VOTE | 171 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#105 : A Tout Prix

Une nuit, alors que Max fait la course avec un motard inconnu, elle est arrêtée à un barrage de secteur et sa moto lui est confisquée. Le lendemain, elle se résout à regarder dans les petites annonces pour trouver une nouvelle moto et découvre stupéfaite, son code barre.

Popularité


4.6 - 10 votes

Titre VO
411 on the DL

Titre VF
A Tout Prix

Première diffusion
14.11.2000

Première diffusion en France
06.10.2001

Vidéos

Promo (VO)

Promo (VO)

  

extrait - moto de max

extrait - moto de max

  

Photos promo

Max (Jessica Alba) face à un chien féroce

Max (Jessica Alba) face à un chien féroce

Max s'introduit dans la fourrière

Max s'introduit dans la fourrière

Max et Zack (William Gregory Lee) sont pris au piège

Max et Zack (William Gregory Lee) sont pris au piège

Max et Zack se séparent de nouveau

Max et Zack se séparent de nouveau

Max donne une raclée aux hommes de Manticore

Max donne une raclée aux hommes de Manticore

Zack tente de raisonner Max

Zack tente de raisonner Max

Zack abandonne l'idée de raisonner Max

Zack abandonne l'idée de raisonner Max

Plus de détails

Réalisation: Joe Ann Fogle
Scénario: Doris Egan

Guest:
Ralph J. Alderman (Employé)
Ellie Chapple (Fille au téléphone #2)
Vince Crestejo (Chinois)
Alex Green (Garde de la sécurité)
Brenda James (Valerie)
Cruise Le'Mark (Flic)
Nicole G. Leier (Fille au téléphone #1)
Robert Lewis (Dochnovich)
Taayla Markell (Mercy Chang)
Rodney Rowland (Mari)
Warren Takeuchi (Coroner)

 

> Captures

Tout d'abord on voit l'épisode sous le sens de la moto. On peut voir Max sur sa moto qui fait une course avec un inconnu casqué. Il s'agit de Zack mais elle ne le saura qu'à la fin de l'épisode. Max est arrêtée, la nuit, par des officiers de la police corrompus qui lui confisquent sa moto et exigent, pour la lui restituer, une somme astronomique. Original Cindy lui suggère de consulter les petites annonces pour acheter une nouvelle moto. Max a la surprise de trouver dans le journal le numéro du code-barres imprimé sur sa nuque, assorti d'un rendez-vous...

Elle en parle alors à Logan qui lui conseille de ne pas y aller. Quand à lui, son ex femme a refait son apparition dans sa vie. Max qui a la moto bien dans la fourrière va quand même travailler. Puis alors que Zack arrive à Jam Pony prendre la place d'Herbal. Il y a alors une grève du zelle qui est commencé tout simplement pour mettre Normal en colère. Max va finalement au rendez-vous, elle y rencontre Vogelsang. Il lui indique qu'il a changé de micro et qu'effectivement, il ne risquait rien...Et bien il se trompait.....Il lui dit que pour 15 000 dollars il lui donnera les informations sur un type qui est un X5 du nom de code 33 041 7291 599. Max ne connait pas encore le nom de la personne ni le code d'ailleurs. Elle le connaîtra bien plus tard. Pendant le rendez-vous, il y avait Zack qui se planquait pour tout entendre. Puis rentrant chez elle furieuse. Elle passe avant chez Logan pour savoir s'il n'est pas chez lui avant d'aller travailler.

Lydecker est présent dans une pièce. Il y a des hommes qui travaillent pour lui. Ils ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas entendre les paroles de Vogelsang et de Max. En fait le privé à un micro dans son oreille. Un des hommes de Lydecker annonce que le micro a du bouger dans l'action. Ils se font tous taper sur les doigts pas Lydecker. Lui veut bien sure la bande son rapidement voir illico-presto !

Elle y rencontre Bling qui lui indique que son ex femme était avec lui pour aller faire des courses. Max lui demande de dire à Logan qu'elle est passée puis elle s'en va travailler. A la sortie de l'immeuble, elle voie Logan et son ex femme. Puis alors elle demande à voir Logan en privé puis son ex femme remonte chez Logan. La W5 lui annonce alors que s'était Vogelsang qui était derrière tout cela. Puis allant travailler, elle voie le petit nouveau. Zack est venu sous le nom de Sam à Jam Pony pour surveiller Max. Il se fait embaucher et alors qu'il cherchait un quartier que Normal lui avait envoyé dans les bras. Max passe par là et annonce qu'elle doit aller dans le secteur 2.

Dans la nuit, elle va chercher sa moto. Rentrant par effraction à la fourrière, ouvrant le coffre, elle prend l'argent qu'il y a dedans. Ayant avec elle de quoi nourrir le chien. Elle va lui donner un bon steak rien que pour dominer la meute. Lui donnant de quoi manger, la jeune femme va alors chercher sa moto. La retrouvant un seul morceau, elle la bichonne. Partant pour sortir. On voie le gardien de la fourrière qui se demande pourquoi le chien a eu un steak. La réponse ne fit pas attendre, on peut remarquer que Max passe par dessus le grillage sous le gardien surprit de se qu'il observe.

Peu avant cela Sketchy arrive en retard à cause d'un barrage, Normal le lui reproche. Sketchy lui explique sur un ton un peu sec. Quand à Original Cindy elle dénonce le retard accumulé à Normal. Il fait une moue déconfite avant de regarder un de ses employés fumer des produits illicites sur le lieu de travail. Il lui dit alors qu'il devrait accepter les religions à Jam Pony. Partant peu de temps avant que Max n'arrive. La jeune femme accompagne donc Zack. Alors qu'ils ont livrés les paquets, ils vont dans un café. A 14 h 30, après avoir viré des filles qui riaient sur le téléphone. Max décroche, il se trouve que Vogelsang lui donne le code barre de Zack. Un autre rendez-vous est donc prit. Elle apprend que Zack a essayé de faire partir le tatouage. Et qu'il s'était rendu dans un magasin de tatou.

Vers le midi de la journée, on peut la voir au parc en compagnie de Sketchy, Original Cindy. Ils papotent en bas de la rampe de vélo. Puis alors que son amie dit à l'idiot de service qu'il a trop de crème. Elle se souvint de la bague de l'ex de Logan. Puis se levant d'un bond, elle répond à la question de son amie en disant qu'elle a une course à faire. On peut la voir alors par la suite proche de l'appartement de l'ex de Logan. La femme est alors dans les bras d'un autre. Ils parlent d'argent. On apprend aussi que c'est à cause de lui si elle a du divorcé de Logan. Max est bien sure à la fenêtre. Puis faisant une grimace. Elle part triste pour Logan.

En cette fin de journée, elle va sur le lieu du travail du détective privé. Trouvant la police, elle va voir Logan par la suite pour lui dire. Il lui dit que Lydecker est derrière tout cela. Mais vu le manque de logique. Elle lui demande s'il ne peut pas trouver les magasins. Les prenant, en début de soirée, on la voie aller vers un tatou. Le magasin ferme et le vendeur lui dit qu'il est pauvre. Elle lui répond qu'elle peut lui remplir son porte feuille. Par la suite, on l'aperçoit dans un hôtel. Prenant alors l'adresse de la chambre, elle se rend dans la pièce. Voyant la moto du début de l'épisode. Elle se pose la question. Elle ouvre le placard, et elle trouve du triptonaf. Zack est en fait là dans la pièce. Il veut lui tordre le coup, mais Max lui dit que c'est elle. Il lâche sa prise. Puis alors qu'ils voulaient sortir, ils entendirent des tirs. Des hommes de Lydecker était là. Se battant violemment pour se sortir de se pétrin. Ils arrivent à la gare avec les rails où stationnent les trains. Discutant Zack lui demande de partir avec lui. Refusant Max préfère rester à Seattle. Se séparant toujours dans la tristesse. L'ex femme de Logan voulait en fait de l'argent, et bien sure Max l'avait prévenue avant d'aller à la recherche de Zack.

La fin de journée se finit au bar; Max boit son café, on apprend qu'en fait Zack ne distribuait pas les paquets. Et qu'il était partit sans rien dire. La X5 refuse d'aller avec eux. Herbal retrouve alors sa place à Jam Pony. Alors que Max partait, Bling est là disant qu'elle avait bien fait de lui dire pour son ex femme. Du coup Max va rejoindre Logan et ils vont faire un tour dans le parc sous la pluie battante.

SUR UNE ROUTE
(Max fait la course à moto la nuit, avec un inconnu, et nous parle en voix off.)
Max : Je ne dors jamais. Mais ça me convient. On gaspille beaucoup trop de temps à dormir. Et je trouve toujours quelque chose d'utile à faire. Perdre sa vie à ronfler! Quelque fois je me demande ce qui cloche chez vous. La nuit est le meilleur moment de la journée.

(La course est interrompue lorsque Max se fait arrêter par 2 agents de police.)
Policier 1 : Je peux voir vos papiers s'il vous plait?

(Max les lui donne.)
Policier 1 : Vous pouvez descendre de la moto?
Max (descendant de moto) : Quel est le problème, officier?
Policier 1 : Vous savez que votre feu arrière est cassé?
Max (constatant que le feu est intact) : Il marche à merveille!

(Le deuxième policier casse le phare d'un coup de matraque.)
Max : Oui, il serait sage d'aller chez un garagiste.
Policier 1 : Je dois immobiliser ce véhicule.
Max : Pourquoi?

(Le 2ème policier emmène la moto de Max.)
Policier 1 : Il met en danger la sécurité publique.
Max : Mais c'est pas vrai!! Attendez, si c'est un pot de vin que vous voulez...
Policier 1 : La fourrière ouvre à partir de 7 heures.
Max : Les bus ne circulent plus, je suis une fille, et j'habite loin.
Policier 1 : Débrouillez-vous!
Max(en voix off) : Bien sûr il y a aussi ses fameuses nuits ou rien ne tourne rond.

