : Eh, tu as vu ça? Tiens attrape!

(Elle lui lance la poignée. Il la rattrape et on dirait qu'il a peur. Il la lâche et s'enfuit en courant.)
Max : Sage! Sage!

(Mais il est déjà partit.)


DANS LA MAISON

(Le menuisier finit d'installer la rampe.)
Homme : Voilà, ça y est, c'est terminé. Vous voulez l'essayer?
Logan : Je suis sûr que ça ira!
Homme : La pente est un peu raide. Je m'en voudrais si vous culbutez.
Logan : Ça ira.
Homme : Alors bonne fin de journée.

(Il s'en va et M.Colberg arrive. Logan descend par la rampe pour le rejoindre à l'entrée.)
M.Colberg : Ici personne ne sait qui je suis et il n'est pas question que ça change. Si vous étiez intelligent, vous laisseriez les choses telles qu'elles sont.
Logan : Peut-être que je ne le suis pas assez?
M.Colberg : Vous ne ressusciterez pas les morts!
Logan : Non mais je pourrais peut-être mettre au trou les coupables et éviter ainsi qu'ils ne récidivent.

(M.Colberg entre et ferme la porte derrière lui.)
M.Colberg : Qu'est-ce-que vous croyez? Vous n'avez pas la moindre idée de tout ce qu'on a enduré!
Logan : Vous parlez de ça comme d'une guerre!
M.Colberg : C'en était une! Eté 2009 à Seattle, c'était l'hystérie. Incendies volontaires, pillages incessants, il fallait faire quelque chose.
Logan : Oui, comme rassembler les manifestants, les exécuter de sang froid et balancer les corps dans une fosse commune.
M.Colberg : Les manifestants, ils incitaient les habitants à la révolte.
Logan : Ils essayaient de garder la police sous contrôle.
M.Colberg : Ah oui parlons-en! J'ai vu des familles lynchées par leurs voisins, pendues à des poteaux télégraphiques. On a d'abord cru que des intégristes avaient déclenché cette impulsion ensuite, tous les étrangers sont devenus des cibles. En un rien de temps, ceux qui possédaient quelque chose, que d'autres convoitaient, devenaient une cible de choix. La police devait garder le contrôle de la situation.
Logan : Bien sûr, si il fallait faire tomber quelques têtes c'était pas bien grave.
M.Colberg : On devait protéger des gens comme vous, des personnes vulnérables. Vous ne vouliez pas que des hordes de barbares déchaînés sèment la terreur près de chez vous mais attention vous demandiez que nous soyons gentils avec eux. Vous vouliez que l'on respecte la loi, seulement c'était la loi de la jungle.
Logan : Le meurtre a toujours été contraire à la loi!
M.Colberg (haussant la voix) : Allez donc dire ça à tous les flics en patrouille. À ceux qui se faisaient tirer dessus par ces imbéciles. Allez le dire aux pompiers qui ont eu la gorge tranchée par des filins d'aciers tendus en travers des portes. On avait pas le choix. C'était la guerre, la vraie. Tuer ou se faire tuer!
Logan : Les victimes dont je suis venu vous parler ne menaçaient pas les policiers qui les ont exécutés. Elles ne portaient pas d'armes quelles qu'elles soient.
M.Colberg : Ça aurait changé quelque chose? Non! Les juges leurs auraient accordé la légitime défense voyons et ils auraient remis ça après une heure de garde à vue.
Logan : Il y a bien quelqu'un qui a prit l'initiative de ce massacre. Qui en a donné l'ordre? Qui a appuyé sur la gâchette?
M.Colberg : Je n'en sais rien.
Logan : Les corps, où ont-ils été enterrés? Vous y étiez?
M.Colberg : Je n'en sais rien! Je ne sais rien du tout!

(Il sort laissant Logan de nouveau seul.)


DANS UNE RUE

(Sage marche seul. Un 4x4 arrive derrière lui et s'arrête à sa hauteur. Sage n'est visiblement pas rassuré. C'est un des potes à B.C. qui conduit.)
Homme : Salut Sage. On fait un tour?

(On retrouve Sage avec B.C. On apprend aussi qu'un de ses potes s'appelle Clyde.)
B.C. : Clyde m'a dit que tu sors de la maison de Willow Street. T'étais avec cette fille, cette étrangère, hein? Et là-bas qu'est-ce-que vous fabriquiez?
Sage : Mais rien.
B.C. : Tu lui as raconté l'histoire? Comment ces gens sont morts?
Sage : Oui.
B.C. : Heu comment ils sont morts déjà. C'est drôle, j'ai oublié.
Sage : À cause d'un court circuit.
B.C. : Ouais, ouais c'est ça! C'était deux ou trois jours après l'impulsion quand y a eu la panne d'électricité. T'étais sûrement trop jeunes pour t'en souvenirs, hein?
Sage : Non. Je me souviens du jour où c'est arrivé.
B.C. : Tu te souviens de quoi d'autre?

(B.C. allume une cigarette. Sage le regarde peu rassuré.)
B.C. : Pourquoi tu me regardes comme ça? Baisse les yeux! Fixer les adultes c'est mal élevé! Je t'ai dit de baisser les yeux!

(Voyant que Sage ne le fait pas, il le frappe au visage. Sage tombe par terre.)
B.C. : Bon écoute moi bien! T'as rien à faire avec cette fille, c'est une étrangère t'as pas besoin de traîner avec elle, t'as compris?

(Sage acquiesce et B.C. lui tend la main pour l'aider à se relever.)
B.C. : Bien! Aller maintenant tu rentres chez toi.


LA MAISON DE TRUDY

(Max tape à une porte. C'est la maison de Trudy.)
Max : Sage? Trudy? Y'a quelqu'un?

(Sage arrive. Quand il voit Max, il se met à courir. Elle le rattrape.)
Max : Sage? Qu'est-ce qui s'est passé?
Sage : Rien.

(Max remarque qu'il saigne du nez.)
Max : Qui est-ce qui t'as fait ça?
Sage : Personne.
Max : Dis-le moi!
Sage : Laisse-moi tranquille.

(Il veut partir mais Max le retient. En se retournant, son pull se déchire et Max voit des brûlures sur le torse de Sage. Elle lui prend la main et la regarde. A l'intérieur, on peut voir la marque d'une brûlure dont la forme est la même que la poignée qu'elle avait trouvée un peu plus tôt dans la maison ravagée par un incendie.)

(Flash-back / Sage est dans la chambre que Logan a loué au moment où Max a une de ses crises.)
Sage : Moi aussi j'ai un secret.

(On voit ensuite la tombe de Sam Gilan et Sage qui parle avec Max.)
Sage : Parfois je vois ce garçon, la nuit.

Fin du Flash-back.

(Sage retire sa main et rentre en courant dans la maison. Max a compris.)


AU CIMETIERE

(À la nuit tombée, Max et Logan sont dans le petit cimetière où se trouve les tombes de la famille Gilan. Elle creuse la tombe de Sam Gilan.)
Logan : Max, c'est démentiel.
Max : C'est la seule explication.
Logan : Non, c'est de la profanation de sépulture.
Max : L'incendie, la cicatrice.
Logan : Quel incendie, quelle cicatrice?
Max : Je comprends tout, même cette histoire de fantôme.
Logan : Ah! Un fantôme, très intéressant. Alors maintenant, tu venges les esprits tourmentés?

(Elle a fini de creuser et voit le cercueil où Sam Gilan doit être enterré.)
Max : Et toute sa vie on lui a menti! Il était dans cette maison.
Logan : Qui? Quelle maison? Pourquoi tu fais ça? Qu'est-ce-que tu espères trouver?
Max : Rien du tout.

(Elle tire sur les planches de bois qui forment le cercueil.)
Max : Tu vois? Il n'y a personne!
Logan : Max? Qu'est-ce-que tout ça signifie?
Max : Il n'est pas mort dans l'incendie. Il est en vie. Sage est Sam Gilan.

(Max et Logan ne l'ont pas vu, mais Clyde est là et il les observe.)


