VOTE | 171 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#103 : Dépendance

Les crises de Max sont devenues plus fortes et son besoin en tryptophane plus grand. Original Cindy et Kendra qui cherchent à comprendre le comportement agressif de Max, découvrent que cette dernière prend des pilules et pensent qu'il s'agit d'un problème de drogue. Ce malentendu va indirectement conduire Max en prison.

Popularité


4.6 - 10 votes

Titre VO
Flushed

Titre VF
Dépendance

Première diffusion
17.10.2000

Première diffusion en France
15.09.2001

Photos promo

Break (Abraham Benrubi) en mode furtif

Break (Abraham Benrubi) en mode furtif

Max (Jessica Alba) se fait fouiller par l'officier Miller (Michael Eklund)

Max (Jessica Alba) se fait fouiller par l'officier Miller (Michael Eklund)

Max et Break attendent de se faire tirer le portrait

Max et Break attendent de se faire tirer le portrait

Original Cindy arrêté par Matt Sung (Byron Mann)

Original Cindy arrêté par Matt Sung (Byron Mann)

Lydecker (John Savage) prend le contrôle de la prison

Lydecker (John Savage) prend le contrôle de la prison

Max au poste de police

Max au poste de police

Max et Break tentent de s'évader de prison

Max et Break tentent de s'évader de prison

Plus de détails

Réalisation: Terrence O'Hara
Scénario: Charles H. Eglee, René Echevarria

Guest:
Abraham Benrubi (Break)
Gary Chalk (Lt Walter Eastep)
Michael Eklund (Officier Miller)
Michelle Goh (Michiko)
Kim Hawthorne (Jacinda Katsuno)
David King (Hank)
Richard Lett (Fence)
Byron Mann (Matt Sung)
Kristie Marsden (Lucy)
Marcus Moldowan (Omar)
Alan C. Peterson (Warden Terrence Leeson)
Shannon Sutter (Maria)

 

> Captures

Max a besoin de se procurer du Tryptophan,une substance qui lui permet de rester en vie. Elle va donc s'en procurer chez un particulier qui en vend sur le marché mais malheureusement Max en demande trop souvent et la vendeuse a du mal à s'en procurer pour pouvoir servir à la demande de Max.

Les tremblements de Max commence à être de plus en plus violent par manque de Tryptophan.

Cindy et Kendra s'inquiètent de la santé de Max en découvrant un des flacons de la substance qui se trouve dans un placard de Max et elle décident de les jeter.

Max est donc vraiment en manque de cette substance et elle donc obligée de se rendre à la pharmacie de l'hôpital et d'en voler. Arrivée là-bas Max tombe sur trois gardes et elle est trop faible pour pouvoir combattre et se retrouve en prison.

Là-bas elle rencontre un homme qui se demande ce qui lui arrive et lui dit qu'il faut du lait car là dedans contienne quelque substance dont Max à besoin.

Cindy et Logan se demande ce qui se passe et il parte à sa recherche car il découvre qu'elle est e,nfermée en prison.Cependant le colonel Lydecker ne tardera pas à apprendre que son X-5 préférée se retrouve derrière les barreaux et il va donc se rendre dans cette prison.Logan se chargera d'effacer le disque dur de l'ordinateur central de la prison afin que lydecker ne puisse pas capturer Max.

C'est donc avec l'aide du camarade de prison que Max va s'en sortir et pouvoir s'échapper de prison avec l'aide aussi de Cindy et Logan.

De retour chez elle,Kendra et Cindy lui présentent leur excuses et disent à Max qu'elle peut compter sur elle en cas de danger ce qui bien sur rassure Max.

C'est enfin qu'elle se rendra chez Logan pour le remercier de son aide.

SOUTH MARKET
(Max marche à coté de son vélo et se dirige vers une marchande.)
Max (voix off) : Je me débrouille bien la plupart du temps, je me fonds dans la foule, dans ces rues bouillantes, je ne suis qu’un élément parmi d’autres désireux de s’en sortir… Le problème c’est que je ne suis pas comme les autres malheureusement. Je n’ai pas été conçue naturellement, on m’a créée artificiellement et comme ce sont des êtres humains qui m’ont fabriquée, un moment donné des fils se sont un peu entre mêlés dans mon cerveau, quelqu’un a bâclé le travail. Voilà pourquoi certains jours, j’ai le sentiment d’être inachevée.
Homme (à la marchande) : Merci.
Max (à la marchande) : Alors?
Marchande : Vous avez de la veine!
Max : Dieu merci!
Marchande : Ça devient dure à trouver!

(Max prend la boite et avale plusieurs cachets.)
Marchande : Il y a quelque chose qui m’intrigue, la tryptophane ce n’est qu’un complément alimentaire et vous réagissez comme une junkie qui vient de se shooter…
Max : …Aux acides aminés, oui.

(Max tend l’argent)
Marchande : Vous tremblez.
Max : Ca va passer (le bipper sonne) j’dois filer, vous me sauvez la vie.
 
CHEZ LOGAN
(Logan allume des bougies et Max arrive.)
Logan : Salut.
Max : Tu m’as appelée?
Logan : Aurais-tu envie de partager mon diner?
Max : Oh, je ne veux pas te donner du travail.
Logan : Je n’ai rien fait de spécial, c’est juste un de mes petits frichtis complètement improvisé sans  prétention.
Max : Oh, j’ai pas très faim, je me sens patraque.
Logan : Ha, un verre d’un bon petit vin d’avant l’impulsion, voilà la panacée.

(Il y a une coupure d’électricité.)
Logan : Tu vas devoir rester parce qu’il vaut mieux ne pas trainer dans les rues pendant une panne de courant.
Max : Non merci, j’ai trop mal au crane.
Logan : Quand on pense que tout fonctionnait à merveille, ici, à une époque.
Max : C’est ce qu’on dit du moins. Où étais-tu au moment de l’impulsion?
Logan : Je pilotais un yacht, je m’apprêtais à entrer dans un port de l’île Horcas avec une amie.
Max : C’est bizarre ça, je l’aurai parié.
Logan : J’ai compris que la fin du monde approchait quand le GPS s’est détraqué et qu’on s’est échoué. Et toi?

(Flashback : Homme : Hé! Les gamines, vous êtes là?!)
Max : J’étais cachée sous l’escalier, je vivais dans une famille d’accueil, nous étions deux, moi et une fille Lucie, elle était plus âgée.  Le père était un ivrogne, il nous tabassait pas mal. Il regardait un match et quand la télé s’est  arrêtée  à cause de l’impulsion… Il a fallu qu’il trouve un bouc émissaire.
Logan : Comment la machine à tuer génétiquement modifiée que tu es, a-t-elle pu supporter ça?
Max : Parce que j’essayais  de m’intégrer, d’avoir l’air normal et puis le chaos ambiant m’a donné l’occasion de partir pour changer de vie, ce que j’ai fait.

(Max a de petites convulsions.)
Logan : Tu te sens mal?
Max : Je te l’ai dit, j’ai pas une pêche d’enfer.
Logan : Ca a l’air plus violent que d’habitude.
Max (S’allonge sur le sofa) : J’ai des périodes comme ça, où je suis un peu mal fichue. En général, le tryptophane me soulage mais ces crises là sont plus violentes que d’habitude, oui.
Logan : J’appelle un médecin…
Max : Et qu’est-ce-que tu vas lui expliquer, que ta copine qui est le fruit d’une manipulation génétique a un truc qui cloche dans sa chimie cérébrale!?
Logan : Et ça, ça te fait de l’effet?
Max : Ca m’apporte la sérotonine qui est fabriqué principalement par le cerveau. Quand le taux est trop bas, j’ai une crise. Je suis censée être une formule 1 mais je ne suis qu’une caisse pourrie.
Logan : Tu as tord de penser ça. Qu’est-ce-que je peux faire?
Max : Reste avec moi, s’il te plait?
Logan : Je suis là.
Max : Tu ne vas pas t’en aller?
Logan : Je vais rester auprès de toi.
 
CHEZ MAX
(Kendra cherche l’argent du pot de vin.)
Kendra : J’avais mis tout l’argent dans cette enveloppe mis l’enveloppe dans cette boîte et il s’est envolé.
Walter : C’est vrai que vous pourriez me payer en nature… Mais je suis marié.
Kendra : Vous êtes un homme très vertueux Walter, votre femme a une chance folle.
Walter : Dites, vous ne croyez quand même pas qu’on ait pu vous le voler?
Kendra : C’est la seule explication que je puisse donner.
Walter : Ha, ce n’est pas de chance! Le taux de criminalité ne cesse d’augmenter. Mais si vous ne payez pas, vous et tous les gens de l’étage vous devrez dormir dans la rue ce soir.

(Max arrive.)
Kendra : Max ont nous a volées, le pot de vin s’est volatilisé.
Max : Je l’ai chouré.
Kendra : Oh, Dieu soit loué.
Walter : Hé, j’ai autre chose à faire, je suis pressé.
Max : Je l’ai plus…
Kendra : Comment???
Max : Je l’ai dépensé.
Kendra : Non, tu plaisantes!
Walter : Suffit les filles, vous allez quitter les lieux…
Max : Hé! Mettez là en veilleuse Walter, vous l’aurez votre pognon pleurez pas. En plus vous avez trois jours d’avance.
Walter : Humm, les temps sont durs.
Max : Vous l’aurez demain matin.
Walter : Vous avez 24h…
Kendra : Humm…

(Walter s’en va.)
Kendra : Comment ça tu l’as dépensé?
Max : Pour un truc hyper important.
Kendra : Et donc sans état d’âme, tu as pris le fric que j’avais récolté auprès des gens de l’étage.
Max : C’est juste un petit empreint.
Kendra : Tu pouvais le demander!
Max : Il me le fallait d’urgence.
Kendra : C’est trop facile!
Max : Walter aura son fric alors arrête!!!
Kendra : Mais elle est folle, qu’est-ce qui lui prend tout à coup?
 