CHEZ LOGAN
(Dans l'ascenseur de l'immeuble de Logan, ce dernier rit jaune car il a des difficultés à appuyer sur le bouton de son étage, à cause du fait qu'il est en fauteuil roulant. Il y parvient, cependant en utilisant une baguette de pain. On le retrouve ensuite rentrant dans son appartement.)
Logan  : Bling, je devrais fixer un parapluie à mon fauteuil. J'aurais l'air de sortir d'un dessin animé mais je serais sec!
Bling : Il y a une femme qui vous attend, je l'ai installée au salon.
Logan : Ah oui? Qui c'est?
Bling : Elle a dit qu'elle était votre ex-femme.

(Logan se rend dans le salon, et trouve son invité en train de déplacer tous les meubles.)
Logan : Valérie? Qu'est-ce-que tu fais là?
Valérie : Cette table basse doit aller ailleurs. Ici, elle... Elle bloque ton centre de bien être et de richesse intérieure, et... Et emprisonne ton Chi.
Logan : Mon Chi?
Valérie : Ton champs d'énergie.
Logan : Mmm. Contrairement à des tas de gens, le bien être et la richesse intérieure ne me pose aucun problème.
Valérie  : J'ai appris comment tu as été blessé, et... Et j'en suis désolée pour toi.
Logan : Moi aussi.
Valérie : Oh! Tu devrais mettre des miroirs baguas pour... Réduire les forces Ying, et pour permettre aux ondes positives de circuler avec plus d'aisance.
Logan : Ce ne sera pas avec du Feng shui que tu vas me faire sauter de joie, mais c'est gentil.
Valérie : Il faudrait un élément liquide de ce côté, un aquarium, peut être.
Logan : Tu n'es quand même pas venue dans le but de jouer les décoratrices d'intérieur.
Valérie : J'ai... Il y a 18 mois que je tiens sans une goutte d'alcool.
Logan : Je suis ravi. Alors, tu suis un programme.
Valérie : Oui et pour de bon. Ma principale activité consiste à... A me racheter auprès des autres.
Logan : Et je suis dans les prioritaires?
Valérie : Non en réalité tu te trouves à la fin d'une très longue liste. Ca a été dur de remonter la pente. Tu es sans doute celui qui a le plus souffert à cause de moi.

A LA FOURRIERE
Max : Mais non, ce n'est pas une Nomade, ou une Némésis ou une Nirvana! C'est une Ninja 650, et elle n'est pas rouge, mais noire, comme mon humeur, oh vous êtes si coopératif.
Homme de la fourrière : Euhhhh... Ninja... Ninja. Ninja, Ninja, Ninja, Ninja...
Max : Ninja!!
Homme de la fourrière : Ahhh! Ninja 650 noire! Comme votre humeur!
Max : Combien je dois?
Homme de la fourrière : 3000 dollars.
Max (riant, croyant à une blague) : Ouaiiiis!
Homme de la fourrière : En liquide.
Max : Vous voulez rire? ... Non mais c'est ridicule! C'est du vol! C'est du racket!
Homme de la fourrière : Si vous voulez la revoir c'est ce que vous devez payer. Euh, en billet de 20, de préférence.

(Max s'en va.)

A JAM PONY
OC : Quand les flics ne tabassent pas les gens, ils les étranglent pour passer le temps.
Max : C'est de l'ex-tor-sion!
Herbal : C'est purement scandaleux. Mais tu devrais en tirer partie, en t'élevant au dessus de l'impiété de Babylone.
Max : Je suis en vrac, c'est vraiment pas le moment.
Normal : Course urgente au 2-9-9 Kensington! WOUW!
Herbal : Laisse l'injustice glisser sur toi, comme l'eau sur les plumes du canard.
Max : Je laisse les aboiements de Normal glisser sur moi, je laisse les infidélités de mes petits amis glisser sur moi, je laisse ce qui est nul et moche dans ce monde décadent glisser sur moi, mais ma moto c'est sacré!
Herbal : Je sais ce que tu ressens, mais tu n'écoutes pas! Yahvé nous envoie des épreuves. Regarde-moi, par exemple. Hier, un ami de ma femme est venu passé la nuit chez nous. Winston... Le gars est cool, d'accord, mais ils sortaient quand même ensemble, avant. Et bien admire à quel point je suis compréhensif avec eux, même si elle lui mitonne de la soupe, et qu'à moi, elle ne m'en fait jamais!
OC : Ta souris sait recevoir et tu nous fait un fromage. Regarde les petites annonces, tu peux trouver un bel engin d'occas' qui te coutera moins que ce que le pit-bull veut contre la tienne.
Max : Je ne veux pas celle de quelqu'un d'autre.
OC : Max...
Max : Je veux ma moto, Cindy.
OC : Ce n'est qu'une machine.
Max : C'est une extension de mon âme, si ce genre de chose existe.

(L'attention de Max est captée par les petites annonces, dans lesquelles elle repère son propre code-barres, suivit d'une adresse et d'une heure. Elle se lève, et s'en va sans rien dire.)
Herbal : Je te parle de la vérité de Yahvé tel que je la connais, j'essaye de te faire intégrer ça!
OC : Qu'est-ce-que t'as?
Normal : Je ne voudrais surtout pas vous paraitre asocial avec mes préoccupations bassement matérielles, mais que diriez-vous de fermer la boutique et de vivre de la charité des braves gens? Hein?
Herbal : Alors euh, tu crois que ma femme a simplement voulu faire preuve d'hospitalité envers Winston?
OC : Ca me rassure de voir que ça glisse sur toi comme l'eau sur les plumes d'un canard.
Herbal : Rooo pfff.

(Herbal et OC quittent Jam Pony, et croisent un jeune homme encore inconnu qui entre dans le bâtiment.)
Jeune homme: Pour travailler ici, je dois m'adresser à qui?
Sketchy  : Et ben... Si t'es malin, à personne. (Il rit.) Mais, si tu es un démuni, et que te prostituer c'est décidément pas ton truc, c'est lui le gourou.

(Il joint le geste à la parole en désignant Normal du doigt.)
Jeune homme : Ex... Excusez-moi! J'aimerais savoir si vous auriez un emploi, pour moi.
Normal : Comme si je n'hébergeais pas assez de crève la faim. Du vent, le sans abri!
Jeune homme : Mmm, OK. Euh, cela vous importunerez que je reprenne contact avec vous, Monsieur? Le travail ne me fait pas peur, et je serais heureux de vous montrer de quoi je suis capable.
Normal : Vous m'avez appeler Monsieur?
Jeune homme : Monsieur, oui.
Normal  : J'adore ça!

(Le jeune homme acquiesce en souriant. Normal ramasse une feuille, et la défroisse pour la donner au jeune homme.)
Normal : Tenez. Remplissez ça, et repassez demain matin.
Jeune homme : Merci.
Normal : Je vous en prie!

CHEZ LOGAN
(Max montre à Logan l'annonce qu'elle a trouvé.)
Logan : Des chiffres sans suite logique? Ca pourrait vouloir dire quoi?
Max : C'est mon numéro, c'est moi!
Logan : C'est ton code-barres!?!
Max  : Imprimé noir sur blanc pour que tout le monde le voit. C'est comme d'ouvrir le journal et d'y trouver tes petites culottes!
Logan : Qui connait ce numéro?
Max : Ceux qui travaillaient pour Manticore.
Logan : Lydecker.
Max : Ou Bryan, ou Jondy... On était 12 à s'enfuir cette nuit là.
Logan : Tu risques de tomber dans un piège.
Max  : Je ferais attention. Promis, Logan. Mais tu ne peux pas me demander d'ignorer ce rendez-vous. Ils sont comme des frères et sœurs, pour moi. Quand on s'est échappé, Zack nous a demandé de nous séparer. Et depuis 10 ans je suis à leurs recherches.

(Le téléphone de Logan sonne, le répondeur se déclenche.)
Répondeur : Je ne suis pas là, laissez un message.
Logan : C'est très important pour toi, je comprends, mais si c'était Lydecker...
Valérie (au téléphone) : Allo, Logie? Bonjour, c'est moi. J'ai été tellement contente de te revoir. Et... Et je voulais te dire que... Tu es toujours le beau mec au sourire ravageur dont je suis tombée amoureuse...

(Logan ne parvenant pas à stopper le haut parleur, il décroche le téléphone empressement.)
Logan : Allo, Val? ... Oui, ahem.. Hein, hein... Oui, ça tombe mal, je suis en rendez-vous, là tout de suite. C'est ça, rappelle-moi... D'accord, au revoir!

(Logan raccroche le téléphone et revient vers Max.)
Logan : Alors... On en était où?
Max : J'en sais rien... On en était où?
Logan : Euh... Mon ex-femme...
Max : Ah!
Logan : Quoi?!
Max : Mais rien!...
Logan : Enfin bref. La ficelle parait un peu grosse, ça serait de la folie d'aller ne serait ce que sur les lieux...
Max : Je n'ai jamais pensé que tu pouvais avoir été marié, je te voyais plutôt Don Quichotte solitaire genre moulin à vent et armure...
Logan : Tu veux bien qu'on évite de parler de ça?
Max : Pourquoi? T'es gêné d'aborder le sujet?
Logan : Je ne le suis pas!!
Max : Quoi, je n'ai pas l'approbation du chef de la sécurité sur le dossier de l'ex-femme du veilleur?
Logan : Valérie ne sait rien de mes activités. Le veilleur est né bien longtemps après notre séparation.
Max : Tu ne comprends rien, c'est sans importance. Tu étais marié. Et je parie qu'il y a un tas de choses que tu ne sais pas sur moi.
Logan : En outre si tu comptes faire appel ou non au bon sens qui serait de ne pas te rendre au rendez-vous à Yesler et Viaduct?
Max : OHH, Logie!!! Ce ne serait pas drôle de rater ça...
Logan : Sérieux, Max. C'est très dangereux.
Max : Le danger t'a déjà empêché de faire ce que tu croyais juste?

(Max quitte l'appartement.)

DANS UNE CABINE TELEPHONIQUE
(on retrouve Max en train de patienter sur le lieu du rendez-vous. Le téléphone d'une cabine publique à côté d'elle sonne, elle le décroche.)
Voix au téléphone : Ah te voila, c'est pas trop tôt! Ca fait une semaine que je passe cette annonce!
Max (énervée) : Mais enfin où êtes-vous!!?
Voix au téléphone : Retourne-toi.

