VOTE | 171 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#110 : Surveillance Rapprochée

Logan confit à Max la mission de protéger pendant vingt quatre heures, le témoin clé dans un procès contre le maire Steckler. Max va avoir la désagréable surprise de découvrir que ce témoin n’est autre que Bruno Anselmo et devra le protéger des tueurs engagés pour le faire taire.

Popularité


4.7 - 10 votes

Titre VO
Red

Titre VF
Surveillance Rapprochée

Première diffusion
16.01.2001

Première diffusion en France
10.11.2001

Vidéos

Promo 1 (VO)

Promo 1 (VO)

  

Promo 2 (VO)

Promo 2 (VO)

  

Photos promo

Max donne une raclée aux séries rouges

Max donne une raclée aux séries rouges

Max est confiante même à 1 contre 3

Max est confiante même à 1 contre 3

Plus de détails

Réalisation: Michael Katleman
Scénario: David Zabel, Jose Molina

Guest:
Jade C. Bell (Sebastian)
Emy Aneke (Serveur)
Irene Chang (Infirmière de Sebastian)
Christian Deans (Cycliste #3)
Jodelle Micah Ferland (Annabelle Anselmo)
Mark Gibbon (Red Six)
Zahf Hajee (Présentateur des informations)
Dennis P. Kelli (Maréchal Lionel Parsons)
Patrick Kilpatrick (Red Five)
Taras Kostyuk (Red Seven)
Brett Le Bourveau (Flic #2)
David Livingstone (Homme)
Keir MacPherson (Concierge)
Judith Maxie (Jeanne Breitel)
Angela Moore (Femme flic)
Odessa Munro (Ling Ling)
Douglas O'Keefe (Bruno Anselmo)
Kendall Saunders (Brittannica)
Peter Scoular (Bellman)
Nancy Sivak (Mary Jo Anselmo)
Alex Zahara (Johanssen)

 

> Captures

Au début, on voit Max et Kendra qui récupèrent l’eau chaude tout simplement pour aller mieux se laver.  Kendra va voir son amoureux puis Max lui dit qu’elle ne l’a jamais fait toute la nuit. Elle en a marre des hommes qui sont trop câlins. Max se prépare donc son bain moussant, puis le téléphone a sonné. Logan l’appel pour lui dire que le témoin est dans un coin de rue et qu’il sera prêt pour passer six pieds sous terres. Max lui dit qu’elle est dans son bain puis elle doit alors lui dire qu’elle compte bien profiter de son bain. Elle se fait gronder par Logan parce que d’après lui tout va de travers.

Sur sa moto, elle va alors au lieu de rendez-vous, on voit les deux US Marshall qui sont dans la même pièce que le témoin. Mais il y a déjà deux hommes qui veulent alors rentrer pour tuer le témoin. Max rentre dans la pièce avec sa moto, puis prend le témoin à l’arrière. Il se trouvait  à l’arrière, puis alors qu’il lui parle qu’elle a eu son rêve interrompu. Max reconnait la voix : Bruno qu’elle croyait morte. Pas content de l’avoir eu morte. Il lui serre le torse pour ne pas tomber.

Arrivant chez Logan les yeux bandés, Max se moque de lui alors qu’elle l’assoit sue une chaise. Il raconte qu’il a tué son big boss à cause de Max. Puis tout comme il était en vie. Max était tout le contraire de Logan, elle voulait alors que Logan reprenne un peu ses esprits. Max veut lui dire qu’il se trompe mais Logan a passé outre le fait que Bruno lui ait causé des dégâts en le mettant dans un fauteuil roulant. D’ailleurs, il apprend que Bruno va se faire tuer si elle ne fait rien pour lui. La jeune femme ne veut pas l’aider. Ensuite, elle supporte donc le témoin avec un peu moins de gentillesse. Comme elle dit, elle aimerait « qu’il fasse vœux de silence pendant vingt-quatre heure. » Il ne veut pas rester ici, mais il a fallu qu’elle joue la carte de la séduction en lui montrant les menottes. Il s’imagine des trucs sexy mais il ferait mieux de se méfier. Elle lui prend le poignet et l’attache au radiateur. Elle lui dit que Logan le veut vivant, que des gens veulent le tuer et qu’elle ne savait pas si elle allait se décider de suite ou pas.  Elle va chercher une pizza tout en laissant Bruno tout seul.

Quand à Logan il regarde encore une fois, la vidéo où l’on le voit perdre l’usage de ces jambes. Bling arrive et lui dit qu’en général les gens regardent  des vidéos pour se faire du bien et non le contraire. Logan lui répond alors qu’il ne voit plus le même homme sur l’écran.  Il lui explique que le tireur c’est le témoin. Il lui dit que ce n’est pas important que la vie n’a pas changé. Bling lui dit qu’il doit hurler la douleur que de faire semblant de faire l’admirable bienfaiteur du témoin.  Logan lui dit qu’il voudrait éliminer le juge Steler au lieu de faire seulement les pions.

On voit un homme au téléphone qui explique que les gens l’ont raté. D’ailleurs, on voit deux femmes qui sont en train de faire du bien à Bruno. Max le gronde parce que deux prostituées étaient en train de faire leur travail. Max doit du coup payer les deux femmes pour leur service. La X5 a bien entendu dit à Bruno qu’il faut bouger. Ils changent donc d’hôtel, puis alors qu’ils tentent de faire une réservation. Bruno lui met la main aux fesses, puis Max lui serre les doigts quittent à lui écraser les doigts. On entend d’ailleurs les os qui craquent. Une nouvelle chambre, et un lit à deux places. Elle lui dit qu’il va dormir par terre parce que le lit d’une place n’est que pour Max. Bruno voit d’ailleurs dans son rêve au moment où il se réveille après avoir eu un coup de poing dans le visage. Il lui dit qu’il veut regarder un film, puis il lui dit qu’il va prendre une douche. Max lui répond que même avec une douche il n’arrivera pas à enlever toute la crasse qu’il a sur le dos.

La jeune femme appelle Logan, il lui dit de tenir bon, il fallait qu’il puisse pour le procès. Le service d’étage arrive, puis alors que Max lui dit que le service d’étage est là. Elle appelle Bruno mais elle n’entend pas de réponse. Elle passe donc la porte de la salle de bain, mais il s’est un peu barré par la fenêtre.  Elle demande au réceptionniste où est passé Bruno, puis lui réclamant ses dix pourcents qu’il demande aux prostituées. Mas lui donne une correction pour ne pas avoir de respect pour elles. Une fois l’adresse en poche, la jeune femme va le chercher au lieu-dit. Bruno se fait encore des soucis. Max lui sauve la vie encore une fois. Elle donne une raclée aux hommes. Puis alors qu’elle récupère Bruno. On voit l’homme qui avait appelé à la cabine téléphonique. Il demande plus de frics pour l’aider. Le témoin demande à Max d’appeler sa fille, mais elle ne sait pas que Bruno a une fille. La jeune femme ne savait pas qu’elle ferait le numéro pour savoir qui est à l’autre bout du fil. Elle écoute donc lorsque Bruno parle à sa fille. La jeune femme a alors une demande pour aller chercher des glaçons dans un verre d’eau. L’homme lui parle et il a l’air plus ou moins sincère. Alors qu’il commence l’histoire, Max le regarde sensiblement. Mais trois hommes passent alors l’entrée. Puis tout comme ils mettent le réceptionniste par-dessus le comptoir.  Max va le retrouver rapidement, et elle le détache du lit tire sur le téléphone. Et s’en va loin avec Bruno. Malheureusement ils retrouvent un truc sur le sol. Tuent le réceptionniste. Max sur sa moto va chercher un autre lieu pour se planquer. Elle l’avait emmené dans un coin de la ville malfamée.

Normal demande à Stechy et Original Cindy où se trouvent Max. Hors elle appelle Logan et elle lui demande où se trouve Max. Le biper de la jeune femme a perdu son biper dans la bataille. Original Cindy lui dit qu’il ne fallait pas qu’elle soit mal. Elle dit à Normal qu’elle reviendra  avec un certificat médicale. Max lui dit qu’elle a vu des mecs effrayants tout en disant à Logan qu’elle a perdu son biper. Le témoin, Bruno lui demande s’il peut voir sa fille dans le parc. Max ne veut pas parce que c’est risqué. Puis elle va finir par céder.

On voit  sa mère et la fille dans le parc, Bruno tout content de voir que son ex-femme  a emmené sa fille. Elle demande à Max si elle n’est pas une fille de cabaret. Bruno discute avec sa fille sur une balançoire. Max quant à elle repère des hommes qui veulent s’en prendre à Bruno. Elle le sauve encore une fois. Bling arrive donc chez Logan. Il a fait une demande pour voir les caméras de surveillance de l’hôtel. Il va alors voir quelque chose d’assez violent. Les hommes sont un peu : « qu’est-ce que c’est ? ». Logan veut alors voir Sébastian. Max et Bruno sont dans la liste pour passer un barrage. Il a un casque rouge sur la tête. Puis Bruno lui explique qu’il voulait que sa fille soit fière pour son père.  On voit alors l’homme d’avant inconnu qui montrent les ennemis qui sont en train de se soigner.

Sebastian explique à Logan que ces hommes sont des «  séries rouges » ils ont un implant qui bloquent les récepteurs de la douleur qui bloquent le tout et fait de l’adrénaline. Sebastian lui explique qu’en modifiant l’ADN pour ralentir le processus de mortalité des soldats. Il lui dit qu’ils pourraient améliorer le truc en prenant un prototype génétiquement modifié et le système des implants. Cela rendrait l’homme ou la femme imbattable.  On voit alors autour du tribunal des hommes et des femmes ; des policiers, il y a une sécurité maximale. Logan arrive avec un pistolet en compagnie de Bling. La jeune femme arrive et elle voit de loin Logan et les autres devant la porte. Puis elle fait le tour pour faire rentrer Bruno dans le tribunal. La juge annonce qu’il le témoin n’est pas près d’être à la barre. Le Us Marshall explique qu’il ne sait pas où il est. La juge l’appelle puis au moment où il est Max l’amène dans le tribunal. Max dit que le témoin est là. Bruno explique donc toute l’histoire. La juge pose des questions et Bruno lui répond. Il y a eu une  annonce d’attentat à la bombe. Puis Max et Bruno s’en vont.