JAM PONY
(Max arrive en retard.)
Sketchy : Où t’étais passé?
Max : Ca ne te regarde pas!
Sketchy : Ouais, d’accord c’est tes affaires mais toute notre équipe a dû te couvrir, Normal est furieux!
Normal : Ah! La voilà enfin! Jusqu’à présent vos bons petits collègues sont venus me voir avec un tas d’excuses pour justifier que vous arriviez tous les jours à midi; vous deviez d’urgence aller chez le dentiste, vous enterriez votre tante… Encore et la meilleure inventée par cet idiot, vous aviez été placée en garde à vue par la police du secteur pour avoir fait de la sorcellerie! Alors que comptez-vous me faire avaler cette fois-ci?
Max : J’ai eu une panne d’oreiller.
Normal : Ah, il vous arrive de dormir!
Max : Pratiquement jamais mais je devais avoir pas mal de sommeil à rattraper.
Normal : En tout cas, il faudra rattraper vos heures de travail, effrontée! (à Sketchy) Fichez le camp, bip.
Max (à Original Cindy) : Dis, tu peux me prêter du fric, jusqu’à demain?
Original Cindy : Je devrais même plus te parler après ce que tu as fait hier soir! Tu as osé me poser un lapin.
Max : Je me sentais pas très bien…
OC : Tu aurais quand même pu me téléphoner au lieu de me laisser en carafe!
Max : J’ai oublié alors fiche-moi la paix, ok!
OC : Humm ! Et puis qu’est-ce-que tu vas faire aujourd’hui?
Max : Ce ne sont pas tes oignons! Bon alors, tu me prêtes du fric?
OC : J’suis complètement fauchée…

(Original Cindy s’en va.)

DANS LA RUE
(Un homme braque un marchand chinois.)
Marchand : Non, pitié, moi pas d’argent!
Braqueur : Mauvais réponse! Comment tu la veux, standard ou extrêmement croquante?
Marchand : Moi, pas d’argent!
Complice (à Max) : Hé!!
Max : Qu’est-ce qu’y a?
Complice : Approche-toi! Comment tu t’appelles ma jolie?
Max : Pourquoi tu veux le savoir, y a pas de filles comme moi sur l’Himalaya?
Complice : Ouais exactement.
Max : Je vais te le murmurer il est assez stupide…

(Max lui donne un coup de boule)
Max : Allez hop, dégage!

(Max l’éjecte de la voiture.)
 
DANS UN GARAGE
(Max essaye de revendre la voiture qu’elle vient de voler.)
Max : Faut pas charrier, elle est flambe en neuf cette caisse!
Garagiste : Et qu’est-ce qu’il va se passer quand les gangsters vont venir la chercher??
Max : Elle sera complètement désossée d’ici là!
Garagiste : Et ils vont me désosser également!!  Je t’en donne 1000$ tout rond.
Max : Vous vous fichez de moi!
Garagiste : Je peux pas t’en donner plus.
Max : Bon d’accord.
Garagiste : J’aurai l’argent demain matin.
 Max : Ah non, je le veux maintenant.
Garagiste : Je peux pas avoir une somme pareille ici, demain.
Max : A la première heure!

(Max s’en va.)
Garagiste : On aura tout vu!
 
CHEZ MAX
(Max rentre, OC et Kendra l’attendaient.)
Max : Salut les filles.
Kendra : Max il faut qu’on se voie.
Max : J’aurai le fric demain, ok!

(Max va dans la salle de bain à la recherche de ses pilules.)
Kendra : Tu les trouveras pas.
OC : Tu as un problème ma biche mais Kendra et moi, on t’épaulera.
Kendra : Parce qu’on t’aime beaucoup toutes les deux.
Max : Où les avez-vous mises? Où sont mes gélules??
Kendra : J’aimerais que tu te voies, les changements d’humeurs, les crises,…
OC : En plus tu te pointes pas aux rendez-vous.
Kendra : Tu voles de l’argent à tes amis.
Max : J’en avais besoin pour m’acheter des médicaments. Je vais mal.
OC : Parce que tu es défoncée à mort, complètement shootée.
Max : Où sont-elles?
Kendra : Allez détend-toi, essaie de t’en passer.
Max : C’est facile à dire, il me les faut absolument.
OC : Ce qu’il te faut surtout c’est de l’aide.
Kendra : Et avoir une vie un peu moins agitée.
OC : Tu as besoin de faire une cure rapidement.
Kendra : Et ça marche tu sais, je t’assure, je peux en parler j’en ai fait une.
OC : C’est vrai!?! C’était quoi ta drogue?
Kendra : Tatouages, j’en étais couverte on aurait dit un sapin de noël. C’était plus fort que moi.
OC : Ils ont disparu?
Kendra : Ouais, je les ai fait enlever au laser.
OC : Ah.
Max : Ecoutez, ces gélules me sont absolument vitales, où vous les avez mises??
OC : On les a jetées dans les toilettes et toi, tu vas très mal finir aussi si tu décroches pas.
 Max : Oh non, c’est pas vrai!
Kendra : C’est pour ton bien tu sais.

(Max s’en va.)
Kendra : Dans l’état où elle est, ça pouvait pas mieux se passer que ça.
OC : On a réussi notre coup, y’a de quoi être fière.
Kendra : Humm.
 
SOUTH MARKET
(Max retourne voir la marchande.)
Max : Il me faut encore de la Tryptophane.
Marchande : Quoi, déjà!
Max : C’est une longue histoire et je ne paierai que demain.
Marchande : Je sais que je peux avoir confiance mais j’ai épuisé mon stock.
Max : Vous pouvez me dire où on en trouve?
Marchande : Non désolé.
Max : Où est-ce-que vous l’achetez?
Marchande : C’est plus la peine que j’ai mon business d’intermédiaire moi, si je vous dis qui me fournit.
Max : Où est-ce-que vous l’achetez!?!
Marchande : Arrêtez!
Max : Dites le moi!
Marchande : A un jeune médecin qui bosse à l’hôpital, il en donne à plusieurs patients, je connais un infirmier là-bas…  

(Max s’en va.)

A L’HOPITAL
(Max est à la recherche de Tryptophane, elle entre par effraction. Une infirmier aperçoit Max en train de voler, il prend un téléphone.)
Infirmier : Envoyez-moi la sécurité! (à Max) Qu’est-ce-que vous faisiez là-dedans?
Max : Je cherchais le petit coin.
Infirmier : Ahahah, la sécurité va monter.
Max : Dites, depuis quand les nanas n’ont plus le droit de se soulager!?!

(Max assomme l’infirmier.)
Garde : Hé, toi là-bas!

(Max tente de s’échapper mais trop faible, les gardes l’attrapent.)
Infirmier : Ces junkies, quelles racailles!
 
CHEZ MAX
(Kendra essaie de faire patienter Walter.)
Kendra : Vous avez minci on dirait? Vous devez vous entrainer assidument?

(Kendra donne une tasse de café.)
Kendra : Je l’ai fait dans les règles de l’art. Pour vous payer Walter, il nous faudrait une journée supplémentaire.
Walter : J’ai déjà donné une journée supplémentaire! (par radio) Des squatteurs au septième, des renforts immédiatement.
Policier à la radio : Bien compris, terminé.
Walter : Il était parfait.
 
DANS LES COULOIRS
(Des policiers sont là pour évacuer l’étage.)
Policier : Dépêchez-vous, allez! Tout le monde dehors. Pressons. Sortez en file indienne…
Yacinda : Elle a pris l’argent et s’est tirée?!? Mais c’est pas le genre de Max!
Kendra : T’as un endroit où crécher?
Yacinda : Chez ma sœur et toi?
Kendra : Je sais pas, peut-être chez Original Cindy.
Fils de Yacinda : Maman…
Yacinda : Shhh, une seconde mon poulet. Ne t’inquiète pas, allons n’aie pas peur.
Walter : Dépêchons-nous, plus vite, dégagez!
Yacinda : Où sont passées nos affaires?
Walter : Allez! Magne-toi!
Kendra : Ils vont surement les mettre sur un camion à les vendre. Allez, vient.
 
PRISON LANGFORD
(Max attend son tour, la salle est bondée.)
Policier : C’est archi bondé, bientôt on saura plus où les mettre. Alan Glen? Allez, vient toi!
Détenu : ça ne va pas?
Max : Mêlez-vous de vos affaires.
Détenu : Si vous vomissez, je serais le premier concerné. Tenez, essuyez-vous la figure au moins. Vous voulez être belle sur la photo, non?
Policier (prend Max en photo) : Quart de tour vers la droite. L’autre profil. Suivant.
Détenu : Un instant, j’suis une star.
Policier : Les mains. Vient là. Les mains sur le bureau, jambes écartées. Voyons ça… Un jeu de clé, du brillant à la cerise, du chewing-gum à la cerise également et quelques petites coupures, ce qui nous fait au total… 21$.
Max : 75 quand on sait compter!
Policier : Je t’ai dit les mains sur le bureau! Petite, je crois que tu es habituée, non? Dit, j’aimerais savoir, les camés dans ton genre elles prennent combien ces temps-ci?
Détenu : Demande à ta femme!
Policier : Tu peux répéter.
Détenu : Cette femme n’a pas d’âme, elle mérite 20 ans.
Policier : Est-ce qu’on t’a sonné. Emmenez-les, bouge-toi.
 