AU CABINET MEDICAL DE TRUDY

(Le lendemain, on retrouve Max et Logan.)
Trudy : De quel droit avez-vous violé la tombe de ce pauvre garçon?
Max : De quel droit avez-vous mis en terre un cercueil vide?
Trudy : On voulait que cet enfant puisse avoir un enterrement décent et il était vide parce que nous n'avons retrouvé que des cendres!
Logan : Selon le certificat de décès que vous avez rédigé et signé, les dépouilles calcinées de John, Emily et Sam Gilan ont été retrouvées dans les décombres. Nous savons que vous avez établis un faux permis d'inhumer. Et nous savons qui est Sage.
Trudy : Je ne sais pas de quoi vous parlez!
Max : Et les brûlures sur sa poitrine?
Trudy : Il y a longtemps, il a eu un accident de voiture.
Max : Et la cicatrice qu'il a dans la paume de sa main?
Logan : Sam Gilan, c'est lui.
Trudy : Oubliez ça! Je vous en prie!
Max : Pourquoi mentir à cet enfant? Pourquoi mentir à tout le monde?
Trudy : Parce qu'ils l'auraient tué tout comme, ils ont tué John et Emily.
Logan : Qui? Qui l'aurait tué?
Trudy : B.C. et sa bande! La nuit de l'incendie, je suis arrivée la première. Ils ne m'ont pas vue mais je les ai reconnus qui s'enfuyaient en riant et en criant. J'ai vu des buissons bougés, c'était Sage, Sam. Il avait des brûlures partout. Il était en état de choc. Je l'ai transporté chez moi avant que les autres n'arrivent. Je ne voyais pas quoi faire d'autre!
Max : Vous pouviez avertir la police!
Trudy : Quelle police? On les avait réquisitionnés, ils tentaient de maîtriser les émeutes. Nous étions livrés à nous-même. Je ne savais pas vers qui me tourner et je ne savais pas en qui avoir confiance alors je n'ai rien dis à personne, je l'ai simplement soigné en attendant qu'il se rétablisse.
Logan : Mais il était impossible de le garder cacher et vous avez dit à tout le monde qu'il était votre neveu.
Trudy : C'était le chaos à cette époque là, personne n'en a douté. On avait tous nos propres problèmes à régler et Sage, il était tellement traumatisé par ce qu'il s'était passé que...
Max : Qu'il a naturellement accepté cette version des faits!
Trudy : Les seuls dont je devais me méfier, étaient B.C. et sa clique.
Logan : Mais qu'est-ce qu'ils les a poussés à tuer ces pauvres gens?
Trudy : Je crois qu'ils ont fait ce dont la plupart des gens rêvaient depuis longtemps, s'en prendre aux étrangers!

(Ils entendent un bruit et Trudy se doute de quelque chose.)
Trudy : Sage!


CHEZ B.C.

(On voit Clyde revenir. Toute la bande est là. Ils sont quatre. On peut reconnaître Benny, le barman.)
B.C. : Et alors?
Clyde : Ils sont en train de cuisiner le docteur!
Homme 1 : Cette fois on est foutue, elle va nous dénoncer sûr!
Benny : Mais elle ne sait pas qu'on les a tués!
Clyde : Ah ouais! Et à ton avis, pourquoi elle ne nous a pratiquement jamais adressé la parole en dix ans. On aurait dû la tuer, j'vous l'avais bien dit. Le môme aussi.
Homme 1 : Alors quoi, c'est sa faute, c'est toi qui a eu l'idée de monter là-haut!
Clyde : Ils avaient de la nourriture!
B.C. : C'est ce que t'iras dire à Herman?
Clyde : Tu as perdu la tête, c'est toi qui l'a frappé.
B.C. : Bah j'ai cru qu'il savait que l'impulsion arrivait.
Clyde : Hum, toi et tes théories!
B.C. : Je me suis trompé et alors? De toute façon on les aurait pas tués si cet idiot (en désignant l'homme 1) n'avait pas chopé sa femme.
Homme 1 : Quelqu'un devait donner une leçon à ces étrangers et puis t'as eu ta part du gâteau nan?
B.C. : Hum quand j'ai vu que t'étais pas à la hauteur bien sûr, hein!

(L'homme 1 attrape B.C. Ils commencent à se battre mais les deux autres les en empêchent.)
Clyde : Eh! Ça suffit maintenant!
Benny : Eh c'est bon allez! J'suis presque sûr qu'elle a pas parlé.
Homme 1 : Oui mais le môme qu'est-ce-que t'en sais?
Benny : Ben, y peut pas s'en souvenir.
Clyde : Tu crois que ça va disparaître parce que t'auras claqué des doigts?
B.C. : Vous allez la fermer oui! Laissez-moi réfléchir! Benny, ta vieille blessure te fait souffrir, tu vas retourner voir la toubib. Essaie de savoir ce qu'elle a pu raconter aux deux autres. Clyde, c'est le moment de te porter volontaire pour être de garde la nuit. Essaie de savoir ce que Herman et ses troupes de choc savent à propos de la tombe. (en désignant l'homme 1) Toi, tu viens avec moi.
Homme 1 : Et on va où?
B.C. : On va rappeler à ce gamin que les bons petits garçons ne parlent pas à n'importe qui!


DEVANT LE CIMETIERE

(Sage pleure.)
Sage : Non, j'y crois pas. C'est pas possible.
Max : C'est la vérité. Au fond de toi, tu l'as toujours su. Je sais que c'est dur, mais tu dois regarder les choses en face.

(Sage enlace Max et pleure.)


DANS LA MAISON

(Max et Sage sont rentrés. Elle allume un feu. Logan est là. Après l'avoir allumé, elle est prise d'une crise.)
Logan : Max, ça va?
Max : Wow!

(Ils entendent une voiture arrivée. Logan regarde par la fenêtre.)
Logan : On a de la compagnie. Tu l'emmènes dans la chambre et tu restes avec lui d'accord!
Max : D'accord.
Logan : Allez Sage!

(En allant dans la chambre, Max manque de tomber. Sage l'aide à marcher. Logan prend une arme dans son sac. Il sort pour accueillir ses visiteurs. C'est B.C. et Clyde.)
B.C. : On voudrait voir Sage!
Logan : Il n'est pas là.
B.C. : Alors ça ne vous gêne pas qu'on jette un p'tit coup d'oeil?

(Logan leur montre son arme.)
Logan : Vous allez devoir me croire sur parole.

(Une autre voiture arrive. C'est M.Colberg, le shérif.)
M.Colberg : Trudy vient de me téléphoner. Elle dit que Sage a disparu.
B.C. : Je sais que le gamin est là!
M.Colberg : Vous venez faire quoi?
B.C. : On voulait retrouver Sage c'est tout.
Logan : Il n'est plus en danger. Vous pouvez rentrer chez vous.
M.Colberg (il montre lui aussi son arme): Allez B.C., j'te l'dirais pas deux fois!

(B.C. et Clyde font mine de partir puis attaquent le shérif et lui prennent son arme. Un coup de feu est tiré. Max est dans la chambre. Elle a toujours une crise. Le shérif s'écroule par terre. Il y a des échanges de coup de feu entre Logan et Clyde. Logan rentre dans la maison. Max essaye de se lever mais sa crise est trop forte et Sage l'aide à se recoucher. Sage va voir Logan.)
Sage : Elle a une crise.
Logan : Tu vas vite lui donner d'autres pilules.


A L'EXTERIEUR DE LA MAISON

(Dehors, B.C. tire des coup de feu dans la voiture du shérif. Il tend l'arme à Clyde.)
B.C. : Tiens, je vais aller chercher les autres. Barre l'entrée du chemin pour être sûr que personne ne monte ici. Et empêche-les d'aller chercher du secours compris?

(Clyde acquiesce et s'en va en courant vers l'entrée du chemin. Logan sort pour aller aider le shérif.)
M.Colberg : Ça va! Qui a donné l'ordre, ça je n'en sais rien mais...
Logan : Aucune importance ne vous fatiguez pas!
M.Colberg : Nous avons tous tiré, tous, vous entendez.

(Il s'accroche à Logan.)
M.Colberg : Tuer ou être tuer!

(Puis il meurt.)


DANS LA MAISON

(Max a toujours une crise. Logan et Sage sont à ses côtés.)
Max : C'est sûrement l'implant. Je dois avoir encore des éclats dans la tête.
Logan : Qui affectent ton équilibre et augmentent l'intensité de tes crises.
Max : Ça va aller. Ça passera comme toujours.
Logan : On a pratiquement aucune chance de sortir d'ici tant que tu n'iras pas mieux je le crains.
Max : Ils ne vont pas en rester là.
Logan : Ils ne vont pas être déçus. Rentre chez toi Sage!
Sage : Je reste avec vous.
Max : Obéis-lui!
Sage : J'veux qu'on les arrête, j'veux plus jamais avoir peur.