On les retrouve dans un autre lieu, puis il tente de la mettre en mauvaise posture tout en annonçant qu’il fallait qu’elle soit un X5. Elle se défend, mais bon, il l’a vendu aux hommes ayant l’implant. Le garage remplit de voiture. On lui demande de venir gentiment. Mais elle ne veut pas. Puis Logan cherche toujours Max. Bruno ne reçoit pas on appel. Puis il le voit venir du garage enfin le parking. Mais Bruno se fait tuer quand même devant le tribunal. Max essaye de se défendre mais elle a du mal. Elle se prend des décharges électriques dans le corps. Elle s’énerve puis elle essaye de se défendre. Ayant un peu de mal, elle change donc  de tactique mais cela ne fonctionne pas très bien. Electrocutant un gars, elle va dans la voiture de Logan. L’homme soigne les autres, puis il dit qu’il veut la coincer pour de bon. Max chez Logan, entend alors la télévision qui parle de Bruno. Logan soigne Max. Elle lui dit que cela fait du bien de se faire botter les fesses rien que pour se sentir vivant. Elle lui dit que cela n’est pas nécessaire de la mettre en garde parce qu’ils la terrifient.

CHEZ MAX
Max: C'est bien ce que je pensais, c'est l'idiot du 12B qui nous fauche le courant le soir où je prends mon bain relaxant.
Kendra: Il dit qu'il a besoin de chauffer pour empêcher son cannabis de crever.
Max: Tant pis, je prends mon bain quand même. C'est sa plante qui se gèlera les fesses. C'est nous qui avons volé le courant en premier, c'est à nous qu'il appartient.
Kendra: J'suis d'accord.
Max: T'as rendez-vous avec ton amoureux?
Kendra: Un rendez-vous? C'est pas vraiment le terme adéquat vois-tu. En général, quand on a un rendez-vous, on est plutôt bien sapé, on sort, on boit un peu de vin, on va au ciné et puis... Badabing.
Max: Exact et?
Kendra: Ben nous c'est tout le contraire, on commence à poil vu qu'on va s'activer toute la nuit, sans faire de pause.
Max: On s'envoie pas en l'air 12h d'affilée!
Kendra: Si, si Max détrompes-toi.
Max: J'en n'ai jamais fait l'expérience. Avec moi les mecs sont de vrais moulin à paroles, ils veulent s'entendre dire qu'ils sont performant et ils font toujours ces câlins nazes.
Kendra: Ouais, pas tous les mecs.
Max: Oh, tu vas me le présenter.
Kendra: Oh, pas la peine tu le connais.
Max: Tu plaisantes dis moi qui c'est.
Kendra: J'ai trop peur que tu me le fauches.

(Max est dans son bain lorsque le téléphone sonne)
Max: J'espère que c'est important.
Logan: Max.
Max: Oui.
Logan: J'ai trouvé où ils planquent le témoin, c'est au 355 Montgomery entre la 5e et la 6e.
Max: Exact.
Logan: On vient de me confirmer qu'ils le descendent cette nuit, tu dois aller là-bas.
Max: Je me prépare mentalement à cette mission extraordinaire.
Logan: Pourquoi t'es où?
Max: J'étais au 7e ciel mais tu viens de me ramener sur terre avec ton ton méga autoritaire.
Logan: Tu es dans ta baignoire?
Max: En plein dans le mille, ça m'a pris une heure pour faire bouillir vingt casseroles pour la remplir et je compte bien en profiter.
Logan: Récupérer ce témoin et lui permettre de témoigner demain est notre seule chance de faire inculper le maire Steckler une fois pour toute.
Max: Oui, je sais.
Logan: Je me méfie de leur système de protection des témoins, tu comprends?
Max: D'accord, je vais m'en charger mais crois moi il ne va rien se produire avant une bonne heure, il ne fait pas encore nuit. (Raccroche)
Logan: Ar.
Max: Oh relax Logan.

ENDROIT INCONNU
Max: Bien on est synchrone.
Policier: Attention! Elle est cinglée. Bougez pas!
Max: Tout va bien?
Bruno: Vous avez interrompu un rêve que je faisais sur des jumelles de Portland. Les sœurs ba-bing.

Flashback
Max: Vous sortez cinquante plaques de dessous le matelas, je l'appelle et je passe la chercher.
Bruno: Je vous charcute le visage avec une paire de pince pendant deux bonnes heures et vous me dites où elle se cache.
Sonrisa: Bruno.

Max: Bruno? Mais je vous croyais mort!
Bruno: Moi aussi je vous croyais morte.
Max: Désolé de vous décevoir. Super, il me faudrait un bain aseptisant.

CHEZ LOGAN
Max: Voici le citoyen courageux dont on vient de sauver la vie.
Bruno: Laissez moi au moins m'exprimer et vous dire que je ne suis pas satisfait du traitement que vous m'infligez.
Max: Salut Bruno Anselmo.
Logan: Vous êtes vivant?!
Bruno: Oh, j'ai été grièvement blessé en liquidant Sonrisa grâce à cette gonzesse mais je m'en suis sorti.
Max: Malheureusement.
Bruno: Hé! Vous m'avez fait descendre le meilleur patron que j'ai jamais eu. Je vivais très confortablement en amochant des gars et voilà que je me réveille à l'hôpital avec plein de flics qui me disent de me transformer en mouchard sinon c'est terminé pour moi.
Logan: Vous avez donc accepté de témoigner et ils ont fait semblant de vous enterrer pour vous protéger.
Bruno: Oui, comment se fait-il que vous vous mêliez de cette histoire?
Logan: On m'a informé que dans ce procès le témoin à charge contre le maire Steckler, vous en l'occurrence, allait être buté, on n'avait pas envie que ça se reproduise.
Max: Parle pour toi, Logan.
Logan: Je veux que vous soyez détendu et serein afin que vous disiez au jury comment ce Steckler a comploté avec votre patron de priver les vétérans de la précieuse Cartodiazapine et comment sont morts 149 vétérans à cause de sa cupidité.
Max: Une seconde, c'est l'affaire Sonrisa, c'est une histoire réglée depuis longtemps, non?
Logan: Pas tout à fait réglé.
Bruno: J'en sais assez sur Steckler pour le faire enfermer pendant des siècles.
Logan: Oui, si vous ne vous faites pas buter avant.
Max: Tu ne peux pas me demander de jouer les baby-sitters pour ce fumier.
Logan: C'est lui qui m'a mis dans ce fauteuil, si j'arrive à passer outre, tu le peux aussi.
Bruno: Quel fauteuil?
Max: Admirer le résultat de vos exploits. Vous arriveriez plus facilement à le reconnaître à travers le viseur d'un lance grenade.
Bruno: Oh, oui ça me revient maintenant. C'est moi qui ai fait ça?
Logan: Hé oui.
Bruno: Désolé, ce n'était pas vous qui étiez visé personnellement. ça aurait pu être pire. C'est très sympa chez vous, c'est très gentil de m'avoir hébergé.
Logan: J'ai un autre endroit plus sur dans la proche banlieue.
Max: Logan je t'en pris laisses moi livrer cette fripouille aux malfrats qui veulent le liquider.
Logan: 24h Max. Il va d'abord dire ce qu'il sait et repartira se terrer dans son trou. Prends un peu d'argent de poche, soit sage.

DANS UN HOTEL
Bruno: Si j'ai bonne mémoire, vous êtes capable de plonger en apnée pendant assez longtemps, y'a des gars qui paieraient ça très cher et pour l'histoire avec Sonrisa vous êtes pardonnée.
Max: Oh, ça me soulage.
Bruno: Ah, merci de m'avoir sauvé la vie ce soir.
Max: Ca suffit.
Bruno: Donc vous et ce Logan je crois, vous bossez ensemble c'est ça?
Max: Bruno, je propose qu'on fasse vœux de silence pendant 24h, hum?
Bruno: Oh non, non pas ici c'est trop déprimant.
Max: Il y a un problème?
Bruno: Vous voyez une télévision vous? Une chaîne stéréo? Et pour me nourrir comment vous comptez faire? J'imagine que vous allez m'inviter au restaurant.
Max: Personne ne sortira.
Bruno: Ah pas question non, non vous m'enfermerez pas dans ce taudis oh non.
Max: Hé Bruno...
Bruno: Hein, oh, oui j'aurais dû me douter que vous étiez une coquine. C'est bon je suis prêt. Deux personnes seules dans une chambre pour des oiseaux de passage, c'est moi, c'est vous excitante et envoutante, ça a un air de déjà vu... Ah, c'est vicieux ça non. Pourquoi vous avez fait ça?
Max: Je vais être clair avec vous, il y a des mecs dehors qui veulent vous buter, Logan vous veut vivant et moi je ne sais pas encore très bien mais je ferais tout pour qu'il ne vous arrive rien d'irrémédiable d'ici la fin de l'audition ce qui veut dire que vous resterez ici même si ce modeste endroit n'est pas à votre gout.
Bruno: Vous êtes un peu bizarre, vous êtes différentes des autres.
Max: Vous voulez quoi sur votre pizza?
Bruno: Oh, les trucs habituels mais je suis végétarien donc pas de saucisses et je ne veux pas de poivrons ni de mozzarella rien à base de lait. Vous aimez ligoter les mecs, n'est-ce pas?
Max: Vous êtes le seul à en profiter.

CHEZ LOGAN
Bling: La plupart des gens regardent des cassettes pour se rappeler des moments agréables.
Logan: C'est comme si c'était un autre... Pourtant c'est bien moi.
Bling: T'as vraiment besoin de t'imposer ça?
Logan: Et le tireur c'était Bruno Anselmo.
Bling: Tu es plus magnanime que moi, prendre autant de risque pour le type qui t'as fait ça.
Logan: Depuis la situation n'a pas changé, c'est ça l'important.
Bling: Cette cassette comment tu as pu l'avoir?
Logan: Facile quand on a du fric. Qu'est-ce que j'ai d'autre?
Bling: Il faut que tu hurles ta douleur sinon tu vas exploser.
Logan: Qu'est-ce que ça m'apportera?
Bling: Un peu d'apaisement.
Logan: Pendant combien de temps, une minute, cinq minutes?
Bling: Ca serait plus sain que de faire semblant d'être l'admirable bienfaiteur de l'homme qui a tenté de te tuer. Ce serait même assez normal que tu es envie de te venger.
Logan: Pourquoi faire? Bruno est un virus, il y en a des tas comme lui qui sont prêts à le remplacer, moi je veux éradiquer la maladie non les symptômes, c'est-à-dire le maire Steckler que Bruno va faire plonger. Soit gentil rends moi ma télécommande.