JAM PONY
(Sketchy fait sentir un paquet à Herbal et OC.)
Herbal : Y’a un cadavre là-dedans!
OC : Oh, ça pue autant que ton casier.
Sketchy : On dirait que ça sent les pieds.
Herbal : Ouais, en décomposition!
Normal : Y’a un problème les gars?
Sketchy : Qu’est-ce-que vous pensez de cette odeur?
Normal : L’odeur d’un paquet qui ne devrait plus être là depuis longtemps. Plaisantins.
Logan : Excusez-moi, Max est par là?
Normal : C’est une très bonne question! Où diable est passée Max?
Sketchy : On m’a dit que Max est une des trois finalistes qui affrontent…
Normal : Laisse tomber, je connais la chanson. (À Logan) Désolé, je peux pas vous aider.
Logan (à OC) : Où est-elle? Je n’ai pas pu la joindre de toute la matinée?
OC : Elle veut peut-être pas te voir.
Logan : Pardon?
OC : Elle a décroché.
Logan : Attendez, je vous suis pas!
OC : Fait l’innocent, si tu crois que j’ai pas vu que tout à commencer au moment vous vous êtes connus.
Logan : Ok, là je suis vraiment largué!
OC : Je sais comment font les gars riches comme toi pour tournebouler la tête des filles, vous en faites une esclave de la drogue. J’ai donc pris les produits que tu donnais à Max et je les ai virés.
Logan : Quels produits?
OC : Quels produits!?!
Logan : Attendez!
OC : Tes gélules auxquels Max est accro. Elles sont dans les égouts maintenant.
Logan : Non, vous les avez balancées dans les toilettes.
OC : Ma copine n’en n’a plus besoin.
Logan : Max a une maladie neurologique.
OC : Ouais…
Logan : C’est pour ça qu’elle doit les prendre, ça la calme.
OC : Elle n’a jamais dit qu’elle souffrait d’une maladie neurologique!
Logan : On comprend qu’elle n’est pas souhaitée l’ébruiter. (Au téléphone) Hé, c’est Logan, tu peux me rendre un service?
 
PRISON LANGFORD
(Max et un détenu entrent dans une cellule et cherchent une place.)
Détenu : Ne restons pas là. Peut-être qu’il y a une cellule ouverte au fond. Restez près de moi et quoi qu’on vous dise… ne répondez pas. Je m’appelle Break.
Max : Max.
Break : Pourquoi ils vous ont coffrée? J’adore employer ce langage de gangsters.
Max : Pour vole.
Break : Oh, une vraie délinquante.
Max : Et vous?
Break : Cannibalisme, j’ai dévoré mes parents.
Max : Bonne source de protéines.
Break : Par là. En fait, j’ai une petite boutique sur l’avenue Melbourne de vêtements anciens, des habits d’avant l’impulsion. Dans la vitrine, j’avais une affiche contre la brutalité policière.
Max : Pas très malin.
Break : Ouais, je sais, ils m’ont coffré à cause de ça. C’était pas la première fois, ce ne sera pas la dernière… Mais il ne faut pas se laisser décourager. Nous allons camper à même le sol, ça va être top.

(Max a des convulsions.)
Break : Ca va aller vous êtes sure?
Max : Oui, c’est un truc nerveux.
Break : Est-ce-que… Est-ce-que je peux faire quelque chose?
Max : Je donnerais très chère pour avoir du lait.
Break : Moi, je prendrais bien une vodka tonic! Mais ce n’est pas le lieu.
Max : tryptophane dans le lait.
Break : Puisque vous le dites.
Max : Ca relax tout de suite. Vous croyez qu’il y en a par là?
Break : De la vodka?
Max : Non, du lait.
Break : Faites moi confiance, je vais vous en trouver. Je fais du troc avec un gardien que j’ai connu pendant mon premier séjour, il est fana de talons aiguilles. Il m’avait un peu dorloté à ce moment là et une fois dehors, je lui ai rendu l’appareil.
Max : Des talons pour sa nana.
Break : Non, à moins qu’elle fasse du 48.
Max : Oh, je vois.
 
AU CRASH
(Logan utilise ses relations pour aider Max.)
Logan (au téléphone) : Fait ton possible, merci Matt.
OC : C’était qui?
Logan : Quelqu’un qui bosse dans la police, un ami.
OC : Tu as des amis dans de drôles d’endroits.
Logan : On a arrêté une femme répondant à la description de Max alors qu’elle venait de cambrioler la pharmacie de l’hôpital hier soir.
OC : Non, sans blague!
Logan : Elle se trouve à Langford.
OC : Faut qu’on la sorte de là.
Logan : En distribuant des pots de vin, il faut compter 3 jours, on n’arrivera pas à temps.
OC : Tu pourrais expliquer?
Logan : Elle est malade et elle n’a rien pour se soigner, elle va tomber dans le coma et s’éteindre.
 
PRISON LANGFORD
(Break apporte à Max un verre de lait.)
Max : Oh, tu l’as  même fait chauffer, merci.
Break : Il sort à cette température. Des gars ont une chèvre dans le bloc à côté.
Max : Dis, il doit y avoir un moyen d’accéder à la cours?
Break : Oui, mais c’est interdit après le couvre feu.
Max : Le règlement est trop strict, je mets les voiles.
Break : Oh, bien, oui, surtout ne te laisse pas décourager par les barbelés au-dessus du grillage…
Max: T’inquiète pas.
Break : Par les tireurs d’élite qui sont dans les miradors...
Max : J’ai fait des évasions plus difficiles que ça.
Break : De jouer les dures ça marche peut-être avec les garçons mais tu risques de te faire tuer.
Max : Tu viens avec moi?
Break : Non merci, sans façon. J’ai un rancart ce soir.
Max : Avec le fana de chaussures? Mignon.
Break : Tu changeras d’avis quand il te tirera dessus.
 
DANS LA COURS DE LA PRISON
(Max va tenter de s’évader.)
Break : C’est bon fonce! Plus de projecteurs que pour une avant première.
Max : Il faudrait opérer une diversion.
Break : D’accord compte sur moi, ça m’est facile, je ne passe jamais inaperçu. Tu es certaine de vouloir t’évader?
Max : Tiens, merci pour le lait. Garde-le en souvenir.

(Break chante pour faire diversion.)
Policier 1 : Hé ! Rentre, on doit pas être dehors après le couvre feu!
Policier 2 (à Max) : Hé, revient ici!
Policier 1 (à Break) : Boucle là.
Policier 2 : Descend de là, on va t’apprendre.
Directeur : Que se passe-t-il ici, messieurs?
 
SUR UN QUAI
(Logan et OC sont en voiture et attendent quelqu’un.)
OC (au téléphone) : C’est simple, met la clé sous le pot de fleur dans le couloir.  Kendra ne recommence pas, tu pourras rester autant que tu voudras.
Logan : Dit lui que je sais comment arrêter cet enfoiré de policier.
OC : Tu entends… Elle dit que t’es le meilleur. Bien à plus. (Raccroche) Excuse-moi, je retire ce que j’ai dit.
Logan : Quoi?
OC : Les critiques que j’ai pu te faire. Je suis désolée. T’es d’accord?
Logan : Pas de problème.
OC : Tu l’adores cette fille?
Logan : Qui?
OC : Max.
Logan : Elle est chouette, ouais.

(Une voiture arrive.)
Logan : Ah, le voilà. (à Matt) Tu as réussi?
Matt : Pardon d’avoir été aussi long. J’ai eu du mal à récupérer la pièce à conviction.
Logan : Je te le revaudrais.
Matt : Pourquoi ton amie a tenté de voler ce produit?
Logan : C’est compliqué. J’ai encore un petit service à te demander.
 
PRISON LANGFORD
(Matt rend service à Logan en arrêtant OC pour donner des pilules à Max.)
OC : Lâche moi sale chintoc mangeur de soupes, t’as pas de sang dans les veines, gros nullard qui se gave de beignets. Arrête d’oppresser le peuple sale fils de…
Policier : Suffit, de quoi elle est inculpée?
Matt : Racolage.
OC : Dites, plutôt de coopération. Il me fait du plat et ensuite il me fait coffrer.
Matt : Fallait bien que je m’assure qu’un délit avait été commis, non?
OC : Menteur.
Policier : Les mains sur le comptoir, jambes écartées.
OC : Ne t’avise surtout pas de toucher mes cheveux.
Policier : C’est ça…
 
CHEZ LE DIRECTEUR
(Max se réveille dans une chambre.)
Max : Où est-ce-que je suis?
Fillette : Chez le directeur. Ne te réjouis pas trop vite, tu es encore en prison. Comment tu t’appelles?
Max : Max
Fillette : Maria. Il paraît que tu as tenté de t’évader.
Max : Oui et il n’apprécie guère ces choses là.
Maria : Tu as dû te faire tabasser.
Max : Tu travailles ici?
Maria : Je vivais dans une cellule avec maman au moment de la mutinerie, elle a été tuée. Le directeur et sa femme m’ont prise chez eux.
Max : Je suis désolée.
Maria : Ca me plaît que tu sois là. Quand tu te sentiras mieux, tu feras le ménage avec moi. Il n’y a pas trop à faire, il n’y a que le directeur et sa femme. La nourriture est bien meilleure et tu peux manger autant que tu veux. J’ai mon lit tout près comme ça le soir nous pourrons parler longtemps avant de dormir et comme tu seras là peut-être qu’il…
Max : Qu’il quoi?
Une femme : Maria!
Maria : On m’appelle, il faut que j’y retourne. Je reviendrais plus tard.
 