(Max se retourne, et aperçoit Vogelsang avec un portable à la main.)
Vogelsang : Bon... Ca peut rendre service de brancher son bipper.
Max : Ah oui? Et si vous aviez donner mon numéro aux petits malins qui veulent ma peau comme vous l'avez fait pour Anna!
Vogelsang : Eh attend, sois tranquille, j'ai été pro sur ce coup là, on a pas été suivis, j'ai de nouvelles fringues au cas où il y aurait un micro dans les autres... Rien que toi et moi d'accord, on est seuls.
Max : Vous voulez quoi?
Vogelsang : Une enveloppe de 15 000 dollars.
Max : Ah zut, ça c'est pas de chance, j'ai oublié mon porte feuille à la maison!!
Vogelsang : En échange d'un tas d'informations sur les fugitifs du fameux projet Manticore.
Max : Qu'est-ce qui vous empêcherait de prendre mon blé, de me balancer à Lydecker et de faire un doublet?
Vogelsang : Ouais, bien sûr! On m'a bouclé dans une cage 2 semaines, et on m'a fait hurler de douleur d'une façon très sophistiquée. Je préfère garder mes distances, qu'il se tienne le plus loin possible!

(On aperçoit une personne cachée dans l'ombre qui écoute la conversation discrètement.)
Max : D'accord et qui me dit que c'est du solide?
Vogelsang : J'ai eu ton code-barres, que je sache. J'ai plein d'autres infos de la même source.
Max : Ouais, comme quoi?
Vogelsang : Par exemple si je te disais qu'un de tes potes qui s'est sauvé de ce Manticore vit ici à Seattle...
Max : Qui?
Vogelsang : 15 000 dollars... (Lui donnant un papier) Tiens, sois à cette adresse à 15h30 après demain avec l'argent.
Max : Ouais, vous me donnez 48 heures pour trouver 15 000 dollars, gros malin!
Vogelsang : Oui, si tu veux l'information. Quant à moi d'une manière ou d'une autre je retire mon épingle du jeu. Bonne chance gamine, bonne chance à tous les deux.

(Ils s'en vont chacun de leur côté, de même que la personne cachée dans l'ombre qui les écoutait.)

A JAM PONY
(Le demain, Max et OC discutent à Jam Pony.)
OC : T'aurais dû venir au Crash, hier soir. Ca monte en puissance avec mon nouvel as de cœur. Elle a dit "Salut", et elle m'a donné son nom. Krisette... C'est de la provocation de s'appeler comme ça, non?
Max : Tu verrais qui s’il te fallait de la tune, tout de suite?
OC : Han, t'y crois encore, tu nous fais une fixette sur ta moto. Tu peux tenter un braquage de banque!
Max : Ah ouais ça devrait le faire, oui.
Sketchy : Même en pleine décadence vous voulez encore croire que la constitution des Etats-Unis à une quelconque valeur? Eh ben c'est râpé!
Normal : Il prenait des drogues.
Druid : Il n'a fait qu'exercer son droit de pratiquer sa religion.
Normal : Il fumait dans mes toilettes une cigarette de marijuana.
Sketchy : Il se trouve qu'Herbal Thought est un rasta faraï. La ganja est une herbe sacrée pour les gens de cette religion!
OC : C'est ce qui est écrit dans la genèse. "Tu te délecteras de l'herbe des champs."
Normal : Ecoutez les jeunes, si Herbal avait brouté les feuilles d'une plante dans mes toilettes je donnerais ma vie sans hésiter pour défendre ses droits, mais non ça n'est pas le cas, il a sciemment violé les lois de notre pays!
Max : Oui, et vous allez sciemment le priver de son moyen d'existence.
Normal : Il devrait s'estimer heureux que je ne rapporte pas aux autorités compétentes son délit.
Herbal : Mes frères et sœurs, épargnez-le. Ne le jugez pas. Il n'est ici sur Terre que l'instrument du très haut, en accomplissant son œuvre.
Normal : Eh! vous voyez! Je suis inspiré par la divine providence! Ca me va! Que la chance soit avec toi, et retient la porte ou elle te claquera sur les fesses!
Sketchy : Savourez votre victoire, Normal. On était à court de personnel et vous venez de jeter notre meilleur coursier.
Normal : Voila l'homme de la situation! Bonjour! Je vous présente votre nouveau collègue, Sam. Ce charmant jeune homme a un bon état d'esprit et devant lui un bel avenir! Je vous encourage à suivre son exemple, entendu? Prenez vous un vestiaire mon petit, je vous prépare une course. Rooar!! Je sens que ça va rouler! ... Souriez!

CHEZ LOGAN
Bling : Salut Max!
Max : Salut Bling! Sir Grincheux est là?
Bling : Il fait les courses avec une amie.
Max : Son ex?
Bling : Il est moins grincheux...
Max : Tant mieux.
Bling : Ils ne devraient pas tarder. Tu peux les attendre?
Max : Non, je dois me sauver, je travaille... Alors? Comment est-elle?
Bling : Gentille.
Max : Gentille!?!
Bling  : Gentille.
Max : Le genre... Discrète, douce, intellectuelle, sans être pour autant prétentieuse, mais licenciée et studieuse, tu veux dire?
Bling : Elle est... Jolie. Bien balancée! Pleine d'humour... Avenante, ... Oh oui, bien balancée! Tfiouuu...
Max : J'vois le genre. Tu sais s’ils ont été longtemps ensemble?
Bling : Pas du tout. Mais assez longtemps, j'pense, pour être aussi décontractés.
Max : Dis lui qu'j'suis passée.
Bling : Je lui dirais!

DANS LA RUE
Logan : Je n'ai pas chiné dans un vide-grenier depuis... Tout bien réfléchis, je ne suis jamais allé à un vide-grenier.
Valérie : Je m'en serais souvenue. Même si ma mémoire me jouait des tours quand on était ensemble.
Logan : C'est de l'histoire ancienne!
Valérie : Mmm, oui, grâce à Dieu.
Logan : Je t'invite à diner!
Valérie : Oh, je préfère rentrer. Il n'y aura plus de bus, et je me vois mal faire le pied de grue toute la nuit.
Logan : Il y a des taxis!
Valérie : C'est bien trop cher pour moi.
Logan : Je payerai la course.
Valérie : Et voila, tu recommences à jouer les chevaliers servants!
Logan : Quoi?!?
Valérie  : Je suis fière de réussir à subvenir à mes besoins, et je préfère ça.
Logan : Tout ce que je veux dire, c'est que j'ai de l'argent à ta disposition si ça peut te rendre service.
Valérie : Merci, Logie. Et au besoin j'hésiterais pas.
Logan : Parfait!
Valérie : Bon!
Max : Si tu fais des cadeaux, père Noël, moi j'ai été très sage.
Logan : Je te présente Max, une très grande amie.
Valérie : Bonjour!
Max : Enchantée. Ca ne vous ennuie pas si je vous l'emprunte quelques instants?
Valérie : Non! On se retrouve chez toi?
Logan : Ok, oui. Je monte tout de suite.
Max : C'est Vogelsang qui passait cette annonce. Il veut me vendre des renseignements et il me demande 15 000 dollars.
Logan : Max!...
Max : Tu sais que je peux te les rendre!!!
Logan : Le problème n'est pas l'argent!
Max : On a conclu un marché, je t'aide à sauver cette civilisation sur le déclin et tu m'aides à retrouver Zack et les autres. Jusqu'à présent j'ai tenu mes engagements.
Logan : Et où est la clause qui dit que je dois te donner les moyens d'aller te faire assassiner?
Max : Très bien. J'ai d'autres cordes à mon arc! Alors c'est elle ton ex? Pas ce que j'imaginais!

DANS UN PARC
Herbal : Et ma colère se déverse comme une pluie torrentielle maintenant que ce que je craignais le plus s'est abattu sur moi.
Sketchy : Tu trouveras un autre boulot!
Herbal : C'est pas pour ça que j'suis stressé. Ma femme m'a dit que... Qu'elle... Qu'elle était encore croc-love de Winston.
Sketchy : Tu délires...!!
Herbal : Quelque fois j'ai envie de lui mettre mon poing dans la figure!
Sketchy : Tu le fais tilter et tu lui éteints le gaz!
Herbal : Non, la jalousie, c'est grave. Je dois me montrer plus aimant et plus doux encore. Et ouvrir mon cœur à ce... Winston...
Sketchy : Whaa, malaise!... Oh t'es géant, tu fais trop dans la coolitude! Moi je l'aurais zappé, hein!
Herbal : Yahvé ne donne jamais à l'homme un fardeau qu'il ne pourrait porter.
Sketchy : C'est trop top!!
Herbal : Winston...

A LA FOURRIERE
(Max tombe sur un chien de garde qui grogne, puis aboie.)
Max : Avant tout mettons les choses au clair, c'est moi le chef de la meute, couche-toi le chien!!

(Le chien obéit.)
Max (donnant de la viande) : Oh, ça c'est un bon toutou!

(Max entre dans un local, récupère les clefs de sa moto, vole de l'argent, puis rejoint sa moto.)
Max : Ma chérie! Contente de me revoir? Désolée les gars, on doit décoller!

(Un gardien trouve son chien en train de manger la viande de Max.)
Gardien : Et ben mon gros! Où t'as dégoté ça, hein!

(Max saute au dessus du gardien et de la clôture avec sa moto, et disparait.)

DANS LE BUREAU DE LYDECKER
Sandoval : On a gardé Vogelsang constamment sous étroite surveillance, et c'est la première fois qu'il établit un contact avec notre cible.
Lydecker : Passez la bande.
Enregistrement (très brouillé.) : ...Mais enfin où êtes-vous?... Te voilà c'est pas trop tôt... Une semaine que je passe cette annonce... Ah oui, et si vous aviez donné mon numéro?
Lydecker : C'est quoi tous ces bruits?
Employé : On a des problèmes avec le micro-implant. Un micro implanté dans l'oreille de quelqu'un peut se déplacer tout seul. J'ai placé celui-ci dans le limaçon de Vogelsang, il est remonté dans le canal auditif. J'essaye de filtrer le son des liquides depuis des heures.
Lydecker : Je ne veux pas savoir comment vous allez faire. Mais vous allez me nettoyer cette bande. Je veux entendre tous les mots, c'est clair? ... Et la fille? On est bien sûr que c'est elle?
Sandoval : L'empreinte vocale est identique à celle qui nous a conduit sur les lieux du kidnapping de Sophie Braganza. On vous amène Vogelsang?
Lydecker : Non, c'est trop tôt. Je veux qu'on le suive 24h/24, et changez souvent d'équipe ou vous serez repéré.
Sandoval : Oui, monsieur.
Lydecker : Il va très certainement la revoir. Et quand l'heure sera venue, nous serons au rendez-vous.