A L'EXTERIEUR DE LA MAISON

(Logan est ressorti dehors. Il regarde dans la voiture du shérif si la radio fonctionne mais B.C. a tiré dedans pour qu'il ne puisse pas s'en servir. Sage est avec lui. Il est monté à l'arrière du 4x4. Il ouvre un coffre et y trouve un fusil qu'il donne à Logan. Logan glisse un tube dans le conduit d'essence de la voiture pour remplir un jerricane d'essence. Sage et lui vont ensuite prendre une bouteille de gaz. Ensuite, il coupe un grand morceau de fil de pêche puis il barricade les fenêtres avec des planches de bois alors que Sage fait une croix à la peinture blanche sur un des murs de la maison. Logan enfile un gilet par balle à Sage.)
Logan : Tu es prêt?
Sage : Je suis prêt!

(Il fait maintenant nuit et une voiture arrive. C'est B.C. et sa bande. Sage regarde par la fenêtre.)

Flash-Back
(Sage est à la fenêtre. Il est plus petit. B.C. et sa bande sont là.)
B.C. : Eh Johnny! Sors une minute on voudrait t'parler!

(La mère de Sage l'éloigne de la fenêtre.)
Fin du Flash-Back


DANS LA MAISON

(Logan a pris le fusil. Il le passe par la fenêtre et tire. B.C. et sa bande se cachent derrière la voiture du shérif.)
Logan : On est tous armés! Partez ou nous serons obligés de riposter en ouvrant le feu sur vous!
B.C. : Oh, oh qu'est-ce-qu'on a peur, on va tous s'en aller! On règle d'abord quelques petits détails et après on s'en va.

(B.C. sent quelque chose de bizarre.)
Clyde : Qu'est-ce-que t'as?
B.C. : Ca sent l'essence.

(Logan qui a allumé un briquet met le feu sur le porche de la maison et le feu se propage jusqu'à la voiture du shérif.)
B.C. : Barrez-vous!

(Et la voiture explose.)
B.C. et sa bande : Aaaaah!

(Ils sont projetés en l'air par le souffle de l'explosion.)
B.C. : Benny, va te poster sur le côté, dépêche!

(Sage coupe le courant.)
Logan : Eh merde! Allez va prendre soin de Max.

(Logan échange des coups de feu avec deux des hommes de la bande à B.C. lorsqu'un autre casse la fenêtre. Sage regarde la scène.)

Flash-Back
(Un homme casse la vitre de la maison où habite Sage. Son père est juste à côté. La mère de Sage le cache dans un placard.)

Fin du Flash-Back
Logan (à Sage) : Fonce!

(Sage va se cacher sous une table. On voit que c'est Benny qui a cassé la fenêtre. Il pointe son arme sur Logan qui tire avant lui. Max se lève en entendant les coups de feu. Elle arrive à la porte mais sa crise est trop importante et elle se laisse tomber sur le sol. Benny n'est pas mort, il recharge son fusil. Logan, tire sur la croix blanche. Une explosion s'ensuit et Benny est projeté très loin dehors.)
Clyde : Oh!
B.C. (à un de ses potes) : Tu restes devant, d'accord. (S'adressant à Clyde) Toi tu passes par derrière. Moi j'attaque par la fenêtre.

(Max est toujours par terre. Sa crise est tellement forte qu'elle s'évanouit. Logan remonte la rampe tandis que l'homme détruit la porte avec sa crosse de fusil. Sage est toujours sous une table.)

Flash-Back
(B.C. enfonce la porte de Gilan. Il est armé. Il frappe le père de Sage avec la crosse du fusil. L'un des hommes tient la mère de Sage.)
B.C. : Tu cherches des crosses mon gros, hein!

(Il le frappe.)
B.C. : Qui t'as prévenu que l'impulsion arrivait?

(Il lui donne des coups de pieds alors que celui-ci est à terre.)
Fin du Flash-Back

(L'homme a détruit la porte. Il fait face à Logan.)
Logan : Pose ce fusil!

(L'homme se met en position pour tirer mais Logan est plus rapide et tire le premier. L'homme s'écroule.)

Flash-Back
B.C. (en criant) : Tu fais parti de ces ordures qui l'ont déclenchée, hein !(il lui donne un coup de pieds) Avoue! Avoue ordure!

(B.C. lui donne un coup de crosse dans la tête. On voit que Sage petit, regarde toute ce qu'il se passe.)
Emily Gilan (tout en pleurant): Non, je vous en supplie nan!

Fin du Flash-Back
(Logan regarde Sage. Clyde entre à son tour dans la maison par devant et se dirige vers Logan mais il est arrêté par le fil de pêche tendu qui lui tranche la gorge. B.C. est entré par derrière. Logan n'a pas le temps de l'éviter que B.C. tire et le touche. Logan tombe à terre. Sage regarde tout ce qui se passe. B.C. allume une cigarette.)

Flash-Back
(Le petit Sage voit B.C. allumé une cigarette. Et jeter son allumette par terre.)
B.C. : Qu'ils aillent en enfer!

Fin du Flash-Back
(B.C. tient une bouteille d'alcool dans les mains. Il verse son contenu par terre et jette sa cigarette. Le feu commence à se répandre. On voit que Logan n'est pas mort. Il prend son revolver et tire dans la jambe de B.C. Tous les deux se battent à terre et B.C. sort un couteau, mais Logan résiste.)
Logan : L'avantage d'être dans un fauteuil, c'est qu'on muscle beaucoup plus les épaules et les bras!

(Logan arrive à planter B.C. avec le couteau. Celui-ci s'écroule, mort.)
Logan : Sage, apporte l'extincteur!

(Sage ne bouge pas, comme pétrifié. Max est toujours évanouie alors que de la fumée commence à s'infiltrer dans la chambre.)
Logan (en criant pour qu'il entende) : Sage, apporte cet extincteur!

Flash-Back
(Sage est dans le placard et ses parents sont à terre. Le feu ravage la maison. Ses parents le regardent.)

Fin du Flash-Back
Logan : Sage!

(Puis, le feu s'éteint. Sage a pris l'extincteur pour l'éteindre.)

(Un peu plus tard, lorsque tout est fini, Max et Sage sont assis sur les marches du perron. Logan discute avec un homme.)
Homme : On savait pas ce qu'il s'était passé cette nuit-là. Difficile d'enquêter après un incendie. Bien sûr j'ai entendu ce que les gens racontaient: Pourquoi sont-ils les seuls à avoir de l'électricité, de la nourriture, ils étaient forcément au courant pour l'impulsion. On voyait leur maison à des kilomètres à la ronde. La seule qui soit éclairée. Je sais que c'est assez ridicule quand on y repense aujourd'hui mais à l'époque quand les gens disaient qu'ils avaient été prévenus, ça nous semblait logique. Et en plus...
Logan : Les Gilan étaient une famille d'émigrés.
Homme : Ouais, aucun d'entre nous n'imaginait que ça irait jusque là!

(Trudy arrive.)
Trudy : Sage!
Max : Trudy a fait beaucoup pour toi. Tu as d'la chance d'avoir quelqu'un comme ça dans ta vie.
Sage : Oui toi aussi!

(Max sourit. Sage se lève, fait un bisou sur la joue de Max et va dans les bras de Trudy. Max rejoint Logan.)
Max : Je suis contente de voir que si la superwoman a une défaillance temporaire son ange gardien prend les choses en main. Comment tu te sens?
Logan : Ça peut aller si on tient compte du fait que je n'avais encore tué personne.
Max : Malheureusement on a pas toujours le choix.

(Max en voix-off)
Max : Je crois que Logan a compris qu'on peut avoir de drôles de surprises quand on fouille le passé pour retrouver des cadavres cachés dans les placards.

(Sage a une fleur à la main. Max continue de parler en voix-off. Sage pose la fleur sur la tombe de ses parents.)
Max : Même si certains sont toujours vivants en fin de compte. Les gens disent qu'on ne peut pas ressusciter les morts mais si on est près à fleurter avec l'enfer il se pourrait qu'on y parvienne.

(Sage rejoint Trudy et tous deux s'en vont du cimetière.)

(In a Seattle street, a couple of police are guarding a gasoline truck. People are waiting in line to fill cars and containers with gas, including Max and Sketchy.)


SKETCHY: It's gonna run out before they get to us.

MAX: Will you stop?

SKETCHY: I really need new shoes, man.

MAX: Uh, Sketchy, this line's for gas.

SKETCHY: I know. Sky said if I score him a couple gallons of premium, he'd give me a pair of bike tires. Hey, no cutting!

MAX: I thought you wanted shoes.