CHEZ LOGAN
(Logan essaie d’entrer dans le système de la prison.)
Logan (devant son ordinateur) : Allez dépêche-toi ! Bingo, voilà ils l’ont mise dans le bloc G4. G4 même bloc.
Bling : Ils ont la photo de Max dans leurs fichiers.
Logan : Oui et elle ne peut pas se permettre d’être photographiée.
Bling : Elle t’a tapé dans l’œil cette nana?!
Logan : Pourquoi tout le monde me dit ça.
 
PRISON LANGFORD
(OC cherche Max et tombe sur Break.)
OC : Hé ! Où t’as eu cette casquette?
Break : En quoi ça vous regarde?                                        
OC : C’est celle de Max!
Break : Tu la connais!                                                         
OC : Je suis sa copine et si tu as osé toucher à un seul de ses cheveux…
Break : Pas la peine de t’exciter, moi aussi je suis sa copine. Elle m’en a fait cadeau juste avant sa tentative d’évasion.
OC : Dis-moi où elle est.
Break : Ils l’ont emmenée chez le directeur.
OC : Bon elle a besoin de ces gélules, tout de suite!
Break : Oh, mais ça, ça pose un problème parce que toi, tu es ici et elle là-bas.
OC : Il faut que je parvienne à lui apporter sinon elle risque de claquer. Et je n’exagère pas du tout!
Break : Tu sais faire les vitres?
 
CHEZ LE DIRECTEUR
(Max est allongée, elle ne se sent pas bien et Maria s’occupe d’elle.)
Maria : Tu n’as pas l’air bien.

(Flashback, Max repense à une scène similaire avec Lucie.)
Lucie : Comment tu te sens? Essaie de l’éviter Maxi sinon il t’embêtera aussi.
Max : Je suis désolée Lucie, je n’aurai jamais dû partir sans toi. Je savais ce qu’il se passait mais je n’ai rien fait à Manticore, on nous avait inculqué ce précepte…

(Flashback, quand Max était à Manticore.)
Militaire : Attaquez un adversaire uniquement quand c’est en accord avec votre objectif stratégique, si ce n’est pas le cas, vous devez effectuer un repli tactique.
Max : …alors je me suis enfuie. Je t’ai abandonnée, je t’ai laissée seule avec lui.

(Le directeur vient chercher Maria.)
Directeur : Maria!
Max : Non, laissez la tranquille!

(Max fait tomber un vase.)
Maria : Je vais nettoyer par terre.
Max : Espèce de malade.
Directeur : J’étais fatigué d’elle de toute manière, pourquoi penses-tu être là?
 
DANS UNE RUE
(Kendra donne un autre pot de vin pour que Walter laisse les squatteurs réaménager.)
Kendra : Est-ce qu’on peut réaménager?
Walter : Je suis gardien de la paix et vous osez me donner un pot de vin pour squatter une propriété privée!? Ca va vous coûter 150$ de plus.

(Walter s’en va en voiture.)
Kendra : Gros porc.
 
DANS LE BUREAU DE VOGELSANG
(Vogelsang prévient au téléphone Lydecker qu’il a une piste sur une X5.)
Vogelsang : Monsieur Lydecker, c’est Vogelsang. Un de mes contacts vient de me passer un coup de fil, il se trouve qu’il bosse à Langford. Je lui ai dit,  il y a quelque temps, que s’il trouvait un détenu avec un code-barres sur la nuque, il devait me prévenir. Il vient de le faire à l’instant. Il vient de m’annoncer qu’une détenue, une fille a tenté de s’échapper hier soir. Elle a failli réussir son coup. Je vous l’avais dit que vous pourriez me faire confiance. (Lydecker raccroche le téléphone.) Monsieur Lydecker?
 
DANS LE BUREAU DE LYDECKER
(Après le coup de fil, il communique par radio à ses hommes.)
Lydecker : Tout le monde en alerte, direction Langford immédiatement.
 
CHEZ LE DIRECTEUR
(Max est allongée, elle ne se sent pas bien et Maria lui apporte un plateau.)
Maria : Je t’ai fait du thé.

(Max ne boit que le lait.)
Max : Maria, je vais t’aider à t’évader.
Maria : Ce n’est pas si mal ici tu sais. S’il ne m’avait pas recueillie, j’aurais bien plus souffert.

(Maria s’en va.)
 
PRISON LANGFORD
(Lydecker recherche la X5, il s’adresse aux policiers.)
Lydecker : Elle a un code-barres imprimé sur la nuque.
Policier 1 : Vous savez son nom au moins?
Lydecker : Non. Vous avez un fichier de signes particuliers ou de tatouages?
Policier 1 : Non.
Soldat : On y va, par-là.
Policier 1 : Hé! Vous n’avez pas le droit. (Prend le téléphone.) C’est ça, passe moi le directeur.
Policier 2 (à Break) : Ton amie est à l’abri, je l’ai envoyée travailler chez le directeur.
Break : Ah… Je vois une jolie paire de talons aiguilles en vernies qui se profile à l’horizon.
Soldat : Ouvre-moi cette porte, vite! Tout de suite, bouge-toi! Dégagez, écartez-vous les mains contre le mur. Toi! Sort de là!
Lydecker : Les code-barres sur la nuque.
 
CHEZ LE DIRECTEUR
(OC cherche Max et demande à Maria.)
OC : Ils ont amené une fille hier, tu sais où elle est?
Maria : Non, on devrait peut-être d’abord regarder en bas.
OC : Ne m’oblige pas à te reposer la question.
 
PRISON LANGFORD
(Le policier 1 prévient le directeur par téléphone de la venue de Lydecker.)
Policier 1 : Ce type s’appelle Lydecker, ok. Il bosse pour un organisme d’état dont je n’ai jamais entendu entend parler.
Directeur : Il a dit pourquoi il la cherchait?
Policier 1 : Non, monsieur. Il a seulement parlé du code-barres qu’elle avait sur la nuque.
Lydecker (à un soldat) : Vous êtes allé voir au mitard?
Soldat : Rien. Mais un des gardiens a dit qu’une des détenues est de corvée chez le directeur.
Lydecker : Allons-y!
 
CHEZ LE DIRECTEUR
(Le directeur demande à Max de s’en aller.)
Directeur : Allez, vite, tu repars. Tu n’as rien vu, t’as compris. J’ignore qui sont ces gens et pourquoi ils te cherchent mais si tu leurs révèles quoique ce soit de ce qui s’est passé…

(Max l’attrape par le cou.)
Max : Qui me cherche exactement?
Directeur : Lydecker.
OC : Max arrête! Max. Mais qu’est-ce qu’elles contiennent tes pilules?
Max : Des épinards. (Au Directeur) Vous allez nous faire sortir d’ici.
Directeur : Il n’en est pas question.
OC : Tu en es certain (en le menaçant d’une arme) On y va.
Max : Non, pas sans elle. Allez, vient.

(Lydecker arrive trop tard.)
 
SUR LE PARKING
(Max, OC et Maria prennent la voiture du directeur.)
OC (Au directeur) : Ouvre-le.
Max (A Maria) : Dans le coffre chérie.
OC (Au directeur) : Ne crois pas que je ne sais pas m’en servir. Si quelqu’un nous remarque, tu fais comme les reines de beauté, tu lui souris, allez.
 
PRISON LANGFORD
Policier 1 (au téléphone) : Quoi, il vient de partir en voiture! Tu ferais bien d’aller voir ça me parait très bizarre.
 
SUR LA ROUTE
(Le directeur conduit et OC lui demande de s’arrêter maintenant.)
OC : Bon met toi sur le côté maintenant et libère les filles.
Directeur : Comme vous voulez.

(il accélère, il finit par s’arrêter après avoir assommé OC et se dirige vers le coffre.)
Max (en frappant le directeur) : Désolé j’ai pété ta serrure.

(Une voiture de police s’approche mais Max met K.O les policiers en quelques secondes.)
Maria : Vite Cindy dépêche-toi.
OC : Max, grouille-toi!

(Le directeur se relève et Max fonce sur lui.)
 
PRISON LANGFORD
(Lydecker recherche la X5, il s’adresse de nouveau aux policiers.)
Soldat : Alors toujours rien?
Lydecker (au policier 1) : Je veux les dossiers de toutes les femmes emprisonnées ces dernières 48 heures.
Policier 1 : Oui m’sieur. 47 admissions.
Lydecker : Je veux voir le portrait de toutes les détenues de moins de 25 ans, ok?
Policier 1 : Tout de suite… Impossible… il y a un problème.
Lydecker : Mais qu’est-ce-que vous avez fait! Le fichier a complètement disparu. Je n’ai rien fait. Je crois que Vogelsang est bon pour une nouvelle manucure.
 
CHEZ LOGAN
(Logan vient tout juste d’effacer le fichier avec son ordinateur.)
Logan : Ce fichier n’a jamais existé, voilà. Mon travail s’arrête là.