A JAM PONY
Normal : Eh, j'ai 12 paquets pour le secteur 2, et 7 courses urgentes pour le secteur 4! On s'active!! Et mes p'tits gars! BIP BIP BIP BIP BIP! Eh l'ami je vous attends depuis 3 heures!!
Sketchy  : J'ai été bloqué à un barrage. Et je ne suis pas votre ami.
OC : Curieux tout le retard qu'on accumule depuis que vous avez jeté Herbal!
Normal : Oh, je vois. En guise de rébellion j'ai droit à une grève du zèle! Brouuu!! Des représailles pour que j'accepte la consommation de drogues douces ici!
Druid : Autoriser la pratique de rites sacrés serait plus exact.
Normal : Que faites-vous des clients qui attendent leur colis avec impatience, ils n'ont pas le droit à quelques égards selon vous? Où est-ce-que cet esprit philosophique, que vous semblez partager, compte plus?
Sketchy : Vous oubliez votre nouveau protégé! Le têtard sur qui reposent vos espoirs.
Normal : Ce jeune homme a plus de valeur que votre bande de tire-au-flanc. Eh!! Pour le 15-35 eagle.
Sam : Euh, eagle... Ca se trouve où, les gars?
Sketchy : C'est juste après Vurlizer, au sud du nord de Jésus avenue.
OC : Entre l'écorce et l'arbre!
Druid : C'est pratiquement en face de ton... Petit téton.
Sam : Excusez-moi monsieur, est-ce-que vous...
Max : Je dois être dans le secteur 2 à 15h30, quelque chose pour moi?
Normal : Tenez, suivez là, elle va dans votre coin.

DANS UNE RUE
Sam : J'apprécie le coup de main.
Max : Evite d'y prendre goût, Normal est ton mentor, pas moi.
Sam : S’il a viré Herbal j'y suis pour rien, hein.
Max : Non. Mais ne t'attend pas à des débordements d'affection de notre part avant un sacré bout de temps! Je fais une pause!
Sam : Ca fait partie de la grève du zèle?
Max : Non! J'ai une envie pressante.

DANS UN CAFE
(Deux filles rient au téléphone d'une cabine.)
Sam : T'attend un coup de fil?
Max : Va savoir Edouard... Allez les filles! On déménage, y a une cabine au coin de la rue. C'est cadeau!
Sam : Tu es un peu sur les nerfs.
Max : Comparé à quoi? Tu ne me connais même pas.
Sam : Peut être qu'on s'est connu dans une autre vie?
Max : Je ne crois pas à ce genre d'histoire.
Sam : Ca ne veut pas dire qu'elles ne soient pas vraies.
Max : Non! Tu crois toi aussi que notre destin est immuable. Parce qu'une goutte de pluie est tombée dans l'océan il y a 10 000 ans, et qu'un papillon a pété en Indonésie, on est assit l'un en face de l'autre maintenant devant une tasse de café tiède qui a un goût de pisse d'âne?
Sam : Rien n'est impossible!
Max : Alors attend, j'ai une énigme pour toi, Sherlock Holmes. On entendrait quel genre de son si je te tapais sur la tête?

(Max donne une pichenette à Sam, et va répondre au téléphone, qui sonne.)
Max : La gamine en ligne.
Vogelsang : Tu as mon fric?
Max : Oui, je l'ai.
Vogelsang : D'accord, 18 heures, un meublé au coin de Jackson et de la 3ème, chambre 18.
Max : Je veux une garantie que ce n'est pas un piège.
Vogelsang : Tu as ma parole!
Max : Donnez-moi du solide! Votre parole, c'est plutôt léger.
Vogelsang : Un mec de ton âge s'est fait enlever la marque qu'il avait sur la nuque chez un tatoueur de China Town il y a 15 jours. Code Barre : 330417291599
Max : Zack!... Où est cette boutique?!!
Vogelsang : 18 heures.

(Ils raccrochent.)
Sam : Bonne nouvelle?
Max : Oui, mais ça ne sont pas tes oignons.
Sam : Attends, je t'invite. Je me disais qu'on pourrait aller boire un verre après le boulot...
Max : Essaye de me draguer, je te remixe.
Sam : Non! Je voulais juste...
Max : Non.

AU SKATE PARC
Sketchy : Vous croyez pas qu'il pourrait y avoir des... Des saints qui se baladent parmi nous?
Max : Non!
Sketchy : Je parle de Herbal. L'ex de sa femme tape l'incruste, se sert dans le frigo, fait du charme à sa souris, et lui Herbal, prend ça comme une occasion d'apprendre à être plus compréhensif. Et ben... J'suis pas aussi coulant que lui.
Max : Personne ne l'est.
OC : Notre frère est un grand naïf, ou il tape la flambe et attend de voir venir. S'il raisonne à court terme il va se faire griller rouge de chez rouge.
Sketchy : Tu crois que Winston a envie de remettre le couvert avec elle?
OC : Winston ne serait pas revenu sans raison. Et ça n'aidera pas Herbal d'être plus compréhensif comme il dit. Hein hein!! Tu ferais bien de te mettre de l'écran total, l'artiste, parce que tu fais tâche!
Sketchy : Quoi?
OC : T'es tout crème, là!
Sketchy : Ah!

(Max repense à Valérie, et remarque qu'elle avait la trace d'une bague à son doigt. Elle se lève et part.)
OC : Tu vas où, beauté?
Max : Faire une course. Ciao les gars!

(Max suit Valérie depuis chez Logan jusqu'à un autre appartement.)

DANS UN APPARTEMENT
Homme : Tu rentres tôt! Quoi, il t'a pas invité à diner?
Valérie : Si, si, bien sûr. Je veux y aller mollo.
Homme : C'est pour ça que t'es le cerveau et que je suis le joli cœur, mais n'oublie pas qu'il me faut 1000 dollars d'ici la fin de la semaine. Tu t'arranges pour avoir le blé d'ici là?
Valérie : J'en sais rien.
Homme : Eh, faut pas avoir de scrupules! il a de la thune! Et... Toi... Toi, tu as...
Valérie : J'ai perdu du fric en divorçant, uniquement à cause de toi. Il faut qu'on soit... Plus prudent cette fois ci, Mitch.
Mitch : Okay!! On sera plus prudent, chérie. On peut s'arrêter à 500!
Valérie : Personne ne t'a jamais dit que tu étais un vilain méchant?
Mitch : Oui, et c'est bien comme ça que tu m'aimes! Ne laisse surtout pas ton ex moitié te toucher.
Valérie : Non. Non, je garde ça pour toi, chéri. Entre lui et moi, ce n'est que pour l'argent.

(Ils s'embrassent, mais Max a tout entendu.)

LIEU DU RENDEZ-VOUS
(Max se rend au rendez-vous de Vogelsang, mais elle découvre que la police est sur les lieux, et que Vogelsang est mort.)
Policier : Il s'appelait Vogelsang. C'est un privé. Une balle de 38 derrière la tête. Du travail de pro, je dirais.

(Lydecker débarque, avec des hommes de Manticore. Max s'enfuit discrètement.)

CHEZ LOGAN
Max : Je veux que tu m'aides à retrouver ce tatoueur. A coup sûr Vogelsang a informé Lydecker avant d'être expédié en enfer.
Logan : Avec tous les renseignements qu'il allait te vendre.
Max : Ouais, c'est un peu près ça, oui.
Logan : Il y a quelque chose qui ne me parait pas logique dans tout ça. Lydecker coince Vogelsang, il sait donc que tu viens au rendez-vous, alors pourquoi n'a-t-il pas attendu ton arrivée?
Max : Un problème quelconque? J'en sais rien.
Logan : Ou quelqu'un d'autre a tué Vogelsang.
Max : Vogelsang est tué, Lydecker pointe son nez. J'en sais assez comme ça. Zack est en danger et c'est ma faute! Il faut que je retrouve Zack, mais avant Lydecker, est-ce-que tu vas m'aider oui ou non?
Logan : Envisager de faire effacer ton code-barres ne serait pas idiot.
Max : J'ai déjà essayé. On aurait dit qu'on me lavait la nuque à l'acide après l'avoir décaper à la sableuse. Le code est réapparu trois semaines plus tard. Il est gravé dans notre code génétique.
Logan : La malédiction de Caïn. Zack doit le savoir alors à quoi bon?
Max : Il a assez de volonté et de hargne pour faire ce qu'il faut autant de fois que nécessaire.
Logan : Voila. Quatre tatoueurs en plein cœur de China Town. Enfin, qui ont le téléphone.
Max : Merci.
Logan : J'essaye de te raisonner?
Max : Non, aucune chance.
Logan : Fait attention à toi.
Max : Juste au cas où ça tournerait mal, j'ai quelque chose d'important à te dire. Au sujet de ton ex.

DEVANT LA BOUTIQUE DE TATOUAGE
(Max colle un homme contre une grille.)
Homme : Oh, je vous en pris, mademoiselle, je suis un homme très pauvre.
Max : Et si je garnissais votre portefeuille?

DANS UN RESTAURANT
Max : A la boutique de tatouage votre oncle Bao m'a dit que vous louiez des chambres. Il y a deux ou trois semaines, il vous a envoyé un jeune homme, un de ses clients.
Restauratrice : Oh, oui, je m'en souviens. Il était charmant. Il voulait une chambre tout de suite. Ca c'est son adresse.
Max : Merci.