A UNE CABINE TELEPHONIQUE
Homme: Ils l'ont raté, ils ont dit qu'une fille a surgi subitement et l'a emmené sur sa moto. Je vais m'en charger personnellement. Faites moi confiance, je vais le retrouver. Disons simplement qu'il a... Qu'il a quelques petits points faibles.

A L'HOTEL
Bruno: Ah oui voilà, oui continue.
Fille #1: Tu ne veux pas l'enlever?
Bruno: Non. Hé, hé Maxie, les filles saluez Maxie. Maxie voici Britanica et voici Ling Ling dont j'ai oublié le prénom.
Max: Vous êtes complètement débile ou bien vous avez envie de mourir?
Bruno: Quoi ce sont deux associées.
Max: Allez vite, rhabillez vous, Bruno a école demain matin.
Bruno: Hé je vais quand même pas vivre comme un moine parce que je vais faire mon devoir de citoyen hein.
Max: Cet endroit était sûr uniquement parce que personne ne connaissait l'adresse. C'est à qui ce string?
Ling Ling: Merci.
Britanica: ça fait 300.
Bruno: Hé bien, c'est à dire que je n'ai rien sur moi alors vous allez devoir me faire crédit.
Ling Ling: Désolé mon poulet, il nous faut nos biftons.
Bruno: Voilà c'est à dire j'ai... J'ai pas pris mon argent, vous m'avez enlevé tellement vite faut dire. Vous pouvez payer? Je vous rembourserais, elles vont danser pour vous si vous voulez, c'est ma tournée. Aie! Ne faites plus ça.
Britanica: Je vous souhaite une soirée très coquine, au revoir.
Bruno: Ah, on va prendre notre pied c'est sûr.
Max: On met les voiles.
Bruno: Allez, faut pas dramatiser.
Max: Ici ce n'est plus sûr, il faut bouger.
Bruno: Vous n'auriez pas besoin de me protéger si vous n'étiez pas venue me cher... Aie! Y'a un message là-dedans?
Max: Oui, réfléchissez.

DANS UN AUTRE HOTEL
Réceptionniste: Oui, puis-je vous aider?
Max: Pour une chambre.
Réceptionniste: Quel nom?
Bruno: Galt.
Max (en même temps): Stark.
Bruno: Oui, on vient de se marier.
Réceptionniste: Félicitation. Je n'ai aucune réservation à ces noms là.
Bruno: Mon amour, dis-moi que tu n'as pas oublié de faire la réservation.
Max: Je croyais que c'était toi qui te chargeais de ça.
Bruno: Ah, je ne l'ai pas épousée pour ce qu'elle a dans le crâne.
Max: On peut avoir une chambre?
Réceptionniste: Laissez moi consulter le registre.

(En direction de la chambre)
Bruno: Oh, la suite nuptiale est occupée dommage.
Max: Ca me fend le cœur.
Employé: Votre chambre est là sur la droite.
Bruno: Ah, ma chérie, je vais te faire franchir le seuil ça porte chance.
Max: Inutile t'as la guigne.
Bruno: Oh parfait, une chambre royale.
Employé: Je vais tout de suite faire monter vos bagages.
Bruno: Oh, on n'en a pas, on vient de se marier que ferions nous de vêtements. Donnes lui un pourboire chérie. Dites moi, on peut avoir une bouteille de champagne gratuite.
Employé: Je vais voir ce que je peux faire.
Bruno: Ouais, j'aime mieux celle-là.
Max: Dernière chambre et puis un lit à deux places, génial.
Bruno: On est adulte, on va se partager l'espace.
Max: Ouais, facile.
Bruno: Vous prenez le milieu et j'irais sur la couchette supérieure.
Max: Vous vous dormirez par terre (frappe Bruno) fin de la lune de miel.

(Bruno se réveille)
Bruno: Oh... Oh ouais ça me revient maintenant (flashback). Vous frappez un peu fort pour une simple broutille.
Max: Silence.
Bruno: Je m'ennuie.
Max: Regardez la télévision.
Bruno: Pourquoi vous me laissez pas commander le film que j'ai envie de voir.
Max: Singe virile, la future génération n'est pas un film, c'est un ramassis d'ordures.
Bruno: Attention à ce que vous dites, le grand rôle féminin est une amie.
Max: Le diner va arriver pourquoi... Pourquoi vous faites pas un somme en attendant?
Bruno: Mais, j'ai pas envie de faire un somme.
Max: Vous voulez que je vous remette KO?
Bruno: Je vais prendre une douche.
Max: Vous pouvez essayer mais une douche n'enlèvera pas toute la crasse que vous trimballez.
Bruno: Venez me frotter le dos. Ar, ces serviettes sont d'un rêche, y'a pas de pression même moi, je pisse plus fort que ça.
Max (au téléphone): Logan on a un problème.
Logan: Expliques-toi.
Max: Je suis censée protéger ton mec mais je ne vais pas tarder à le flinguer. Il est répugnant, c'est un primate, ringard.
Logan: C'est un témoin du plus grand procès pour meurtre de toute l'histoire de Seattle.
Max: Est-ce qu'on pourrait pas l'enfermer dans une malle tout au fond de ta cave pendant je sais pas 24h minimum.
Logan: Souviens-toi de notre objectif, démasquer Steckler. Je pense que tu te rappelles de ce qu'il a fait à ton ami Théo qui est mort à cause de lui et de Sonrisa.
Max: Bien sûr que je m'en souviens.
Logan: Alors tiens bon ça en vaut la peine.
Max: Ok, mais tu ne partages pas une chambre avec ce porc.
Logan: C'est peut-être bizarre mais je ne m'inquiète pas pour toi, tu sais te défendre.
Max: Tu devrais plutôt te préoccuper de ce que je pourrais lui faire.
Logan: Tu dois l'amener en bonne forme au tribunal, il faut qu'il puisse parler.
Max: Est-ce qu'il doit avoir toutes ses dents?
Logan: Allez, à demain.
Max: Tu as une dette envers moi, énorme.

(On frappe à la porte)
Homme: Service d'étage.
Max: Bruno, c'est le diner. Qu'est-ce que c'est?
Homme: Le monsieur a demandé de la crème chantilly.
Max: Tenez faites vous plaisir, reprenez le champagne aussi.
Homme: Bien.
Max: Chéri, le diner. Bruno? Si je me permets d'entrer c'est pour m'assurer que tout va bien, qu'il ne vous est rien arrivé. Ne vous méprenez pas et n'allez surtout pas vous imaginer que je...

(A la réception)
Max: Excusez-moi le monsieur avec qui je suis arrivée...
Réceptionniste: Oui, votre mari.
Max: Oui, vous savez où il est?
Réceptionniste: Je lui ai appelé un taxi. Où sont mes 10%?
Max: 10%? De quoi?
Réceptionniste: Ou bien vous payez ou vous ne revenez plus bosser dans l'hôtel.
Max: Tu piques de l'argent aux prostitués? Tu crois que tu mérites une part du gâteau parce que tu es derrière ton petit comptoir et que tu les méprises? Moi je ne crois pas.
Réceptionniste: Je... Je respire...
Max: Et si jamais tu refais chanter mes sœurs, je t'avertis je reviendrais te tabasser espèce de salopard. Où est parti mon mari?
Réceptionniste: Au Steel House Saloon, 7e Eighth Pender.
Max: Excellente soirée.

AU BAR STEEL POOL
Bruno: Alors maintenant 15 dans le coin.
Adversaire: Alors ça c'est vraiment naze.
Bruno: Tu rigoles, j'ai fait exprès de faire ça.
Max: Mais qu'est-ce que tu fais ici?
Bruno: J'apprends à jouer à cette poire à lavement.
Adversaire: Comment tu viens de m'appeler?
Bruno: Tu as très bien entendu. Hé garçon, apportez un verre vinaigré chaud pour la poire à lavement.
(Une bagarre démarre)
Bruno: C'est ma femme.
Max: Y'a d'autres amateurs? Personne? Allons-y.
Bruno: Pas mal pour une meuf.
Max: J'imaginais que je te tapais dessus chéri.
Johannessen: C'est Johannessen, ils sortent d'ici. Elle est très forte, je vais avoir besoin de l'équipe.

A L'HOTEL
Bruno: Il est un peu loin le téléphone.
Max: On ne passe plus de coup de fils, on ne se fait plus apporter de nourriture et on ne peut plus se laver. Vous allez dormir et je vais rester là à vous regarder.
Bruno: Je dois appeler ma fille avant qu'elle aille se coucher.
Max: Oui, bien sûr et rendre visite à la tante Marie Jeanne.
Bruno: C'est vrai je dois téléphoner à ma fille.
Max: Vous avez une fille réellement? Vous seriez donc un homosapien?
Bruno: Hé, vous pouvez dire ce que vous voulez sur moi mais ne vous avisez pas de vous moquer de ma fille, vous entendez.
Max: Vous avez vraiment une fille?
Bruno: Oui. Elle s'appelle Annabelle, elle a 7 ans et demi et elle dort mal si je ne lui passe pas un coup de téléphone le soir.
Max: Pas question, si les mecs de Steckler surveillent votre famille, ils vous localiseront.
Bruno: Mais vous me croyez totalement demeuré?
Max: Vous voulez une réponse sincère?
Bruno: J'ai donné à mon ex un portable trafiqué pour éviter d'être repéré. Sympa.
Max: Dites-moi le numéro.
Bruno: 80-33-78-36-42-79-43.
Max: J'espère que c'est le bon, parce que je vais écouter.
Bruno: Salut Mary Jo, c'est moi. Je sais qu'il est tard mais j'ai eu des ennuis, Annabelle est au lit? Est-ce que je peux lui parler? J'te promet que je vais pas la retenir très longtemps. Vous voyez, elle attendait que je l'appelle. Euh, ça vous dérangerez d'aller à la machine à glaçon au fond du couloir.
Max: Hé, oui.
Bruno: Soyez sympa, j'aimerais un verre d'eau fraiche près de moi cette nuit.
Max: Ouvrez-vous une veine.
Bruno: Ca va, vous m'avez attaché et je vais avoir ma petite Annabelle au téléphone. Où voulez-vous que j'aille? Salut ma chérie, tu as été à l'école aujourd'hui? Ah, j'essaierais d'aller te voir là-bas demain après l'école mais j'ai plein de choses à faire. D'accord, oui. Je te promet d'y être. Oui. Tu veux quelle histoire ce soir hein poussin? Encore celle-là? D'accord, tu es bien installée? Alors on y va. Dans la belle chambre jaune, il y avait un téléphone, un ballon rouge et un tableau de la vache qui sautait par dessus la lune...