SKETCHY: Sky doesn't have shoes. Herbal has shoes.

MAX: So you're gonna trade him the tires for the shoes.

SKETCHY: Herbal doesn't need tires. He needs a waffle iron for his lady. Original Cindy needs tires.

MAX: And Original Cindy has a waffle iron.

(They sit down on the bed of the pickup truck in front of them in line.)

SKETCHY: No, Normal has a waffle iron. He's gonna swap Original Cindy for some lingerie so she can give it to Herbal for the tires Sky's giving me for the gas, which is how I'm getting my shoes.

MAX: Nice. What does Normal want with lingerie?

SKETCHY: I'm a businessman. I don't ask questions.

(The truck they are sitting on pulls away. They stand up and watch it drive off.)

SKETCHY: Don't you wish sometimes you could just get the hell outta here for a couple days?

MAX (smiling): Reason why I'm standing in line.


(As a cop leads a man down some steps in handcuffs, we see Matt sitting in his car, talking on his cell phone.)

LOGAN (on phone): Hey, it's Logan. I need your help with something, Matt. Remember those protesters that went missing back when the city first imposed martial law?

MATT: Rumor was they were disappeared by a police death squad.

LOGAN: I think I can prove it.

(We see Logan wheeling around his apartment as he talks on his phone earpiece, eventually ending up at the computer.)

LOGAN: I got a tip about one of the cops on the scene. Partner tried to step forward about what happened. Partner turned up dead…guy took off. He's been laying low in a little town up the coast ever since.

MATT: You think he's willing to talk?

LOGAN: Think you could score me a sector pass so I can get out of the city and find out?

MATT: Sector police have really clamped down since the New Year's riots. No one gets in or out of the city without a Class One pass, and even I can't get a hold of one of those.

LOGAN (sighing): Right.

MATT: I know you're not just gonna give up on this. But do me a favor…be careful.

LOGAN: You got it.

(He strikes a key to end the call and turns around to find Max standing behind him, holding up the gas container and grinning.)

MAX: Hey.

LOGAN: Hey. Where you going?

MAX: "We," remember? (She sets down the gas tank and a bag.) The dizzying heights…fresh country air…hiking in the Cascades…We talked about it last week!

LOGAN (moving over to the table as she follows): You might've noticed there've been some changes since then. Unless you're planning to roll me off of Mount Rainier, you might want to reconsider.

MAX: What? You're back in the chair so you can't have a life anymore?

LOGAN: No, but I can't exactly scale mountains, now, can I?

MAX: Forget about the dizzying heights. What about the country air? Campfires…S'mores.

LOGAN (removing the earpiece): I got work to do.

MAX (angrily): And I spent the entire morning waiting in line for gas. (Turns to walk away and Logan follows.)

LOGAN: You can't get out of the city anyway. Not without--

(He stops short as Max turns and holds out two laminated cards.)

LOGAN: --sector passes.

(He reaches for them and Max yanks them away.)

MAX: Class One, VIP, no-questions-asked sector passes. I had to hang upside-down outside the window for an hour to swipe these from police headquarters. I almost horked, I got so nauseous, and I hate horking. You're not bailing on me.

LOGAN: Who said anything about bailing?

(She looks at him and he smiles.)


(Logan and Max are in his car, driving through the countryside. Max checks a map.)

MAX: I don't mean to bruise your delicate male ego, but your uncle's cabin is back that way.

LOGAN: Oh, didn't I tell you? It's, uh, being fumigated for termites. It's all tented up.

MAX: So? We'll untent it.

LOGAN: Ever hear of a town called Cape Haven? It's a little resort community. Passed through it once when I was a kid. Really charming.

MAX: Your uncle's cabin's pretty damn charming, as I recall, not to mention free.

LOGAN: It--it's rented out. Didn't I just tell you that?

MAX: You just told me it was tented for termites.

LOGAN: Whatever. You're really gonna love this place, though. Perfect vacation spot.

MAX: Long as I get my S'mores.

(They pass a welcome sign that says "Cape Haven.")

LOGAN: I remember this hotel. Enormous swimming pool, high dive. My parents--

(They slow down as they approach several civilian men with guns guarding the main road to town.)

MAX: This hotel…Did it have valet parking, by any chance?

(Logan idles the car and rolls down the window as one of the men talks to them.)

MAN: Where you headed?

LOGAN: Into town.

MAN: If you're looking for work, there isn't any.

MAX: I've got a question for you. Can I see your badge?

MAN: No badge. We're out here 'cause we don't want any trouble.

LOGAN: No, we're just here for the weekend.

MAN: Curfew's ten o'clock. After that you'd be advised to stay off the streets.

LOGAN: Got it.

MAN: Welcome to Cape Haven.

(Logan rolls up the window and drives on as Max rolls her eyes.)

MAX: …Where the men are men and the tourists are afraid. (Laughs.) What was his deal?

LOGAN (chuckling): Ah, you remember what it was like after the pulse hit. Places like this were overrun by people trying to get out of the cities. They were desperate…starving.

MAX: I figured things wouldn't be that bad out here.

LOGAN: Nuclear burst fries all the computers and satellites, turns the Information Age into the Stone Age overnight, doesn't mean you can't still fish or farm or whatever. They had to keep people out. Places like this would've been mobbed.

MAX: He was just hassling us 'cause he was bored. Don't they realize people wanna leave the city to get away from martial law and pretend the pulse never happened?

LOGAN: Easier said than done.

(They pass a building with a clock on it that says 12:05.)

MAX: Twelve-oh-five.

LOGAN: June first, 2009. Time the pulse hit.


(They pull up to an old one-story house that has peeling paint and a covered porch with steps. A woman comes out and stands on the porch as Max closes the hatch and Logan wheels a little over the dirt driveway.)

LOGAN: Are you Trudy?

TRUDY (surprised): Mr. Cale. Uh, come on around. Through the kitchen.

(As they head for the house, Max notices a boy of about twelve or thirteen watching them from a window. Trudy opens a side door, and they enter and look around. The main room is a kitchen/dining room, with steps leading down to a small living-room area and a fireplace. Through that area we see the front wooden door is open, and through the screen door we see Logan's car parked outside.)

MAX (smiling): Nice.

TRUDY (giving them the tour): Um…Stove's gas. So's the hot-water heater. Just turn it on when you need it. Propane's hard to come by these days.

MAX: No problem.

TRUDY (walking through the living-room area): Fireplace works. You can use the cuttin' stump outside if you need m…Oh, the steps. I'll get a carpenter to put a ramp down in the morning.

LOGAN: Great.

(Trudy walks down the hall. As they turn to follow, Max notices the boy watching them through the screen door.)

TRUDY: Bathroom's through that door. (She waves at a bedroom and they peer inside.) Master bedroom.

MAX AND LOGAN: Where's the guest bedroom?

(They look at her.)

MAX AND LOGAN: I snore.

TRUDY: Guest room's through there. (Gestures.)

(They turn and look at the guest bedroom.)

LOGAN: Hi.

(The boy, watching them from the guest room, doesn't respond. They move through the hallway back to the kitchen.)

TRUDY: We didn't turn it down. I'll get Sage to come back with some linens.

LOGAN (turning to face Trudy and Max): Now, where's the phone?

TRUDY: There isn't one. Sorry.

LOGAN: Because my cell can't get a signal and I…(Max catches his eye)…I, uh…I need a phone.

TRUDY: There's a pay phone back in town.

LOGAN: Great.

TRUDY: If it's not a problem…would you mind…?

LOGAN: Oh! Yeah. Sorry. (Takes some cash from his jacket pocket and hands it to Trudy.) Here you go.

TRUDY (smiling and calling out): Sage, let's go!

(Max and Logan look toward the guest bedroom, but Sage isn't there. They look out the front door and see him jump down the porch steps and run off. Trudy follows. Max sits down as Logan looks around.)

MAX: Spill it.

LOGAN (looking at her): Spill what?

MAX: Need Bling to feed a cat you don't have?

LOGAN (looking a bit sheepish): There's a source that I need to talk to here in town.

(Max gets up in a huff.)

LOGAN: What?

MAX (going to the fireplace): I should've known.

LOGAN: Max, this is important.

MAX: You came here to work.

LOGAN (following her to the edge of the steps): Ten years ago, there were eighteen people who were murdered for standing up against police brutality. This guy was there.

MAX (angrily): I don't care if he could raise the dead. This was supposed to be a vacation.

LOGAN: How can I even think about having a good time when--

MAX: --when there are eighteen restless spirits waiting for you to avenge their deaths?