DANS UNE CHAMBRE
(Max entre par effraction dans la chambre en question. Elle retrouve l'annonce du journal ou son code-barres a été entouré, la moto avec laquelle elle faisait la course au début de l'épisode ,un dépliant de chez Jam Pony, des photos d'elle avec Vogelsang, et un flacon de tryptophane, quand quelqu'un l'attrape subitement par derrière.)
Max : Zack, c'est moi, arrête! Toi?!! Tu es Zack?

(Un changement de caméra permet de s'apercevoir que Zack n'est autre que Sam, le nouveau coursier de chez Jam Pony.)
Max : Pourquoi tu ne me l'as pas dit?

(Des hommes de Manticore arrivent.)
Zack : Lydecker!
Soldats : Allez!!! Plus vite!! Grouillez-vous! Allez allez allez allez allez!!

(Max et Zack communiquent avec des gestes, et battent les soldats sans difficulté. A la fin de la bagarre, Zack surprend Max, qui faillit le frapper, mais il bloque le coup.)
Zack : Pas mal!

(Ils montent sur le toit où Max neutralise un autre soldat, puis s'enfuient grâce à une corde.)

SUR UNE VOIE DE CHEMIN DE FER
Zack : Comment tu m'as retrouvé?
Max : Vogelsang avait découvert où tu t'es fait enlever ton tatouage. Alors c'est toi qui l'a tué.
Zack : Lydecker le suivait à son insu, tu allais te jeter dans ses filets.
Max : Tu aurais dû me prévenir, je n'y serais pas allée.
Zack : Vogelsang en savait beaucoup trop.
Max : Tuer un innocent ce n'est pas rien.
Zack : Chacun d'entre vous a remis sa vie entre mes mains lors de l'évasion. Je n'ai pas cessé un seul instant de vous chercher. Chacun d'entre vous! C'était un faible! Lydecker lui aurait soutiré tout ce qu'il avait appris, et on aurait été traqué l'un après l'autre, je devais éviter ça à tout pris!
Max : Sacrifier une vie pour en sauver 12, c'est ça?
Zack : Je réaffirme ma décision. On est pas en sécurité ici. Lydecker va passer la ville au peigne fin, on doit partir tout de suite! On ira à San Francisco, et on se séparera là-bas.
Max : Se séparer?! Pourquoi?
Zack: C'est dangereux de rester ensemble. Ca peut compromettre notre sécurité à tous.
Max : Tu sais où sont les autres?! Dis le moi!!
Zack : Moins tu en sauras sur les autres, mieux ce sera. Comme ça si l'un d'entre nous est capturé il n'y aura aucun risque.
Max : Vous êtes ma seule famille!
Zack : Non, des soldats! Et tu en es un aussi. La seule personne sur laquelle tu dois compter c'est toi, et tout le reste n'est qu'un leurre. Ce n'est que de la sensiblerie. Des mensonges qui te tueront! Aller en route.
Max : Non.
Zack : Je te donne un ordre, Max, je n'ai pas besoin de ton accord!
Max : Je risque quoi, la cours martiale peut être?
Zack : Tu seras à découvert et donc une cible facile! Tu as déjà oublié tout ce qu'on nous a enseigné?
Max : Non, mais j'espère bien y réussir un jour. Toi tu es resté à Manticore. Ca m'est égal que ça soit de la sensiblerie, si ça peut m'aider à me débarrasser de mon uniforme.
Zack : Je ne serais pas responsable de toi si tu le refuses.
Max : Zack, non, je t'en pris, reste!
Zack : Je dois m'en aller! Ils ont fait du bon boulot, Max. Tu es très réussie.

(Zack s'en va, laissant Max seule.)

CHEZ LOGAN
Valérie : J'espère que tu as faim, je compte nous préparer un merveilleux diner. Je suis devenue une bonne cuisinière! Ce n'est plus comme dans le passé, ou pour déboucher une bouteille de vin je mettais le feu à toute la cuisine.
Logan (désignant une enveloppe) : C'est pour toi.
Valérie : Ah qu'est ce que c'est?
Logan : Ce que tu es venue chercher.
Valérie (regardant dans l'enveloppe) : Qu'est-ce qui te prend?
Logan : Valérie... Non. J'ai tout découvert.
Valérie : Mais c'est quoi cette histoire, tu veux bien me dire de quoi tu parles?
Logan : Val, je t'en pris, non. Je ne veux pas te faire un dessin, ce serait blessant autant pour moi que pour toi.
Valérie : Je ne voulais pas, Logan.
Logan : Je sais que les temps sont durs, Valérie.
Valérie : Je suis désolée. Je... Je m'en veux, je regrette.
Logan : Moi aussi. S'il te plait, va-t-en.

(Valérie s'en va, puis fait demi tour pour prendre l'enveloppe avant de disparaitre.)

AU CRASH
(On retrouve Max au Crash.)
OC : Je peux avoir une pinte? Tu connais la nouvelle? Normal a réintégré Herbal.
Max : La grève du zèle a cartonnée?
OC : Ouais, ajouté au fait que son chouchou était un blaireau de première classe! Il ne livrait pas sa marchandise, et il s'est envolé. Peut être qu'il cherche encore l'écorce et l'arbre avenue! Viens avec nous.
Max : Mmm pas ce soir, j'vais finir mon café, et puis je rentre. J'ai envie de me retrouver dans ma bulle.
OC : D'accord. Alors, à plus, beauté.
Druid : Je t'épouse quand tu veux.
OC : Rêve!
Sketchy : Max, ça va?
OC : La chérie nous fait un plan retour aux sources.
Herbal : Je vous dois un grand merci. C'est grâce à vous que Normal a retrouvé son cœur, et m'a rendu mon boulot.
Sketchy : C'est toujours la guerre chez toi?
Herbal : Mm, pas la guerre. J'ai dis à Winston, ici, il n'y a pas de place pour deux, et c'est moi qui reste.
Sketchy : Il s'est barré?
Herbal : Ben... Je l'ai escorté à la porte, avec mon pied. A Winston...
Druid : Oui, je veux!!
Herbal : Et à Normal!
Druid : Euh, là, je crois que tu t'emballes, Herbal.
Max : Bonsoir, Bling! C'est ta cantine à toi aussi?
Bling : Non, ta copine Kendra m'a donné cette adresse.
Max : Logan, ça va?
Bling : Oui, si on tient compte de ce que tu lui as appris sur Valérie.
Max : Je devais lui dire la vérité.
Bling : Et tu ne crois pas qu'au fond de son cœur il la connaissait déjà? Ils ont été mari et femme?
Max : Et je suis la méchante parce que je l'ai dit tout haut?
Bling : Logan a beaucoup souffert. A mon avis, ça lui plaisait peut être, de faire semblant.
Max : Je suis supposée faire quoi? Aller lui présenter mes excuses?
Bling : Je peux t'assurer qu'il se sent seul, plus qu'il ne l'a jamais été. Ca ne coute rien d'aller lui montrer qu'il ne l'est pas.
Max : Je vais aller lui chanter une berceuse et le border. J'aimerais offrir un verre à mon ami, vous mettrez ça sur mon compte.

CHEZ LOGAN
Max  : L'interphone est en panne.
Logan : Non. Je faisais la sourde-oreille.
Max : Tu me détestes, maintenant?
Logan : Non, je t'en ai voulu une dizaine de minutes, pas plus. On veut... Tuer le messager.
Max : Ou dans notre cas la vilaine messagère... Qui a fourré son nez dans des affaires qui ne sont pas les siennes.
Logan : Elle m'a déjà trompé une fois. J'ai demandé le divorce. Et j'avais honte pour elle. Cette fois ci, j'ai honte de moi. Enfin, elle a au moins arrêté de boire.
Max : Elle va devoir apprendre à se supporter telle qu'elle est.
Logan : En vérité, là ou je me sens ridicule dans cette histoire, c'est que j'ai voulu croire avec une obstination aveugle à l'amour d'une femme qui ne m'a jamais aimé.
Max : Je sais ce que tu ressens. J'ai retrouvé Zack.
Logan : J'ai l'impression que tu as été déçue?
Max : Il y a tellement longtemps que j'attendais, que j'espérais, c'était devenu un mythe en quelque sorte. Je croyais qu'en retrouvant Zack tout changerait. Que cela redonnerait un sens à ma vie. Plutôt stupide comme idée. Je voulais quelqu'un qui soit sur la même longueur d'onde que moi. Quelqu'un avec qui je serais en harmonie.
Logan : L'homme a besoin de partager. Il ne veut pas être seul.
Max : Zack dit que tout ça n'est que de la sensiblerie. Qu'on est des soldats. Que l'ennemi est sur notre terrain. Et qu'on devrait toujours se déplacer.
Logan : C'est une façon de vivre sa vie.
Max : Je ne sais pas si je continuerais à vivre comme ça. Et s'il avait raison? Et si je n'avais pas le choix.
Logan : Il y a à manger dans la cuisine si tu as faim.
Max : Je n'ai pas très faim.
Logan : Moi non plus. Quelle heure est-il?
Max : Il est tard.
Logan : Si tu veux tu peux dormir ici, dans la chambre d'ami.
Max : Tu es fatigué?
Logan : Pas du tout. J'ai envie de faire un tour dans le parc.
Max : Il pleut des cordes.
Logan : Ca m'est égal.
Max : Alors allons y!