(A la réception)
Réceptionniste: Je peux vous aider messieurs? Vous voulez une chambre ou allez rendre visite à quelqu'un? (Le réceptionniste se fait agresser par trois hommes)

(Dans la chambre)
Bruno: Bonne nuit madame la lune, bonne nuit la vache qui saute.
Max: Bruno, faut se tirer.
Bruno: Bonne nuit les étoiles. Bonne nuit la lune...
Max: Raccrochez! Bruno, je vous en supplie.
Bruno: Au revoir chaises et fauteuils.
Max: Grouillez-vous.
Bruno: Attendez, j'ai encore celle des chatons et des mitaines...

(A la réception)
Réceptionniste: Oui, la police, oui... (L'un des trois hommes tue le réceptionniste)

DANS LES RUES DE SEATTLE
Bruno: Oh l'horreur, y'a un rat.
Max: Calmez-vous maintenant.

A JAM PONY
Normal: Déjà onze heures moins le quart, toute votre bande d'évaporé travaille depuis plus d'une heure où est-elle?
Sketchy: J'aime pas qu'on me traite d'évaporé.
Original Cindy: Moi non plus. Qu'est-ce que ça veut dire?
Normal: Dites-moi où est Max.
OC: Aux toilettes.
Sketchy (en même temps): Elle bosse.
Normal: Si elle n'est pas ici dans 15 minutes et pas une de plus, elle va perdre son emploi vous pouvez le lui dire.
Sketchy: Normal, moi, je l'ai vu y'a une minute.
Normal: Toi fiches-moi le camp, allez fiches-moi le camp!
Sketchy: Tu sais pas où elle pourrait être?
OC: Non, mais il faut qu'on la retrouve.
(OC téléphone Logan)
Logan: Salut.
OC: Salut.
Logan: Salut.
OC: C'est Original Cindy.
Logan: Oh, salut.
OC: Ca suffit, on s'est assez salué, tu sais où est Maxie? Ca fait plus de deux heures que j'essaie de la joindre, elle ne répond pas, ce n'est pas son genre.
Logan: Max va bien.
OC: Réponds à ma question, dis-moi où elle est.
Logan: Elle bosse pour moi, tu vas la revoir en début d'après midi.
OC: Sauf si on la vire avant qu'elle revienne.
Logan: Tu lui dis que Max a filé aux urgences et qu'elle apportera un certificat.
OC: Qu'est-ce que tu lui as demandé?
Logan: Un petit service.
OC: Un petit service? Ecoutes-moi tu as envie de jouer les mecs mystérieux, c'est ton affaire mais si tu mets ma copine dans la merde, je vais te botter le dernière fauteuil ou pas fauteuil.
Logan: Ne t'inquiète pas Max va bien.
OC: Je l'espère pour toi, à toute à l'heure.
Normal: Parfait, je n'écoutais pas mais j'ai cru entendre son nom est-ce que tu sais où elle est maintenant?
OC: Elle est allée aux urgences, la bonne nouvelle c'est qu'ils l'ont vu avant que ça devienne un dysfonctionnement chronique et multiple du cerveau, elle revient aussitôt qu'elle a fini.
Normal: Que la vie est dure parfois.

DANS LA RUE
Logan (au téléphone avec Max): Salut, j'arrive pas à te joindre depuis ce matin.
Max: Une petite embrouille à l'hôtel, on a dû filer et j'ai perdu mon bip.
Logan: Qu'est-ce qui s'est passé?
Max: Quelqu'un veut la peau de Bruno et des gangsters nous ont rendu visite.
Logan: Il va bien?
Max: Oui. Moi aussi, je te remercie/
Logan: Tu penses que c'était des hommes de Steckler?
Max: Non, c'était pas le même genre qu'hier soir, des mecs effrayants.
Logan: Il y a des tas de mecs qui souhaitent sa mort, je vais étudier ça.
Max: Je n'ai plus que quelques heures avec cet imbécile, à tout à l'heure.
Logan: Oui, au tribunal, fait attention.

Bruno: Vite, magnons-nous, il faut que je sois au parc dans un quart d'heure.
Max: Mais de quoi vous parlez?
Bruno: J'ai promis à ma fille que j'irais. Vous me regardez comme si j'étais un excrément collé à la semelle de vos chaussures, ma fille elle voit en moi un père. Je vais aller voir ma fille.
Max: J'aime pas ça.
Bruno: Ecoutez, 8 ans de vie infernale avec un gars comme moi, vous pensez que Mary Jo n'a rien appris? Ne craignez pas qu'elle se fasse filler, elle a été forcé d'apprendre des tas d'astuces.
Max: Peut-être mais c'est risqué.
Bruno: Oui, c'est pour ça qu'on m'a donné un garde du corps plein de zèle.

DANS LE PARC
Bruno: Salut poussin, hé ça va? Annabelle, ça c'est mon amie Max.
Max: Salut Annabelle.
Annabelle: Salut.
Bruno: On va dire bonjour à maman, d'accord. C'est gentil à toi de me l'avoir amené.
Mary Jo: Elle mérite d'avoir un père même différent.
Bruno: J'te présente Max:
Mary Jo: Salut.
Max: Bonjour.
Annabelle: Papa.
Bruno: Quoi?
Annabelle: J'ai envie d'aller me balancer.
Bruno: D'accord on y va. Ah ah, le premier arrivé.
Mary Jo: Où est-ce que vous dansez?
Max: Dansez?
Mary Jo: Bruno ne sort qu'avec des filles de Cabaret.
Annabelle: La maîtresse a dit que la lune pouvait pas être jaune.
Bruno: Ah oui et pourquoi?
Annabelle: Elle dit que c'est le soleil qui est jaune.
Bruno: Tu voudrais que le soleil soit de quelle couleur?
Annabelle: Pourpre.
Bruno: Pourpre? Je vais te dire, à mon avis, il faut que la lune soit jaune et le soleil pourpre poussin, oui c'est comme ça que ça doit être. Hein?
Annabelle: Oui.
Mary Jo: Je croyais avoir tout entendu toutes les excuses possibles mais garde du corps, ça jamais.
Max: C'est pourtant vrai, votre mari a des tas d'ennemis.
Mary Jo: Vous êtes justement en train de parler à l'une de ses pires ennemies. Ca m'est égale que vous aillez une aventure avec lui mais ne vous faites pas d'illusion, vous n'êtes pas son seul garde du corps.
Max: Excusez-moi. Bruno! Bruno! (Max plaque Bruno au sol pour lui éviter une balle)

CHEZ LOGAN
Bling: On vient de t'apporter ça.
Logan: Ah, génial. Merci c'est sympa, c'est ce que j'attendais.
Bling: C'est quoi?
Logan: Les images de la caméra de surveillance de l'hôtel où Max était la nuit dernière.
Bling: Les assassins qui viennent descendre le témoin.
Logan: Ce ne sont certainement pas les gouvernantes du soir.
Bling: Mais qu'est-ce que c'est que ça?
Logan: Très bonne question. Aucune idée. Je ferais bien d'allez voir Sebastian.

AU BARAGE
Max: J'ai une question à vous poser, pourquoi vous faites tout ça? Pourquoi vous voulez témoigner?
Bruno: J'apporte ma contribution et les flics oublieront que j'ai buté Sonrisa.
Max: Débrouillard comme vous l'êtes, vous savez que vous aviez des tas d'autres façons de sauver votre peau. Vous auriez pu jouer la fille de l'air.
Bruno: J'y ai pensé oui mais...
Max: C'est votre conscience qui vous tourmentait peut-être? Après plus de 30 ans passé à vider des ordures, vous vous êtes levé un beau matin avec le désir de bien agir.
Bruno: Je fais tout ça pour Annabelle.
Max: Même si vous devez ne jamais la revoir?
Bruno: Elle va vivre toute sa vie avec l'image du ringard qu'elle a eu pour père, c'est pour ça que je voulais faire au moins une action dont elle pourra être fière c'est tout.

DANS UN GARAGE
Johannessen: Oui monsieur, je suis tout à fait conscient de l'importance de cette mission. Je vous appelle dès qu'on aura attrapé cette fille. C'est quoi son problème?
Homme: Son bras n'arrête pas de saigner.
Johannessen: Pas assez d'agents coagulants. Ramenez-moi cette fille et ce genre de problème disparaitra.

CHEZ SEBASTIAN
Sebastian: A mon avis, ce sont des militaires.
Logan: De chez nous?
Sebastian: Probablement des sud-africains que l'on peut sacrifier. Bingo.
Logan: Quoi?
Sebastian: Voilà où l'implant a été introduit. Dans le milieu, ces types sont connus sous le nom de séries rouges.
Logan: On m'en a parlé en effet. Grâce à cet implant, ils accomplissent des exploits.
Sebastian: L'implant se loge à l'intérieur du tronc cérébral, bloque les récepteurs de la douleur afin qu'ils ne ressentent plus rien. Ils ont de grosses déchargent d'adrénaline ce qui les rend incroyablement forts et leur supprime toutes sensations de peur.
Logan: Leur corps peuvent endurer un traitement pareil?
Sebastian: Pas du tout, il se consume en 6 mois, 1 an au plus. Les sud-africains ont essayé de résoudre le problème en modifiant leur ADN.
Logan: Sacré boulot.
Sebastian: Ils pourraient marier la science transgénique de pointe à la technologie des implants neuraux, s'ils arrivent à mettre la main sur un prototype génétiquement modifié. Reste à savoir ce que ces gars là sont venus faire à Seattle.

TRIBUNAL
Policier: Il faudra renforcer la sécurité tout autour du tribunal. Bien reçu terminé.
Journaliste: On nous signale que les voix d'accès au tribunal sont très engorgées.
Bling: Elle est peut-être encore à l'intérieur.
Logan: Elle est donc peut-être en danger.
Bling: Max sait se défendre.
Logan: Sauf quand elle ignore à qui elle a à faire. Excusez-moi, s'il vous plait. Je m'appelle Logan Cale.
Policier: La presse, c'est là-bas.
Logan: Mais je couvre l'audience.
Policier: C'est une audience à huis clos.
Logan: Merci beaucoup.