LOGAN (angrily, nearly shouting): When the man responsible for killing those people was Rollins Miller, the chief of police! And not only did he get away with it, he got promoted for it!

MAX: If I'd known this was gonna be an Eyes Only wilderness retreat, I wouldn't have come.

LOGAN: So I'm just supposed to let him get away with it?

MAX: You can't right every wrong.

LOGAN: You've got to at least try.

MAX: Whatever. Go talk to your source. This girl's gonna kick back, make S'mores, and relax.

LOGAN: Fine. I'll be back later.

MAX: Don't hurry.

LOGAN (glaring at her on his way out): Have fun. Because that is the most important thing.

MAX: I'll try. Even though I'll be wracked by guilt since I don't have enough to share with every single person on this planet.

(They glare at each other as she pops a marshmallow into her mouth.)


(Outside, Max is chopping wood. As she raises the ax, she shakes a little, and she stops chopping. She gathers an armful of the wood she has cut and walks toward the house. As she hits the porch, she shakes violently for a few moments and drops the wood. Max runs into the bedroom and pulls a bottle of tryptophan out of her bag. She manages to get a few pills into her mouth before her shaking hands drop the bottle and pills scatter across the floor. She sits on the floor by the bed, legs drawn to her chest. Sage, who was passing by with some linens, sees her and drops to the floor in front of her, wide-eyed, as she continues to seize.)

SAGE: My aunt's a doctor. I can go get her if you want.

MAX: No, it's okay.

SAGE: What's the matter with you?

MAX: I have this problem. The chemicals in my brain go all buggy on me. I just have to take these pills and it goes away after a while.

(Sage reads the label on the bottle and begins to pick up the pills.)

SAGE: Tryptophan. That's what's in milk.

MAX: How'd you know?

SAGE: Aunt's a doctor. She doesn't just give you a glass of milk when you can't sleep. She tells you why it's gonna work.

MAX: I have a hard time sleeping, too.

SAGE: I don't really like to.

MAX: How come?

SAGE: Bad dreams.

MAX: Me too, sometimes.

SAGE: Like what?

MAX: People chasing me…trying to hurt me.

SAGE: In mine, I'm hiding from them. And when I try to get away…

MAX: You can't move.

SAGE: They keep coming.

MAX: But they never get closer.

SAGE: Yeah.

MAX: Yeah.

SAGE: Sure you don't want me to go get her?

MAX: Yeah. Positive.

SAGE: How come?

MAX: It's complicated. Kind of a secret.

SAGE: I have a secret too.

MAX: Yeah?

SAGE: I'll tell you mine if you'll tell me yours.

MAX (laughing): Nice try.

(They both smile.)


(Logan enters a small office building. He approaches a couple of guys standing around, one of whom is the guy who stopped the car earlier.)

LOGAN: I'm looking for Herman Colberg.

(The guy looks over to a man sitting at a desk nearby.)

GUY: Herman?

(The man at the desk looks up. Logan turns and approaches him.)

LOGAN: Mr. Colberg?

HERMAN: Yeah?

LOGAN: I'm Logan Cale. I'm a journalist.

HERMAN: Uh-huh?

LOGAN: Can I talk to you for a minute…in private?

HERMAN: What about?

LOGAN (glancing around and lowering his voice): I know who you are…who you were. And I'm not here to make trouble.

HERMAN (at normal volume): I don't have any idea of what you're talking about.

(Herman gets up and walks into the next room. Logan follows and continues speaking at low volume. Herman pours himself some coffee and continues to use normal volume.)

LOGAN: You used to be with the Seattle P.D. Changed your name back in 2010 when you quit the force.

HERMAN: I don't know what to tell you…but you got the wrong guy.

LOGAN: Look, I understand why you'd be reluctant to talk to me.

HERMAN: I'm not the man you're looking for.

LOGAN: Maybe you don't care about those eighteen people those cops killed…but your partner did. He died trying to come forward and do the right thing. Don't let his death be for nothing.

(Logan leaves as Herman watches.)


(At a local bar/pool hall, Max is sitting at the bar, drinking milk and sitting next to Sage.)

BARTENDER: You sure like milk, huh?

MAX (smiling at Sage): Does a body good.

(Sage laughs. A man sits at the bar and sets down a pitcher. Sage's smile disappears and he stares straight ahead.)

MAN (to bartender): Hey, Benny. Top us up, there, fella. And a glass of milk for the lady. (Lights a cigarette as Benny pours Max more milk.) Sage. That your girlfriend? Hey, why don't you be a good pal and introduce us, huh? (Sage doesn't react.) That's okay, I'll do it myself.

(He thumps Sage on the back and removes the cigarette from his mouth.)

MAN (to Max): Hi. I'm B.C.

(Max turns to the man sitting on her other side.)

MAX: Are you done with the table?

OTHER MAN: It's all yours, honey.

MAX (to Sage): Come on. (She takes the glass of milk and they walk towards the pool table.)


(Later, Max is leaning over Sage's shoulder as he takes aim. B.C. and his three friends, including the bartender, watch from the bar.)

MAX: Hit it right there.

(Sage takes a shot. Logan enters and approaches them.)

MAX: Hey.

LOGAN: Hey. Got your note.

MAX: You remember Sage.

LOGAN: Yeah. (To Sage.) How's it going?

SAGE: Okay.

MAX: So? How'd it go? Find him?

LOGAN: Ah, turns out he wasn't the guy I thought he was.

MAX (smiling): Oh. I guess you got no choice but to enjoy yourself.

(As she rounds the table, she shakes for a moment.)

LOGAN: You all right?

(He notices the empty glass of milk on the table as Max bends to take aim.)

MAX: I'm fine. (Quietly.) He knows.

(Logan looks at Sage.)

MAX (at normal volume): I'm just a little shaky.

(She takes a shot and sinks the eight-ball. B.C. and his friends whoop.)

MAX (to Sage): Sorry, bucko. My game.

SAGE: Thanks…for not treating me like a kid and letting me win.

(Max nods.)

MAX (to Logan): So you want to be my next victim?

LOGAN: Mind if I break?


(Logan takes a shot and the balls on the table scatter. He sinks some balls and moves to the side of the table.)

MAX (smiling): Lucky.

(He glances at her, takes another shot, and sinks another ball.)

FRIEND AT BAR (laughing, to B.C.): Lucky.

MAX: Not bad.

(Logan takes a third shot and sinks another ball. He takes a fourth but misses. Max leans over to take aim and B.C. notices her butt.)

B.C.: Nice.

(Logan overhears the comment and frowns. Max takes her shot and sinks a ball. B.C. and his friends whistle a catcall. Logan backs up to approach B.C. while keeping his eyes on Max, who is taking aim for another shot.)

LOGAN: You got a problem?

B.C.: No, man, I ain't got no problem. I'm just enjoying the view.

LOGAN: Why don't you go enjoy the view from your cave?

(The friends laugh at B.C.)

B.C.: Oh, okay.

(He pushes Logan over, who falls backwards out of his chair and onto the floor. As he struggles to get back up, B.C. and his friends laugh and taunt him. Max is still leaning over the pool table, taking aim. B.C. approaches her from behind. Her face suddenly contorts with fury and she shoves the pool stick backwards into his gut. As he falls, one of his friends approaches Max, and she whacks him in the face with the stick. Another friend comes up and goes to kick her. She blocks the kick with the stick, kicks him in the gut, and he falls. The man she whacked in the face throws a punch but misses. She socks him in the gut and in the face, and he falls. B.C. heads for her, she punches him in the face, and he falls. As the man she kicked comes at her again, she hops on the pool table and kicks him with both feet. B.C. rises to face her.)

B.C.: Hey.

(Max punches him and he falls. She sees that Logan is almost in the chair and lifts him the rest of the way. Benny stands behind the bar, looking surprised, with his hands on his head.)

MAX: You okay?

LOGAN (tightly): Yeah. I'm fine.

(He leaves and Max watches him go.)


(The next morning, Max enters the kitchen. Logan is sitting on the counter, legs on the wheelchair in front of him, spooning some oatmeal into a couple of bowls.)

LOGAN: Morning.

MAX: Hey.

LOGAN: Want some breakfast?

MAX: No. I'm not hungry.

(She gets some milk and shakes a little as she pours.)

LOGAN: Seizures getting bad?

MAX: No worse than usual. Just got a terrible headache and I'm tripping over my own feet.

LOGAN (chuckling a little): Well, that's new, huh?

MAX (smiling): Guess I need my 50,000-mile checkup.