(Max is racing another motorcycle through the dark streets of Seattle)
MAX: (voice over)I don't sleep much, but that's okay. Takes up an awful lot of time, and I can always find something productive to do.
(singing)I got grass, but don't make me use it, I'll make you lose it, about to do it shake my ... Down to the music I'm a smooth chick, I'm a cool chick I got grass, but don't make me use it I'll make you lose it, about to do it I'm a shake my ... Down to the music come on, baby, let's do the bump keep drinkin' up...
MAX: Sometimes I think "what's wrong with all you people snoring your lives away?" The night is the best part of the whole day. So all that talk is a no, no, no
(singing)I'm a smooth chick, I'm a cool chick I got grass, but don't make me use it I'll make you lose it, about to do it shake my ... Down to the music I'm a smooth chick, I'm a cool chick I got grass, but don't make me use it I'll make you lose it, about to do it I'm a shake my ... Down to the music I'm a smooth chick, I'm a cool chick I got grass, but don't make me use it I'll make you lose it, about to do it shake my ... Down to the music I'm a smooth chick, I'm a cool chick...
(Max looses sight of the other motorcycle, and is stopped by a patrol group)
(Patrolman 1): Can I see some id, please? Step off the motorcycle please.
MAX: What's the problem, officer?
PM1: Did you know that your taillight's out?
MAX: (she gets off her bike and checks) It's working fine. (PM2 bashes the taillight) Guess I'll have to get that looked at.
PM1: I'm going to have to impound this vehicle.
MAX: What for?
PM1: It's a hazard to public safety.
MAX: No way...! Look, if this is about money.
PM1: Impound yard opens at 7:00 a.m.
MAX: The buses have stopped running. How's a girl supposed to get home?
PM1: Somehow.
MAX: (talking to herself) But then there are those nights that just plain suck.
(Intro)
(Logan has just had trouble pushing the Penthouse button in the elevator of his building)
LOGAN: Bling? I ought to rig this thing with an umbrella. Then I might look like something out of a Disney movie.
BLING: There's someone here to see you. I put her in the living room.
LOGAN: Her? As in?
BLING: Says she's your ex-wife.
(Logan moves to the living room)
LOGAN: Valerie? What are you doing?
VALERIE: That table's got to go. It's, uh...Blocking the flow to your prosperity center and trapping your chi. (She is moving his furniture around)
LOGAN: My chi?
VALERIE: Your energy field.
LOGAN: Hmm. Unlike most folks these days prosperity's one thing I'm not having trouble with.
VALERIE: I heard what happened and I'M...I'm so sorry.
LOGAN: Me, too.
VALERIE: I was thinking maybe some bagua mirrors would lower the in-force and let more positive frequencies into your experience.
LOGAN: It's going to take more than feng shui to, uh...Get me back on the dance floor, But thanks.
VALERIE: A water element on that wall--an aquarium maybe.
LOGAN: You didn't come here to rearrange my furniture, val.
VALERIE: Um. I um...I haven't had a drink in a year and a half.
LOGAN: That's great. So... You're on the program?
VALERIE: In a big way. Um... My primary activity these days is...Apologizing to people.
LOGAN: And I'm on the short list.
VALERIE: No, actually you're at the end of a very long list. I had to work my way up to you. 'Cause I know there isn't anyone in the world I hurt more.
(Max at the impound yard)
MAX: It's not a nomad, a nemesis or a nirvana. It's a ninja. A ninja 650, black...Like my mood, thanks to you.
IMPOUND GUY: Uh, ninja...
MAX: Ninja.
IG: Ninja, ninja, ninja...
MAX: Ninja! Right there.
IG: Oh, ninja 650. Black... Like your mood.
MAX: How much?
IG: Three thousand dollars.
MAX: Right.
IG: In cash.
MAX: You're not serious? That's ridiculous. It's robbery. It's wrong.
IG: It's what you owe if you want your bike back. In twenties, preferably.
(Back at the Jam Pony dispatch center)
CINDY: Just what the cops do to pass time when they aren't beating on people.
MAX: It's extortion.
HERBAL: That is pure wicked mace. But it's also an opportunity to rise above the wheels of Babylon.
MAX: Herbal... I'm not in the mood. Ozron theory, 9 kensington.
HERBAL: Let the injustice roll off you like water.
MAX: I let normal screeching roll off me like water.
MAX: I let cheating boyfriends roll off me like water. I let everything that is wrong and lousy in this world roll off me like water but this is my motorcycle.
HERBAL: I hear you, sister, but you don't hear me.
HERBAL: Now, John have a lesson for I and I, you know. Look upon I. Last night, my woman's friend come to stay with us. Winston. No, no, I know they were sweethearts from before. But you see how easy I take it? Even though she cook italla soup for him but never for I.
CINDY: Your shorty's just being a good host. Check the classifieds out, boo. You could probably find a used ride for less than the po-po's jacking you for.
MAX: I don't want a used ride. I want my motorcycle.
CINDY: It's just a machine.
MAX: It's an extension of my soul if there is such a thing. (She starts looking at the classifieds and sees one with her bar code number in it)
HERBAL: Maxy, that's exactly what I'm talking about. I'm trying to get you to key into that.
NORMAL: What's up?
NORMAL: I don't want to interrupt your social life with my petty concerns so why don't we just close down the business and live off the charity of strangers, huh?
HERBAL: So you really think my woman just being a good host to this Winston?
CINDY: I'm glad it's rolling off you like water, Herbal.
SAM: Who would I talk to about working here?
SKETCHY: Well, if you're smart, no one. But if you're desperate and male prostitution is out of the question talk to that fool.
SAM: (Clearing throat ) excuse me. I was wondering if you had any job openings?
NORMAL: Yeah, 'cause I'm not warehousing enough dead-beat, no good bums.
SAM: Okay. Would it be an imposition if I check back with you, sir? I'm not afraid of hard work and I'd be grateful for an opportunity to prove myself.
NORMAL: Did you just call me "sir"?
SAM: Yes, sir.
NORMAL: I like that. Here. Fill this out, get back to me in the morning. (he hands over a crumpled application form)
SAM: Thank you.
NORMAL: You're welcome.
(In Logan's apartment)
LOGAN: A random series of numbers is significant how?
MAX: Those numbers are me.
LOGAN: This is your bar code?
MAX: Black and white for the whole world to see. It's like opening the paper and finding my panties.
LOGAN: Who else knows this number?
MAX: Only someone from Manticore.
LOGAN: Lydecker.
MAX: Or Brin. Or Johndie. 12 of us got away that night.
(Helicopter approaching)
LOGAN: You could be walking right into a trap.
MAX: I'll be careful. Promise. But you can't expect me to turn my back on this. They were brothers and sisters to me. When we escaped that night, Zack made us split up. I've been looking for them ever since.
(Phone ringing) (Answering machine answers) hi, you've reached Logan Cale...
LOGAN: I know how much they mean to you, max but what if Lydecker...
VALERIE: (on answering machine)Hey, loogie...It's me. God, it was good seeing you. And just so you know you're the same beautiful man with the sly smile I fell in love with.
LOGAN: (quickly answering the phone) Hey, val. Hi, um... Yeah, I know I'm kind of in the middle of something right here. Yeah, call me back. Okay, bye. So... Where were we?
MAX: I don't know. Where were we?
LOGAN: Uh...My ex-wife.
MAX: Oh?
LOGAN: What?
MAX: Nothing.
LOGAN: So, anyway, about this bar code business you're out of your mind if you go anywhere near this.
MAX: I never pictured you as the married type. You're more the lone warrior. You know, windmills, armor.
LOGAN: Would you mind if we didn't talk about this?
MAX: Why you getting all embarrassed?
LOGAN: I'm not.
MAX: Do I not have the proper security clearance to know about Mrs. Eyes only?
LOGAN: Valerie doesn't know about that stuff. Eyes Only came along well after we split.
MAX: All I'm saying is it's no big deal-- you were married. There's tons of stuff you don't know about me.
LOGAN: Including whether or not you plan on using common sense and staying away from Yesler and Viaduct tonight.
MAX: Oh, loogie. What would be the fun in that?
LOGAN: I mean it, max. It's dangerous.
MAX: Like that ever stopped you doing what you needed to do.
(Max is waiting at the end of a dark ally and a phone rings)
VOGELSANG: Well, it's about time you showed up. I've been running that ad for about a week.
MAX: Where are you?
VOGELSANG: Turn around.
VOGELSANG: Well, it would be nice if you used your pager every once in a while.
MAX: Yeah, well, I figured you handed my pager number over to the people looking for me same way you gave up Hannah.
VOGELSANG: Hey, no worries. I took precautions here. We weren't followed. I've got new clothes here in case the old ones are bugged. It's just you and me, all right? We're alone.
MAX: What do you want?
VOGELSANG: How about $15,000.
MAX: Oh, damn, you know. I left my wallet in my other pants. In exchange for some information about some fugitives from a project Manticore. What's to stop you from taking my money and blowing me to Lydecker for the daily double?
VOGELSANG: Yeah, right, somebody that keeps me in a cage for two weeks, does complicated painful things to my body. I kind of want to stay away from that person, okay? Far away as possible.
MAX: How do I know what you got's real?
VOGELSANG: I got your number, didn't I? And there's more where that came from, let me tell you.
MAX: Yeah, like what?
VOGELSANG: What if I were to tell you that a pal of yours from this Manticore is right here in Seattle?
MAX: Who?
VOGELSANG: Fifteen grand. Here. Be at this address, 3:30. Day after tomorrow.
MAX: You're giving me less than 48 hours to come up with 15 grand.
VOGELSANG: Yeah, if you want the information. As for me, I'm getting out of dodge one way or another. Good luck to you, kid.
MAX: Good luck to both of us.
(In the Jam Pony dispatch center)
CINDY: Should have been at crash last night. The plot is thickening with my lickety-boo. She said hello and told me her name. Chrisette. Is that a bomb-ass name for a female, or what?
MAX: Where would you go f you needed cash in a flash?
CINDY: Still jonesing over that motorcycle, huh? You could always rob a bank.
MAX: You know, I was thinking that.
SKETCHY: Even in these dark times you like to think the U.S. Constitution still means something. Apparently not.
NORMAL: The man was taking drugs.
JAM PONY RIDER: He was exercising his right to religion.
NORMAL: He was smoking a marijuana cigarette in the men's room.
SKETCHY: Herbal thought happens to be a Rastafarian. Ganja happens to be a sacrament in his religion.
CINDY: It says right there in genesis: "Thou shalt eat the herb of the fields."
NORMAL: Listen, if Herbal was nibbling leafy vegetables in the men's room I would give up my life defending his right to do so. But no, that's not the case. He was breaking the law of the land.
CINDY: You're not going to seriously deprive this man of his livelihood.
NORMAL: He's lucky that's all I'm doing. I should be reporting his ass to the proper authorities.
HERBAL: Brothers and sisters, please, judge not this man. He's only an instrument of the most high. Fulfilling the book.
NORMAL: Hey, huh? I'm inspired by divine providence. All right, good luck in your future endeavors. Don't let the door hit your keister on the way out.
SKETCHY: Enjoy your little victory, Normal. We're understaffed as it is and you just canned your best rider.
NORMAL: Here's the man of the hour.
SAM: Hey!
NORMAL: Come here. May I present your new colleague, Sam. He's a fine young man. He's got a good attitude bright future. I commend all of you to his example, right? Why don't you grab a locker, my boy. I'll set you up on your first run.
( Growls )
NORMAL: There we go. (He get Sam set up for the run)
NORMAL: Cheer up.
(In Logan's apartment)
BLING: Hey, Max.
MAX: Hey, Bling. Is crank in this end?
BLING: He's out shopping with a friend.
MAX: The ex?
BLING: Seems less cranky.
MAX: I'm glad.
BLING: They should be back soon. You're welcome to wait.
MAX: Got to bounce-- things to do. So, what's she like?
BLING: Nice.
MAX: Nice...
BLING: Nice.
MAX: As in, uh, quiet, sweet intellectual without being pretentious bookish, grad student kind of way?
BLING: As in pretty, great body very funny outgoing... Great body.
MAX: Never mind. Do we know how long they were together?
BLING: We don't. But long enough for them to seem pretty comfortable with each other.
MAX: Tell him I stopped by.
BLING: Will do.
(On street outside apartment)
LOGAN: I don't think I've been to a street fair since...Actually, I don't think I've ever been to a street fair.
( Giggles )
VALERIE: not that I recall. Then, recall wasn't my long suit when we were together.
LOGAN: That's all behind you now.
VALERIE: By the grace of god.
LOGAN: Stay for dinner.
VALERIE: I better not. Nah, miss a bus, I'll wind up sitting on the curb all night.
LOGAN: Take a cab.
VALERIE: It's too expensive.
LOGAN: I got you covered.
VALERIE: There you go with your caretaker routine again.
LOGAN: What?
VALERIE: I'm finally learning how to be self-sufficient in my life.
LOGAN: All I'm saying is there are resources available to you should you need them.
VALERIE: Thank you.
LOGAN: Okay.
VALERIE: And I will, if I need to.
LOGAN: Okay.
MAX: (runs into Logan and Valerie on the street) Since you're handing out money, Santa I've been a good girl.
LOGAN: Val, this is my friend, max.
MAX: Hi.
VALERIE: Hey.
MAX: Do you mind if I borrow your ex for two seconds?
VALERIE: No, I'll see you upstairs. (She leaves)
LOGAN: Okay, yeah. I'll be right up. Thanks.
MAX: Turns out Vogelsang ran that ad. He's looking to sell some information. I need about $15,000.
LOGAN: Max.
MAX: You know I'm good for it.
LOGAN: It's not about the money.
MAX: We made a deal. I help you save civilization, as we know it. You help me find Zack and the others. I've kept my end of the bargain.
LOGAN: Yeah, I don't recall agreeing to foot the bill for you to get yourself killed.
MAX: Fine.
MAX: I'll explore other options.
MAX: So that's the ex, huh? Not what I expected.
(Outside at a park talking)
HERBAL: "And my roarings "are poured out like the waters "for the thing which I had greatly feared has come upon me."
SKETCHY: You'll find another job.
HERBAL: That is not my concern. My woman tell me that, uh... She still have feelings for Winston.
SKETCHY: No way.
HERBAL: Sometime I feel like I want to mash this man in the face! Should punch the guy's lights out.
SKETCHY: No, jealousy is good.
HERBAL: Show my woman my love and understanding. Open up my heart to this, uh... Winston.
SKETCHY: Man, I got to tell you, you're taking all this a lot better than I would.
HERBAL: Jah never give a man more than him can bear.
SKETCHY: That's deep.
HERBAL: Winston!
(At the impound lot that night)
(Dog growling)
(Growling)
MAX: (to the dog) let's get one thing straight. I'm the leader of the pack. Back off!
(Whines)
(Max searches the office for money and finds a large envelope in the safe, she grabs her bike keys off the key rack)