Max: Un type à la solde de Steckler se prépare à transformer votre corps en passoire.
Bruno: Ca m'est égal, je veux quand même entrer.
Max: Mais ça ne sera pas par la grande porte.

Juge: Très bien, nous reprenons la séance et allons entendre un témoignage concernant l'implication présumé du maire dans l'affaire de la cortodiazapine, une affaire qui a eu lieu l'an dernier et qui a causé la mort de 149 vétérans de la guerre des Balkans. Le témoin suivant est Bruno Anselmo. (On apporte une feuille à la juge) Merci. Est-ce que le marshal est dans la salle?
Marshal: Oui votre honneur.
Juge: On vient de me prévenir que notre témoin n'est pas tout à fait prêt à venir à la barre, j'avais pourtant cru comprendre que monsieur Anselmo était sous bonne garde.
Marshal: Oui votre honneur mais il ne l'est plus depuis 16 bonnes heures.
Juge: Et que lui est-il arrivé?
Marshal: Hé bien, en réalité je l'ignore. Nous avons entrepris des recherches pour le retrouver rapidement.
Juge: Bon, soit monsieur Anselmo se présente à la barre immédiatement, soit cette audition est terminée. J'appelle à la barre monsieur Bruno Anselmo. Puisque monsieur Anselmo ne s'est pas présenté nous suspendons l'audience. (Max et Bruno entre dans le tribunal à moto)
Max: Votre témoin.

(Bruno témoigne)
Bruno: Sonrisa imaginait le plan et Sonrisa faisait les transactions mais rien n'aurait pu se faire sans le maire Steckler bien sûr. Il a gagné beaucoup de frics en faisant mourir des GI.
Juge: Avez-vous vu personnellement le maire Steckler toucher des pot de vins de monsieur Sonrisa?
Bruno: Vous rigolez, c'est moi qui remettais l'argent au maire en personne.
Femme: C'est pour vous (donne une note à la juge).
Juge: Mesdames et messieurs, une menace d'attentat à la bombe vient de nous parvenir, l'audience est suspendue jusqu'à nouvel ordre et je vous demande de quitter le tribunal en gardant tout votre sang froid.
Max: Cassons-nous.
Bruno: Non par là, c'est plus sûr.

(Dehors)
Femme: Ils viennent de l'annoncer.
Homme: C'est peut-être une fausse alerte.
Policier: Ne restez pas là! S'il vous plait, veuillez ne pas approcher du bâtiment, éloignez-vous, c'est trop dangereux de rester là!

(Au parking)
Max: On sent que vous êtes habitué à fréquenter les palais de justice. Remontons à l'étage. Mais qu'est-ce que vous fabriquez?
Bruno: Je ne fais que remplir mon contrat. Le bruit court depuis quelques temps qu'il y a des gens à Seattle qui sont prêts à payer très cher pour avoir... Comment vous les appelez?
Johannessen: Les prototypes de Manticore.
Bruno: C'est ça. Vous croyez que je suis stupide mais je vais vous dire ce que j'ai pensé... Oui, c'est bon. J'ai pensé qu'une fille qui peut courir plus vite que le vent, rester en apnée une éternité et éliminer des mecs trois fois plus gros qu'elle... Oui, j'ai pensé qu'elle pourrait bien être une de ces... Comment vous avez dit déjà?
Max: Vous en avez des idées dans votre cervelle.
Bruno: J'ai même imaginé la démonstration dans ce bar de motards.
Max: Alors maintenant vous touchez du fric.
Bruno: Mais j'ai une famille à nourrir moi.
Max: Bruno, je vous ai sauvé la vie.
Bruno: Et je vous en suis reconnaissant mais je ne peux pas lutter contre ma vraie nature. Je me suis bien amusé, alors au revoir fillette. Dommage qu'on en n'est pas profité.
Johannessen: Je vous donne le choix, vous venez gentiment...
Max: Va te faire voir.
Johannessen: Ou non.
Max: Oh, vous avez amené des collègues.
Johannessen: Messieurs à vous de jouer.

(Dehors)
Policier: Ne restez pas là s'il vous plait.
Logan: Va voir de l'autre côté. Bruno. Bruno! Où est Max?
Policier: Eloignez-vous. Allez, circulez!
(Bruno se fait tirer dessus devant le tribunal)

(Au parking Max se bat contre 3 hommes)
Max: Un seul à la fois, y'en aura assez pour vous trois. Là vous commencez à m'énerver.
(Logan intervient et Max saute dans sa voiture)

DANS UNE RUELLE
Johannessen: Elle s'en est tirée que parce que quelqu'un l'a aidée. Je vous jure que ça ne se reproduira pas. Oui, même mieux que je ne le pensais. Elle est plus puissante, plus rapide et très bien entraînée. Il nous faut juste un peu de temps pour nous regrouper et penser à ce qu'on va faire, on la coincera. Je ne suis pas inquiet, on a une piste.

CHEZ LOGAN
Télévision: On s'attend à ce que le maire Leopold Steckcler soit inculpé pour meurtre avec 149 chefs d'accusation. Le témoignage le plus accablant fut celui de Bruno Anselmo qui a été abattu par un inconnu devant le tribunal quelques minutes après sa déposition.
Logan: Pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont.
Télévision: Un grand nombre d'autorité salut Anselmo comme un homme courageux qui a payé de sa vie sa quête de justice.
Max: Mais il a eu ce qu'il voulait.
Logan: Hum, une balle dans le ventre.
Max: Une bonne action dont sa fille pourra être très fière. Aïe.
Logan: En tout cas, ils ne t'ont pas ratée.
Max: Ca fait du bien de se faire botter les fesses, je me sens plus vivante.
Logan: Ces gars là ne sont pas prêts de partir.
Max: C'est empoisonnant cette histoire.
Logan: Max...
Max: Tu n'as pas besoin de me mettre en garde, ils me terrifient.

(At power grid in hallway.)