LOGAN (dropping into the chair): Are you cold? 'Cause I can get a fire started.

MAX: No, I'm fine.

LOGAN: Let me get you a blanket.

MAX (testily): I said I'm okay.

LOGAN: That's right. I forgot. I'm not supposed to help you, 'cause you're the superhero and I'm the guy on wheels.

(He takes a bowl of oatmeal to the table and begins to eat while sulking. Max sets her milk down and watches him in disbelief.)

MAX (angrily): How did my screwed-up genetics suddenly become about you?

(He doesn't answer and her face softens.)

MAX: When you're done eating, d'you want to go for a walk or something?

LOGAN (sarcastically): Wouldn't want to slow you down.

(Max's face hardens again.)

MAX: Fine. You want to feel sorry for your bad self, be my guest.

(She walks out the door and Logan stabs the spoon into the oatmeal.)


(Max is walking along a dirt path on a hill and stops to look out over the town and the water. A short way down the hill, she sees Sage standing in a small cemetery. She approaches him, and we see he is standing in front of three headstones. The first name on one headstone is covered by leaves; the last name is Gilan. The birth year, in the 1980s, is also covered up, and the death year is 2009. The second headstone says EMILY GILAN 1984-2009. Sage is looking at the third headstone, which says SAM GILAN; the first date, in the 2000's, is covered up, and the second date is 2009.)

MAX: Hey.

SAGE: Hey.

MAX: Friend of yours?

SAGE: Sort of.

MAX: What do you mean, sort of?

SAGE: Remember when I said I had a secret?

MAX: Yeah.

SAGE: Promise you won't tell?

MAX: Promise.

SAGE: I see him sometimes. At night.

MAX: You mean like when you're asleep?

SAGE: No. He's there. In my room.

MAX: You mean like a ghost.

SAGE: Maybe it's just my imagination. 'Cause I know the story.

MAX: What story?

SAGE (looking at her): How he died.


(At the house, there is a knock on the front door. Logan approaches the steps to the living room and sees one of B.C.'s friends standing on the porch, looking through the screen.)

LOGAN: Can I help you?

MAN: Trudy sent me.

LOGAN (in disbelief): You're the carpenter?

MAN: Toolbox…wood…truck…Thought I was the dentist?

LOGAN: I was thinking something else.


(Max and Sage are standing outside an old house, looking at it. The house has obviously been in a fire, and several of the walls are missing.)

SAGE: Happened before I came to live here. It was right after the pulse. They were running a generator to keep the power on. There was an accident. They all died.


(Inside, they stand in the doorway of a bedroom filled with burned debris on the floor.)

SAGE: This was his room.

(Max enters and pokes through the debris. She picks up a doorknob with an interesting engraving and tosses it to Sage.)

MAX: Hey, Sage. Check this out.

(Sage catches the doorknob and looks at it. Suddenly he looks at Max with terror on his face.)

MAX: What's wrong?

(He drops the doorknob and runs out.)

MAX: Sage!

(She starts to chase after him but shakes. She stops, steadies herself against a wall, and walks out of the house.)

MAX: Sage!


(Back at the house Max and Logan are staying in, the carpenter is finishing the ramp while Logan watches, chin in hand.)

CARPENTER: Yeah. That's it. All finished. Wanna try it out?

LOGAN (tightly, through gritted teeth): I'm sure it's fine.

CARPENTER (somewhat contritely): It's a little steep. I, uh…wouldn't want you to tip over.

LOGAN (softening): It's fine.

(The carpenter nods and picks up his toolbox as a truck pulls up outside.)

CARPENTER: You have a nice day now.

(Logan nods, and the carpenter turns for the door. Herman gets out of his truck. The carpenter glances back at Logan and nods at Herman on the way to his own truck.)

CARPENTER: Herm.

(Logan, eyes on Herman, moves down the ramp and approaches the screen door. The carpenter drives off and Herman stands on the porch, looking in at Logan.)

HERMAN: No one here knows who I am and that's the way I want it to stay. If you're smart, you'll leave this whole thing alone.

LOGAN: Maybe I'm not so smart.

HERMAN: Nothing you can do could bring them back. (Turns to leave.)

LOGAN: No, but maybe I can get the cops responsible off the street so they don't do it again.

(Herman turns back around, enters the house, and closes the wooden door behind him.)

HERMAN: You don't know. You don't know what it was like, being out there on the front lines.

LOGAN: You make it sound like a war.

HERMAN: It was. (He paces.) Summer of '09, Seattle went crazy. People were looting, burning down the city. We had to do something.

LOGAN: You mean like rounding up demonstrators, shooting them in cold blood, and dumping their bodies in a mass grave?

HERMAN: Demonstrators? They were inciting people to riot.

LOGAN: They were just trying to keep the police in check.

HERMAN: Keep us in check? I saw people hanging from telephone poles, lynched by their own neighbors. At first, everybody thought it was the Arabs set off the pulse. Then just about any foreigner was a target. Pretty soon, anybody who had something that somebody else wanted was fair game. We had to get the situation under control.

LOGAN: And if you had to break some heads to do it, then…so be it?

HERMAN: We were protecting people like you. People that had the most to lose. You didn't want the barbarian hordes coming to your neighborhood. But you…you wanted us to be nice about it. You wanted us to play by the rules, but…the rules had changed.

LOGAN: Murder was always against the rules.

HERMAN (angrily): You tell that to the cops out on patrol who were being shot at by snipers! You tell that to the firemen who had their throats slit by piano wire strung across doorways! We didn't have any choice! It was us against them! Kill or be killed!

LOGAN: The people that I came to talk to you about were unarmed when they were killed, and they posed no threat to the police involved.

HERMAN (more calmly): As long as they were in custody, no. But…some judge would've let 'em right out. And they would've been right back at it.

LOGAN: Somebody decided to make sure that didn't happen again. Who gave the order? (Herman shakes his head and heads for the door.) Who pulled the trigger?

HERMAN: I don't know.

LOGAN: The bodies--where are they buried? You were there.

HERMAN: I don't know. I don't know anything. (Leaves.)


(Sage is walking down a street. One of B.C.'s friends pulls up next to him in a pickup truck.)

MAN: Hey, Sage. Let's take a ride.


(In an abandoned factory, B.C. is talking to Sage while his three friends look on. Sage is staring at the floor.)

B.C.: Clyde here tells me he saw you up at the house on Willow Street. You were with that girl from out of town. Yeah? (Bends to look in Sage's face.) What were you two doing up there?

SAGE: Nothing.

B.C.: You tell her about the house? The people that died?

SAGE: Yeah.

B.C.: How did they die, Sage? 'Cause, um…(Stands up.)…I forget.

SAGE: Generator shorted out.

B.C.: That's right. It was a coupla days after the pulse and all the lights went out. (Kneels in front of Sage again.) 'Course, you're probably too young to remember that, aren'tcha?

SAGE (looking him in the eye): No. I remember when the lights went out.

B.C.: What else do you remember? (He lights a cigarette; Sage doesn't answer.) Why you lookin' at me like that? Don't stare, kid. It's not polite. (Sage doesn't move.) I said don't stare.

(He slaps Sage across the face and Sage falls to the ground. As he sits up, we see his nose bleeding.)

B.C.: Now you listen to me. You stay away from that girl. You don't know her, you don't need to be talkin' to her. You got it?

(Sage nods tightly and B.C. helps him up.)

B.C.: Good. (Ruffles his hair.) Now get outta here.

(Sage runs away.)


(Max knocks on the door of Trudy's house.)

MAX: Sage? Trudy? Anybody home?

(Sage enters the yard, sees Max, and starts to run away. Max catches him by the arm and sees the dried blood on his lip.)

MAX: Sage! What happened?

SAGE: Nothing.

MAX: Who did this to you?

SAGE: Nobody.

MAX: Tell me.

SAGE: Leave me alone!

(He starts to run off again. Max reaches out and catches him by the shirt. The shirt rips, Sage stops, and Max sees a burn scar on Sage's chest. He looks down and touches it. She takes his hand, looks at his palm, and sees a scar that matches the engraving on the doorknob. She flashes back to the bedroom and to the burned-down house.)

SAGE (in flashback): I have a secret too.

(Max remembers the look of terror on his face when he held the doorknob, and then Sam's headstone.)

SAGE (in flashback): I see him sometimes. At night.

(Max looks at Sage. He turns and runs into the house.)


(That night, under a full moon, Logan shines a flashlight on Max as she stands in a hole in the ground, digging.)

LOGAN: Max, this is insane.