(Le téléphone sonne.)
Logan : Allo, Max tu n’as rien?... J’en suis ravi…
 
CHEZ MAX
(Maria dort dans le lit de Max et Kendra soigne la bosse d’OC.)
OC : Aouh! Fait gaffe!
Kendra : Reste tranquille.
OC : Enfin l’important, c’est qu’il a eu ce qu’il méritait cet ordure. Réduit en bouilli.
Max : Maria s’est écroulée de fatigue.
OC : Hum, elle a souffert aujourd’hui.
Max : Non, elle souffre depuis des années. Je vais la laisser dormir pendant que je vais chez Logan lui trouver un lieu d’accueil.
Kendra : Vous avez eu du bol de pas y avoir laissé la peau.
OC : Hum, Original Cindy s’est vu entre les griffes de la mort et a cru que son heure avait sonné.
Max : Oh allez, fait pas tout ce cinéma Cindy! T’as pris de sacrés risques en te faisant emprisonner.
OC : Tu l’aurais fait pour moi. Il faut dire qu’on a culpabilisé aussi.
Kendra : Max, OC et moi on a un peu discuté et…
OC : J’ai l’impression que tu collectionnes tous les problèmes de la terre, on sent que tu as des choses dont tu ne tiens pas à nous parler. On ne sait pas trop pourquoi.
Kendra : Parce que tu penses qu’on pourrait rien faire.
OC : Au contraire, on n’est plus solide que tu crois!
Max : Je comprends rien à ce charabia.
Kendra : Les mystères autour de ton état de santé…
OC : …Et ces gars qui sont venus te chercher à la prison…
Max : Mais quels gars?
OC : C’est justement ce que je te demande!
Max : D’accord, vous voulez savoir ce qui ne va pas chez moi?
OC : S’il te plait.
Max : Si je vous disais que j’ai été génétiquement modifiée.
Kendra : Haha! Et nous tu crois qu’on l’est pas!
Max : Mais je ne suis pas comme les autres femmes, ça je le sens.
OC : Toi, tu ne ressembles à personne. Bon très bien, ne nous dit rien. Mais quelque soit ton secret, n’oublie pas, tu es ma petite sœur.
Kendra : Oui, l’important tu sais ; c’est qu’on t’aie récupérée.
Max : Ah les filles… Au bon sens j’ai oublié que je devais encore trouver du fric.
Kendra : Ca fait rien, on a pris les choses en mains.
 
CHEZ WALTER
(Walter regarde la télévision quand soudain il y a un bulletin du veilleur qui lui est adressé)
Walter : Oui, vas-y fonce! Allez, met le paquet! Oui! Ah! Encore ce casse-pied!
Le Veilleur : Voici votre cyber flash souffle de la liberté. On ne peut le localiser. On ne peut l’interrompre. C’est la seule voix encore libre et elle s’adresse directement à vous monsieur le policier Walter Eastep, c’est cela à vous Walter! Vous vous reconnaissez, c’est vous en train de soutirer de l’argent à des squatteurs.
Walter : Oh, bon sang!
Le Veilleur : Comme la police n’est pas tendre, je ne pense pas que vos patrons aient envie de voir cette cassette diffusée 24h/24. Ce n’est pas le pot de vin qui les dérangerait mais plutôt que vous ayez été assez idiot pour vous faire filmer à votre insu, ce qui rend la situation délicate pour les autres policiers. Alors voilà ce que je vous propose Walter,  vous arrêtez de racketter ces squatteurs et cette vidéo reste un secret entre vous et moi.  C’était votre cyber flash souffle de la liberté de votre ami le Veilleur.
Walter : Arrh!
 
CHEZ LOGAN
(Max apprend que Logan a trouvé une famille pour Maria.)
Max : Comment tu as pu réaliser cet exploit Logan? Le père a une ferme laitière, la maman est institutrice. Ils ont toujours voulu avoir des enfants et en plus de ça, elle aura sa chambre!
Logan : Et un poney.
Max : Ce n’est pas Maria, c’est moi qui vais aller chez eux!
Logan : Ce sont de grands amis et ils se réjouissent de l’accueillir. Ça leur fera du bien à tous les trois.
Max : Demain à la première heure, je l’amène. Merci infiniment elle était vraiment dans le pétrin.
Logan : C’est seulement grâce à toi Max, qu’elle a pu sortir de là.  Tu as fait une bonne action.
Max : Mieux vaut tard que jamais.
Logan : J’avais deviné qu’un cœur battait sous le dur blindage de cette petite merveille de biotechnologie.
Max : Hé, arrête de t’emballer! Je n’ai pas envie de me faire enrôler dans la brigade pour défendre la veuve et l’orphelin et les chiens perdus.
Logan : Je te nommerais commandant!
Max : Ca ne me dit rien! Qu’est-ce qu’on mange? Tu te bouges ou tu restes là à te prélasser?
Logan : Dit donc, tu étais beaucoup plus douce quand tu étais en manque!
Max : Je suis faite comme ça!