MAX: Just like I thought-it's that idiot in 12B. Where does he get off thinking he can jack our power on bath night?
KENDRA: Says he needs it for his space heater so his cannabis crop doesn't die.
MAX: Tough. I'm gonna have a hot bath. His weed's gonna have to chill. I mean, we stole the power first-it belongs to us.
KENDRA: Totally.
(In their kitchen.)
MAX: You got another date with Mr. Multiples?
KENDRA: "Date" might not be the most exact term. You think "date", you think of getting dressed up, going somewhere, some wine, a movie...and then-bodda bing.
MAX: Yeah, and?
KENDRA: Our evening starts off naked 'cause all we do is get busy...all night...without pause.
MAX: You can't bang the gong for twelve hours.
KENDRA: You can, Max. You so can.
MAX: Well, that's not been my experience. I mean, men always have to stop and talk. They need to hear what a good job they're doing or whatever. And then they do this weird cuddle thing.
KENDRA: Not all men.
MAX: I gotta meet this guy.
KENDRA: Oh, you've met him.
MAX: Really? Who?
KENDRA: I'm not letting you near him.
(Phone rings while Max is in bathtub.)
MAX: This better be global.
LOGAN: Max.
MAX: Hey.
LOGAN: I found out where the witness is being held. 355 Montgomery, between Fifth and Sixth.
MAX: You got it.
LOGAN: My source confirmed the hit's going down today, so you've gotta get over there.
MAX: I'm preparing myself mentally for the task at hand.
LOGAN: Where are you?
MAX: I was in heaven but you're bringing me right back down to earth with this whole "urgent tone" thing.
LOGAN: Are you-taking a bath?
MAX: Damn straight, and it took me an hour to boil twenty pots of water to fill this tub. Now I'm going to enjoy it.
LOGAN: Rescuing this witness and keeping him alive to testify tomorrow is the only chance we have of bringing down Mayor Steckler once and for all.
MAX: I know.
LOGAN: And I don't trust Witness Protection to protect him.
MAX: I got it covered, Logan. Believe me, nothing's going down for at least another hour. It's not even dark yet. (Hangs up on him.) This guy needs to relax.
(Max rides her motorcycle and stops outside a building. She sees two men with guns preparing to break into the building.)
MAX: Right on schedule.
(She bursts through the door on her bike and rides into the living room. Just as the goons come in shooting, she grabs a guy lying on the couch, puts him behind her on the bike, and rides out.)
MAX: You all right?
GUY: You interrupted a dream I was having about some twins from Portland, the ba-bing sisters.
(The voice triggers a flashback to Max's encounters with Bruno at Sonrisa's and the motel.)
MAX: Bruno?! I thought you were dead!
BRUNO: I thought you were dead.
MAX: Sorry to disappoint.
(He tightens his grip around her waist.)
MAX: Oh, great. Now I need another bath.
(Walking into Logan's apartment with Bruno blindfolded.)
MAX: Meet the courageous citizen whose life we just saved.
BRUNO: I would just like to go on record as saying that I'm unhappy with the treatment I'm receiving currently.
(Max shoves him into a chair.)
MAX: Say hi to Bruno Anselmo.
LOGAN: I thought you were dead.
BRUNO: Yeah, well, I got shot up pretty bad taking out Sonrisa, thanks to chickie here, but uh...you know, I pulled through.
MAX: Shame.
BRUNO: Hey! You tricked me into killing the best boss I ever had. You know, I was making a good living, breaking legs. The next day I wake up in the hospital. I'm surrounded by cops telling me that if I don't turn into a snitch I'm a dead man.
LOGAN: So you agreed to testify, and they gave you an early burial so no one would come after you.
BRUNO: Yeah. Well, why don't you two tell me how you figure into this?
LOGAN: I got a tip that the chief witness in the murder case against Mayor Steckler-you, as it turns out-was gonna get greased. We didn't want that to happen.
MAX: Speak for yourself.
LOGAN: Now I want you nice and healthy, so you can tell the Commission about how Steckler conspired with your boss to keep cortodiazopine from the dying vets who needed it-how a hundred and forty-nine people died because of his greed.
MAX: Wait a minute-this is about Sonrisa? Didn't we do this like months ago?
LOGAN: We didn't finish the job.
BRUNO: But I got enough on Steckler to put him away for a few centuries.
LOGAN: Well, that's assuming we can keep you alive.
MAX (in Logan's ear): Logan, you can't seriously be asking me to babysit this dirtbag!
LOGAN: He's the one who put me in this chair. If I can wrap my head around it, so can you.
BRUNO: What chair?
MAX: Take a look at the fruits of your labor. (Removes the blindfold.) You might have an easier time recognizing him through the scope of a grenade launcher.
BRUNO: Oh. Yeah, now I remember. I did this?
LOGAN: Yeah.
BRUNO: Sorry...It was nothing personal at all...Coulda been worse, right? (No reaction from Logan.) You got a nice pad here. I appreciate you letting me crash here.
LOGAN: I got a safe house for you out in the suburbs.
MAX: Logan, I'm begging you to let me turn this hump over to the people who wanna grease him.
LOGAN: Twenty-four hours, Max. Let him tell his story, and then he can crawl back under the rock he came from. (Holds out an envelope.) Some spending money. Play nice.
(In the hallway of the safe house)
BRUNO: So from what I remember, you can hold your breath for quite a long time. You know, guys pay a lot of money for that. And settin' me up against Sonrisa-I forgive that.
MAX: I'll sleep better now.
BRUNO: And I thank you for saving my life back there.
MAX: Don't rub it in.
BRUNO: So, um...you and this, uh, Logan character, um...you working together, or uh...
MAX: Bruno, how about you and me take a vow of silence for the next twenty-four hours, hmm? (Opens the door to a room.)
BRUNO: Oh, no. This-no. This is not working.
MAX: Excuse me?
BRUNO: Well, do you see a TV, huh? Do you see a stereo? What am I supposed to do for food, huh? I guess you're taking me to a nice restaurant.
MAX: You're staying put.
BRUNO: Oh, no. Not in this dump, I'm not. No sir. (Heads for the door.)
MAX: Hey, Bruno...
(He turns to see her holding up a pair of handcuffs.)
BRUNO: Ohhh. Oh yes, I should've figured you for a little kinkster. (Walks toward her, grinning.) Yeah, I'm game. Two people alone in a room for people just passing though. It's me, it's you, looking hotter than you've ever looked. It's like déja freakin' vu, isn't it? Ow! Oh, that's not a turn-on. No no, ow. (She yanks his arm, putting him on the couch and handcuffing him to a nearby radiator.) What'd you do that for?
MAX: Let me connect the dots for you. There are people out there that want you dead. Logan wants to keep you alive. I myself am on the fence, but I'm gonna make sure nothing irrevocable happens to you until you walk out of that hearing. That means that you are going to stay here even if the accommodations aren't to your liking.
BRUNO: You know you're different, right? You're not like other girls.
MAX: What do you want on your pizza?
BRUNO: The works. But I'm a vegetarian, so I don't want sausage and I don't want pepperoni, and I don't want cheese 'cause I don't do dairy.
(Max gives him a look and starts to leave.)
BRUNO: You got a thing for tying up guys, don't you?
MAX: I save it all for you, Bruno.
(Logan is watching the black-and-white video taken from the police hoverdrone the day he was shot. He's rewinding it over and over.)
BLING: Most people watch home videos to remember the good times.
LOGAN: It's like it happened to someone else...That is definitely me.
BLING: Do you really need to put yourself through this?
LOGAN: And the shooter was Bruno Anselmo.
BLING: You're a better man than me. (Sits down next to Logan.) Sticking your neck out for the man who did this to you.
LOGAN: We have a situation in the here and now. That's all that matters.
BLING: How'd you get this videotape, anyways?
LOGAN: Money. What else have I got?
BLING (taking the remote and shutting off the TV): Man, you gotta scream a little. Or you're going to explode.
LOGAN: And what good would that do?
BLING: It might make you feel better.
LOGAN: For how long? A minute? Five minutes?
BLING: It's a hell of a lot healthier than pretending to be the high-minded benefactor of the man who tried to kill you. A normal person might even entertain the idea of revenge.
LOGAN: To what end? Bruno's a germ. And there are ten thousand more just like him, ready to take his place. What I have to attack is the disease, not the symptom. The disease is Mayor Steckler, and Bruno's gonna bring him down. Now can I have my remote back, please?
(Bling hands him the remote and walks out of the room. Logan goes back to rewinding the video.)
(Guy in a pay phone.)
GUY: We didn't get him...They said some girl showed up on a bike outta nowhere and took off with him...I'm gonna take care of it myself...Don't worry, I'll find him...Let's just say he has certain weaknesses.
(In the room, two half-naked women are dancing for Bruno. Max walks in and shuts off their tape player.)
BRUNO: Hey, Maxie! Ladies, say hi to Maxie. Maxie, this is Britannica, and this is Ling-Ling, which is short for something...
MAX: Are you a complete idiot or do you just have a death wish?
BRUNO: Huh? They're trusted associates!
MAX: Come on, kids, put your clothes on. Bruno's got school in the morning.
BRUNO: Hey, come on. I can't put my life on hold because I'm doing my civic duty and testifying.
MAX: The reason why they call it a safe house is because nobody's supposed to know where it is!... Who forgot their thong?
BRITANNICA: Three hundred.
BRUNO: Well, like the duck said to the working girl, put it on my bill.
LING-LING: Sorry, baby. We gotta have the paper.
BRUNO (to Max): Well, I-you know, I kind of didn't get my wallet 'cause you grabbed me so fast. Do you mind paying? I'll pay you back. Listen, I'll get you a lap dance if you want. It's my treat.
(Max kicks him and uses some of Logan's money to pay the girls.)
BRUNO: Ow! God, don't do that.
BRITANNICA: You and your kinky, kinky lady have a good night.
BRUNO: Oh, I'm sure we will. (They leave.)
MAX: We gotta blaze.
BRUNO: You know, you've overreacting.
MAX: It's not safe here. We gotta find new digs.
BRUNO: You wouldn't have to protect me if you had gotten me dead back when you tried...Ow! I think there's a lesson in that?
MAX: Yeah-try harder.
BRUNO: Ow!
(At a hotel front desk.)
CONCIERGE: May I help you?
MAX: Checking in.
CONCIERGE: Name?
BRUNO: Galt.
MAX (at same time): Stark.
BRUNO: We just got married.
CLERK: Congratulations...No, I don't have anything under either name.
BRUNO: Baby! Tell me you remembered to make the reservation.
MAX: I thought you were handling that.
BRUNO (putting his hand on her butt): Well, I didn't marry her for her brains.
(Max squeezes it; sound of bones cracking. She produces a bill for the concierge.)
MAX: Can't we just...get a room?
CLERK: Let me see what I have available.
(In the hotel hallway.)
BRUNO: Too bad the bridal suite's ocupado.
MAX: I'm heartbroken.
BELLHOP: Your room is right this way.
BRUNO: Well, sweetheart, I should carry you over the threshold for good luck.
MAX: You're out of luck.
(Bellhop unlocks the door and they enter a room.)
BRUNO: Oh, now, this is some style.
BELLHOP: I'll send your luggage right up.
BRUNO: We don't have any. We're newlyweds. Who needs clothes?...Can you tip the young man, honey? (He grabs some extra money from her hands and gives it to the bellhop.) Listen, can we get a free bottle of champagne or something?
BELLHOP: I'll see what I can do. (Leaves)
BRUNO: Ah. This is more like it.
MAX: Last room in the place and one bed. Great.
BRUNO: We're all adults. I think we can share.
MAX: Yeah, right.
BRUNO: You take the middle...I'll take the top.
MAX: You get the floor, pal. (Knocks him out.) Honeymoon's over.
(Later, in hotel room. Max is reading on the bed. Bruno is sitting in an armchair, holding ice to his jaw.)
BRUNO: It's all coming back to me now. (He flashes back to the beating she gave him in the motel room after Sonrisa's.) You pack a big wallop for a little thing.
MAX: Silence.
BRUNO: I'm bored.
MAX: Watch television.
BRUNO: Well, what's the point? You won't let me order any movies.
MAX: "Hose Monkeys: The Next Generation" is not a movie. It's excrement.
BRUNO: Easy. The leading lady is a personal friend of mine.
MAX: Dinner's on its way. Why don't you take a nap or something 'til it gets here?
BRUNO: I can't sleep!
MAX: You want me to put you under again?
BRUNO: I'm gonna take a shower.
MAX: Take your best shot, but some dirt just doesn't wash off.
BRUNO: Why don't you come help me?
(Max gives him a look, and he goes into the bathroom & closes the door. Sound of water running.)
BRUNO (from bathroom): The towels are all scratchy. (Max goes to the phone and starts dialing.) There's no water pressure. I piss harder than this.
LOGAN (on phone): Hey.
MAX: We got a problem.
LOGAN: What's wrong?
MAX: I'm supposed to be protecting your boy, only I'm this close to killing him. He turns my stomach, he's subhuman, he's-
LOGAN: -a material witness in the biggest murder trial in Seattle history.
MAX: Can't we just lock him in a steamer trunk for the next twenty-four hours and put him in your basement?
LOGAN: Remember the goal here...bringing down Steckler. I'm sure I don't have to remind you what he did to your friend Theo. He died on account of him and Sonrisa.
MAX: Like I'd forget that.
LOGAN: Then keep your eyes on the prize.
MAX: Okay. But you don't have to share a room with the creep.
LOGAN: Why am I not worried about you being able to take care of yourself?
MAX: The only thing you need to worry about is me snapping his neck.
LOGAN: Just get him to the courtroom in one piece and able to talk.
MAX: Does he need to have all his teeth?
LOGAN: I'll see you tomorrow.
MAX: You owe me for this one. Large.
(Knock on the door as Max hangs up the phone. She goes to the door, checks the peephole, and unlocks it.)
MAX: Bruno, dinner. (Bellhop enters with room-service cart.) What's this?
BELLHOP: The gentleman ordered a can of whipped cream.
MAX: Here. Knock yourself out. You can take that champagne too. Honey, dinner. (Bellhop leaves.) Bruno! (Knocks on bathroom door. Still no response.) I am entering this room in order to determine that you are safe and unharmed. This should in no way be construed by you as...
(The water is still running but the bathroom is empty. Max sees the window open and goes downstairs to the front desk.)
MAX: Excuse me. The gentleman I checked in with-
CONCIERGE: Your husband?
MAX: Yeah. Do you know where he went?
CONCIERGE: I called him a cab. Where is my ten percent?
MAX: Ten percent? Of what?
CONCIERGE: Either I get paid, or you don't work this hotel again.
(Max grabs him by the neck and pulls him across the desk.)
MAX: You puttin' the touch on the working girls? You think you deserve a piece of the action for sittin' here on your can, lookin' down your nose at them? I don't think so.
CONCIERGE: I can't breathe.
MAX: I ever hear about you shaking down my sisters again, I'll come back here and slap you like the bitch that you are. Now where did my husband go?
CONCIERGE: Steel Pole Saloon, Eighth and Pender.
MAX (releasing him): Have a nice night.
(Max pulls up to the Steel Pole. Inside there are two women kickboxing in a cage, and Bruno and another guy shooting pool.)
BRUNO: Fifteen in the corner.
OPPONENT: Slop, man.
BRUNO: That's not slop. I called that.
MAX: What the hell are you doing here?
BRUNO: I'm just teaching this douche bag how to play pool.
OPPONENT: What'd you just call me?
BRUNO: You heard me. Hey bartender, I wanna get a vinegar and water for this douche bag over here.
(Opponent drops his stick and they start to fight. Max kicks his opponent's butt. Other guys from the surrounding crowd jump in against her and she kicks their butts too.)
BRUNO: That's my wife.
MAX: Anybody else want a piece? No takers? Let's go. (Grabs Bruno and they walk out.)
BRUNO: Not bad for a girl.
MAX: Just pretending they were you, sweetheart.
A GUY ON HIS CELL PHONE: It's Johannessen. Yeah, he was just here. She's good. I'm gonna need the team.
(Back at the hotel room, Max handcuffs Bruno to the headboard of the bed.)
BRUNO: I can't reach the phone from here.
MAX: No more phones, no more room service, no more showers. You're gonna go to sleep and I'm gonna sit right here and watch you.
BRUNO: Well, I gotta call my little girl before she goes to bed.
MAX: Right. And then you're gonna visit your sick Aunt Mary.
BRUNO: I'm serious! I gotta call my kid.
MAX: You actually have offspring? Is it considered Homo sapiens?
BRUNO: Hey, know what? You can say whatever you want to about me, but don't make any cracks about my little girl. Understood?
MAX: You really have a daughter?
BRUNO: Yes. Her name's Annabelle, and she's seven. And she doesn't sleep good unless I call her at night.