MAX: That's a good boy. (Finds her bike) Sweetheart, are you okay? (Looking at the other bikes) Sorry, guys, you're on your own.
GUARD: (to dog) Hey, boy. Where did you get that?
(Max starts her bike, and leaps over the guard and the fence)
CRONIE 1: we've been keeping Vogelsang under routine maintenance surveillance. This is the first evidence of subsequent contact with the subject.
LYDECKER: Play the tape.
MAX: (over recorder) What's to stop you from taking my money...
(Loud static)
VOGELSANG: Yeah, right, somebody keeps me in a cage for two weeks does complicated, painful things to my body...
(Loud static)
...Away from that person, okay? Far away as possible.
LYDECKER: Why all the noise?
CRONIE 1: It's one of the problems with micro-implants. You put the equipment in the subject's ear but it tends to migrate. We put this in Vogelsang's cochlea. It ended up in his auditory canal. I've been filtering out the sound of ear fluid for hours.
LYDECKER: I don't care how you do it but clean up that tape. I want to hear every word The girl. Are you sure it's her?
CRONIE 2: Matches the voice signature from the phone tap that led us to the Braganza kidnap. Do you want us to pick up Vogelsang?
LYDECKER: No, I do not. I want you to keep visual surveillance... In rotating teams. Don't let him spot you.
CRONIE 2: Yes, sir.
LYDECKER: He's going to want to see her again. And when he does... We're going to be there.
(Jam Pony dispatch center)
NORMAL: I have 12 packages going to sector two. Seven hot runs to sector four. Let's go! People, bip, bip, bip! You've been gone three hours, my friend.
SKETCHY: I got held up at a checkpoint and I'm not your friend.
CINDY: Funny how everything started to fall apart when you canned Herbal.
NORMAL: Oh, I get it. This is some sort of job slowdown. Ooh! Payback for me trying to operate a drug-free workplace.
JAM PONY RIDER: A sacrament-free workplace is more like it.
NORMAL: What about all those customers out there waiting for these packages? Don't they deserve some consideration? Or is this "hey, man" philosophy that you all seem to share more important?
SKETCHY: Well, what about your joy boy Sam? I thought he was the great white hope.
NORMAL: Hey, that young man is worth the rest of you bums put together.
SAM: Hey, 1535 Eagle. Eagle street is where, exactly?
SKETCHY: It's just past wurlitzer, south of north jesus avenue.
CINDY: Between proctor and gamble.
JAM PONY RIDER: Yeah, right across the street from... Power nipple.
SAM: Excuse me, sir do you know where...?
MAX: I've got to be in sector two at 3:30. You got anything for me?
NORMAL: Here, follow her. She's headed that way.
SAM: Appreciate you helping me out.
MAX: Don't get used to it. Normal's your mentor, not me.
SAM: Look, I didn't get your friend fired, okay?
MAX: Nope, but don't expect an outpouring of love from jam pony anytime soon. I'm taking a break.
SAM: What is this, part of the slowdown?
MAX: No. A girl's got to pee.
SAM: Expecting a call?
MAX: You never know. (gets up) All right time's up. There's another phone down the block. It's on me.
( She hands the two girls some change, and sticks her gum in the coin slot of the phone. Sighs )
SAM: you seem nervous.
MAX: Compared to what? You don't even know me.
SAM: Maybe we knew each other in a past life.
MAX: I don't believe in that stuff.
SAM: It doesn't mean it's not true.
MAX: Oh, please tell me you're not one of those people: Because a raindrop fell in the ocean 10,000 years ago and a butterfly farted in India you and I are sitting right here right now enjoying a cup of coffee that tastes like goat piss.
SAM: Anything's possible.
MAX: Unravel this mystery, grasshopper. ( Phone ringing ) what is the sound of one hand hitting you upside your head, hmm? (hits Sam on the head, walks to the phone)
(answers the phone) Punk ass here.
VOGELSANG: You got the money?
MAX: I've got it.
VOGELSANG: All right, 6:00. Rooming house on Jackson and third, room 18.
MAX: How do i know you're not setting me up?
VOGELSANG: You don't!
MAX: Then give me something else, to help your credibility.
VOGELSANG: Male adult had a bar code removed from his neck at a tattoo parlor in Chinatown two weeks ago. Number, uh, 3-3-0-4-1-7-2-9-1-5-9-9.
MAX: Zack...What tattoo parlor?
VOGELSANG: 6:00!
SAM: Good news?
MAX: Yep and it's none of your business.
SAM: Let me get this.
MAX: I was thinking maybe later me... Don't even try to hit on me.
SAM: No, I was just...
MAX: Don't
(outside lying in the sun by the bike jump)
SKETCHY:Do you ever think that maybe there are saints walking among us?
MAX: No.
SKETCHY:I mean Herbal. H-his woman's ex moves in eats his food and sniffs after shorty but then Herbal sees it as an opportunity to learn how to be more understanding. Wh... I'm just not that good a person.
MAX: No one is.
CINDY: The brother man either too naïve or too big-hearted to see where this is headed. He not careful, he going to get maxed out of every little thing.
SKETCHY: You think "Weenston" is a real player, huh?
CINDY: "Weenston" came back for a reason and it ain't to help Herbal learn to be more understanding.( Chuckles )you better put some sunblock on wiggins. You look ridiculous!
SKETCHY: What? (he pulls his sunglasses off his head to reveal a burn line where his glasses had covered his forhead)
CINDY: All up in there. (pointing to his forhead)
(flashback of Max noticing a similar line on Valerie's hand where a ring would have been)
CINDY: Where you going, boo?
MAX: Errand to run. Bye, guys. ( Motorcycle revving )
(Valerie and her Boyfriend's place, Max has followed her home and is observing the conversation)
VALERIE's BOYFRIEND: You're home early. What, he didn't ask you to stay?
VALERIE: He asked me. Didn't want to push it.
VBF: Oh, that's why you're the bright one and I'm the pretty one. Hon, i need a grand by the end of the week. You're going to make that happen, right?
VALERIE: I don't know.
VBF: Come on, this guy's loaded and you... You are...
VALERIE: You blew through my divorce settlement pretty good. We got to... Be more careful this time.
VBF: Okay. We'll be more careful. How about $500?
VALERIE: Anybody ever tell you that you are a bad boy?
VBF: Yeah. You wouldn't have it any other way. You don't ever let roller boy touch you?
VALERIE: No, I save that for you, honey. Me and him are strictly business.
(Max rides up to the meeting location with Vogelsang, and see that he has been shot. The police are there and a crowd has formed)
Man: Single shot through the back of the head. No exit wound. Probably .38 caliber. Looks like a professional job.
(in Logan's apartment)
MAX: You got to help me run down this tattoo lead.
MAX: You can bet Vogelsang gave it up to Lydecker before he took a bullet in the head.
LOGAN: Along with everything else he was going to sell you.
MAX: I don't even want to go there.
LOGAN: There's one thing that doesn't make sense. If Lydecker squeezed Vogelsang, he would have known you were coming--why didn't he wait for you to show?
MAX: Something went sideways.
LOGAN: Or someone else killed Vogelsang.
MAX: Vogelsang's dead. Lydecker was there. That's good enough for me. Zack's in danger and it's my fault. Now I've got to get to Zack before Lydecker does. Are you going to help me or not?
LOGAN: Might want to think about having your bar code removed, too.
MAX: I tried once. It feels like someone's pouring acid on your skin after it's been sandblasted. Came back in a couple weeks. It's etched into our genetic code.
LOGAN: The mark of Cain. So why would this guy bother?
MAX: Zack's the kind of guy that does whatever it takes as often as it takes.
LOGAN: All right. here's four tattoo parlors in Chinatown... At least with phones.
MAX: Thanks.
LOGAN: Can't talk you out of this?
MAX: Don't even try.
LOGAN: Be careful.
MAX: In case anything does happen, there's something you need to know. It's about your ex.
( Thunder crashing , Max is in Chinatown)
Man: apologies, miss, but I have very little money.
MAX: How about I fatten your wallet?
( Max is talking to a lady in another part of Chinatown)
MAX: Your uncle Bob down at the tattoo parlor says you run a housing service. He sent a young man to you about three weeks ago.
Lady: Client of his? Oh, yes, I remember. A nice young man. He needed a place right away. Here's his address.
MAX: Great.
(Max goes to the address, and enters the apartment. She starts going through the things there, classified ad, Jam Pony flyier, Motorcycle helmet etc.)
ZACK: Stop!
(Zack/Sam comes up behind Max and grabs her.)
MAX: It's me, max!
(she turns and see's Sam/Zack)
MAX: You? You're Zack? Why didn't you tell me?
(looks out the window, and sees HumVees arriving)
ZACK: Lydecker...
(Fight scene)
ZACK: Not bad.
(more fight scene, and they are able to slide down a cable to safety)
(Railroad yard)
( Thunderclap )
ZACK: how did you find me?
MAX: Vogelsang tipped me on your visit to the tattoo parlor. You killed him, didn't you?
ZACK: Lydecker was set up on him. You were walking into a trap.
MAX: You should have warned me, told me not to go.
ZACK: Vogelsang knew too much.
MAX: You murdered an innocent man.
ZACK: The night we all escaped you put your lives in my hands. I've been looking out for you ever since. Every one of you. Vogelsang was weak. Lydecker would have gotten the information out of him. He would have hunted us down one by one and I couldn't let that happen.
MAX: So you traded one life for 12, is that it?
ZACK: I stand by my decision. It's not safe here. Lydecker's men will be combing the city. We have to leave tonight. I can get us to San Francisco, and we'll split up there.
MAX: Split up?
ZACK: What are you talking about? We can't stay together, max. It will compromise everyone's safety.
MAX: You know where the others are? Tell me!
ZACK: The less you know about the others, the better that way if anyone gets captured the others will still be safe.
MAX: But they're my family!
ZACK: They're soldiers... And so are you. The only person you can rely on, max, is yourself. Everything else is just a lie. It's phony sentimentality. And it will get you killed. Now, let's go.
MAX: No.
ZACK: I'm not asking you, max. I'm giving you an order.
MAX: What are you going to do, court-martial me?
ZACK: If you stay here, you risk tactical exposure or have you forgotten everything that they taught us?
MAX: No, but I'm trying real hard at it. You're still back at Manticore. Maybe I'm chasing a sentimental lie but at least i'm trying to get away from it.
ZACK: I can't be responsible for you if you won't listen.
MAX: Zack, don't go. Please.
ZACK: I have to. Did a good job on you, max. Turned out okay.
( Thunder )
(Logan's apartment)
VALERIE: hey! I hope you're hungry 'cause I'm going to make us a fabulous dinner. You know, I've become quite the cook, you know-- not like back in the day when I'd polish off a bottle of wine and end up setting the kitchen on fire.
LOGAN: That's for you. (hands an envelope to her)
VALERIE: What's this? (looks inside and sees money)
LOGAN: What you came for.
VALERIE: Logan, what's wrong.
LOGAN: Val, don't. I know what's going on.
VALERIE: I don't have the slightest idea what you're talking about.
LOGAN: Valerie, please, don't make me run the math. It will just make things worse for both of us.
VALERIE: It wasn't my idea.
LOGAN: I know how tough things are out there.
VALERIE: God, Logan, I'm so sorry.
LOGAN: Me, too. Please, just go.
(Valerie, pauses before taking the money and leaving)
( Mellow R&B plays at the bar)
CINDY: Can I get a pitcher, please? Hear the good news? Normal gave herbal his job back.
MAX: So, the slowdown worked?
CINDY: That and the fact that his boy Sam turned out to be a dud. Never made his deliveries, never came back, neither. Probably still out there looking for power nipple. Come sit with us.
MAX: No. I think I'm going to drink my coffee and go home. Kind of in my own head space. All right.
CINDY: See you at work, boo.
( Laughter )
JAM PONY RIDER: That's my girl.
SKETCHY: Max okay?
CINDY: She's just thinking about things.
HERBAL: I must thank you highly, you know? Because of you, Normal found it in his heart to give me my job back.
SKETCHY: How's the war on the home front? No war.
HERBAL: I tell Winston, there's only one man in this house and that is I.
SKETCHY: And he blazed?
HERBAL: Well... I escorted him to the door with my foot. ( Laughter )
HERBAL: To Winston! (raises his cup)
JAM PONY RIDER: Yeah! All right!
HERBAL: And to Normal!
JAM PONY RIDER: Ah, let's not get carried away.
( Laughter )
(Max is turning to leave and sees Bling)
MAX: Hey, Bling, I didn't know you kicked it here.
BLING: I don't. Your roomie said this is where I might find you.
MAX: Logan okay?
BLING: Yeah... Considering the knowledge you dropped on him today.
MAX: I had to tell him the truth.
BLING: You think somewhere not so deep down he didn't already know the truth? He was married to the woman.
MAX: So, I'm the bad guy for saying it out loud?
BLING: Man's been through a lot. Maybe he didn't mind...Pretending a little bit.
MAX: What am I supposed to do? Go over there and apologize?
BLING: It's my strong sense he's feeling very much alone at the moment. It wouldn't hurt for someone to let him know he isn't.
MAX: I'll go over there and read him a bedtime story. Hey, bartender...Give this gentleman anything he wants.
( Doorbell ringing )( thunder rumbling )
(Logan's apartment)
MAX: doorbell's broken.
LOGAN: No. I was just ignoring it.
MAX: So, do you hate me now?
LOGAN: Oh, I was pissed off at you for ten minutes maybe. You know... Kill the messenger.
MAX: Or in this case, the nosy messenger... Rooting around in stuff that's none of her business.
LOGAN: First time Val played me, ended our marriage and it was shame on her. This time, it's shame on me. Well, at least she's sober. Now, she's really got to live with herself. The truth is, it's more embarrassing than anything else. Having to face the fact that I keep wanting to believe in something that was never there in the first place.
MAX: I know the feeling. Hooked up with Zack.
LOGAN: Sounds like it didn't turn out the way you wanted.
MAX: After all these years of waiting and wondering i guess I expected-- I don't know...That finding Zack would change everything. My life would finally make sense. Pretty stupid of me, huh? I just wanted somebody that was like me. Someone I can connect with.
LOGAN: Basic human impulse-- not wanting to be alone.
MAX: According to Zack, it's phony sentimentality. We're soldiers. This is enemy territory. We're constantly on the move. That's one way to live your life. I just don't know if i want to do that anymore. But maybe he's right. Maybe I don't have a choice.
( Thunder crashing )
LOGAN: there's some food in the kitchen if you're hungry.
MAX: Not really.
LOGAN: Me neither. What time is it?
MAX: Late
LOGAN: You can crash here if you want. In the guest room.
MAX: Not tired.
LOGAN: Me neither. Feel like going for a spin in the park?
MAX: it's raining.
LOGAN: I don't mind.
MAX: Me neither.