(Max rides on her bike to a street vendor who sells Tryptophan)
MAX (voiceover): Most days, I get by fine. I blend with the crowd. Just another one of the huddled masses yearning to get by unnoticed. Problemo is, I'm not as like them as I'd like to be. I got made, not born, and because it was humans made me somewhere along the line couple of wires got crossed in my head. Someone botched the job. So some days, that's how I feel - a botched job.
MAX: Hey.
VENDOR: You're in luck.
MAX: Thank God.
VENDOR: Stuff's getting hard to find. One thing I don't get...Tryptophan? It's just a food supplement and you're acting like a junkie who just got a fix.
MAX: A girl needs her amino acids.
VENDOR: You okay?
MAX: I will be.
(Max's pager goes off)
MAX: Oh, got to blaze. You're a lifesaver.
(Max arrives at Logan's apartment, where he has prepared a candlelit dinner for two)
LOGAN: Hiya.
MAX: You paged me?
LOGAN: I thought you might want to join me for dinner.
MAX: I don't want to put you to any trouble.
LOGAN: Well, it's nothing fancy. Just one of my run-of-the-mill spur-of-the-moment culinary miracles.
MAX: I'm not real hungry. Feeling kind of punk.
LOGAN: Ah...a glass of pre-pulse Tokay Pinot Gris'll cure what ails you.
(Suddenly, the lights go out)
LOGAN: Now you have to stay because even you shouldn't be wandering around out there during a brownout.
MAX: I've got a wicked headache as it is.
LOGAN: You know, there was a time when this city actually worked...
MAX: Or so they say. What were you doing when the pulse hit?
LOGAN: On my uncle's yacht motoring into Friday Harbor on Orca's Island with a lady friend.
MAX: Why does that not surprise me?
LOGAN: I knew the end of the world was coming when the Sat-Nav crashed and, uh, we ran aground. How about you?
(Flashback to Max's childhood when she was in a foster family and her foster dad was looking for her to beat her up)
FOSTER DAD: Hey! You kids out here?!
MAX (voiceover): Hiding under the stairs. I was staying with this foster family. There were two of us - me and this girl Lucy. She was older. Her dad was a drunk. He'd smack us around pretty good. He was watching a game, and when the TV went off because of the pulse...
FOSTER DAD: Where the hell are you?
(End flashback)
MAX: He came looking for someone to blame it on.
LOGAN: It's hard to imagine a genetically enhanced killing machine like yourself putting up with that.
MAX: I was trying to fit in, you know? Act like a normal kid. Global chaos seemed as good a reason as any to bail on a bad situation, so I did.
LOGAN: You okay?
MAX: Like I said, I'm not feeling so hot.
LOGAN: It's pretty bad this time, huh?
MAX: Every once in a while, I hit a rough patch. Usually the Tryptophan helps, but...these seizures are much stronger than usual.
LOGAN: Should I call a doctor?
MAX: What are you going to tell him? That your genetically engineered friend has a design flaw in her brain chemistry?
LOGAN: That stuff really helps?
MAX: Supplements the serotonin that my brain's supposed to make but doesn't. When the levels are low, I have a seizure. I'm supposed to be a revved-up girl. Truth is, I'm a lemon.
LOGAN: I don't know about that.
(Max starts shaking uncontrollably in obvious discomfort)
LOGAN: What can I do?
MAX: Stay with me, please?
LOGAN: I'm right here.
MAX: You won't leave?
LOGAN: I'm not going anywhere.
(Opening credits)
(At Max and Kendra's apartment, Walter has come by for more money)
KENDRA: I put the money in an envelope, and I put the envelope in this box, and now it's gone.
WALTER: You know, I could take it out in trade. But I'm a married man.
KENDRA: You're a real pillar of virtue, Walter. Your wife's a lucky woman.
WALTER: Hey, you don't suppose somebody stole it?
KENDRA: I don't know what else could have happened to it.
WALTER: Oh, that's tough luck. Crime rate in this city's getting way out of hand. But if I don't get paid you and everybody on this floor's going to be sleeping out in the street tonight.
(Max enters the apartment)
KENDRA: We've been robbed. The payoff money is missing.
MAX: I took it.
KENDRA: Thank God.
WALTER: Excuse me. I'm waiting.
MAX: Don't got it.
KENDRA: What?
MAX: Spent it.
KENDRA: You spent it?
WALTER: All right, come on, ladies. You're trespassing.
MAX: Hold the phone, Walter. You'll get your payola, okay? Anyway, you're three days early.
WALTER: Times are tough.
MAX: You'll get it in the morning.
WALTER: You got 24 hours.
(Walter leaves. Kendra starts arguing with Max about the money)
KENDRA: What do you mean you spent it?
MAX: I had to buy something.
KENDRA: So you just helped yourself to the money that I collected from everyone on the floor?
MAX: It was a short-term loan.
KENDRA: You could have asked.
MAX: It was an emergency.
KENDRA: Yeah, right.
MAX: Walter will get his money, so chill!
KENDRA: Just...what is wrong with you?
(Max arrives late at work. Sketchy gives Max the heads-up before Normal gets to her)
SKETCHY: Where have you been?
MAX: None of your business.
SKETCHY: Yo, it ain't like I care, but word, we've all been covering for you. Normal's on the warpath.
NORMAL: Well, well, well...so far, your moron colleagues have come up with the following excuses for why you're strolling in here at the crack of noon - you had a dental emergency, your aunt died...again, and my personal favorite from this idiot - you were detained by the sector police for practicing witchcraft. Now, would you care to further insult my intelligence?
MAX: I overslept.
NORMAL: I thought you didn't sleep.
MAX: I usually don't. My body probably needed to catch up.
NORMAL: Yes, well catch up on your own time, girlie. Get out of here. Go!
(In the locker room, Max finds Original Cindy and asks her if she can borrow some money)
MAX: Hey, I need to borrow some money just until tomorrow.
CINDY: I shouldn't even be speaking to you after last night. You stood me up.
MAX: I wasn't feeling well.
CINDY: You could have called instead of leaving me on a solo tip.
MAX: I spaced, so get off my back, okay?
CINDY: What is your dealio today?
MAX: You don't want to know. So, how about that loan?
CINDY: Out of chips, baby girl.
(Switch to the marketplace area of Seattle. There is a thug who is pressing a street vendor for money)
VENDOR: I don't have money!
THUG: Wrong answer.
(Thug grabs vendor's hand and moves it toward the boiling pot of water)
THUG: How do you like it...regular or extra crispy?
VENDOR: I no have money!
(Vendor motions to his wife who shows the thug a box filled with money. Meanwhile, Max has seen this exchange. She walks by car where the thug's accomplice is waiting. The driver notices Max)
DRIVER: Hey.
MAX: What's up?
DRIVER: Come here. What's your name, doll face?
MAX: Why do you want to know? You a playa playa from the Himalayas?
DRIVER: Yeah. Yeah, that's me.
MAX: I got to whisper it, 'cause it's kind of dopey.
(Max head-butts the driver and throws him out of the car)
MAX: Out you go.
(Max drives off and goes to an auto shop)
MAX: Come on. It's brand-spanking-new.
MECHANIC: What happens when the gangsters come looking for their ride?
MAX: It'll be in a million pieces by then.
MECHANIC: Like I'm going to end up. I'll give you $1,000 for it.
MAX: You're killing me!
MECHANIC: It's the best I can do.
MAX: Deal.
MECHANIC: I'll have the money for you in the morning.
MAX: I need the money now.
MECHANIC: I don't have that much lying around. Tomorrow.
MAX: First thing?
(Max arrives back at the apartment. Kendra and Original Cindy are waiting for her)
MAX: Hey, guys.
KENDRA: Max, we need to talk.
MAX: I'll have the money in the morning, okay?
(Max goes to look for her Trytophan pills)
KENDRA: You're not going to find it.
CINDY: You got a problem, boo, but Kendra and me got your back.
KENDRA: Because we love you very much.
MAX: Where are my pills?
KENDRA: I wish you could see yourself. The temper. The mood swings.
CINDY: Not showing up when you're supposed to.
KENDRA: Stealing money from your friends.
MAX: I needed the money for medicine 'cause i'm not feeling well.
CINDY: 'Cause you're strung out. Straight up jonesed.
MAX: Where are they?
KENDRA: Take it easy. It's going to be okay.
MAX: No, it's not! I need that stuff.
CINDY: What you need is help.
KENDRA: And to live your life one day at a time.
CINDY: You got to get yourself on a 12-step, boo.
KENDRA: The program works if you work it...believe me, I know.
CINDY: Really? What was your D.O.C.?
KENDRA: Tattoos. I was covered with them. I looked like a human Christmas tree. Couldn't stop myself.
CINDY: Where'd they go?
KENDRA: 13th step is having them lasered off.
MAX: You guys don't understand! I'll die without that medicine! Now, tell me where you put it!
CINDY: Down the toilet which is where your life is headed if you don't clean up.
MAX: Tell me you didn't.
KENDRA: Someday you'll thank us.
(Max leaves)
KENDRA: I think that went about as well as could be expected.
CINDY: As interventions go, that was a home run.
(Max goes back to the street vendor)
MAX: I need more Tryptophan.
VENDOR: Already?
MAX: Long story, and I can't pay you until tomorrow.
VENDOR: I know you're good for the money, but I don't have any.
MAX: You know anywhere else I can go?
VENDOR: Sorry.
MAX: Where do you get yours?
VENDOR: I'll put myself out of business as a middleman if I reveal my supplier.
(Max grabs her by her shirt collar)
MAX: Where do you get it?!
VENDOR: Take it easy.
MAX: Tell me.
VENDOR: A doctor over at Metro Medical gives it to some of his patients. I know an orderly there.
(Max arrives at Metro Medical and breaks into the pharmacy storeroom. An orderly passing by hears some noise in the room and calls for backup)
ORDERLY: Yeah, get me security.
(Max comes out after gulping down a few pills)
ORDERLY: What were you doing in there?
MAX: Looking for a bathroom.
ORDERLY: Uh-uh. Security's on the way.
MAX: Since when is it against the law for a girl to make sissy?
(Max punches the orderly. Guards show up in the hall and she makes a break for the stairwell. Unfortunately, guards show up there as well. They subdue Max)
ORDERLY: Junkie skeeze.
(The next morning, Max doesn't show up with the money. Walter shows up demanding his money)
KENDRA: Have you been working out? You look like you lost some weight. Here you go, just the way you like it. About the money, Walter...you got to give us one more day, please.
WALTER: I already gave you one more day.
WALTER (on walkie): Squatters on the seventh floor. I need backup right away.
WALTER: Good coffee.
(Kendra and the other squatters are leaving their apartments)
POLICE: All right, I need everybody outside...here we go, single file.
THEO'S WIFE: She took the money and split? That...that doesn't sound like Max.
KENDRA: Do you have a place to stay?
THEO'S WIFE: My sister's. You?
KENDRA: Maybe I can crash at Original Cindy's.
LITTLE BIT: Mama.
THEO'S WIFE: Shh. It's all right, baby. Come on. Come on. It's all right.
POLICE: Come on, let's go people. Move it out.
THEO'S WIFE: What about our stuff?
KENDRA: Probably end up getting sold off the back of a truck.
(Max winds up at Langford Prison. One of the other inmates asks how she's doing)
BREAK: Are you okay?
MAX: Mind your own business.
BREAK: If you ralph, it's going to be my business. Here, clean yourself up. You want to look good when they take your picture don't you?
BREAK: It's show time.
GUARD: Hands. Let's go. Come on. Put your hands on the desk, and, uh...feet apart, huh? What do you got here, huh? A set of keys, lip balm...cherry flavor, pack of chewing gum...also cherry flavor, and some small bills totaling...21 dollars.
MAX: Try $75, if you can count.
GUARD: I told you to keep your hands on the desk. See, I bet you're used to this, aren't you? Let me ask you how much does a strung-out little skeeze bag tramp like you go for these days?
BREAK: Ask your wife.
GUARD: What'd you say?
INMATE: 20 to life. That's what she ought to get, if you ask me.
GUARD: Yeah, I didn't. Get him out of here, huh? Come on.
(At Jam Pony headquarters)
HERBAL: Gotta be something dead.
CINDY: Uhhh...smells like Sketchy's locker.
SKETCHY: I'm thinking feet.
HERBAL: Dead feet.
NORMAL: Is there a problem here?
SKETCHY: What does this smell like to you?
NORMAL: That smells like a package that should have been delivered by now, moron.
LOGAN: Excuse me, is Max around?
NORMAL: Uh, that's an excellent question. Where the fire truck's Max?
SKETCHY: Actually, Max is one of three finalists who has been selected...
NORMAL: Never mind. Sorry I asked. Sorry, can't help you.
(Logan goes up to Cindy, since he remembers her with Max at the bar)
LOGAN: Any idea where she might be? I've been paging her all morning.
CINDY: Maybe she don't want to talk to you.
LOGAN: Sorry?
CINDY: She's off the candy.
LOGAN: Ahh...you're losing me here.
CINDY: Yeah, right. Like I didn't notice that all this stuff started about the time you and her met.
LOGAN: Okay, I'm officially lost.
CINDY: I know all about rich guys like you...turning a girl out. Making her into your strawberry. Original Cindy took the drugs you gave Max and flushed them.
LOGAN: What drugs?
CINDY: "What drugs?" Hey! The pills you got Max hooked on live with the tidy bowl man now.
LOGAN: You flushed her pills down the toilet?
CINDY: Mm-hmm. Home girl don't need them no more.
LOGAN: Max has a neurological condition.
CINDY: Huh.
LOGAN: Those pills are the only thing that help.
CINDY: She didn't say anything about no neurological condition.
LOGAN: Well, she wouldn't exactly want to advertise it, would she?
LOGAN (on cell): Hey, it's Logan. I need you to do something for me.
(Back at the prison)
BREAK: Come on. Maybe there's an open cell in the back. Just stay close to me and no matter what anybody says...
INMATE: Oy, mamasita.
BREAK: Don't talk back. Name's Break.
MAX: Max.
BREAK: What're you in for? I love saying that. It sounds so tough.
MAX: Robbery.
BREAK: Oh, a real criminal.
MAX: How about you?
BREAK: Cannibalism. I ate my parents.
MAX: Good source of protein.
BREAK: Go that way. Actually, I run a little shop on Melbourne Avenue. Vintage clothes, pre-pulse stuff. Hung a poster in my window for a police brutality protest.
MAX: Bonehead move.
BREAK: They busted me for it. It wasn't the first time, and it won't be the last. But stay strong in the struggle, right? Guess we camp out on the floor. Good a place as any.
(Max starts shaking)
BREAK: You okay?
MAX: Yeah, it's just a nerve thing.
BREAK: Can I...do anything?
MAX: I'd give my ass and hat for a glass of milk.
BREAK: I could use a vodka tonic, but here we are.
MAX: It has Tryptophan in it.
BREAK: Whatever that is.
MAX: Takes the edge off. So you think I can get some?
BREAK: What, vodka?
MAX: No, milk.
BREAK: Well, let me see what I can rustle up. I have a business arrangement with a guard I met my first time in here. He has a thing for stiletto heels. He made my previous stay more pleasant and when I got out, I reciprocated.
MAX: With shoes for his girl?
BREAK: Not unless she wears a size 12.
MAX: Gotcha.
(Flashback from Manticore. Max is shaking in bed. During training, one of the other children collapse and start shaking)
GUARD: Eyes front!
(Max sneaks a peek at Lydecker and company operating on the child who collapse. End flashback)
LOGAN (on cell): Do what you can. Thanks, Matt.
CINDY: What's up?
LOGAN: That was a friend of mine in the police department.
CINDY: You got friends in strange places.
LOGAN: He says a woman matching Max's description was arrested trying to break into a hospital pharmacy last night.
CINDY: Damn.
LOGAN: They took her to Langford.
CINDY: We've got to get her out.
LOGAN: Even paying off the right people, it'll take two or three days. She doesn't have that much time.
CINDY: What does that mean?
LOGAN: No meds...seizures get bad enough she could go into a coma and die.
(Break comes back with a glass of milk for Max)