MAX: No way. If Steckler's goons are sitting on your family, they'll trace the call.
BRUNO: Boy, you must think I'm dumb, huh?
MAX: Do you really want me to answer that?
BRUNO: I gave my ex a scrambled cell. Nobody can trace the call...Thank you.
MAX: What's the number?
BRUNO: 84-39-78-36-42-79-43.
MAX: This better be real, 'cause I'm listening in.
BRUNO: Hey, Mary Jo, it's me. I know it's late-I had a bit of a situation. Is Annabelle still up? Can I talk to her, please? I promise I won't keep her very long. (To Max.) See? She waited up for me. Um...would you mind going to the ice machine for me?
MAX: Yeah.
BRUNO: Come on, I just would like a glass of ice water to put on my bedside table at night.
MAX: So open a vein.
BRUNO: Come on, you got me locked up here, I'm waiting for my little girl to come to the phone...where am I gonna go? (Into the phone.) Hi, sweetheart! How was school today?...I'm gonna try and come down there tomorrow and see you. I've kind of got a busy day-Okay...Okay...Well, I'm gonna be there... Yeah...So what story do you want to hear tonight, sweetie?...Again?...Okay. Are you all tucked in?... All right, are you ready?...In the great green room, there was a telephone, and a red balloon, and a picture of the cow jumping over the moon.
(Max takes the ice bucket and leaves. Three guys enter the lobby.)
CONCIERGE: Can I help you, gentlemen? Are you checking in, or visiting a guest?
(From the ice machine, Max sees one of the guys throw the concierge across the lobby, and they head upstairs. Max runs back to the room.)
BRUNO: Goodnight, moon. Goodnight, cow jumping over the moon.
MAX (uncuffing Bruno): Bruno, we gotta get out of here.
BRUNO: Goodnight, light, and red balloon.
MAX: Hang up the phone. Now!
BRUNO: Goodbye chairs, and-
MAX: Let's go! Now!
(Max rips the cord out of the phone and drags him out the door.)
BRUNO: I didn't get to the kittens and the mittens!
(The three guys approach the room door. They burst through, guns pointed, but it's empty. One of them steps on Max's pager and picks it up.)
CONCIERGE (on phone): Yes, hello, police? Yes-(The three guys appear at the front desk. One of them snaps the concierge's neck, and they leave.)
(In the morning. Scenes from the street, including homeless people gathering around fires. A pile of blankets jumps up and we see it is Bruno.)
BRUNO: Oh! God! Ugh! There's a rat!
MAX: Calm down.
(At Jam Pony)
NORMAL: It's 10:45 am, and even you feckless bums have been working here for over an hour. Where is she?
SKETCHY: I resent being called feckless.
ORIGINAL CINDY: Me too. What's it mean?
NORMAL: Where is Max?
ORIGINAL CINDY: In the bathroom.
SKETCHY (at the same time): On a run.
NORMAL: If she is not present and accounted for in the next fifteen minutes, she will be without employment. You tell her that for me.
SKETCHY: Normal, I swear I just saw her a minute ago.
NORMAL: Get out of my sight. Get out of my sight. (Walks away.)
SKETCHY: Do you have any idea where Max is?
ORIGINAL CINDY: None. But we gonna fix that. (Dials the phone as Sketchy leaves on a run.)
LOGAN (on phone, clearly expecting Max): Hey.
ORIGINAL CINDY: Hey.
LOGAN (surprised): Hey.
ORIGINAL CINDY: You got Original Cindy here.
LOGAN: Oh. Hey.
ORIGINAL CINDY: We already did that. Do you know where Max is? I've been blowin' up her pager for two hours and she ain't hit me back, which is not her stilo.
LOGAN: Max is okay.
ORIGINAL CINDY: That's not what I asked. Where is she?
LOGAN: She's doing something for me. She'll be back at work this afternoon.
ORIGINAL CINDY: If the man don't fire her ass first.
LOGAN: Well, tell him she had a medical emergency and she'll bring a note from her doctor.
ORIGINAL CINDY: What you got her doin'?
LOGAN: It's a favor.
ORIGINAL CINDY: A favor. Look. You wanna be International Man of Mystery, that's your dealio. But you get my homegirl jammed up, I'm gonna beat on your ass, chair or no chair.
LOGAN: Trust me. Max is okay.
ORIGINAL CINDY: She better be. Later. (Hangs up.)
NORMAL: Hi. I couldn't help overhearing you use the M word. Did you inquire as to her whereabouts?
ORIGINAL CINDY: She's at the doctor's. The good news is, they caught it before it turned into chronic multiple progressive brain dysfunction syndrome. She'll be in as soon as they're done testing her.
NORMAL: Oh, for the love of Mike.
(Logan's phone rings again. It's Max, at a pay phone at some diner on the street, with Bruno nearby.)
LOGAN: Hey. I've been paging you all morning.
MAX: Little run-in at the hotel. Had to bail in a hurry and left my pager.
LOGAN: What happened?
MAX: Somebody dropped a dime on Bruno and some goons paid us a visit.
LOGAN: Is he okay?
MAX: Yeah. I'm okay too, thanks for asking.
LOGAN: You figure 'em for Steckler's people?
MAX: These weren't the same guys as last night. They were scary.
LOGAN: Well, there's a lot of players who want him dead. I'll look into it.
MAX: I'm in the home stretch with Dumbo here. See you in court?
LOGAN: Okay. Max...be careful.
(Max hangs up, smiling.)
BRUNO: C'mon, let's get a move on. I'm supposed to be at the park in fifteen minutes.
MAX: What are you talking about?
BRUNO: I promised my kid I'd come see her...Listen. You look at me like something people scrape off the bottom of their shoes. My kid looks at me, she sees her father...I wanna go see my daughter.
MAX: I don't like it.
BRUNO: Listen. Eight years of marital pain living with a guy like me, you think Mary Jo didn't learn something? She knows how to avoid a tail like most wives know how to make a casserole.
MAX: Still. It's risky.
LOGAN: Well, that's why I got myself one kick-ass bodyguard.
(At the park)
BRUNO: Hey, sweetie! How are ya? (Annabelle runs toward him and he picks her up.) Ya-hoo! Annabelle, this is my friend Max.
MAX: Hey, Annabelle.
ANNABELLE: Hello.
BRUNO: Shall we go say hi to Mommy?...Thanks for bringing her, Mary Jo.
MARY JO: Annabelle deserves a father...despite everything.
BRUNO: Say hi to Max?
MARY JO: Hi.
MAX: Hey.
ANNABELLE: Daddy!
BRUNO: What?
ANNABELLE: Push me on the swings!
BRUNO: I'll race ya!
(They run off to the swings while Mary Jo and Max watch.)
MARY JO: So where do you dance?
MAX: Dance?
MARY JO: You're with my husband. You gotta be a stripper.
ANNABELLE: My teacher says the moon can't be yellow.
BRUNO: Really? Why not?
ANNABELLE: She says the sun is yellow.
BRUNO: Hmm. What color do you want the sun to be?
ANNABELLE: Purple.
BRUNO: Purple? Well, you know what? I think that the moon has to be yellow, and the sun has to be purple, and that's the way it's gotta be. Yes? Yes?
ANNABELLE: Yes!
BRUNO: Okay!
MARY JO: I thought I'd heard every excuse there was, but...bodyguard? That's a new one.
MAX: It's true. Your husband has a lot of enemies.
MARY JO: You're talking to one of his biggest.
(Max sees a man in the distance, hiding behind trees and carrying a gun.)
MARY JO: Look, it's not like I care if you're fooling around with him, but don't kid yourself...You're not his only bodyguard.
MAX: Excuse me. Bruno! BRUNO!
(Max runs toward Bruno and knocks him to the ground just as the man fires. The bullet flies over them and the man leaves.)
(Logan's apartment)
BLING: This just came for you. (Hands Logan a disk.)
LOGAN: Great! Thank you, Bling. I've been waiting for that. (Pops it into the computer.)
BLING: What is it?
LOGAN: Security camera from the hotel that Max stayed at last night.
(Onscreen, the three guys walk down the hotel hallway.)
BLING: Trigger men looking to take out your witness?
LOGAN: They don't look like housekeeping doing turndown service.
(Onscreen, the bellhop runs into the elevator and the door closes. A fist punches through the elevator door and presses the " open doors" button. One of the guys enters, grabs the bellhop, and throws him into the hallway. The three guys get into the elevator.)
BLING: What the hell was that?!
LOGAN: That's a good question. I have no idea. (He replays the hand punching through the elevator door.) I think I better go see Sebastian.
(Max and Bruno are on Max's motorcycle in a line of cars waiting to get to the courthouse.)
MAX: I gotta ask, Bruno. Why are you doing this? Coming forward, I mean.
BRUNO: I do my part, the cops will forget about me whacking Sonrisa.
MAX: Resourceful guy like you, there are a million ways you could get out from under the beef. You could just disappear.
BRUNO: Well, I thought about it.
MAX: Don't tell me your conscience got the better of you. Three-plus decades of being a world-class dirt chute and all of a sudden you wake up one morning and have to do the right thing?
BRUNO: I'm doing it for Annabelle.
MAX: Even though you may never see her again?
BRUNO: She's gotta live her whole life knowing the kind of guy she had for a father. The very least I wanna do is give her one thing she can point to and say I did good.
(At an apartment. Johannessen is talking on his cell phone while two of the guys are using a blue flame to cauterize the third guy's open wound while he watches.)
JOHANNESSEN: Believe me, sir, I understand the importance of this mission...Once we have her, I'll be in touch. (Hangs up.) What's the trouble here?
ONE OF THE GUYS: His arm won't stop bleeding.
JOHANNESSEN: Clotting agents are too thin...Get me the girl. This kind of problem will be a thing of the past.
(At Sebastian's. Logan and Sebastian are watching the security camera on the computer.)
SEBASTIAN (via voice synthesizer): My guess is they are military.
LOGAN: Ours?
SEBASTIAN: Probably South African disposables...Bingo.
LOGAN: What?
SEBASTIAN: That's where the implant is inserted. In the trade, these guys are known as the Red Series.
LOGAN: I've heard about 'em. Soldiers modified to be all they can be.
SEBASTIAN: The implant burrows into the brain stem-blocks the pain receptors so they don't feel anything. They become hyperadrenalized, which makes them incredibly strong, essentially fearless.
LOGAN: How can their bodies take that kind of punishment?
SEBASTIAN: They can't. They burn out in six months, a year tops. The South Africans have been trying to fix the problem by reengineering their DNA.
LOGAN: Pretty tall order.
SEBASTIAN: They could marry state-of-the-art transgenic science with neural-implant technology if they could get their hands on a genetically enhanced prototype. Question is...what are these guys doing in Seattle?
(Outside the courthouse. Onlookers are crowding the sidwalks and the press is gathered against the fence. A police car goes by, siren sounding. Logan and Bling are just outside of Logan's car. Logan removes a gun from the door pocket and puts it inside his leather jacket, and they head for the courthouse.)
BLING: She may already be inside.
LOGAN: Doesn't mean she's safe.
BLING: Max can take care of herself.
LOGAN: Not if she doesn't know what she's up against. (He cuts through the crowd to a cop standing guard.) Excuse me. Excuse me. My name's Logan Cale.
COP: Press is over there.
LOGAN: I'm covering the hearing.
COP: Closed session. Miller-I told you to check the gate perimeter and move the crowd back.
LOGAN (putting an envelope in his coat): Thank you.
(Max and Bruno pull up outside the courthouse.)
MAX: Somebody out there's on Steckler's payroll with a big piece of lead just for you.
BRUNO: I don't care. I'm still going in.
MAX: Only not through the front door.
(Inside the courtroom)
JUDGE: All right. We are back in session, and we'll hear testimony regarding the alleged involvement of the mayor's office in the cortodiazopine crisis of last year, which of course led to the deaths of one hundred and forty-nine Balkan War veterans. Next witness is Bruno Anselmo. (A bailiff hands the judge a note.) Is the marshall in the gallery?
MARHSALL: Uh, yes, your honor.
JUDGE: I've just received a note here indicating that the witness is not ready to appear at this time. Now it was our understanding that Mr. Anselmo was in protective custody.
SHERIFF: Yes, your honor, he was-until about sixteen hours ago.
JUDGE: And what happened?
SHERIFF: We're, uh, not exactly sure. A search is being conducted to determine his whereabouts.
JUDGE: Either Mr. Anselmo presents himself immediately, or this hearing is concluded. Call to the stand Mr. Bruno Anselmo.
(Silence.)
JUDGE: Since Mr. Anselmo is not present, we are adjour-
(Max and Bruno burst into the courtroom on her motorcycle. She pivots to a stop, sending Bruno flying to the floor in front of the stand.)
MAX: Your witness.
(In the courtroom)
BRUNO: Sonrisa had the plan, Sonrisa did the dealings, but Mayor Steckler was the guy that made it happen. He made a chunk of cash off a lot of dead GI's.
JUDGE: Did you ever personally witness Mayor Steckler receive payoffs from Mr. Sonrisa?
BRUNO: Are you kidding? I put the money in his hands myself.
(The bailiff hands the judge another note.)
JUDGE: Ladies and gentlemen, we've just been notified that a bomb threat has been made. We are adjourned until further notice. Everyone please exit the building in an orderly fashion.
(Everyone leaves the courtroom.)
MAX: Let's go.
BRUNO: No no no, the stairs. This way. C'mere.
(Outside the courhouse.)
COP: People, I'm gonna ask you to move away from the building. Move away from the building! We've got a situation here!
(Logan and Bling look worried.)
(Parking garage below the courthouse)
MAX: Why am I not surprised you know your way around courthouses?...Back upstairs. (Bruno takes a fire extinguisher and uses it knock the doorknob off the door.) What the hell are you doing?!
BRUNO: Just holdin' up my end of the deal.
(Van parked nearby opens and the three goons get out, along with Johannessen. The goons approach Max.)
BRUNO: See, word on the street for a while now that there's some people in town that are willing to pay large for, uh, what do you call 'em?
JOHANNESSEN: Manticore prototypes.
BRUNO: Yeah. Now I know you think I'm dumb, but I'll tell you what I've figured out, girlie. (Johannessen gives him a briefcase full of cash.) Yeah, that's good. I figure a girl that can run faster than a speeding bullet, and can hold her breath forever, and take out guys three times her size...Well, I figure she might be one of these, uh...whaddayacallits.
MAX: You figured that out all by yourself?
BRUNO: Uh-huh. I even staged a demonstration in that biker bar.
MAX: So now you're all ka-ching.
BRUNO: Well, I got a family to think about.
MAX: Bruno, I saved your life.
BRUNO: And I'm grateful. (One of the guys gets out some kind of electrical prod.) But I'm a bad guy doing what comes natural. It's been fun. So goodbye, girlie. Wish I coulda thrown a hump into you. (Leaves.)
(The goons are drawing closer to Max. She looks a little nervous but tries to look tough.)
JOHANNESSEN: You have two choices. You can come quietly...
MAX: Bite me.
JOHANNESSEN (smiling): ...or not.
MAX: You shoulda brought more guys.
JOHANNESSEN: Gentlemen...
(Outside the courthouse)
LOGAN: Check the other side. (Bling leaves. Logan sees Bruno leaving the courthouse in a small crowd.) Bruno! Bruno! (Bruno glances over and sees him.) Where's Max? (Bruno doesn't answer but turns and keeps going. Logan leaves.)
(Bruno finds directly in front of him the sniper from the park. The man fires straight into Bruno's stomach. Bruno collapses.)
(Fight scene in the parking garage)
MAX: One at a time, boys. There's enough ass-kicking to go around.
(More fighting)
MAX: Now you're pissing me off!
(More fighting. Max is starting to lose when Logan's car comes roaring by. He fires his gun, hitting a couple of the guys and giving Max a chance to jump in through the window. They peel out.)
(In the van, parked in an alley)
JOHANNESSEN (on cell phone): She only got away because someone helped her...It won't happen next time. (One of the guys is removing bullets from the other two's flesh as they watch.) Yeah, even better than we thought. She's stronger, faster, and well-trained...We just need some time to regroup, figure out our next move. But we'll get her...Don't worry. (Holds up Max's pager.) We've got a lead.
(Logan's apartment)
NEWS ANCHORMAN: Mayor Leopold Steckler is expected to be indicted on one hundred and forty-nine counts of murder. The most damning testimony against him was from Bruno Anselmo, who was felled by gunmen outside the municipal building only moments after his testimony.
LOGAN: Why is it that the good die young?
NEWS ANCHORMAN: City and state officials are hailing Anselmo as a courageous man who paid the ultimate price in the pursuit of justice.
MAX: He got what he wanted.
LOGAN: Mmm. A bullet in the chest?
MAX: Something his kid could point to and say he did good. Ahh!
LOGAN (putting peroxide on a burn on her shoulder): They got you good.
MAX: I need to get my ass kicked once in a while. Just to keep me real.
LOGAN: These guys aren't going away, Max.
MAX: Kinda pesky like that.
LOGAN: Max...
MAX: You don't have to tell me to be afraid. I'm already there.