MAX: It's the only explanation.

LOGAN: No, it's grave-robbing.

MAX: The scar…the fire…

LOGAN: What scar? What fire?

MAX: I get it now. Even the ghost makes sense.

(The shovel strikes something hard and she drops it.)

LOGAN: Ah, the ghost makes sense. So, what, now you're avenging restless spirits?

MAX: They lied to him all this time. He was at the house.

LOGAN: Who? What house? (Max brushes some dirt off a wooden object.) Why are you doing this? What do you expect to find?

MAX: Nothing.

(She rips off a couple pieces of the wood and looks inside.)

MAX: See? It's empty.

LOGAN: Max, what the hell is going on here?

MAX: He didn't die in that fire. He's alive…Sage. Sage is Sam Gilan.

(The camera pans out and we see Logan's car parked nearby with its lights on them. A short distance away, we see Clyde, watching them from the darkness.)


(In Trudy's office, she is pacing angrily between her desk and the window. Max and Logan are sitting in front of the desk.)

TRUDY: Where do you get off digging up that poor boy's grave?

MAX: Where do you get off buring an empty coffin?

TRUDY: We wanted to give him a proper funeral. It was empty because his body had never been found.

LOGAN: According to the death certificates, which you filed and signed, the remains of John, Emily, and Sam Gilan were retrieved from the site. We know you falsified the documents…and we know who Sage is.

TRUDY: I don't know what you're talking about.

MAX: The burns on his body?

TRUDY: He was in a car accident when he was little.

MAX: The scar on his hand?

LOGAN: He's Sam Gilan.

TRUDY (no longer angry): Leave it alone. Please.

MAX: Why would you lie to him? Why would you lie to everyone?

TRUDY: Because they would have killed him. Just like they did John and Emily.

LOGAN: Who? Who would've killed him?

TRUDY: B.C. and his friends. Night of the fire, I was the first one up there. They didn't see me, but I saw them…running off, laughing, yelling. I heard something in the woods. It was Sage…Sam. He was burned all over, in shock. I took him home before anyone else got there. Didn't know what else to do.

MAX: Why didn't you go to the police?

TRUDY (looking at them): What police? They'd all been reassigned to the cities to put down rioting. We were on our own out here. I didn't have anyone to turn to, and I didn't know who I could trust. So I didn't tell anyone anything. Just kept him home, waiting for him to get better.

LOGAN: But you couldn't keep him hidden forever…so you started telling people he was your nephew.

TRUDY: Things were chaotic back then. No one questioned it. They all had their own problems to worry about. And Sage…he was so traumatized by what had happened…

MAX: He started believing it himself.

TRUDY: The only ones I had to worry about were B.C. and the others.

LOGAN: And why would they go up there and kill those people?

TRUDY: They did what a lot of people in town thought about doing…attack the outsiders.

(A door slams, and we see Sage running away.)

TRUDY: Sage…


(At the abandoned factory, B.C. is waiting with Benny and Clyde. The carpenter enters.)

B.C.: Well?

CARPENTER: They went over there to talk to her.

CLYDE: We're screwed. So screwed, man.

BENNY: She doesn't know it was us who did it.

CARPENTER: Oh yeah? Then how come she hasn't spoken so much as a word to any of us in ten years? Huh? I told you we shoulda killed her back then. Both of them.

CLYDE: Oh, so, what, it's our fault? Wasn't it your idea to go up there in the first place?

CARPENTER: You said they had food.

B.C.: Is that what you're gonna tell Herman?

CARPENTER: You're the one lost it…started hittin' the guy.

B.C.: Well, I thought he knew the pulse was comin'.

CARPENTER: Oh, yeah. You and your theories.

B.C.: So I was wrong. Anyway, we wouldn'ta had to kill 'em if this idiot didn't grab the wife. (Gestures at Clyde)

CLYDE: Somebody had to teach those A-rabs a lesson. Besides, you had some, too.

B.C.: Yeah, when you weren't up for the job.

(Clyde grabs him and they start to fight. Benny and the carpenter break them up.)

CARPENTER: Guys! Cut it out, man.

BENNY: Come on. Maybe she didn't tell them anything, huh?

CLYDE: Yeah, well, what about the kid?

BENNY: He doesn't remember anything.

CARPENTER: This isn't gonna go away because you want it to!

(They start to scuffle again and B.C. breaks them up.)

B.C.: Shut up! Just let me think.

(He approaches a fire and looks into it.)

B.C.: Benny, your foot's bothering you again. You gotta pay a visit to the doc. Suss out what she may have told them. Clyde, I think it's high time you volunteered for watch duty. Find out what Herman and his stormtroopers know about the grave. (Looks at the carpenter.) You're with me.

CARPENTER: Where we goin'?

B.C.: We're gonna remind the kid that good little boys don't talk to strangers.


(Max and Sage are standing at the gate to the cemetery. Sage is crying.)

SAGE: It's not true. It can't be!

MAX: It is true. In a way you've always known. I know it hurts…but you can't hide from it anymore.

(Sage hugs her and sobs.)


(At the house, Max lights a fire as Sage and Logan watch. Max starts to walk away but has to grab the railing as a seizure shakes her.)

LOGAN: You okay?

MAX: Whoa.

(She continues shaking. Logan hears a truck, looks out the window, and sees B.C. and the carpenter pulling up. He goes over to Max and whispers.)

LOGAN: We've got company. Take him in the bedroom and stay there. Okay? Do it. (To Sage.) Hey, Sage…

(Max and Sage head for the bedroom, Max leaning on Sage as she shakes. Logan goes to his bag, pulls out a gun, and loads it. Max hears him cock the gun and glances back at him on her way into the bedroom. Logan goes out to the porch as B.C. and the carpenter approach it.)

B.C.: Lookin' for Sage.

LOGAN: Not here.

B.C.: So you don't mind if we just come in just to--

(Logan crosses his arms and B.C. sees the gun he's holding.)

LOGAN: Guess you'll have to take my word for it.

(They all hear a truck and look to see Herman pulling in the driveway. Logan hides the gun under his arm and Herman gets out.)

HERMAN: Got a call from Trudy said Sage was missing?

B.C.: Yeah, they got him inside.

(Herman looks at B.C. and the carpenter.)

HERMAN: What are you doing here?

B.C.: Just tryin' to help find the kid, that's all.

LOGAN: He's found. So why don't you get lost?

HERMAN: Go on. (They don't move and he brushes his jacket aside to reveal a gun in a holster.) Don't make me tell you again.

(B.C. and the carpenter look at Logan, then at Herman, and start to walk away. Suddenly they jump Herman and begin fighting with him. Logan pulls out the gun but can't get a clear shot. The carpenter wrests Herman's gun away from him and shoots him in the gut. The guys stop fighting. Herman stumbles a few steps and collapses. The carpenter grabs the gun, which had fallen to the ground. Logan fires at him. The carpenter ducks behind the truck and returns fire. Max hears the shooting and starts getting up. Logan and the carpenter keep shooting at each other. Max's seizure makes her stumble. Logan goes into the house and closes the wooden door; a bullet pierces it. Sage helps Max back into bed and runs out to Logan.)

SAGE: She's getting worse.

LOGAN: Get back in the room and give her her pills.

(Sage runs back to the bedroom. B.C., who now has the gun, fires into Herman's truck and ducks behind his own with the carpenter.)

BC (handing him the gun): Here. I'm gonna go get the guys. You block the end of the driveway and make sure no one comes up. Make sure they don't take off to get help.

(He climbs in the truck and drives away. The carpenter runs into the trees, headed for the end of the long driveway. Once they've left, Logan comes out and approaches Herman, who is lying on the ground. Herman sits up a little, bleeding from the corner of his mouth, and Logan checks his chest for the gunshot wound.)

HERMAN (gasping): I don't know who gave the order…but…

LOGAN: It doesn't matter now. Don't try to speak.

HERMAN: We…we all did the shooting. All of us. (Grabs Logan and looks him in the eye.) Kill or be killed.

(His eyes roll back and he collapses, dead.)


(In the bedroom, Max is lying on the bed, seizing violently. Logan is beside the bed, one hand on her shoulder, and Sage is standing nearby.)

MAX: Must be the implant. Piece of junk's still stuck in my head.

LOGAN: It's affecting your balance, making your seizures worse.

MAX: It's okay. It'll pass. Always does.

LOGAN: In the meantime, neither one of us is in any shape to make much of an escape.

MAX: They're coming back, Logan.