MAX: You even warmed it up.
BREAK: It's the way it comes out, my love. Guy's got a goat in the next cell block over.
MAX: Hey, do you think there's a way out to the yard?
BREAK: Yeah, but they don't let anyone out after curfew.
MAX: There's too many rules in here. I'm going home.
BREAK: Well, don't let those big tall fences topped with the razor wire stop you.
MAX: I won't.
BREAK: Or the sharpshooters in the guard towers.
MAX: I've broken out of worse places than this.
BREAK: Look, the tough act routine might work with the boys, but you could get yourself killed.
MAX: Coming with me?
BREAK: Thank you, no. I have a date tonight.
(There's a guard approaching. Max asks Break if he's the one)
MAX: The shoe guy?
BREAK: Mm-hmm.
MAX: Cute.
BREAK: You won't think so when he's shooting at you.
(Later that night, Max tries to escape with Break's help)
BREAK: Go, go. More spotlights than a movie premiere.
MAX: Looks like I'm going to need a diversion.
BREAK: Well, leave it to me. If there's one thing I'm good at it's drawing attention. Sure I can't talk you out of this?
(Max removes her cap and gives it to Break)
MAX: Here. So you don't forget me. Thanks for the milk.
BREAK (singing): La donna e mobile qual piuma al vento mua d'accento
GUARD: Hey!
BREAK: E di pensiero sempre un amabile qual piuma el vento in pianto o in riso e menzognero
GUARD: Back inside...it's after curfew.
(The alarm is sounded. Max attempts to climb over the fence, but can't make it over. She jumps down and jumps back onto the fence, but gets pulled down by guards)
BREAK: La donna e mobile...
GUARD: Knock it off!
BREAK: Muta d'accento...
GUARD: Knock it off! I don't like opera.
(Break gets hit in the chest with a night stick. Max is restrained. The warden comes out to investigate)
WARDEN: What do you got, gentlemen?
(Original Cindy and Logan are waiting in a car for Logan's friend to show up)
ORIGINAL CINDY (on cell): Put the key under the flowerpot by the door. Kendra, don't even go there. You can stay as long as you need to.
LOGAN: Tell her I've got some ideas on how to handle that cop on the take.
ORIGINAL CINDY (on cell): Hear that? She says you the man. Peace. I'm out.
CINDY: I take it back.
LOGAN: What?
CINDY: The diss on you from before. I'm sorry. You're all right.
LOGAN: No problem.
CINDY: You like her, don't you?
LOGAN: Who?
CINDY: Max.
LOGAN: She's a good girl.
(A car approaches)
LOGAN: Here's my guy.
(Logan's friend gets out of his car and walks towards Logan's car)
LOGAN: Any luck?
MATT: Sorry it took so long. Had to call in a few favors to get into the evidence locker.
LOGAN: I owe you.
MATT: Why was your friend trying to steal that stuff, anyway?
LOGAN: It's complicated. Listen, there's...one more thing I need your help with.
(We see Original Cindy, now dressed like a hooker, being processed at Langford Prison. Logan's friend is helping her get in to find Max)
CINDY: Let go of me, you rat-soup-slurpin'-rankle-ass-pepper-gut-no-good-stank-lovin'-donut-eatin'-peep-oppressin'-po-po-son of a bitch.
GUARD: All right, what's the charge here?
MATT: Solicitation.
CINDY: Try participation. First he buss, then arrests me.
MATT: Had to be sure a criminal violation had in fact occurred, didn't I?
CINDY: Pig.
GUARD: Hands on the counter. Legs apart.
CINDY: Don't even think about messing up my do.
(Max wakes up to find herself in a bed in a small room. A girl enters)
MAX: Where am I?
MARIA: Warden's house. Don't get your hopes up. You're still inside the wire. What's your name?
MAX: Max.
MARIA: Maria. Heard you tried to escape.
MAX: Yeah. Turns out they frown on that kind of thing.
MARIA: Looks like they got you pretty good.
MAX: Do you work here?
MARIA: I was living in the jail with my mom when the riot happened. She got killed. The warden and his wife took me in.
MAX: I'm sorry.
MARIA: I'm glad you're here. When you're feeling better you can help me with the housework. It's not a lot...just the warden and his wife. The food's way better here, and you can have as much as you want. That's where I sleep. So at night, you and me can stay up late and talk. And with you here, maybe he...
MAX: What?
WARDEN'S WIFE: Maria!
MARIA: I'd better get back to work. I'll check on you later.
(Logan's back at his apartment. He hacked into Langford's computer system to find out where Max has been placed and where Original Cindy has been placed)
LOGAN: Come on, come on. Bingo. Okay, they put her in cell block G-4. G-4, same block.
BLING: Max's photos are in the records.
LOGAN: I know. Yeah, she's one girl who can't afford to be photographed.
BLING: Got a thing for this girl, don't you?
LOGAN: Why does everybody keep saying that?
(Inside the prison, Original Cindy is looking around for Max. She sees Max's hat and walks up to Break)
CINDY: Hey! Where'd you get that?
BREAK: What's it to you?
CINDY: This is Max's.
BREAK: You know her?
CINDY: I'm her homegirl, and if you touched one hair on her head...
BREAK: Take it easy. I'm her homegirl, too. She gave this to me right before she tried to bust out.
CINDY: Where is she?
BREAK: Heard they took her to the warden's.
(Cindy reveals some Tryptophan pills she had hidden)
CINDY: Well...I've got to get this to her, fast.
BREAK: Well, that is a problem because you are here and she is there.
CINDY: Well, we've got to figure out how to get me to her or she's going to die. And that's the straight-up truth.
BREAK: Do you do windows?
(Back in Max's room in the Warden's house. Maria is wiping Max's forehead with a towel)
MARIA: You don't look too good. How you feeling? Stay out of his way, Maxie, or he'll start with you, too.
MAX: I'm sorry, Lucy. I shouldn't have gone without you.
(Flash to when she was staying with Lucy and her foster father. Her foster father periodically forced Lucy to spend time with him in his room)
MAX (voiceover): I knew what was happening...but I didn't stop him.
(Flash to combat training)
TRAINER: You engage an adversary only...if it is consistent with the overall strategic objective. Failing that, you will initiate a tactical withdrawal.
(Flash back to Lucy and her father)
Max: So I ran away. I left you there...with him.
(Back to present-day. The Warden has come by looking for Maria)
WARDEN: Maria.
MAX: No! Leave her alone!
(Max stumbles out of bed and knocks over a vase)
MARIA: I'll clean it up.
MAX: Sick bastard.
WARDEN: I was tired of her anyway. Why do you think you're here?
(Kendra walks up to Walter's police car and gives him some money)
KENDRA: Can we move back in now?
WALTER: You're asking a police officer to accept a bribe so you can trespass on private property? That's going to cost you an extra $150 a month.
KENDRA: Dirtbag.
(Switch to Vogelsang's office. He found a lead on Max and calls Lydecker)
VOGELSANG: Mr. Lydecker? It's Vogelsang. I got a call from a contact of mine who works as a bull over at Langford. I-I-I put the word out awhile ago that anyone that comes through the system with a bar code tattoo...that he should drop a dime and, well, he did. Well, one of the inmates...uh, a girl...she tried to escape last night. Almost made it. Yeah. See, Mr. Lydecker, I-I told you I'd play ball with you.
(The line goes dead)
VOGELSANG: M-Mr. Lydecker?
LYDECKER: Give me the Tac team. Langford Prison. Now.
(In Max's room at the Warden's quarters)
MARIA: I made you some tea.
MAX: Maria...I'm going to get you out of here.
MARIA: It's not that bad. Really. If he hadn't taken me in, it would have been worse for me.
(Lydecker and his men arrive at Langford. Lydecker goes up to a guard and demands some answers)
LYDECKER: She has a bar code on the back of her neck.
GUARD: Can you give me a name at least, huh?
LYDECKER: No. Any files with identifying marks or tattoos?
GUARD: No.
(Lydecker motions his men to go into the prison)
GUARD: Hey, you can't go in there.
(The guard dials the Warden's number)
GUARD: Yeah. Get me the warden.
(Inside the prison, Break's friend tells Break he was able to get Original Cindy to the Warden's quarters)
BREAK'S FRIEND: I hooked your friend up. Put her on a work detail in the warden's house.
BREAK: Oh. Well, I see a pair of six-inch, black, patent-leather pumps in your future.
SOLDIER: Yo, get the door open! Open it now! Come on! All right! Clear the hall! Up against the wall! You! Get out!
LYDECKER: Check for bar codes.
(In the Warden's house, Original Cindy questions Maria)
CINDY: Yesterday they brought a girl in here. You know where she is?
MARIA: No. We should probably start with the downstairs bathroom.
CINDY: Don't make me ask you again.
(Back to the main prison office)
GUARD (on phone with Warden): His name is Lydecker, okay? He works for some government agency I've never heard of.
WARDEN: He say what he wanted with the girl?
GUARD: No, sir. Just that she has some kind of bar code on the back of her neck.
LYDECKER: Did you check solitary?
SOLDIER: Nothing. One of the guards says there's a work detail in the warden's quarters.
LYDECKER: Let's go.
(At the Warden's quarters)
WARDEN: Get up. You're going back. What you saw never happened. I don't know who these people are or why they're looking for you, but if you tell them anything about what happened here...
(Max gets up suddenly and grabs the Warden's throat. She presses him up against the wall. The Warden tries to pull a gun hidden in his pants, but Max knocks it to the floor)
MAX: Who's looking for me?
WARDEN: Lydecker.
(Original Cindy opens the door)
CINDY: Max, that's enough. Max. Damn, girl, what's in those pills?
MAX: Spinach.
(Max looks out the window and sees Lydecker and his soldiers approaching)
MAX (to Warden): You're going to help us get out of here.
WARDEN: I don't think so.
(Cindy grabs the gun, cocks it, and points it at the Warden)
CINDY: Think again. Come on.
MAX: Not without her.
CINDY: Let's go.
(Lydecker and his men enter the Warden's quarters. They find the room Max was in, but it's empty now. Max and her friends go to the Warden's car)
CINDY: Open it.
CINDY (to Maria): In the trunk, honey.
(Max and Maria climb into the trunk. Cindy takes the passenger seat and the Warden is driving)
CINDY (to Warden): Don't think I don't know how to use this. Anybody look twice you're the queen of the rose parade. Just smile and wave. Get in.
(Switch back to the guard)
GUARD: What do you mean, he left in his car? All right, you better check it out.
(The car is outside the prison on a long stretch of road between a row of trees)
CINDY: Something doesn't sound right. Pull over and let my girls out.
WARDEN: Whatever you say.
(The Warden swerves the car, surprising Original Cindy. The Warden hits her, stunning her. The Warden grabs the gun and stumbles out to the trunk. He's ready to fire into the trunk, but Max opens the trunk from the inside, knocking the gun out of the Warden's hands)
MAX: I broke your lock. Sorry.
(A jeep filled with prison guards drives by and Max meets them head on. She disposes of all the guards. Maria goes to help Original Cindy)
MARIA: Come on, Cindy. Hurry.
CINDY: Max, come on.
(Maria and Original Cindy take shelter in the woods as the Warden fires at them with his gun. Max drives the jeep towards the Warden and plows into the Warden's car, sending it into the Warden)
(Back at the main prison office area)
LYDECKER: I want the records of every female prisoner booked in the last two days.
GUARD: Yes, sir. 47 entries.
LYDECKER: Pull up the mug shots of all the ones under 25.
GUARD: All right.
(The computer starts beeping and we see on the monitor that the files are missing now)
GUARD: Umm...there's a problem.
LYDECKER: What the hell did you do?
GUARD: The whole damn file's gone. Okay? I didn't do anything.
LYDECKER: Oh, that hump Vogelsang just bought himself another manicure.
(Switch to Logan's apartment where he has just deleted the records from Langford Prison's computer system)
LOGAN: Like it never existed. I'd say my work is through here.
(Logan's cell phone rings)
LOGAN: Hello? Max. You all right? Thank God.
(At Original Cindy's place. Kendra is attending to Original Cindy's injuries)
CINDY: Ow! Careful.
KENDRA: Hold still.
CINDY: Bottom line...that SOB got what he deserved. He went splat.
MAX: Maria's totally crashed out.
CINDY: Mmm. Kid's been through a lot today.
MAX: Try the last few years. I'm going to let her sleep while I go to Logan's to find her a place to live.
KENDRA: Sounds like you all are lucky to be alive.
CINDY: Mmm. Original Cindy looked into the jaws of death and saw her own face.
MAX: Listen to the mama of drama over here. You took a hell of a chance coming in after me, though.
CINDY: You'd do the same for me. Besides, we're the ones who put you in there.
KENDRA: So Max, Original Cindy and I have been talking it over.
CINDY: Mm-hmm. Trouble follows you around like the tail on a dog. We're getting the vibe there's something going on that you don't want us to know about for some reason.
KENDRA: 'Cause maybe you think we can't handle it?
CINDY: But we can, 'cause we down like that.
MAX: I don't know what you guys are talking about.
KENDRA: This mysterious condition of yours.
CINDY: Those guys looking for you at the jail.
MAX: What guys?
CINDY: I'm asking you.
MAX: All right. You guys really want to know what's up with me?
CINDY: Please.
MAX: What if I told you I was a genetically revved-up female?
(Kendra and Original Cindy laugh)
KENDRA: Like we're not.
MAX: But...I'm a different kind of female altogether.
CINDY: Like you so special. Okay, fine, don't tell us, but whatever's going on just know...you still my boo.
KENDRA: Yeah. Me and sister girl got your back.
MAX: Guys...oh, my God. I completely forgot about Walter's money.
KENDRA: No worries. It's been handled.
(Walter is at home eating dinner and watching TV)
WALTER: Go, go, go, go, go. Hit him you moron. Yes!
(Logan has put out another streaming freedom video, this time about Walter)
EYES ONLY: This is a streaming freedom video bulletin. It cannot be traced. It cannot be stopped. It is the only free voice left in this city and it's coming straight to you, Officer Walter Eastep. That's right...you, Walter. Recognize yourself? That's you, extorting money from some squatters.
WALTER: It's going to cost you an extra $150...
EYES ONLY: My god. Dirty as the police department is...I don't think your bosses are going to want to see that tape broadcast 24/7. It's not like they care you took a bribe, just that you were dumb enough to get caught on videotape which spoils the party for everybody else. So here's how it's going to be, Walter. You quit shaking down those squatters and this little video stays between you and me. This has been a streaming freedom video from the Eyes Only informant net.
(At Logan's apartment, Max pays a visit)
MAX: How do you put this stuff together, Logan? The father runs a dairy farm. The mom's a local schoolteacher. They've always wanted kids, and to top it all off...she gets her own room
LOGAN: And a pony.
MAX: Forget Maria, I'm living with these people.
LOGAN: Well, they're dear friends of mine and they're really excited about this. I think it's going to work out great for everybody.
MAX: I'll get her over there first thing in the morning. Thanks for setting this up. That was a pretty bad scene she was in.
LOGAN: You were the one who cared enough about this girl to go in and get her out. You did a good thing, Max.
MAX: Better late than never.
LOGAN: I always knew that underneath that bioengineered, military-issue armor plating there was a beating heart.
MAX: Let's not go overboard here. I'm not signing up to join the Logan Cale brigade for the defense of widows, small children, and lost animals.
LOGAN: You could be field commander.
MAX: I think not. So what's for dinner? You gonna feed me or you gonna just sit there?
LOGAN: You know, you were much sweeter when you weren't feeling well.
MAX: The bitch is back.