Kikavu ?

Au total, 75 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

MikeBallin 
23.05.2020 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
26.01.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

coldflash 
01.01.2019 vers 23h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

L'HypnoCard His Dark Materials de la catégorie Evil a été élue HypnoCard du mois de février 2021 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Bilan du mois de Février

Bilan du mois de Février
> Le bilan du mois de Février vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Calendrier de Mars

Calendrier de Mars
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Le quartier fête ses 16 ans !

Le quartier fête ses 16 ans !
Aujourd'hui, le quartier Dark Angel souffle ses 16 bougies ! Actif depuis le 19 Février 2005, nous...

Calendrier de Février

Calendrier de Février
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

HypnoCup 2021! [Résultats]

HypnoCup 2021! [Résultats]
Pour cette nouvelle édition de l'HypnoCup, les couples sont le thème de cette année. Parmi les 512...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 13:04

Le calendrier du mois est arrivé sur le quartier Legends of tomorrow ! Ainsi que nouveaux duel, pdm et sondage

SeySey, Aujourd'hui à 14:40

Bonjour ! Nouvelles lectures sur le quartier Sex Education ;D

quimper, Aujourd'hui à 17:48

De nouveaux calendriers sur les quartiers Elementary, The Closer, NCIS Los Angeles et Sherlock.

quimper, Aujourd'hui à 17:49

Et un nouveau sondage sur Sherlock : quelle actrice de Doctor Who dans la saison 5. N'hésitez pas à venir

emeline53, Aujourd'hui à 20:41

Nouveau sondage sur le quartier The Fosters portant sur le spin-off Good Trouble ! N'hésitez pas à commenter, je serai ravie de vous répondre

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site