Kikavu ?

Au total, 76 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Hedaaa 
06.12.2020 vers 20h

MikeBallin 
23.05.2020 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
25.01.2019 vers 20h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

L'HypnoCard His Dark Materials de la catégorie Evil a été élue HypnoCard du mois de février 2021 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Bilan du mois de Février

Bilan du mois de Février
> Le bilan du mois de Février vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Calendrier de Mars

Calendrier de Mars
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Le quartier fête ses 16 ans !

Le quartier fête ses 16 ans !
Aujourd'hui, le quartier Dark Angel souffle ses 16 bougies ! Actif depuis le 19 Février 2005, nous...

Calendrier de Février

Calendrier de Février
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

HypnoCup 2021! [Résultats]

HypnoCup 2021! [Résultats]
Pour cette nouvelle édition de l'HypnoCup, les couples sont le thème de cette année. Parmi les 512...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 13:04

Le calendrier du mois est arrivé sur le quartier Legends of tomorrow ! Ainsi que nouveaux duel, pdm et sondage

SeySey, Aujourd'hui à 14:40

Bonjour ! Nouvelles lectures sur le quartier Sex Education ;D

quimper, Aujourd'hui à 17:48

De nouveaux calendriers sur les quartiers Elementary, The Closer, NCIS Los Angeles et Sherlock.

quimper, Aujourd'hui à 17:49

Et un nouveau sondage sur Sherlock : quelle actrice de Doctor Who dans la saison 5. N'hésitez pas à venir

emeline53, Aujourd'hui à 20:41

Nouveau sondage sur le quartier The Fosters portant sur le spin-off Good Trouble ! N'hésitez pas à commenter, je serai ravie de vous répondre

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site