Kikavu ?

Au total, 75 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Hedaaa 
25.11.2020 vers 21h

MikeBallin 
23.05.2020 vers 22h

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
25.01.2019 vers 20h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

L'HypnoCard His Dark Materials de la catégorie Evil a été élue HypnoCard du mois de février 2021 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Bilan du mois de Février

Bilan du mois de Février
> Le bilan du mois de Février vient d'être rédigé! N'hésitez pas à lire le bilan pour être au...

Calendrier de Mars

Calendrier de Mars
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

Le quartier fête ses 16 ans !

Le quartier fête ses 16 ans !
Aujourd'hui, le quartier Dark Angel souffle ses 16 bougies ! Actif depuis le 19 Février 2005, nous...

Calendrier de Février

Calendrier de Février
Le calendrier du mois de Février est dès à présent disponible! Afficher le calendrier en taille...

HypnoCup 2021! [Résultats]

HypnoCup 2021! [Résultats]
Pour cette nouvelle édition de l'HypnoCup, les couples sont le thème de cette année. Parmi les 512...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 13:04

Le calendrier du mois est arrivé sur le quartier Legends of tomorrow ! Ainsi que nouveaux duel, pdm et sondage

SeySey, Aujourd'hui à 14:40

Bonjour ! Nouvelles lectures sur le quartier Sex Education ;D

quimper, Aujourd'hui à 17:48

De nouveaux calendriers sur les quartiers Elementary, The Closer, NCIS Los Angeles et Sherlock.

quimper, Aujourd'hui à 17:49

Et un nouveau sondage sur Sherlock : quelle actrice de Doctor Who dans la saison 5. N'hésitez pas à venir

emeline53, Aujourd'hui à 20:41

Nouveau sondage sur le quartier The Fosters portant sur le spin-off Good Trouble ! N'hésitez pas à commenter, je serai ravie de vous répondre

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site