LOGAN: And I'll be ready for 'em. (To Sage) And you're getting out of here.

SAGE: I'm not leaving.

MAX: Listen to him.

SAGE: I'm done hiding. I don't want to do it anymore.


(Outside, Logan peers into Herman's truck. Sage opens a metal box in the truck bed and hands Logan a bulletproof vest and a rifle. Logan unscrews the cap to the gas tank, inserts a plastic hose, and begins to siphon gasoline into a bucket. Sage hands him a propane tank. Logan cuts a length of fishing line and hands it to Sage. Logan boards up a window, inside the house, as Sage paints a big X on the wall below the front window. Logan straps a bulletproof vest on Sage.)

LOGAN: Ready?

SAGE: Ready.


(That night, the truck pulls up to the house. Logan and Sage look out the window. Sage flashes back and remembers that night shortly after the pulse, looking out a window as B.C. and his friends approach his house with guns. Sam's mother joins him at the window.)

BC (in flashback): Hey, Johnny! C'mon out. We wanna talk to ya.

(Logan cocks the rifle. B.C. and his friends duck behind Herman's truck and aim their guns at the house. Logan shoots above their head.)

LOGAN: We are armed. Leave now or you will meet with forceful resistance.

BC (laughing): All right, we'll just be leaving then, man. Just gotta tie up a few loose ends first. (Logan sets down the gun and lights a cigarette lighter that was sitting on the windowsill. B.C. sniffs the air and the ground.)

CARPENTER: What's that?

B.C.: Gasoline.

(Logan drops the lighter on the ground outside the house, and the fishing line catches fire. The fire heads toward the truck. B.C. and his friends run away and the truck explodes. Max hears the explosion and starts to get up. B.C. and his friends duck behind their truck.)

B.C.: Benny, go around the side of the house, man.

(Sage kills the lights inside the house.)

LOGAN: Good. Now go back and take care of Max.

(B.C. and his friends shoot at the house. Logan backs away from the window. Benny uses his gun to smash through the window. Sage watches and flashes back to his father trying to defend the family as someone smashes through the window with a gun. His mother rushes him to a closet and closes him into it.)

LOGAN: Go!

(Sage ducks under a table. Benny fires at Logan. Logan fires back and hits him in the shoulder. Benny sits on the porch. Max gets up and heads for the bedroom door, but the seizures make her sit on the floor. Benny reloads his gun on the porch. Logan takes aim at the X below the window and fires. The bullet goes through the wood and hits a propane tank sitting outside, and the porch explodes into flame.)

B.C.: I'll take the front. All right? Go around the back. I'm gonna take the front window.

(In the bedroom, Max passes out. Logan goes up the ramp as Clyde uses his gun to start smashing through the front door. Sage flashes back to B.C. and his friends busting into the house as he watches through the slats in the closet door. B.C. jabs the gun into John Gilan's gut as Emily screams.)

BC (in flashback): What are you lookin' at, raghead? (Punches John.) You knew it was comin', didn't you? Huh? (Kicks him.)

(Clyde breaks through the door and Logan aims at him.)

LOGAN: Put it down!

(Clyde goes to shoot but Logan shoots him first, and he collapses. Sage remembers watching from the closet as B.C. kicks John.)

BC (in flashback): It was you camel jockeys set off the pulse, wasn't it?

(Clyde grabs Emily.)

EMILY (in flashback): No! Please!

(In the present day, the carpenter opens the side door.)

CARPENTER: You're gonna pay!

(Logan rolls down the ramp. The carpenter goes to follow but is caught by fishing line strung across and falls. B.C. jumps through the shattered front window and shoots Logan in the vest. The force of the bullet knocks Logan backwards onto the floor. B.C. kicks him a bit to see if he moves; he doesn't and his eyes remain closed. B.C. sees the bloody fishing line and the carpenter lying on the floor, throat slit. B.C. lights a cigarette as Sage watches from under the table. Sage flashes back to B.C. lighting a cigarette with a match and smiling.)

BC (in flashback): Let's torch this sucker.

(In the present day, B.C. pours gasoline out of a water bottle and drops his cigarette. A fire starts. Logan opens his eyes, quietly reaches into his wheelchair pocket, and pulls out his gun. He shoots B.C. in the leg. B.C. falls on top of him and they fight. B.C. pulls out a knife, but Logan grabs his wrist.)

LOGAN: Thing about the wheelchair…Builds upper-body strength.

(Logan turns B.C.'s wrist and uses it to jam the knife into B.C.'s gut. They roll over. B.C. groans and Logan looks at Sage.)

LOGAN: Sage! Fire extinguisher!

(In the bedroom, Max is lying unconscious on the floor as smoke fills the room.)

LOGAN: Sage! Get the fire extinguisher!

(Sage shakes his head. He remembers his parents lying on the floor, reaching to him, as the house burns. He watches wide-eyed through the closet door as they pass out.)

LOGAN: Sage!

(Suddenly Sage uses the fire extinguisher and the fire goes out. He and Logan look at each other.)


(Later, Logan's car is being loaded onto a truck. Max and Sage are sitting on the steps of the porch, Max wrapped in a blanket. Logan is sitting in the yard a little ways away as the man who stopped their car when they first entered town paces around him.)

MAN: We didn't know what happened up there that night. All the evidence was destroyed in the fire. Sure, I'd heard what the people were saying--"Why are they the only ones who've got food and power? They must've known the pulse was coming." You could see that house of theirs from miles away. Only thing lit up. I know it sounds crazy now, but back then…when people would say they must've known it was comin'…somehow it made sense.

LOGAN: Didn't help that the Gilans weren't from around here?

MAN: Never thought anybody'd go through with it.

(Trudy enters the yard.)

TRUDY: Sage.

(On the porch, Sage looks up but doesn't get up.)

MAX: She went though a lot for you. You're lucky to have someone like that in your life.

SAGE: Yeah. (Glances at Logan) You too.

(Max looks at Logan and smiles. Sage kisses Max on the cheek, walks over to Trudy, and hugs her. Max, smiling, gets off the porch and approaches Logan.)

MAX: It's good to know that when the superhero's otherwise occupied, the sidekick's ready to step in.

(Logan looks up at her.)

MAX: How you feeling?

LOGAN: Okay…considering I've never killed anyone before.

MAX: Sometimes you have no other choice.

(He nods. Later, the truck his car is mounted on pulls away with Max and Logan riding in the cab with the driver. Max's voiceover begins.)

MAX: I guess Logan must've figured it out. You can get more than you bargain for when you go looking for where the bodies are buried.

(In the cemetery, Sage is putting daisies on his parents' headstones. We finally see that his father was born in 1984 and his first name was Jahanshah.)

MAX: Even when they're not buried after all.

(We see there is no longer a third headstone.)

MAX: They say you can't raise the dead. But sometimes, if you're prepared to go through a little bit of hell, maybe you can.

(Sage takes Trudy's hand. They smile and walk out of the cemetery.)

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

MikeBallin 
23.05.2020 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
27.01.2019 vers 16h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

coldflash 
02.01.2019 vers 19h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

L'HypnoCard His Dark Materials de la catégorie Evil a été élue HypnoCard du mois de février 2021 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Bilan du mois de Février

Bilan du mois de Février
> Le bilan du mois de Février vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Calendrier de Mars

Calendrier de Mars
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Le quartier fête ses 16 ans !

Le quartier fête ses 16 ans !
Aujourd'hui, le quartier Dark Angel souffle ses 16 bougies ! Actif depuis le 19 Février 2005, nous...

Calendrier de Février

Calendrier de Février
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

HypnoCup 2021! [Résultats]

HypnoCup 2021! [Résultats]
Pour cette nouvelle édition de l'HypnoCup, les couples sont le thème de cette année. Parmi les 512...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 13:04

Le calendrier du mois est arrivé sur le quartier Legends of tomorrow ! Ainsi que nouveaux duel, pdm et sondage

SeySey, Aujourd'hui à 14:40

Bonjour ! Nouvelles lectures sur le quartier Sex Education ;D

quimper, Aujourd'hui à 17:48

De nouveaux calendriers sur les quartiers Elementary, The Closer, NCIS Los Angeles et Sherlock.

quimper, Aujourd'hui à 17:49

Et un nouveau sondage sur Sherlock : quelle actrice de Doctor Who dans la saison 5. N'hésitez pas à venir

emeline53, Aujourd'hui à 20:41

Nouveau sondage sur le quartier The Fosters portant sur le spin-off Good Trouble ! N'hésitez pas à commenter, je serai ravie de vous répondre

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site